TricTrac

Sur les étals
Classique
Abstrait
Article
Amateur
Bauhaus, un jeu édité par Edge
A propos du rédacteur
Monsieur Phal
Monsieur Phal est enregistré depuis 1 juin 2000 à 00:00
-publicité-
Actus similaires
1niouze

Bauhaus, un jeu édité par Edge

Par Monsieur Phal , 13 juin 2013 à 00:00

De la culture s'i vous plait.

-publicité-

Vous ne le savez peut-être pas, mais Edge est une hydre, et l’une de ses têtes est en Espagne. Cette tête a décidé d’étonner son petit monde. Assurément. EdgeEspagne édite un jeu. « Houa. Cool. C’est super rare quand Edge édite un jeu tout seul, en général ils font surtout de l’adaptation de produit américain » lâchent les plus excités en tapant dans leurs mains. Attendez avant de trépigner jeunes fous que vous êtes, car si vous votre esprit s’envole déjà vers des envies de baston à base de figurines que votre soif d’aventure fait perler des gouttes de testostérone sur votre front, vous allez être surpris. Pour le moins.

"Bauhaus" est un jeu signé Jordi Gené et Gregorio Morales et c’est un pur jeu abstrait. Mieux, c’est un jeu abstrait pour 2 à 4 joueurs qui prend sa source dans de la culture ! Non pas de la culture physique qui permet de soulever une épée à 2 mains sans se froisser un deltoïde. Non. De la culture culturelle à base d’Art dedans. Et pas n’importe quel Art, de l’avant-garde Monsieur. Le Bauhaus est une « école » créée en 1919 par des gens voulant mélanger les Arts appliqués et les Arts Plastiques. Ils voulaient enseigner, théoriser, tout en mettant en pratique leurs idées nouvelles, en bousculant, explorant les Arts. Un courant artistique était né. L’influence fut grande, surtout en architecture et en Design, et des artistes d’importance sont passés par là, leurs œuvres picturales ont marqué l’époque laissant une empreinte profonde dans l’imagerie collective que forcément vous savez ce que c’est sans savoir que c’est du Bauhaus. « Point et ligne sur plan » de Kandinsky est issue de son passage « d’enseignant » dans cet institut. Sacrée époque que la fin du XIXe et du début XXe.

Là, ça vous en bouche un coin. On est loin du « porte / monstre / trésor », on est à des kilomètres du combat spatial à coup de bombe à neutron.


Mais qu’est-ce que donc du coup ?
"Bauhaus" est un jeu de territoire. Un plateau est posé au centre de la table. Sur ce « tablier » sont dessinés des lignes et des points. On mélange les cartes « action » et on en place 4 faces visibles. À son tour, le joueur actif va choisir l’une des cartes « action » visibles et l’effectuer. Il y a 4 types d’action.

1. Poser l’un de ses 8 pions contrôle à sa couleur sur le plateau.
2. Placer des marqueurs Limites (courtes baguettes noires en bois) afin de créer des zones
3. Déplacer des marqueurs Limites déjà posés
4. Déplacer ou inverser des pions « contrôle »

Une fois l’action effectuée, on remplace la carte action par une autre…

L’idée générale est, grâce à ces 4 actions, de fermer des zones pour marquer des points. En effet, quand une Zone est totalement fermée et qu’il y a l’un de vos marqueurs dedans, vous allez marquer autant de points que le nombre de cases de la Zone, multiplié par le nombre de vos marqueurs présents dans ladite Zone.

La subtilité tient dans le fait que la pose de vos marqueurs limites va être dictée par les cartes, car si vous pouvez jouer n’importe ou sur le plateau, dans n’importe quel sens, vous devez respecter le dessin. Si la carte vous indique de poser 3 bâtons en L, vous devez poser 3 bâtons en L, si c’est 3 bâtons en U, c’est 3 bâtons en U !

Bon, vous voyez le genre. Rajoutez une petite variante qui introduit un pouvoir par couleur, une action spéciale genre « contrôle mental ». Oui, on est tout de même dans un jeu Edge quoi.

Comme toujours avec ce genre de jeu, cela a l’air ultra simple, voire limité. Mais la force de ce type de jeu est d’avoir une profondeur abyssale. On pense avoir compris et paf, on se prend une stratégie dans sa tête qu’on n’avait pas envisagée. Surtout que là, on peut jouer à 3 et à 4, et je ne vous raconte pas la manipulation de la diplomatie pour éviter de se faire casser son futur territoire à 12 points… Bon, nous ne l’avons pas essayé, et les plus habitués savent que je n’y connais rien en jeu abstrait.


Par contre, si vous cherchez en quoi c’est un hommage au Bauhaus plutôt qu’à la Playstation, je vous invite à lire « Point et ligne sur plan » de Kandinsky, cela devrait vous éclairer… Peut-être*.

Le jeu arrive dans les boutiques maintenant, pour un prix public conseillé de 25€.

Un mini-site, mais vraiment mini, par ici !

"Bauhaus"
un jeu de Jordi Gené et Gregorio Morales
pour 2 à 4 joueurs
à partir de 14 ans
édité par Edge
sortie prévue : là tout de suite
prix : moins de 25€

NdlR : C'est très, comment dire... très quoi comme livre. Un truc à se fouler un neurone...

Par Monsieur Phal , jeudi 13 juin 2013 à 00:00
Réactions à la niouze 
14commentaires
lonnidas
13 juin 2013 à 09:28

Ca donne bien envie de se faire chauffer le cortex !

Groddur
13 juin 2013 à 10:09

J'adore le look du jeu, rien que pour ça je crois qu'il va bientôt être mien :D

warlath
13 juin 2013 à 10:33

Un jeu au thème suprenant et qui me parle beaucoup. Très différent de ce qui peut sortir actuellement. Je vais regarder ça avec attention.

XRippe
13 juin 2013 à 11:08

Est-ce que des extensions sont prévues ? J'aimerais bien une extension avec des nains, et une avec des zombies !

Ludalex
13 juin 2013 à 11:59

Grand amateur de jeu et prof de design à mes heures perdues je dit merci.
Merci à Mr Phal pour cet article, merci à EDGE pour son courage éditorial (ils ne sont pas les seuls à oser).
Depuis longtemps, je savais que le jeu était vecteur de plaisir, d'échanges, de convivialité mais aussi de culture et de connaissances. Avec cette publication cela se confirme une fois de plus.
Une activité dont la base consiste à ingurgiter, analyser, interpréter, comprendre pour ensuite restituer, expliquer et enfin partager des règles et des systèmes de jeux, souvent complexes, ne peut être, elle aussi, que qualifiée de culturelle.
La publication d'un jeux comme BAUHAUS tombe finalement sous le signe d'une logique imparable au regard de l'évolution incroyable du monde ludique de ces dix dernières années. Ce loisir, longtemps considéré comme marginal (il y a une quinzaine d'années, un adulte pouvait avoir honte d'avouer sa passion ludique) n'arrête pas de m'étonner par sa vivacité, sa créativité et son dynamisme.
Par le volume de production de règles et moteurs de jeux, d'ergonomie de matériels, de diversité et de qualité des graphismes et illustrations ou, simplement en termes de créativité pure, j'estime que l'univers du jeux d'aujourd'hui n'a rien à envier à celui bien plus médiatisé de la Bande dessinée.
À quand une option jeux de société dans les programmes de l'éducation nationale?

Dash911
13 juin 2013 à 13:04

Bauhaus, c'est aussi un vieux groupe de rock sombre (gothique) post punk des années 70/80, d'ailleurs la pochette d'un de leurs albums est dans le jeu (le profil d'un visage) à l'identique. Est-ce un clin d'oeil car l'auteur serait-il un fan ???

Rodenbach
13 juin 2013 à 14:16

En fait, c'est un jeu de kubenbois qui s'assume !
J'oserais même dire avec un vrai thème

Jacob101O
13 juin 2013 à 15:12

@dash911: en fait le clin d’œil est plutôt du groupe de rock vers le mouvement artistique Bauhaus qui lui date des années 1920 ;)
Le visage de profil étant le logo de ce mouvement.

leonmars
13 juin 2013 à 15:22

Bauhaus était un groupe de batcave plus précisément; le nom venant de la boîte où ils jouaient à l'époque et qui a donné son nom au mouvement musical en question.
Ils ont en effet repris le logo du mouvement artistique.
On sent d'ailleurs dans leur musique quelque chose d'assez architectural (un morceau comme double dare par exemple donne une petite idée).
Vu que j'aime bien le style artistique du Bauhaus (plus Paul Klee que Kandinsky) et le groupe, je crois que je vais également aimé le jeu qui me faisait déjà de l'oeil. :)

tan nimac
13 juin 2013 à 16:01

Et paf, me voila face à un dilemme...
D'un coté je ne suis pas trop fan des jeu abstrait, d'un autre j'aime beaucoup le Bauhaus (ne serait-ce que pour leur théière et leur jeu d'échec)

Va falloir que je tranche...

Bloodyhat
13 juin 2013 à 21:49

Teins cela serait mon premier jeu abstrait !

Leader
13 juin 2013 à 22:18

@XRippe: Excellent!

Un jeu qui a l'air révolutionnaire, au vu de son thème et style graphique y afférent.

Je pense m'en acheter 3 boîtes et les empiler pour créer un objet spatialement intéressant dans ma ludothèque.

Kerquist
14 juin 2013 à 16:00

Est-ce le premier jeu créé par Edge, tous les autres étant des traductions ou des rééditions ?

A moins que certaines productions de Edge soient des co-créations ?

Lapinesco
18 juin 2013 à 08:53

Première partie hier, belle réussite :)

le jeu est beau, la mécanique intéressante (contrôle de zone/majorité) car elle mélange habilement le choix d'une carte action (qui autorisera tel ou tel mouvement) et la pose ou le déplacement (d'un pion ou d'une barrière).

une belle partie à 2, j'espère le tester à 4 prochainement