892128
résultats

Recherche dans les forums

Résultats de recherche pour : ehrhard

Olivier WARNIER
Dans Bravo à D.Ehrhard
En passant, juste un petit mot de félicitation pour M. Ehrhard pour sa série d'articles sur le "Tour de jeu" dans JsP.
Je trouve son analyse très détaillée, pertinente et tout...

Pourvu que ça dure.
Tric Trac
Dans Bravo à D.Ehrhard
hummmm ! ouais, c ben vrai !
BdC
Dans Bravo à D.Ehrhard
le prochain jsp est riche en articles, on ne dira jamais assez de bien de ce magazine. :wink:

BdC
Dino
Dans [Lumière sur] Dominique Ehrhard
Grand auteur (et illustrateur) dont on parle trop peu !

Condottiere est vraiment le jeu qui m'a remis dans le bain ludique il y a une dizaine d'années.

Merci pour tout monsieur Ehrhard

 
Rimsk
Dans [Lumière sur] Dominique Ehrhard
Merci, je ne connaissais pas cette "facette". En allant sur son site, je m'aperçois qu'il est aussi sculpteur, peintre... 
Quelle productivité !
Rimsk
Dans [Lumière sur] Dominique Ehrhard
Salut à tous,
Je voulais juste mettre un petit coup de projecteur sur cet auteur, car son nom ne doit pas parler à grand monde et de but en blanc je pense que rien qu'en citant son nom, peu de joueurs seraient capables de citer au moins 3 de ses jeux alors qu'il en a créé des dizaines, dont certains notables comme Marrakech ou Serenissima mais on lui doit aussi Water Lily, Condottiere et il a même bossé sur la Ystari Box.
C'est en jouant il y a peu à un jeu que je ne connaissais absolument pas, Montgolfière, mais qui marche super bien (avec des enfants ou à l'apéro, vite fait, jouable jusqu'à 6) que j'ai regardé le nom de l'auteur sur la boîte, "Dominique Ehrhard, ouais ça me dit vaguement quelque chose..." et puis ce soir, en faisant un petit Marrakech, bim, je percute... Et là je consulte sa fiche TricTrac et je me dis que ouais, c'est un sacré auteur quoi. (Bon j'ai pas testé "Boule & Bill, L'heure du bain"  ).

Bref, c'était histoire de faire un petit zoom, si ça peut donner envie à des joueurs de s'y intéresser, y'a matière. 
dicapa
Bonjour,
Aujourd'hui petit passage en grande surface pour voir les nouveautés pour nöel...mdr...comme d'hab c'est la loose.
Mais j'ai tout de même vu un jeu de Dominique Ehrhard : suspect .
A la lecture de la règle au dos de la boite j'ai tout de suite pensé à mon vieille antigang.
Avez vous entendu parlé de ce jeu ?
cordialement
Monsieur Phal
Dans [Lumière sur] Dominique Ehrhard
Cher Monsieur,

Dominique Ehrhard est l'un des deux premiers auteurs de jeux à avoir surfé sur Tric Trac dès son ouverture, l'autre étant Christophe Boelinger... Monsieur Dominique est un homme de jeux, mais aussi d'Arts. Il y a peu, il a exposé dans notre bonne ville d'Orléans. C'est aussi un auteur à succès de livres, aussi étonnant que cela puisse paraitre, de livres à colorier ! Oui. Et récemment de Pop-Up ! Un homme avec qui il est extrêmement intéressant de discuter. Toujours.
 
81LlR4xZstL.jpg

 
Bien à vous de cordialement

Monsieur Phal
 
 
PaireDodue
Hello,

En qqes mots, la grosse relève est assurée par nos enfants. Mes parents et les autres membres de la famille ne jouaient pas avant que je ne m'y mette sérieusement. Et mes enfants adorent jouer aux jds "marginaux" (= non commerciaux).

Ca va exploser ! surtout avec Internet et des sites comme Tric-Trac.

Je n'ai pas fait le compte exact, mais depuis à peine 4 ans, on a dû acheter dans les 450 jeux dans mon "milieu" ;-), tout ca à cause des Trictrac, Ludigaume, Strategikon & co....

Avant, c'était 1 ou 2 jeu acheté par an...
Docky
angelo
Tommarok à écrit :
Ne nous regardons pas trop le nombril, réalisons que nous sommes ces fans de free jazz expérimental new-yorkais.....


M'enfin, je m'insurge contre cette attaque injustifiée contre les fans de free jazz expérimental new-yorkais, et bruxellois aussi d'ailleurs.
ReiXou
Donc c'est sorti ...

Je le note (y a rien sur le site de Ravensburger !)
Nicowa
Dans [Lumière sur] Dominique Ehrhard
Haaaa! J'ai traduit les règles de Dino Detektive (depuis la version allemande). Et je trouve ça dommage que ce jeu n'ait pas trouvé preneur en France, il est plutôt amusant pour les familles!

Un auteur qui fait de belles choses!
Lilian
limp dit:Lilian cherche quelqu'un susceptible d'acheter un tel jeu pour que les frais doient divisés entre les deux acheteurs.
Amis parisiens, mp...

Hein ??? :shock: moi je parlais d'une personne qui achéterais un Heroscape pour diviser le prix par deux.
Sinon Suspect, je n'ai pas aimé mais c'est forcément un bon jeu car il y a un personnage qui s'appelle Lilian dedans !
eldarh
Dans [Lumière sur] Dominique Ehrhard
Méditerranée est l'un des premiers jeux que j'ai acheté en tant "qu'adulte" (à la fac quoi). On jouait sur mon lit de 90cm dans ma chambre étudiant. Le bon temps yes
Par contre je pense quand même que c'est un auteur relativement connu même si on en parle moins en ce moment. Méditerranée, Boomerang, Condottiere sont des jeux marquants.
Lilian
limp dit:Non non: le jeu le moins cher est cadeau.
Vous êtes pas obligés de prendre le même.
Après vous divisez en deux les économies faites...

Si tu prends deux fois le même t'es quand plus gagnant non ?
lABCdaire
Et en même temps, tout peut arriver, à tout âge, à tout le monde ! Pas de raison d'être aussi pessimiste...

Ayant grandi en étant "biberonnée" de jeux MB, Parker, Hasbro et consorts, et grande fana des jeux vidéo pendant toute mon adolescence (comprenez que je ne mettais jamais mes pieds dans une boutique de jeux et jouets en bois), je n'ai découvert l'univers du "vrai" jeu de société que totalement par hasard, en tombant sur Guillotine le thème de la Révolution française et l'humour sous-jacent m'ayant amenée à acheter ce petit jeu (eh oui). Je ne connaissais même pas les Aventuriers du Rail, ni Time's Up ou même Les colons de Catane... et puis, cette même année, en 2005, je suis partie travailler en Allemagne. Et là, le déclic s'est fait d'un coup, devant l'offre extraordinaire des (grandes) surfaces munichoises.

Sincèrement, vu d'Allemagne, je n'ai pas l'impression que le secteur du JdS soit si marginal et peu rentable que ça, sinon pourquoi autant de nouveaux jeux chaque mois, et autant de place occupée sur les rayons de jeux et jouets ?

Et même en Suisse, lentement, je sens que les gens, au-delà de 25-30 ans, commencent parfois à se lasser du jeu vidéo et trouvent bien plus convivial de se retrouver autour d'un jeu. En tout cas, j'ai espoir que le secteur du JdS ne peut que se maintenir en forme, voire même se développer encore davantage !

Je trouve surtout très dommage que les grandes surfaces restent si frileuses en la matière, en se cantonnant à ces jeux qu'on nous ressort tous les ans depuis 20 ans au moins... et qui ne se renouvellent jamais. Si le JdS devait disparaître un jour (touchons du bois), ce serait de la faute des distributeurs, qui pourraient à tout instant condamner à la disparition les petites boutiques de jeux...
Usagi3
Il ne faut pas non plus dramatiser... Certes, nous restons une niche économique, mais une niche rentable, sinon il n'y aurait pas autant d'acteurs.
oscardejarjayes
Le Zeptien dit:
En fait, moi non plus, je vois pas bien ce qui chagrine le plus le collègue Oscar... :wink:


disons que plus le cercle de joueurs est vaste, mieux on se porte à tous les niveaux:
* Plus de partenaires différents et autant d'approches et de stratégies nouvelles ( pour ça je bénis le Brettspielweb).
* Plus de demande = plus d'offres et de motivation à nous proposer des nouveautés à forte rejouabilité, car, pour rebondir sur les propos de Rody, malgré l'immense panel de jeux nouveau qu'aura connu la session 2007-2008, combien se seront inscrits en vérité dans le long terme?
Et puis le zep, ce qui me chagrine, c'est votre absence l'autre matin pour défendre l'honneur bafoué de Madame Sophie! :kingpouic:
jean patrick
oscardejarjayes dit:
disons que plus le cercle de joueurs est vaste, mieux on se porte à tous les niveaux:
* Plus de partenaires différents et autant d'approches et de stratégies nouvelles ( pour ça je bénis le Brettspielweb).
* Plus de demande = plus d'offres et de motivation à nous proposer des nouveautés à forte rejouabilité, car, pour rebondir sur les propos de Rody, malgré l'immense panel de jeux nouveau qu'aura connu la session 2007-2008, combien se seront inscrits en vérité dans le long terme?


Effectivement, autant un cercle élargi de joueurs permet de sortir de ses habitudes, de découvrir d'autres joueurs ayant d'autres habitudes de jeu, autant je reste réserver sur l'équation :

Plus de demande = plus d'offres et de motivation à nous proposer des nouveautés à forte rejouabilité.

Je me méfie un peu de ces slogans qui sonnent comme des évidences. Qui passent mécaniquement et naturellement de l'un dans l'autre. Plus d'offres n'impliquent pas forcément plus de diversité. Les offres peuvent être similaires, n'offrir que de légères variations ; quant à la rejouabilité des jeux, c'est encore une autre problème…

Cette approche du Toujours plus, ça sera toujours mieux ! me laisse songeur :wink:
Rimsk
Dans [Lumière sur] Dominique Ehrhard
Docky dit :On ne doit pas parler du même auteur, car sur la boîte de ma seconde édition de Serenissima, il y a marqué Ehrhardt ! smiley

Gardes là, c'est collector les fautes d'orthographe 

Pyjaman
lABCdaire dit:Sincèrement, vu d'Allemagne, je n'ai pas l'impression que le secteur du JdS soit si marginal et peu rentable que ça, sinon pourquoi autant de nouveaux jeux chaque mois, et autant de place occupée sur les rayons de jeux et jouets ?


Parce que justement ça ne va pas si bien que ça. C'est exactement comme le marché de la bande dessinée chez nous. On sort plein de trucs (à très faible tirage, histoire que le jeu soit vite amorti), le plus possible, pour être bien visible que ses concurrents sur les étals, en espérant qu'un de ses produits sera la poule aux oeufs d'or.
Non, vraiment, le marché allemand du jeu n'a strictement rien d'idyllique.
Chakado
Dans [Lumière sur] Dominique Ehrhard
Il y a un bon nombre de TTTV avec lui, puisqu'il vit dans l'Orléanais.
Un bonhomme passionnant à écouter avec une belle voix de basse. On peut particulièrement recommander la TTTV de Tschak! où il passe plus de temps à rendre hommage aux illustrations de V. Dutrait qu'à expliquer le jeu, et la TTTV-débat sur le plagiat, avec ses interventions lumineuses qui sentent la longue expérience du monde ludique.
prunelles
BananeDC
sephrenia dit:Je ne suis pas sure que le monde du JDS ne soit pas appelé à se développer, pas forcément du côté des hardcoregamers, mais du moins du côté des petits jeux, dont certains deviennent extrèmement connus parmis le grand public ado. Une énorme majorité des gens que je connais ont déjà entendu parler des LGdT, de citadelles ou de Times up.

En même temps, moi ce que je me demande, c'est pourquoi aussi peu de jeux arrivent à la "consécration" (ouis, je sais...) de la diffusion grand public. On a l'impression que les gens s'arrêtent après avoir 3-4 titres (Times up, Jungle Speed, Carcassone et Les Aventuriers du Rail pour ne pas les citer). Je reste des fois assez étonné du manque de curiosité des gens, et surtout ceux qui ont la chance de vivre dans des villes assez grandes pour avoir devant leur nez des boutiques spécialisées.
sephrenia dit:Peut être y a t'il un lien avec l'entrée dans l'age adulte de la "génération 80", qui après tout est aussi considérée comme la génération regression qui cherche à retrouver les racines de son enfance, écoute goldorak et becassine en boîte et organise des soirées casimir entre élèves ingénieurs de 23 ans...

Effectivement : en club, dans les évènement ludiques, voire chez les particuliers, on s'aperçoit souvent que le coeur de ce marché, ce sont les trentenaires (si on prend l'ensemble, gros jeux compris).
sephrenia dit:Cette génération apte à la regression pourrait être par conséquent attirée vers le jeu (sans se lancer dans les causes suputées de leur volonté de regression), pas forcément vers le gros jeu qui fait réflechir mais au moins vers le concept. Ca va pas redorer la cote du joueur auprès des médias (vu leur opinion sur ladite génération regression), ça va pas faire augmenter les ventes d'Imperial et de Caylus, mais remonter la cote du jeu et du joueur auprès d'une tranche de population et aider le marché du Jds à survivre même si c en vendant principalement des kangourou et des cocktail games, pourquoi pas ?

Pas sûr que ça ne fasse pas augmenter les ventes de gros jeux. La communauté augmente (c'est pas M. Phal qui doit changer de serveur tous les 6 mois qui me contredira 8) ).
Gogo59
Je vends .. Sylla état comme Neuf ,Jeu en version anglaise (pas de texte sur le matériel).
règle en français inclus. Prix 8 euro

Envoi possible prévoir frais de port Mondial relay 5 euro , paiement chèque ou Cash en main propre rendez vous devant la Gare de Lille Flandre ou grand place Roubaix
.a Bientôt .Calogèro
ToMAHaWK
Je ne connais pas le free jazz bruxellois mais je suis un grand fan de John Zorn, son label Tzadik et surtout Mike Patton et sa multitude de projets.
Je prenais cette comparaison juste pour souligner que des fois pour un non joueur jouer à une partie de Brass c'est comme écouter John Zorn...le connaisseur saura apprécier mais l'amateur risque de trouver ça non seulement inaudible mais totalement inintéressant...je prends un super pied à ecouter Primus mais pour d'autres c'est du grand n'importe quoi...il faut comprendre ça pour ne pas se plaindre que les jeux de sociétés ne soient pas si importants en France...ce qui est faux car ceux qui écrivent ça pensent à des jeux comme Starcraft ou même Caylus qui ne seront jamais des jeux capables de fédérer des amateurs...comme je le disais si on regarde bien je constate que de plus en plus de gens jouent, peu importe à quoi, ils jouent et se retrouvent entre eux pour partager un moment;C'est tout ce qui compte.
Albumine Tagada
Dans [Lumière sur] Dominique Ehrhard
Ouaip, un grand monsieur qui, en plus d'un excellent auteur, est un superbe illustrateur (Serenissima, Medici version Lui-Même, Via Vitae, Condottière 1er ed. et bien d'autres).
Côté jeu, j'ai un faible pour ses deux Ystari : Serenissima et Sylla. Et Marrakech, évidemment, que j'offre par tombereaux entiers à chaque occasion (Noël, anniversaire, bar-mitzvah, enterrement, éclipse solaire...)
Flubuh
J'aime beaucoup ce qu'a écrit Tommarok, c'est quelque chose que je constate aussi autour de moi. Chez des amis, des parents, des élèves aussi, qui passent par le club de jeu qu'on a monté au lycée.

Et du coup, exprimé comme cela, je me demande si je ne vais pas reconsidérer mon approche, moi...
sephrenia
Je ne suis pas sure que le monde du JDS ne soit pas appelé à se développer, pas forcément du côté des hardcoregamers, mais du moins du côté des petits jeux, dont certains deviennent extrèmement connus parmis le grand public ado. Une énorme majorité des gens que je connais ont déjà entendu parler des LGdT, de citadelles ou de Times up.
Peut être y a t'il un lien avec l'entrée dans l'age adulte de la "génération 80", qui après tout est aussi considérée comme la génération regression qui cherche à retrouver les racines de son enfance, écoute goldorak et becassine en boîte et organise des soirées casimir entre élèves ingénieurs de 23 ans... Cette génération apte à la regression pourrait être par conséquent attirée vers le jeu (sans se lancer dans les causes suputées de leur volonté de regression), pas forcément vers le gros jeu qui fait réflechir mais au moins vers le concept. Ca va pas redorer la cote du joueur auprès des médias (vu leur opinion sur ladite génération regression), ça va pas faire augmenter les ventes d'Imperial et de Caylus, mais remonter la cote du jeu et du joueur auprès d'une tranche de population et aider le marché du Jds à survivre même si c en vendant principalement des kangourou et des cocktail games, pourquoi pas ?

Seph (que de grands mots !)
Le Zeptien
oscardejarjayes dit:
Et puis le zep, ce qui me chagrine, c'est votre absence l'autre matin pour défendre l'honneur bafoué de Madame Sophie! :kingpouic:


:lol:
Ben oui, mais comme je l'ai dit, réveil qui a pas sonné + épée introuvable + pas de thé ni de café au petit dej = RdV manqué :oops: ..et voui...

Depuis quelques temps, je suis passé dans une phase "Approfondissement de certains jeux" plus que "Recherche de nouveaux joueurs"...l'avantage de ne pas multiplier ses partenaires de jeu est aussi d'affronter des joueurs qui ont une expérience sur un jeu équivalente à la votre. C'est ce que je cherche aussi depuis un moment. Les nouveaux dans l'assoc veulent découvrir toujours un nouveau jeux (ici entendu..qui vient de sortir ou bien un grand ancien qu'ils n'ont jamais joué)...alors c'est très bien et je les encourage à le faire, mais cela ne m'apporte plus rien de jouer à 10 jeux différents en 15 jours. A la limite, je préfère jouer moins mais plus ciblé, et surtout des jeux non encore joués de ma ludo. Et cela, c'est possible (pour que se soit aussi interessant) qu'avec des joueurs déjà "capés".

Donc, je suis pas un très bon prosélyte du jeu de société, mais je ne cherche pas non plus à l'être. Je crois qu'après avoir reçu l'infos necessaire et fait quelques essais (sous forme de test de parties et épaulé par des joueurs qui connaissent) , c'est à chacun de faire l'effort de venir dans un club, de pousser la porte d'une boutique pour s'acheter des jeux, de potasser des règles, etc...et je ne me sens plus dans l'obligation de prendre toujours les gens par la main (et des fois c'est un peu en vain) pour leur faire découvrir des jeux peu pratiqués par le grand public".
....j'ai pas l'âme d'un recruteur que voulez-vous. :)
jmguiche
Le marchés du jds est un marché d'édition, comme tout les marchés de l'édition il y a plein de titres qui ne se vendent pas ou peu et d'autres qui cartonnent.
Les chiffres des aventuriers du rails sont là pour le prouver !
Les chiffres anoncés par certains éditeurs (premier tirage en dizaines de milliers d'exemplaires) prouvent aussi que le marché qui est bien sûr un marché de niche n'est pas un micro marché.
Certe, le jds ne se vendra jamais autant que le yaourt ou les barres chocolatées, ni même comme les livres ou les DVD.

C'est un marché qui éclate pas mal ces temps ci, le nombre de nouvelles maisons d'édition en est la preuve. Bien sur, il y aura un "nettoyage" dans les années à venir, mais cela ne signifie pas que le marché est restreint aux "hard core gamers", cela signifie simplement que ce n'est pas si simple d'éditer et qu'il faut les moyens d'absorber quelques échecs pour survivre.

"le public des joueurs est toujours le même", remplacé par spectateurs, lecteurs (de livres) ou lescteurs (de BD), ça marche aussi.
Si e n'est que le nombre de joueurs est en croissance (vue les ventes et les tirages).