• Logan
    Logan
    Bonjour. Merci pour cet article. J'adore le thème du jeu, je suis un grand fan du moyen-âge. Les illustrations ont aussi l'air superbes. Par contre je suis assez dubitatif sur la mécanique de pose d'ouvriers (mécanique usée jusqu'à la corde) et surtout sur le fait de faire un jeu de gestion avec un thème aussi épique. Cela me semble vraiment peu adapté à la puissance narrative et aventureuse d'un tel sujet. Les dés et les joutes sont-ils assez puissants pour balayer mes craintes ?... Quelle est leur part sur la durée totale du jeu ?.. Le jeu est-il un jeu de gestion ou d'aventure ?... Je ne demande qu'à être convaincu que j'ai tort au niveau de mes craintes, car vraiment j'attends moi aussi un excellent jeu sur le thème des joutes au moyen-âge et j'ai besoin qu'il me fasse rêver. Enfin, autres questions, peut-on avoir plus de précisions sur le mode solo ?... Comment fonctionne-t-il ?.. est-il vraiment intéressant ?... La possibilité de jouer en solo fait partie actuellement des facteurs très importants de mes achats ludiques. Merci d'avance pour vos réponses.
    Logan
    Logan
    Merci pour vos réponses Sire Guillaume. Vos réponses à mes questions attisent ma curiosité et me donnent envie d'approfondir plus loin mes investigations sur ce jeu.
    Monsieur Guillaume
    Monsieur Guillaume
    Salutations ludiques les meilleures, Sire Logan !
    La mécanique de pose d'ouvriers est en fait le moment du tour (et donc trois fois dans la partie) où l'on se pose ici ou là pour s'équiper et se préparer. Réflexions et petites frustrations au menu. Puis vient le moment des joutes et des dés... Assez puissant pour balayer vos craintes, je ne sais, mais suffisamment à mon sens pour me faire passer un bon moment. Soyons honnête, pas à la mesure de ce que j'imagine dans mes rêves d'auteur les plus fous à propos de ce thème, néanmoins, rien dont je n'ai à rougir du jeu.
    Pour le mode solo, vous affronterez un automa selon trois mode différents et avec trois difficultés pour chaque mode. Otto l'automa a un paquet de cartes Action qui permettra de gérer ses "choix tactiques". Pas encore joué par chez nous donc je ne peux vous en donner la capacité d'adaptation et le défi à relever.
    Jérôme Soleil
    Jérôme Soleil
    Merci pour l'idée de lecture ^^
    palferso
    palferso
    Merci pour l’article qui ne me donne pas envie du tout de jouer à ce jeu (dans la lignée d’autres articles et commentaires sur ce même jeu) et qui me donne très envie de relire Duby: son Guillaume le Maréchal, ses Dames du XIIème siècle, etc.
    Logan
    Logan
    Salut Pal. Peux-tu me préciser ce qui te ne te donne pas envie d'y jouer ?
    Logan
    Logan
    Comme toi je suis totalement blasé/fatigué du mécanisme de placement d'ouvrier qui bien qu'initialement original et intéressant a été tellement utilisé et mis à toutes les sauces depuis sa création que j'en fais vraiment une overdose... d'où d'ailleurs mes questions initiales. Mais, d'après cet article et les réponses de Monsieur Guillaume, il semble que ce mécanisme ne soit pas le seul utilisé et que le jeu mérite peut-être qu'on s'y attarde. Je dois dire que je m'interroge fortement étant donné mon intérêt très fort sur le sujet (plus fort que pour les concours des meilleures paires de pompes lol). Je vais essayer de trouver l'article sur Vind'jeu merci ;).
    palferso
    palferso
    Xème placement d’ouvrier dont l’originalité ne tient qu’au thème (on aurait pu faire le même avec un système de décompte lié à un concours de danse/beauté avec la meilleure chorégraphie, la plus belle tenue, les meilleures paires de pompe, etc.). Ce n’est pas (plus) ma tasse de thé et j’en ai assez de voir toujours sortir les mêmes machins en couleur. Il y a un autre très bon article de ce jeu sur Vind’jeu.
    Logan
    Logan
    C'est vrai qu'il y a certaines mécaniques qu'on retrouve souvent. Mais la pose d'ouvrier détient la palme de celles qu'on retrouve ad nauseam dans les jeux de gestion, d'où une lassitude certaine et une vraie "indi-gestion" en ce qui me concerne. De plus ce mécanisme, même s'il est de base assez intéressant, ne permet pas beaucoup de changements et d'évolutions dans ses fonctionnements à part le thème utilisé. Ceci dit, je ne refuse jamais une bonne partie de Caylus.
    sebduj
    sebduj
    Sacré Palferso qui ne s'amuse que dans l'hyper originalité. Que veux-tu les auteurs et éditeurs ne sont pas très mains, on fait que ce qu'on peut....
    rafidoc
    rafidoc
    Apres une premiere partie, moi et ma fille sommes conquis. Le jeux est trés bien balancé entre une préparation toute stratégique et des tournois haletants où les dés ne viennent qu'épicer le tout. Ce petit fremissement chaotique fait tout le sel de ce jeux sans gâcher la sensation de contrôle. Bonne Pioche super meeple et merci pour vos superbes éditions, on ne sait plus où donner de la tête.
    Ps: il faut voir que toute la stratégie des tournois se gère dans la manière d'épargner ses avantages durement gagnés en phase un , pour en garder un maximum pour la finale ! pas si simple. Pas si hasardeux.nous aimons.
    Logan
    Logan
    Mon autre interrogation c'est peut-on faire un jeu épique avec un mécanisme typique de jeu de gestion ?
    SuperMeeple51
    SuperMeeple51
    Bonjour, nous comprenons (et en même temps on peut en dire autant du deckbuilding et bien d'autres mécaniques ... donc plus rien ne vous intéresse ou c'est spécifiquement la pose d'ouvriers qui vous pose problème ?). Les 2 raisons pour lesquelles nous avons décidé de faire ce titre sont : 1. Le thème, qui est bien retranscrit, qui est original et qui nous plaît 2. La dynamique globale du jeu avec les 2 phases bien distinctes : une première qui consiste à se préparer aux tournois (avec la mécanique de pose d'ouvriers) et la deuxième qui est le tournoi avec l'utilisation des dés, et cette 2ème partie rend la table vraiment animée (en tout cas durant nos tests et de ce qu'on a pu d'ailleurs constater lors de la démo faite à Orléans) avec de la déception, de la joie, de la raillerie ... Et, un jeu, qui reste assez expert et qui donne ce genre d'ambiance autour de la table, c'est assez rare, et ça a été décisif pour nous :)
    SuperMeeple51
    SuperMeeple51
    Vous associez la pose d'ouvriers nécessairement à de la gestion, c'est discutable :) Il y a une grosse différence entre Agricola et Lords of Waterdeep par exemple. Ce n'est qu'une première partie du jeu, certes très classique, mais l'intérêt du jeu, encore une fois, est vraiment dans la 2ème partie et les tournois. Pour nous en tout cas ! :)
    Logan
    Logan
    C'est bien pour ça que je garde un œil attentif sur ce jeu et qu'il n'est pas impossible que je finisse par craquer, surtout si le mode solo tient bien la route, mais je n'ai pas encore de retour sur ce point.
    SuperMeeple51
    SuperMeeple51
    Il y a un retour de Arié Dés Cent Solo pour info sur son site. Merci en tout cas pour votre intérêt et le mieux reste quand même de l'essayer avant si vous pouvez ! :)
    Logan
    Logan
    Je viens de lire son avis qui est positif sur le mode solo. Par contre pas de bol, la salade de points dont il parle c'est pas mon truc non plus, je préfère largement des lignes plus claires pour atteindre une victoire. Décidément, j'ai toujours plein d'interrogations sur ce jeu. Quant à l'essayer avant, il faudrait que j'en ai la possibilité ce qui pour l'instant n'est pas vraiment possible.
    palferso
    palferso
    Ben très basiquement, je ne m’amuse qu’avec ce qui m’amuse… Et aujourd’hui, les énièmes resucées ne m’amusent plus (ce qui ne veut pas dire que les jeux sont mauvais loin de là et je ne doute pas que Glory soit un bon jeu). J’aime dans le cadre de ma (vieille…) passion ludique être surpris par un truc culotté et novateur même si je ne rechigne jamais à jouer à du déjà-vu bien (ré)agencé et retravaillé.
    Monsieur Guillaume
    Monsieur Guillaume
    Réussir à ne pas être blasé, ça n'a rien d'évident, effectivement ! C'est là où, parler d'un jeu pour "soi" ou pour "d'autres" demande, à mon sens, de prendre du recul par rapport à soi. Être capable de se dire "ça ne semble pas follement original mais peut-être que ça vient des 150 jeux qui lui ressemblent dans ma ludothèque plus que du jeu en lui-même" permet de laisser la place à celui qui le découvrira en ayant joué à seulement deux ou trois du même genre une place pour l'apprécier.
    Et au-delà de ça, la sensibilité à la nouveauté n'est pas, là non plus, universelle. Pour l'un, un petit apport mécanique va suffire pour voir comment l'auteur a formalisé cette nouvelle recette, là où, pour l'autre, il faudra davantage, à grand renfort d'effet superfétatoire pour l'autre, pour que ça semble nouveau.
    Au milieu de tout ça, ce qui m'étonne toujours, c'est la capacité à "affirmer" et à balancer une forme de vérité ludique dans les jugements "guillotines" sur tel ou tel jeu ! :D
    palferso
    palferso
    Oui, effectivement. ;-)
    sebduj
    sebduj
    Palferso adore la guillotine, c'est pour ça que je me suis permis d'intervenir, ca m'agace.
    Le Zeptien
    Le Zeptien
    Diantre ! J'ai réalisé que j'avais lu le livre de Duby sur Guillaume le Maréchal il y a longtemps puisque j'avais acheté le première édition chez Fayard à sa sortie. C'est d'ailleurs grâce à ce livre que j'ai découvert une réalité des tournois bien différente de celle vue dans les films Hollywoodiens.
    Alors voyons : pose d'ouvrier (certes un mécanisme que l'on a beaucoup vu, c'est vrai), mais Supermeeple + des visuels très sympa + un thème qui me donne un peu de nostalgie ludique (J'ai repensé aux tournois de chevaliers dans Le roi Arthur, un Oriflam de 1987 !) + du dé pour régler nos comptes + des petits détails lus ça et là... ben du coup, je serais plutôt client hein...:-)
    Logan
    Logan
    Merci pour vos commentaires, j'ai finalement acheté ce jeu et je ne le regrette pas. J'ai posté un avis détaillé sur la fiche Tric Trac.
    sebduj
    sebduj
    Derrière ma remarque, je veux juste dire que , par exemple, j'aime énormément la musique depuis mes 18ans. J'arrive encore à me passionner pour des albums grunge, 20 ans après. Parce que même si les bases techniques sont très proches de Nirvana, un groupe propose quelque chose de nouveau: son âme, sa propre façon d'appréhender le style, d'écrire ses propres morceaux avec son âme et pas celle d'un autre. Je m'estime heureux de pouvoir souvent m'émerveiller devant des jeux qui, sans grande originalité technique, corresponde simplement à ce que j'aime découvrir avec une âme nouvelle. Je n'aimerai pas être un vieux grincheux en tout cas :-)
    Monsieur Guillaume
    Monsieur Guillaume
    Salutations ludiques les meilleures, Sire Logan !
    La mécanique de pose d'ouvriers est en fait le moment du tour (et donc trois fois dans la partie) où l'on se pose ici ou là pour s'équiper et se préparer. Réflexions et petites frustrations au menu. Puis vient le moment des joutes et des dés... Assez puissant pour balayer vos craintes, je ne sais, mais suffisamment à mon sens pour me faire passer un bon moment. Soyons honnête, pas à la mesure de ce que j'imagine dans mes rêves d'auteur les plus fous à propos de ce thème, néanmoins, rien dont je n'ai à rougir du jeu.
    Pour le mode solo, vous affronterez un automa selon trois mode différents et avec trois difficultés pour chaque mode. Otto l'automa a un paquet de cartes Action qui permettra de gérer ses "choix tactiques". Pas encore joué par chez nous donc je ne peux vous en donner la capacité d'adaptation et le défi à relever.
    SuperMeeple51
    SuperMeeple51
    Superbe article Messire Guillaume, nous en sommes fortes aises
    Logan
    Logan
    Merci pour vos réponses Sire Guillaume. Vos réponses à mes questions attisent ma curiosité et me donnent envie d'approfondir plus loin mes investigations sur ce jeu.
    Logan
    Logan
    Salut Pal. Peux-tu me préciser ce qui te ne te donne pas envie d'y jouer ?
    Meeples in love
    Meeples in love
    Excellent article qui met bien en valeur tout ce que nous avons apprécié dans ce jeu : le thème très présent d'abord puis la mécanique (pose d'ouvriers + gestion de ressources + combat) sans parler des illustrations, superbes. Bref un coup de cœur chez nous !
    palferso
    palferso
    Xème placement d’ouvrier dont l’originalité ne tient qu’au thème (on aurait pu faire le même avec un système de décompte lié à un concours de danse/beauté avec la meilleure chorégraphie, la plus belle tenue, les meilleures paires de pompe, etc.). Ce n’est pas (plus) ma tasse de thé et j’en ai assez de voir toujours sortir les mêmes machins en couleur. Il y a un autre très bon article de ce jeu sur Vind’jeu.
    bobbylafraise
    bobbylafraise
    La LAAAANNNNCCCEEEE!!!! chouette article que vous nous pondez là, Sieur Guillaume; Avec juste ce qu'il faut d'étiquette et de courtoisie pour une lecture agréable. Je plussoie l'enthousiasme de l'assemblée.
    Logan
    Logan
    Comme toi je suis totalement blasé/fatigué du mécanisme de placement d'ouvrier qui bien qu'initialement original et intéressant a été tellement utilisé et mis à toutes les sauces depuis sa création que j'en fais vraiment une overdose... d'où d'ailleurs mes questions initiales. Mais, d'après cet article et les réponses de Monsieur Guillaume, il semble que ce mécanisme ne soit pas le seul utilisé et que le jeu mérite peut-être qu'on s'y attarde. Je dois dire que je m'interroge fortement étant donné mon intérêt très fort sur le sujet (plus fort que pour les concours des meilleures paires de pompes lol). Je vais essayer de trouver l'article sur Vind'jeu merci ;).
    Immyr
    Immyr
    J'aime beaucoup le "maraver" enfin du bon français qui nous parle...San Antonio aimerait ça....
    Le matériel est très beau, mais j'aimerais faire un essai avant de l'inclure dans ma ludothèque, le mélange des genres semble positif, mais à voir les règles du jeu plus précisement.
    SuperMeeple51
    SuperMeeple51
    Bonjour, nous comprenons (et en même temps on peut en dire autant du deckbuilding et bien d'autres mécaniques ... donc plus rien ne vous intéresse ou c'est spécifiquement la pose d'ouvriers qui vous pose problème ?). Les 2 raisons pour lesquelles nous avons décidé de faire ce titre sont : 1. Le thème, qui est bien retranscrit, qui est original et qui nous plaît 2. La dynamique globale du jeu avec les 2 phases bien distinctes : une première qui consiste à se préparer aux tournois (avec la mécanique de pose d'ouvriers) et la deuxième qui est le tournoi avec l'utilisation des dés, et cette 2ème partie rend la table vraiment animée (en tout cas durant nos tests et de ce qu'on a pu d'ailleurs constater lors de la démo faite à Orléans) avec de la déception, de la joie, de la raillerie ... Et, un jeu, qui reste assez expert et qui donne ce genre d'ambiance autour de la table, c'est assez rare, et ça a été décisif pour nous :)
    Logan
    Logan
    C'est vrai qu'il y a certaines mécaniques qu'on retrouve souvent. Mais la pose d'ouvrier détient la palme de celles qu'on retrouve ad nauseam dans les jeux de gestion, d'où une lassitude certaine et une vraie "indi-gestion" en ce qui me concerne. De plus ce mécanisme, même s'il est de base assez intéressant, ne permet pas beaucoup de changements et d'évolutions dans ses fonctionnements à part le thème utilisé. Ceci dit, je ne refuse jamais une bonne partie de Caylus.
    rafidoc
    rafidoc
    Apres une premiere partie, moi et ma fille sommes conquis. Le jeux est trés bien balancé entre une préparation toute stratégique et des tournois haletants où les dés ne viennent qu'épicer le tout. Ce petit fremissement chaotique fait tout le sel de ce jeux sans gâcher la sensation de contrôle. Bonne Pioche super meeple et merci pour vos superbes éditions, on ne sait plus où donner de la tête.
    Ps: il faut voir que toute la stratégie des tournois se gère dans la manière d'épargner ses avantages durement gagnés en phase un , pour en garder un maximum pour la finale ! pas si simple. Pas si hasardeux.nous aimons.
    Logan
    Logan
    Mon autre interrogation c'est peut-on faire un jeu épique avec un mécanisme typique de jeu de gestion ?
    rafidoc
    rafidoc
    Apres une premiere partie, moi et ma fille sommes conquis. Le jeux est trés bien balancé entre une préparation toute stratégique et des tournois haletants où les dés ne viennent qu'épicer le tout. Ce petit fremissement chaotique fait tout le sel de ce jeux sans gâcher la sensation de contrôle. Bonne Pioche super meeple et merci pour vos superbes éditions, on ne sait plus où donner de la tête.
    Ps: il faut voir que toute la stratégie des tournois se gère dans la manière d'épargner ses avantages durement gagnés en phase un , pour en garder un maximum pour la finale ! pas si simple. Pas si hasardeux.nous aimons.
    Elryun
    Elryun
    Clairement un de mes meilleurs jeu.
    Une quinzaine de parties à mon actif.

    Une partie en pose d'ouvrier, classique mais très bien fichue avec pas mal de tension à 4 joueurs.

    Mais tout l'intérêt se trouve dans les tournois.
    Une gestion tactique de dés de la stratégie et de l'adrénaline !

    Du hasard, mais maîtrisable si vous vous êtes bien préparé.

    Des tournois mémorables dans mes parties entre amis.

    Que du bon !
    SuperMeeple51
    SuperMeeple51
    Vous associez la pose d'ouvriers nécessairement à de la gestion, c'est discutable :) Il y a une grosse différence entre Agricola et Lords of Waterdeep par exemple. Ce n'est qu'une première partie du jeu, certes très classique, mais l'intérêt du jeu, encore une fois, est vraiment dans la 2ème partie et les tournois. Pour nous en tout cas ! :)
    DocGuillaume
    DocGuillaume
    Ecoutez, franchement moi j'adore !
    Le thème est certes masculin mais historique, j'aime ce placement d'ouvriers pour préparer/améliorer son chevalier, les possibilités offertes par les cartes Voyage (Romance, Marché, Défi) sont très riches et les tournois avec les lancers de dés sont très excitants (un peu de hasard, beaucoup de contrôle).
    J'aime énormément. Le graphisme est très soigné sans être sublime.
    Oui les règles sont denses mais très claires et extrêmement bien rédigées. Une qualité constante de SuperMeeple.
    Logan
    Logan
    C'est bien pour ça que je garde un œil attentif sur ce jeu et qu'il n'est pas impossible que je finisse par craquer, surtout si le mode solo tient bien la route, mais je n'ai pas encore de retour sur ce point.
    SuperMeeple51
    SuperMeeple51
    Il y a un retour de Arié Dés Cent Solo pour info sur son site. Merci en tout cas pour votre intérêt et le mieux reste quand même de l'essayer avant si vous pouvez ! :)
    Logan
    Logan
    Je viens de lire son avis qui est positif sur le mode solo. Par contre pas de bol, la salade de points dont il parle c'est pas mon truc non plus, je préfère largement des lignes plus claires pour atteindre une victoire. Décidément, j'ai toujours plein d'interrogations sur ce jeu. Quant à l'essayer avant, il faudrait que j'en ai la possibilité ce qui pour l'instant n'est pas vraiment possible.
    DocGuillaume
    DocGuillaume
    Et surtout... faut se détendre les gars ! 😊
    Antoinette
    Antoinette
    La carrure du jeu n'est pas vraiment pour moi (même si j'y jouerai quand l'occasion se présentera) mais le thème, la mécanique qui va avec et les illustrations donnent envie.
    sebduj
    sebduj
    Sacré Palferso qui ne s'amuse que dans l'hyper originalité. Que veux-tu les auteurs et éditeurs ne sont pas très mains, on fait que ce qu'on peut....
    sebduj
    sebduj
    Derrière ma remarque, je veux juste dire que , par exemple, j'aime énormément la musique depuis mes 18ans. J'arrive encore à me passionner pour des albums grunge, 20 ans après. Parce que même si les bases techniques sont très proches de Nirvana, un groupe propose quelque chose de nouveau: son âme, sa propre façon d'appréhender le style, d'écrire ses propres morceaux avec son âme et pas celle d'un autre. Je m'estime heureux de pouvoir souvent m'émerveiller devant des jeux qui, sans grande originalité technique, corresponde simplement à ce que j'aime découvrir avec une âme nouvelle. Je n'aimerai pas être un vieux grincheux en tout cas :-)
    palferso
    palferso
    Ben très basiquement, je ne m’amuse qu’avec ce qui m’amuse… Et aujourd’hui, les énièmes resucées ne m’amusent plus (ce qui ne veut pas dire que les jeux sont mauvais loin de là et je ne doute pas que Glory soit un bon jeu). J’aime dans le cadre de ma (vieille…) passion ludique être surpris par un truc culotté et novateur même si je ne rechigne jamais à jouer à du déjà-vu bien (ré)agencé et retravaillé.
    Monsieur Guillaume
    Monsieur Guillaume
    Réussir à ne pas être blasé, ça n'a rien d'évident, effectivement ! C'est là où, parler d'un jeu pour "soi" ou pour "d'autres" demande, à mon sens, de prendre du recul par rapport à soi. Être capable de se dire "ça ne semble pas follement original mais peut-être que ça vient des 150 jeux qui lui ressemblent dans ma ludothèque plus que du jeu en lui-même" permet de laisser la place à celui qui le découvrira en ayant joué à seulement deux ou trois du même genre une place pour l'apprécier.
    Et au-delà de ça, la sensibilité à la nouveauté n'est pas, là non plus, universelle. Pour l'un, un petit apport mécanique va suffire pour voir comment l'auteur a formalisé cette nouvelle recette, là où, pour l'autre, il faudra davantage, à grand renfort d'effet superfétatoire pour l'autre, pour que ça semble nouveau.
    Au milieu de tout ça, ce qui m'étonne toujours, c'est la capacité à "affirmer" et à balancer une forme de vérité ludique dans les jugements "guillotines" sur tel ou tel jeu ! :D
    palferso
    palferso
    Oui, effectivement. ;-)
    sebduj
    sebduj
    Palferso adore la guillotine, c'est pour ça que je me suis permis d'intervenir, ca m'agace.
    Le Zeptien
    Le Zeptien
    Diantre ! J'ai réalisé que j'avais lu le livre de Duby sur Guillaume le Maréchal il y a longtemps puisque j'avais acheté le première édition chez Fayard à sa sortie. C'est d'ailleurs grâce à ce livre que j'ai découvert une réalité des tournois bien différente de celle vue dans les films Hollywoodiens.
    Alors voyons : pose d'ouvrier (certes un mécanisme que l'on a beaucoup vu, c'est vrai), mais Supermeeple + des visuels très sympa + un thème qui me donne un peu de nostalgie ludique (J'ai repensé aux tournois de chevaliers dans Le roi Arthur, un Oriflam de 1987 !) + du dé pour régler nos comptes + des petits détails lus ça et là... ben du coup, je serais plutôt client hein...:-)
    DocGuillaume
    DocGuillaume
    C'est un jeu avec beaucoup de matériel mais tout est très clair. Jeu complexe mais non compliqué.
    Le livret de règles est un peu épais (28 pages) mais tout à fait clair et limpide. Ces règles sont extrêmement bien rédigées.
    Mes quelques questions viennent de trouver leurs réponses sur BGG, données par les auteurs 🙏🏻
    Que les joueurs qui ont envie d'y jouer n'aient pas peur des règles ni du temps passé : c'est un jeu génial, plein de moyens de gagner des points de gloire, les tournois sont excitants, le hasard généré par les dés donne le suspens attendu qui fait frémir et les cartes Soutien, les Reliques, les jetons Foi, le Prestige offrent tout ce qu'il faut pour faire pencher la balance en votre faveur.
    Thème très immersif et illustrations très belles.
    Jeu fabriqué en Pologne ! C'est rare pour être souligné. Ça se rapproche, bientôt ce sera peut-être en France, qui sait !
    DocGuillaume
    DocGuillaume
    Et je suis d'accord avec Monsieur Guillaume, ce serait top si certaines cartes Voyage devaient être jouées dans un ordre donné pour justement raconter un fait historique ou légendaire et rapporter encore plus de points ou des récompenses uniques pour ces combinaisons de cartes voyage.
    Je crois savoir qu'une extension est déjà prévue, qui concernerait le plateau des tournois...
    Logan
    Logan
    Merci pour vos commentaires, j'ai finalement acheté ce jeu et je ne le regrette pas. J'ai posté un avis détaillé sur la fiche Tric Trac.