• LeGrub
    LeGrub
    Je sais que je vais faire hurler les habituels chevaliers blancs mais hors de question d'investir dans ce jeu à ce prix... Vu qu'on a les règles Je préfère encore dépenser un peu d'encre chez. Epson et me faire un proxy...
    LeGrub
    LeGrub
    C'est avec ce type de discours qu'on voit les prix s'envoler... A la différence que la rémunération de l'auteur reste au plus quand les marges des rapaces qui l'exploitent explosent...
    Impatient de voir votre édition 'Deluxe' avec une boîte en bois de 30x40 et un T-shirt reprenant les plus beaux motifs à 150€...pfff
    J'imagine que la version 'jeu de dés' est déjà dans les cartons !
    Je préfère en rester là...
  • LeGrub
    LeGrub
    Quelques remarques après quelques furetages (et j'ai bien noté que tout ceci allait s'améliorer dans les prochains mois au fur et à mesure des MAJ) :
    - Comme indiqué dans d'autres commentaires, je comprends l'accès par fiche mais des outils de navigation (alpha, thématique, âge ...) dans la boutique serait un plus.
    - Le bouton d'achat devrait avoir un code couleur différent suivant s'il est disponible en boutique ou non .... Le lire à chaque fois pour savoir si le prix s'affiche ou non me fatigue ! O:-)
    - Suite à la news sur la disponibilité du Maître Renard, que je souhaite acquérir, je me suis dit : "C'est l'occasion de tester la boutique TT !" et là, grosse déception (d'environ 1,38 secondes ;-) ) ... je n'ai pas pu ! :-)
    'pas grave' je me suis dit ... 'ça va arriver un jour dans les rayons!' ... oui mais quand ?
    Et là, je me suis dit : ça aurait été bien que je puisse :
    . signaler à TT que j'aurai aimé qu'un jeu soit disponible en boutique (ça peut permettre à TT d'analyser la demande même si chaque push n'équivaut pas à un achat in fine)
    . être averti quand le jeu est disponible en boutique (ça maintient par la main l'acheteur déçu pour qu'il n'aille pas trop vite voir ailleurs)

    Toute ressemble avec des fonctions existantes ou ayant existé dans d'autres boutiques en ligne n'est purement pas fortuite ...

    Bon après-midi !
    Atalia-jeux
    Atalia-jeux
    Maitre Renard ou Nom d'un renard ? Car dans ce cas, TT n'y est pour rien. Des bugs informatiques nous ont empêché de leur livrer ! Mais ça tardera plus !
  • LeGrub
    LeGrub
    Et regardez moi tous ces commentaires mielleux ... Gnagnagna ... la belle vie ... Gnagnagna ... Vous avez raison de profiter ... Gnagnagna ... Que serai-je sans toi ... Gnagnagna ... Ce ne sera plus comme avant ... etc etc ... ;-p
    Juste ça fait chier! Je comprends le choix de vie ... mais ça fait chier ! :-)

    Allez ... Bon vent à vous ! Merci pour tout ce que vous (m') avez apporté durant toutes ces années, car, oui, je pense que vous avez compté, tel un cousin pas si éloigné, dans la (ma) vie de tous les joueurs que nous sommes, voire au-delà, lorsque nous avions nos enfants sur les genoux se mettre à rire en vous voyant sur l'écran. Les enfants ont grandis, nous pas autant :-) , mais il se rappelleront de vous longtemps encore.

    Il me plaît de savoir qu'on en profitera encore 2 ans ! Bienvenue à tout le monde dans la nouvelle Team TT !
  • LeGrub
    LeGrub
    J'ai du mal à comprendre que la création d'une 4e catégorie "projets participatifs" n'ait pas été acceptée par l'organisation. Cela aurait permis de couvrir la totalité du monde du jeu d'aujourd'hui, en conservant la spécificité du prix principal dont la finalité est de promouvoir un jeu disponible en boutique.

    Au-delà de l'aspect "lisibilité" qui est évoqué, cela démontre surtout, pour moi, qu'une sorte de "guerre" vient de se matérialiser sous nos yeux (même si on la sentait bien depuis quelques mois au fil des interventions des uns et des autres sur différents médias (sites, blogs, radios, ...)) entre les tenants de l'édition et de la distribution qu'on pourra caricaturer de "à l'ancienne" et ceux qui prennent le chemin du financement participatif en toute autonomie.

    Car, dans la démarche de démocratisation du jeu voulue par le FIJ depuis le début, il me semble qu'informer le grand public de ce nouveau mode de production et de distribution prendrait tout son sens. Or, là, ce n'est très clairement pas le cas.

    Mais bon ... Qui aurait cru il y a 5 ans que l'aspect "concurrence" de notre commerce se verrait surtout entre ces 2 camps plutôt qu'entre les éditeurs/distributeurs eux-même.
    LeGrub
    LeGrub
    Question sur les catégories ? Désolé, je pensais que vous n'attendiez pas de réponse particulière car vous enchainiez tout de suite après sur les explications de l'article.

    Pour y revenir : A vrai dire, J'avoue que je n'en sais rien (mais en même temps je n'ai jamais dit que c'était facile ! :-) ). Une serait déjà bien. Reste à savoir effectivement qui sélectionne, qui peut être sélectionné (jeu français, étranger ? etc ... ) La difficulté de la réponse est à la hauteur du champ des possibles qu'a ouvert le financement participatif auprès des auteurs.
    Tout en ne pouvant que constater l'évidente difficulté de faire cette sélection, je ressens malgré tout cette année, alors que ça toque fortement à la porte de notre secteur depuis 4 ou 5 ans, comme une volonté manifeste de ne surtout pas essayer/commencer, notamment face à ces jeux qui atteignent plusieurs dizaines de milliers d'€ (voire centaines, voire millions) de financement (attention, je ne dis pas qu'un financement à millions fait que c'est un jeu "bon", voire "sélectionnable", voire "primable").
    C'est un ressenti, forcément subjectif.
    Est-ce dû aux antagonismes commerciaux qui se sont créés entre les circuits commerciaux traditionnels qui ont une forte influence sur la tenue de ce salon et les auteurs qui utilisent seulement la plateforme participative ? C'est une question qui ne peut être écartée mais une réponse affirmative peut tout a fait se comprendre et se concevoir. Il n'y a pas de méchants et de gentils dans cette situation.

    En conséquence, ce qui pour moi se cristallise sur la sélection, c'est ce sentiment de non-retour parfaitement assumé de ne favoriser que la sélection des jeux sortis en boutique ( oui ... je sais ... c'est dans le règlement etc ... :-) ), presque comme une porte que l'on claque au nez si on considère l'aventure de Scythe l'année dernière. Je le conçois parfaitement dans l'objectif affiché, d'autant plus que des jeux issus du financement participatif peuvent être sélectionnables j'imagine s'ils remplissent cette condition de disponibilité, mais pour moi ça éloigne un petit peu le FIJ dans sa démarche de montrer toutes les facettes de notre secteur ... mais peut-être ai-je mal compris l'ambition du FIJ depuis ses débuts. Peut-être le prix "As d'Or" a -t-il pris trop d'importance par rapport au Festival lui même (les réactions des éditeurs, un peu amères l'année dernière notamment, montrent bien déjà, rien que sur le circuit traditionnel, que la pastille "As d'Or" a beaucoup d'importance).
    Reste qu'à la fin, très peu de communication sur l’essor des financements participatifs auprès du public du FIJ, alors que ça pourrait amener des contributeurs potentiels aux futurs projets. Cela pourrait être aussi un moment pour promouvoir Ulule notre plateforme européenne Etc ...
    Le financement participatif n'est pas l'alpha et l'omega du secteur bien entendu mais son absence résonne terriblement malgré tout, d'autant plus cette année avec ne serait-ce que l'évocation quelque part dans la communication du FIJ de cette merveille ludique et réussite commerciale française (Mode Subjectif ONbien entendu :-)) ) qu'est le 7th Continent puisque tout le monde l'évoque.

    On remarquera que le cinéma est face aux mêmes problématiques face à la concurrence des médias télévisés qui produisent "pour eux-mêmes" du contenu cinématographique hors des clous traditionnels.

    Les bouleversements actuels auxquels nous sommes entrain d'assister ne sont pas terminés.