• kiwizz
    Kiwizz  a répondu à La chouette d'or .
    il y a 1 mois
    Putain ça a pas beaucoup avancé ici depuis la dernière fois.
    Courage.
  • Et moi qui me gaussait d'avoir raté le KS et d'avoir ainsi résisté pour une fois à la tentation malsaine..... Merci pour ce late pledge 😁
  • kiwizz
    il y a 4 jours
  • kiwizz
    Kiwizz  a répondu à La figurine du mois .
    il y a 9 mois
    Ce serait pas mal de concentrer sur un même serveur / page web l'ensemble des figs Conan peintes? Je dis ça pour l'intérêt évident des futurs peintres en herbe...
  • kiwizz
    il y a 2 mois
    Gaïa dit :eXploration
    eXpansion
    eXploitation
    eXtermination
     

    Merci ! Putain je vieillis...

  • kiwizz
    il y a 7 mois
    Gougou69 dit :
    .....

    Alors, je ne suis que le relecteur, je n'ai ni le jeu ni les règles en anglais. Mais lors de ma relecture, le "lesquelles" se rapporte bien aux cartes, dans le sens où si l'on doit se défausser de plusieurs cartes, on choisi celles dont on se défait. 

    Ca se rapporte aux paquets (on choisit sur quel paquet on pose nos cartes, on peut choisir le même paquet)

  • Tomfuel
    Tomfuel
    bon sang de bois ! vous me faites trop d'honneur d'avoir illustré votre article avec mes ptits cyclistes !
    :-))
    Lissothus
    Lissothus
    Honneur pour toi, je sais pas, mais bordel, plaisir pour nous, ça c'est sûr. Ca me rappelle furieusement mes parties de bille de quand j'étais petiot à tracer des circuits dans le sable et à faire foncer les ptits cyclistes en plomb d'mon père... Nostalgie ! Et superbe boulot donc...
    Franck19
    Franck19
    Ils sont juste magnifique les petits cyclistes
    romjé
    romjé
    je n'ai jamais fait de peinture de figurines (ni de peinture tout court) de ma vie, mais là ça donne clairement envie de s'y mettre !
    Est-ce que vous avez un tuto pour les méga nuls à conseiller ?
    chaps
    chaps
    [Pas de nom de boutique] en a eu quelques exemplaires hier, je l'ai acheté du coup hier, à surveiller...
    kiwizz
    kiwizz
    Je vous ai déjà dit cher Phal que je ne me ferai pas "biaisé". Vous avez beau insister, je ne ressens pas une once de regret à me tenir à l'écart de cette vaste conspiration.
    ... Avril vous dites ??!
  • Djinn42
    Djinn42
    "Dîtes moi que c’est bien pour ça !" Ben non, c'est clairement annoncé dans les débats ici ou ailleurs. Malheureusement, même si c'est compréhensible.

    Vous dites le jeu de société ancien, remontant à l'antiquité. Je trouve délicat de chercher un prolongement entre les ancêtres et le jeu de société moderne. Je ne vois pas spécialement d'héritage distinct entre l'activité de jouer, seul le support change entre jeu vidéo et je de société. Il s'agit bien de jeu dans les deux cas.
    Tomfuel
    Tomfuel
    article fort intéressant mais vous me chiffonnez les neurones avec votre titre !
    qu'avez vous voulu evoquer avec le jeu de mot "pourquoi faire ?" au lieu de "pour quoi faire ?"
    ça me travaille depuis mercredi cette histoire ...
    LEauCEstNul
    LEauCEstNul
    Pardon, mais encore un marronnier sur "le jeu est t'il un art" dont se targue n'importe quel média ludique : jeu vidéo, jeu de rôles et maintenant jeu de société. Par le passé on aura eu les maths, la science ou autres passions du journaliste.

    Je vais être lapidaire, mais non, tout ceci n'est pas de l'art. Car:
    - il n'y a aucune place donnée à l'émotion dans le fond du jeu (sa règle), dans le domaine créatif. Ou alors vous aurez un jeu mal équilibré. Il passe par un processus rationnel où la raison prend toute la place qui a(urait) été occupée par l'émotion. Contrairement à la musique, la peinture, etc où la démarche est parfois inverse.
    - le jeu rempli obligatoirement une fonction. Sinon il est chiant.
    - le jeu est créé par une équipe, parfois artistique, aux ordres de la technique. Et non l'inverse.

    => le jeu est de l'artisanat (au sens noble), et non de l'art.

    ATTENTION, j'ai une très haute estime de l'artisanat, ce n'est pas pour réduire le jeu que je dis ça. Un instrument de musique créé par un grand luthier me procure autant de rêve qu'une toile de Rembrandt.
    Mais je ne place par les deux créations sur le même plan. L'une a été créé par la raison, l'autre par l'émotion.

    Ainsi, le jeu, pour moi, en terme de création d'objet ludique, est un artisanat.
    Mais le jeu, en terme de pratique, peut tout à fait être vu comme un art. L’œuvre d'art, si on doit en chercher une, est du coté du joueur. Un créateur de jeu pour moi peut être vu comme un luthier qui produit des instruments pour ses joueurs.

    C'est en ceci que la mission remplie par le créateur de jeu est "belle", tout comme pour l'artisanat au sens noble. Et, pour moi, c'est en ceci que ça alimente les débats interminés des uns et des autres.

    Autre point commun entre jeu et artisanat, il me semble que l'artisanat a autant de mal à se voir reconnaitre comme produit Cu(cu)lturel.
    "Comment ? Ce simple maçon / menuisier / ..., qui n'a pas fait de Belles Et Hautes Etudes, se croit il permis de se mettre au niveau de la Joconde ? MayCayIntollérâââble !"

    Enfin "Alors dîtes moi ? C’est bien pour affiner nos sens, pour vivre dans un monde plus riche, plus varié et plus subtil que l’on veut que les jeux soient reconnus comme culturels hein ? Dîtes moi que c’est bien pour ça !".
    Docteur Mops, vous êtes un petit canaillou. :)
    C'est évidemment pour les impôts et la taxation de la création culturelle pour ceux qui n'ont rien vu venir. Imaginons l'industrie du jeu video mise au même plan que l'industrie cinématographique...

    Une petite faute d'orthographe s'est glissée dans votre texte, cher Docteur : il manque probablement 5 "i" et un "k" à "Patric" ;)
    Djinn42
    Djinn42
    Point de vue intéressant et bien défendu. L'image du luthier et de son instrument est forte et bien trouvée. Même si elle n'est pas parfaitement adaptée au jeu de société, elle met en lumière l'idée d'une émotion qui n'est pas du fait de l'auteur mais de celui qui joue. L'auteur réuni les ingrédients du réceptacle qui seront propices à l'émotion mais cette émotion est apportée par les joueurs.

    Contrairement aux illustrateurs qui eux peuvent prétendre véhiculer une émotion à travers les représentations qu'ils proposent dans les divers compartiments du jeu.

    A méditer.
    LEauCEstNul
    LEauCEstNul
    Pas de difficulté à ça, c'est un point de vue marronnier, très exercé, lui aussi ;)

    Les illustrateurs dans le domaine du jeu ne sont "que" des imagiers du moyen-age.
    Vous avez un dessinateur dans une bande dessinée et un illustrateur pour un jeu. Les illustrateurs... illustrent, tout comme les imagiers, mais ne dessinent pas.

    Il y a nuance dans ce qui concerne le propos de l’œuvre (d'art ou d'artisanat. Je vous dis que je tiens l'artisanat en haute estime ;) ). Dans un cas, le propos est le dessin, dans l'autre le propos est le jeu, illustré (accompagné d’œuvres d'art, ou d'artisanat, selon. La montre d'un horloger : l'objet artisanal accompagné d'un mécanisme (artisanal) et d'un design (artistique)).

    Tout comme la belle harpe de ma maman, en frêne et sycomore, ornementée d'une jolie gravure de Mélusine. Le propos de l’œuvre, ici, est l'instrument, pas la gravure de Mélusine, même si elle produit son petit effet ;)

    Merci de m'avoir fait réfléchir à ça, désormais, je rejetterais l'expression "gamedesigner", pour lui préférer l'expression "facteur de jeu".
    faidutti
    faidutti
    Je ne suis pas d'accord avec grand chose dans ce point de vue, mais je tiens quand même à relever particulièrement ce point :

    "- il n'y a aucune place donnée à l'émotion dans le fond du jeu (sa règle), dans le domaine créatif. Ou alors vous aurez un jeu mal équilibré. Il passe par un processus rationnel où la raison prend toute la place qui a(urait) été occupée par l'émotion. Contrairement à la musique, la peinture, etc où la démarche est parfois inverse."

    En tant qu'auteur de jeu, je tiens à m'inscrire en faux contre cette affirmation. La première chose à laquelle je pense quand j'imagine un jeu, c'est à l'émotion que l'on veut susciter chez le joueur, et aux moyens d'y parvenir, tout comme le fait un romancier, un peintre ou un musicien.
    Un jeu conçu de manière purement rationnelle, comme une machine ou un ordinateur; sera le plus souvent un très mauvais jeu. Lorsqu'il ne l'est pas c'est que, un peu par hasard, il parvient quand même à susciter l'émotion.