• infinity
    infinity
    Je suis globalement d'accord avec ce qui a été dit par Fred Henry. Il ne faut pas oublier que le Kickstarter restera dans les cas qu'il a évoqué un produit de niche destiné à un public averti et passionné. Un public, qui au nom de cette passion est prêt à attendre plusieurs années pour recevoir son jeu...
    Mais les boutiques physiques sont celles qui permettent l'élargissement du marché du jeu de société. C'est grâce aux boutiques que quelques années plus tard certains joueurs vont évoluer vers des jeux Core. J'ai pour ma part commencé comme beaucoup avec des petits jeux d'ambiance. Cette évolution de l'expérience du jeu amène un pourcentage non négligeable de joueurs à s'orienter à terme vers des jeux plus lourds. Du coup les Kickstarter ont besoin des boutiques pour le renouvellement de leur parc de joueurs. Car ces mêmes joueurs vieillissent et finissent par ne plus jouer pour des raisons très diverses (famille, travail, lassitude...).
    Tous les produits kickstartés que j'ai pu vendre en boutique se sont peu vendus mais le marché existe.

    Maintenant et même si je suis d'accord sur cela, je dénonce clairement des dérives sur des éditeurs de jeux qui devaient être exclusivement distribués en boutique à l'origine et qui ont miraculeusement changé leur fusil d'épaule en voyant le jackpot. Car il s'agit bien de jackpot dans certains cas !!!!
    Je me rappelle ainsi d'un jeu de cartes d'exploration français qui a été pledgé pour un montant total de 1,2 million d'euros en 2015. D'ailleurs les contributeurs attendent toujours leur jeu à ce jour qui serai peut-être livré en septembre 2017??? Deux ans pour recevoir un jeu, presque un an de retard sur le délai prévu. D'ailleurs ce n'est pas du tout un jeu Core??? Alors erreur de casting ou business?
    Ce sont ces dérives que je dénonce, des éditeurs qui délaissent petit à petit le circuit classique pour glisser dans les Kickstarter des produits non gamers, des délais non respectés, des jeux avec plein de bugs (je ne cite pas d'exemple mais vous savez de quels jeux je parle). Et surtout cet appât du gain sur le dos des contributeurs passionnés que l'on prend en otage en leur annonçant tout simplement qu'il n'auraient pas pu sortir le jeu avec le circuit classique. Eh bien pour la plupart des jeux cités plus haut c'est faux !!!
    Harry Cover
    Harry Cover
    tu parles de 7Th continent ?
  • infinity
    infinity
    Je parle en tant qu'acheteur et de joueur passionné.

    J'ai crowfundé sur My major company en son temps mais je n'ai jamais pledgé sur KS. Pourquoi?
    Déjà j'ai été très déçu de l'expérience sur le site qui m'a rapporté 5 centimes malgré des albums sortis et des ventes réussies. Alors si on considère que contrairement à MMC on a un produit final au bout pourquoi je ne passe pas par le circuit KS?

    1. D'abord parce-que cela répond en effet à un achat d'impulsion et de vantardise. Beaucoup de joueurs ne le font que pour être "dans le coup" à l'aveugle. C'est un peu une .... intellectuelle entre joueurs. Mais en réalité pour avoir souvent été lire avec attention les fiches KS il est bien difficile de se faire une idée du résultat.

    2. De plus un éditeur n'est pas un gage de qualité, contrairement à ce que l'on peut penser. Même un auteur ne peut pas être constant dans la qualité de ses oeuvres. Les plus grands auteurs ont leurs flop. Alors quand on se trompe sur l'achat d'un jeu à 30-40 euros, on s'en remet. Sur un KS à 80-100 euros et plus qu'on attend très longtemps si le jeu est mauvais à l'arrivée la déception fait beaucoup plus mal. Et des déceptions j'en ai vu, je ne vais pas toutes les citer mais les déçus de Conan sont nombreux. Il suffit de lire les forums sur Facebook pour s'en rendre compte. Ils prennent tous leurs KS en photo le jour de l'arrivée (... intellectuelle) et quand on en reparle un mois plus tard avec ces mêmes personnes le discours a changé.

    3. Effectivement les éditeurs pensent d'abord à leur marge avant de penser aux joueurs. Il ne faut pas être hypocrite non plus. Un bon distributeur financera un bon projet sans souci. Le discours de la banque qui ne finance plus c'est un faux prétexte. J'ai un méga exemple sur un des jeux que vous avez cité, et qui comme par enchantement a décidé de se passer de distributeur pour gagner plus. Pour quelle autre raison aussi? Ah oui car il sait qu'il ne tiendra jamais ses délais. Cela fait déjà deux ans qu'il nous avait montré son projet et il n'est pas près d'être livré aux clients croyez moi.

    3. Voir un tel budget comm de plusieurs dizaines de milliers d'euros dans un KS ça fait un peu mal car c'est au détriment du jeu (de la qualité des pièces et des finitions). Le pledger s'en fout de la comm il est passionné et il ne veut pas payer des publicités sur Tric Trac, Okkazeo ou autres mais un jeu.

    4. Enfin on le sait certains jeux (éditeurs) n'avaient pas trouvé de distributeur et ont donc tenté leur chance par ce biais. Il y a donc aussi plein de projets "moyens". Cela concerne surtout les nouveaux éditeurs. C'est un peu trop facile de se focaliser sur les succès et les projets aboutis, il y en a plein aussi qui sont des catas. Il suffit de regarder les sites d'occasion une semaine après la réception pour s'en rendre compte.

    4. Il y a des exceptions, bien sur, Scythe en est une, mais là c'est la distribution qui a foiré. Et puis justement les retardataires vont pouvoir l'acheter en boutique et ça c'est bien. Pour ma part ce sera sans le KS et en boutique ou sur le net ou sur le site de jeux d'occasion. Dans tous les cas il y a très peu de jeux introuvables.