• greenangel
    il y a 5 jours
    0 km ? Et avec 3 bottes !
    Comment c'est possible ?
    La botte qui lui manquait était le véhicule prioritaire et elle n'a jamais pioché de feu vert ou s'est pris un feu rouge à chaque fois qu'elle a jouer un vert, c'est ça ?
    J'y ai pas mal joué avec mon frangin quand j'était gamin, mais je ne crois pas que l'un de nous ai fini une partie avec zéro km ! 
    Aller au message
  • greenangel
    il y a 6 jours
    Ce n'est pas hier mais avant-hier que j'ai reçu Project L.

    9 parties jouées (en solo), 3 avant-hier, 3 hier et 3 aujourd'hui pour autant de défaites voire de raclées !
    Cet automa est vraiment trop balèze même en mode "facile" (j'imagine même pas en mode hard !). Je ne vois pas comment le battre. Pendant qu'on essaie péniblement d'améliorer notre stock de pièces, il se gave de points.
    Quelle stratégie utiliser ? 
    Quelqu'un l'a déjà battu ?

     
    Aller au message
  • greenangel
    Greenangel  a répondu à Fringale .
    il y a 1 semaine
    Oups ! j'avais lu trop vite !
    J'ai cru que la carte fatigue était dans le deck de chaque coureur !
    Effectivement l'idée est à tester...
    Aller au message
  • greenangel
    Greenangel  a commenté la liste Mon Top des jeux solos .
    il y a 1 semaine
    LSDJ
    LSDJ
    Bonjour Keboom, tu indiques Mombasa dans ta liste de jeux solo préférés, tu utilises quelle variante pour y jouer en solo ?
    SpaceOff
    SpaceOff
    Mage knight apparait en 10 ème et 14 ème position. Pourtant il s'agit des même versions...
    Mais qu'est ce que ceci ??? Sorcellerie !!!
    :)
    greenangel
    greenangel
    Vendredi aparait en 1ère et 7ème position. Pourquoi ?
  • greenangel
    il y a 3 semaines
    Le problème c'est que le paysage politique français à évolué mais pas le système de l'élection présidentielle.
    Jusque dans les année 80, il y avait 2 forces politiques à peu près équivalentes : la gauche et la droite. Donc le 1er tour servait à selectionner les "champions" de chaque force qui s'affontaient aux 2ème tour.

    Mais depuis l'arrivé d'une troisième force, l'extrème droite, à l'issue du 1er tour, il y a forcément un tiers  des électeurs qui sont frustrés et sont...
    Aller au message
  • greenangel
    il y a 3 mois
    oui, mais tout dépend s'il s'agit d'extra-terrestres mâles ou femelles !
    Aller au message
  • Sauf que trivial pursuit c'est pas du QCM !

    Je ne connais pas de jeu basé sur ce principe, mais ça doit surement exister ?
    Aller au message
  • el payo
    el payo
    Ça va mieux en le disant !
    Bien d'accord.
    Proute
    Proute
    Je pense que tu trouveras pas mal d'accros à la bataille chez les moins de cinq ans ! Pour eux, la rejouabilité est dans le plaisir de l'échange avec l'autre, du suspense de la carte qui va se révéler et le confort d'être en terrain connu. Qu'avons-nous perdu depuis, qui nous rend si insatiable de nouveauté, de renouvellement, de surtout pas-déjà-vu, et où plaçons-nous le rapport humain là-dedans ?
    Chakado
    Chakado
    Mais il est super bien cet article ! Bravo Liopotame !
    Cela rejoint des réflexions que je m'étais déjà faites sur cette manie des mises en place variables. Parfois la mise en place varie, mais la manière de jouer (i.e. les réflexions qui se passent dans ma petite tête et qui conduisent mes choix) sont toujours les mêmes.
    Caylus est un exemple super intéressant. C'est typiquement un jeu où la rejouabilité passe par les choix des joueurs (la fameuse interaction), mais certains s'étaient plaints d'une répétitivité du jeu, parce que si on joue toujours avec les mêmes joueurs, on a tendance à jouer toujours de la même façon.
    Du coup, dans la réédition Caylus 1303, ils ont ajouté des variables de mise en place pour "forcer" les joueurs à tenter des départs différents, ce qu'ils ne faisaient pas dans le Caylus de base avec sa mise en place figée.
    greenangel
    greenangel
    D'après les chroniqueurs de l'époque il parait que le roi Charles VII passait des journées entières à jouer à la bataille avec sa favorite Agnès Sorel. Donc pour eux la bataille avait une excellent rejouabilité !
    MasterZao
    MasterZao
    Je nuancerais un peu en ce qui me concerne :

    Le vieux Caylus apportait déjà un peu de variabilité dans la mise en place de départ avec l'ordre des bâtiments roses.
    Cela peut sembler dérisoire, mais ça influence ma façon d'aborder la partie et la stratégie que je vais privilégier.

    Ceci étant dit, je ne pourrais pas comparer avec Caylus 1303, je n'y ai jamais joué ! ;)
    Neirdax
    Neirdax
    Merci pour cet article.
    Il m'arrive également, très régulièrement, de grincer des dents en lisant des avis de joueurs, que ce soit sur un site, un forum, une discussion facebook, etc., devant l'accumulation de phrases toutes faites du genre que tu soulèves.
    Et ça m'arrive aussi : il n'est pas toujours évident de ne pas en reprendre certaines par mimétisme, automatisme ou facilité, mais tout de même, brrrrr...
    J'ai au moins autant de frissons quand j'entends parler d'équilibre ou de déséquilibre.
    el payo
    el payo
    Un article simple mais pas simpliste, quoi.
    znokiss
    znokiss
    Simple mais efficace.
    MasterZao
    MasterZao
    Un article facile à lire mais difficile à comprendre. :P
    el payo
    el payo
    Un article simple mais pas simpliste, quoi.
    znokiss
    znokiss
    Simple mais efficace.
    Liopotame
    Liopotame
    Merci pour vos premiers retours encourageants, c'est sympa !
    Quinarbre
    Quinarbre
    Très bien dit. Il y a un argument qui m'énerve encore plus, c'est quand l'éditeur se sent obligé de calculer le nombre de configurations possibles. Ton exemple de la bataille est parfait : oui il y a 80658 décilliards de donnes différentes, et alors ? Avez-vous vérifié qu'elles étaient toutes équilibrées ?
    léo(nard)
    léo(nard)
    J’ai pas tout compris !
    Une relecture s’impose pour éclaircir tout ça...
    léo(nard)
    léo(nard)
    A voir si c’est relirable?
    el payo
    el payo
    J'ai essayé avec une mise en place alternative des paragraphes. Ça fonctionne.
    Mais c'est moins équilibré...
    Quinarbre
    Quinarbre
    Il paraît qu'il y aura un PS en SG.
    MasterZao
    MasterZao
    @el payo : As-tu essayé en changeant l'ordre d'arrivée des mots ? Des lettres ?

    Depuis que j'utilise cette variante, mon singe domestique adore lire et relire cet article !
    léo(nard)
    léo(nard)
    A voir si c’est relirable?
    el payo
    el payo
    J'ai essayé avec une mise en place alternative des paragraphes. Ça fonctionne.
    Mais c'est moins équilibré...
    Quinarbre
    Quinarbre
    Il paraît qu'il y aura un PS en SG.
    stefpenny
    stefpenny
    Très bel article, très intéressant...Je partage ton point de vue sur la subjectivité des facteurs qui amènent à définir la pseudo rejouabilité d'un titre...Chacun a ses curseurs poussés plus ou moins loin sur la mécanique, l'immersion, l'interaction, la durée etc...Et c'est pour ça que tu auras autant d'avis que de joueurs. Un jeu dont je ne me lasserai jamais est peut-être pour toi une torture dés la 2eme partie!
    Ton analyse sur les dérives des projets KS et leur stretch goals non testés qui n'apportent rien ou pire qui nuisent à l'équilibre du jeu est vraie...Mais toi qui a beaucoup réfléchi à tout ça, peux-tu me dire pourquoi on continue à backer comme des porcs sur ces projets et à s'extasier sur la petite extension offerte dans son écrin de carton double épaisseur? (Une réponse pertinente aiderait beaucoup mon porte monnaie)
    J’espère que cet article va attirer les forumeurs, je suis curieux de lire les avis sur le sujet !!
    Liopotame
    Liopotame
    Salut Stef,
    Merci pour ton commentaire !
    Pourquoi on continue à backer, c'est une bonne question mais je ne me juge pas le mieux placé pour répondre. On a des spécialistes sur le forum ;-)

    Ma petite idée c'est tout simplement que le marketing version KS fonctionne sur nos cerveux. On soutient davantage la campagne que le jeu en lui-même : on veut en être, et on est content quand on débloque des stretch goals (même si bien entendus ils avaient été prévus à l'origine), car cela donne l'impression d'y avoir participé, ça donne un coup d'adrénaline. Tout cela est savamment orchestré par des injonctions à soutenir le projet : via des extensions ou du matériel exclusif à la campagne KS, un prix public annoncé plus haut que le prix sur KS, voire carrément en annonçant que le jeu ne sortirait pas en boutique (or soyons honnête, si le jeu marche sur KS ce serait bête de ne pas le distribuer en boutique pour augmenter son public, cf. the 7th Continent et Gloomhaven). C'est d'ailleurs amusant car j'ai en ce moment-même en haut de l'écran une pub "DERNIERE CHANCE D'OBTENIR L'EXTENSION GRATUITE !".

    Le marketing joue beaucoup sur la peur de râter quelque chose (FOMO). On craint de rater un jeu qui pourrait nous intéresser ou du matériel exclusif et cette crainte fait qu'on perd un peu (beaucoup) de notre objectivité. Et plus le porteur du projet nous proposera d'exclusivités, plus on se sentira obligés de participer. Si le hasard voulait que le jeu soit le meilleur auquel on n'ait jamais joué, ce serait dommage de ne pas avoir la totale !

    Personnellement pour éviter ce biais voici comment je raisonne :
    - Si de toute façon je prévois d'acheter le jeu à sa sortie boutique, alors je le prends sur KS (typiquement : les projets de La Boîte de Jeux)
    - Si on m'annonce que le jeu ne sortira pas en boutique, je laisse tomber (ça arrive souvent pour les jeux à figurines qui de toute façon ne m'intéressent pas)
    - Si le jeu pouvait potentiellement m'intéresser mais qu'il sortira en boutique : je sais que l'intérêt que j'éprouve est exacerbé par la campagne en cours, alors je garde mon sang-froid et ne participe pas à la campagne, je l'achèterai éventuellement à sa sortie en boutique s'il m'intéresse toujours à ce moment-là (rarement ;)) et s'il me manque du matos, tant pis ! Un éditeur honnête devrait sortir en boutique une version parfaitement jouable (et rejouable !) donc je fais le deuil des éventuelles extensions/goodies que je n'aurai jamais et avec lesquelles je n'aurais probablement jamais jouées.
    - Et je cherche aussi à y trouver un intérêt financier. Car il y a souvent un gouffre entre le prix public annoncé sur KS et le prix public réel après application des différentes réductions, donc finalement je considère que la différence entre le prix KS + frais de port et le prix boutique final, c'est le prix que je paie pour avoir les goodies que je n'utiliserai probablement pas. Aurais-je payé ce prix pour les avoir s'ils étaient disponibles en boutique ? (réponse : non). Ex : les Châteaux de Bourgogne, il existe plein de mini-extensions mais le jeu de base me suffit, je n'éprouve aucun intérêt à payer pour y ajouter quelque chose.
    Liopotame
    Liopotame
    Salut Stef,
    Merci pour ton commentaire !
    Pourquoi on continue à backer, c'est une bonne question mais je ne me juge pas le mieux placé pour répondre. On a des spécialistes sur le forum ;-)

    Ma petite idée c'est tout simplement que le marketing version KS fonctionne sur nos cerveux. On soutient davantage la campagne que le jeu en lui-même : on veut en être, et on est content quand on débloque des stretch goals (même si bien entendus ils avaient été prévus à l'origine), car cela donne l'impression d'y avoir participé, ça donne un coup d'adrénaline. Tout cela est savamment orchestré par des injonctions à soutenir le projet : via des extensions ou du matériel exclusif à la campagne KS, un prix public annoncé plus haut que le prix sur KS, voire carrément en annonçant que le jeu ne sortirait pas en boutique (or soyons honnête, si le jeu marche sur KS ce serait bête de ne pas le distribuer en boutique pour augmenter son public, cf. the 7th Continent et Gloomhaven). C'est d'ailleurs amusant car j'ai en ce moment-même en haut de l'écran une pub "DERNIERE CHANCE D'OBTENIR L'EXTENSION GRATUITE !".

    Le marketing joue beaucoup sur la peur de râter quelque chose (FOMO). On craint de rater un jeu qui pourrait nous intéresser ou du matériel exclusif et cette crainte fait qu'on perd un peu (beaucoup) de notre objectivité. Et plus le porteur du projet nous proposera d'exclusivités, plus on se sentira obligés de participer. Si le hasard voulait que le jeu soit le meilleur auquel on n'ait jamais joué, ce serait dommage de ne pas avoir la totale !

    Personnellement pour éviter ce biais voici comment je raisonne :
    - Si de toute façon je prévois d'acheter le jeu à sa sortie boutique, alors je le prends sur KS (typiquement : les projets de La Boîte de Jeux)
    - Si on m'annonce que le jeu ne sortira pas en boutique, je laisse tomber (ça arrive souvent pour les jeux à figurines qui de toute façon ne m'intéressent pas)
    - Si le jeu pouvait potentiellement m'intéresser mais qu'il sortira en boutique : je sais que l'intérêt que j'éprouve est exacerbé par la campagne en cours, alors je garde mon sang-froid et ne participe pas à la campagne, je l'achèterai éventuellement à sa sortie en boutique s'il m'intéresse toujours à ce moment-là (rarement ;)) et s'il me manque du matos, tant pis ! Un éditeur honnête devrait sortir en boutique une version parfaitement jouable (et rejouable !) donc je fais le deuil des éventuelles extensions/goodies que je n'aurai jamais et avec lesquelles je n'aurais probablement jamais jouées.
    - Et je cherche aussi à y trouver un intérêt financier. Car il y a souvent un gouffre entre le prix public annoncé sur KS et le prix public réel après application des différentes réductions, donc finalement je considère que la différence entre le prix KS + frais de port et le prix boutique final, c'est le prix que je paie pour avoir les goodies que je n'utiliserai probablement pas. Aurais-je payé ce prix pour les avoir s'ils étaient disponibles en boutique ? (réponse : non). Ex : les Châteaux de Bourgogne, il existe plein de mini-extensions mais le jeu de base me suffit, je n'éprouve aucun intérêt à payer pour y ajouter quelque chose.
    Romanus
    Romanus
    Très bon article. Et en faisant mon auto critique c est un "critère" que je vais mettre en avant pour l'achat d'un jeu mais sous l'aspect "jouable avec des publics différents"... Comme quoi!! Je suis d'accord avec le fond de l'article, je te fais confiance sur la partie KS que je ne connais pas du tout.
    Antoinette
    Antoinette
    Joli article qui remet de l'ordre dans ce terme.
    Pour ma part la rejouabilité d'un jeu c'est surtout MON envie personnelle de rejouer à un jeu.
    Potrick
    Potrick
    Encore ! :-)
    prunelles
    prunelles
    Bravo pour cet article très agréable à lire et relire et re-re-lire ;)
    MasterZao
    MasterZao
    Je nuancerais un peu en ce qui me concerne :

    Le vieux Caylus apportait déjà un peu de variabilité dans la mise en place de départ avec l'ordre des bâtiments roses.
    Cela peut sembler dérisoire, mais ça influence ma façon d'aborder la partie et la stratégie que je vais privilégier.

    Ceci étant dit, je ne pourrais pas comparer avec Caylus 1303, je n'y ai jamais joué ! ;)
    MasterZao
    MasterZao
    Un article facile à lire mais difficile à comprendre. :P
    MasterZao
    MasterZao
    @el payo : As-tu essayé en changeant l'ordre d'arrivée des mots ? Des lettres ?

    Depuis que j'utilise cette variante, mon singe domestique adore lire et relire cet article !
    MasterZao
    MasterZao
    Je vais faire dans le commentaire à très faible variabilité :

    Bravo et merci pour ce très bel article !
    Un sujet intéressant, traité avec pertinence et humilité, et qui plus est, avec un certain talent pour l'écriture qui rend le tout très agréable à lire.

    Je vais enchainer tout de go avec la lecture du second.
    greenangel
    greenangel
    D'après les chroniqueurs de l'époque il parait que le roi Charles VII passait des journées entières à jouer à la bataille avec sa favorite Agnès Sorel. Donc pour eux la bataille avait une excellent rejouabilité !
  • greenangel
    Greenangel  a répondu à BGA en solo .
    il y a 4 mois
    c'était avec Bandido.
    Merci pour la réponse
    Je vais refaire une tentative
    Aller au message
  • ThierryLefranc
    ThierryLefranc
    Tss, dès le matin "...avec la deuxième boire...".
    enpassant
    enpassant
    On voit qu'il a bien picolé pour le réveillon et que ça a laissé des traces.
    Derfref
    Derfref
    oui mais de l'eau ferugineuse car "... l'eau ferugineuse oui ; l'alcool non !" Comme aurait dit le grand Fernand.
    Monsieur Guillaume
    Monsieur Guillaume
    Alors là... hips... j’vois pas (ou trouble) c’que vous voulez dire... j’ai bu que de l’eau, bien sûr, en accord avec la thématique ! Hips !
    neo54
    neo54
    C'est pas bourvil?
    enpassant
    enpassant
    On voit qu'il a bien picolé pour le réveillon et que ça a laissé des traces.
    Monsieur Guillaume
    Monsieur Guillaume
    Alors là... hips... j’vois pas (ou trouble) c’que vous voulez dire... j’ai bu que de l’eau, bien sûr, en accord avec la thématique ! Hips !
    greenangel
    greenangel
    A quand la big box ?
    Derfref
    Derfref
    oui mais de l'eau ferugineuse car "... l'eau ferugineuse oui ; l'alcool non !" Comme aurait dit le grand Fernand.
    neo54
    neo54
    C'est pas bourvil?