Ce jeu est sorti le 19 oct. 2015, et a été ajouté en base le 19 oct. 2015 par Monsieur Phal

édition 2015
Par Michael Shinall et Keren Philosophales
Édité par CoolMiniOrNot et Edge Entertainment
Distribué par Asmodee

Standalone 2 éditions
59,95 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
Mister Jamie

Xenoshyft : Onslaught - Je crois qu'il nous faudrait un plus gros flingue.

Xenoshyft : Onslaught - Je crois qu'il nous faudrait un plus gros flingue.

Le terme « Tower Defense » vient du jeu vidéo, un style de mini jeu où vous êtes le heureux propriétaire d’une base/château/Point fort qui a pour malheur d’être constamment assiégé de multiples vagues de monstres/aliens/soldats. Là où vous avez de la chance c’est que ces antagonistes sont très sensibles au code de la route et suivent donc tout sagement les chemins qui mènent à  votre porte principale ignorant toute autre chose qui se trouvent autour d’eux. Ceci inclus les tourelles que vous construiriez pour les dézinguer en chemin. Le but de ces jeux étant de survivre un certain nombre de tours en construisant et augmentant les ennemis qui arrivent. Le principe est alors similaire dans Xenoshyft : Onslaught sauf que les monstruosités qui vous attaqueront dans ce jeu sont : a) beaucoup moins idiots et b) ont BEAUCOUP plus de dents.

 

80c116de539ef8fec47876321e72abc94c35.png

 

Xenoshyft : Onslaught (X:O) est un jeu de Michael Shinall et Keren Philosophales, financé sur Kickstarter en 2014 et édité par Cool Mini or Not. Nous devons la version française aux gentils activistes ludique de chez Edge.

Dans X:O, vous et vos collègues sont des responsables de chez NorTec, une grosse corporation du futur dont les intérêts sont divers et variés comme, par exemple, l’exploitation des matières premières des planètes vierges. Parmi tous les matériaux que vous pouvez retirer d’une planète, il y en a une qui est précieuse au dessus de tout : le Xenosathem. Tous les effets de ce cristal presque miraculeux ne sont pas encore connus mais, ce qui importe le plus, c’est qu’il vaut une fortune sur le marché et donc représente une grande partie des profits de NorTec en plus d’être un atout majeur dans la productions des armes pour leur vaste armée privée.

Il y a un seul bémol : Le Xenosathem a un effet mutagène sur les êtres vivants qui lui sont exposés pendant trop longtemps, ce qui donne naissance aux « Ruches », des tanières de monstres abominables et hyper agressifs. Donc, là où il y a du Xenosathem, il y a fort probablement une ruche et c’est donc ici où vous, et vos collègues, rentrez en scène. Vous êtes chargés de protéger la base NorTec jusqu'à ce que les opérations de minage de Xenosathem soient terminées, coûte que coûte.

d871dad7bdf9d15c1a4719d062b74cbe255d.png

X:O est donc un jeu de Deckbuilding (construction de decks) et Tower Defense. Vous et vos camarades commencez avec un deck de cartes basiques et devez acheter des nouvelles troupes et équipements pour survivre à des vagues d’ennemis de plus en plus voraces. Chaque partie dure 9 tours et chaque tour est composé d’une phase d’achat et une phase de combat. De plus, aux tours 4 et 7, vous aurez accès à de nouvelles troupes, pendant que la ruche, elle aussi, sera améliorée. Si vous pouvez survivre à l’assaut pendant ces 9 tours, vous gagnez !

 

 

Le système est assez simple. Votre ressource est le Xenosathem que vous gagnerez tous les tours. Avec cette ressource vous pouvez acheter des troupes mais aussi des équipements. Au début votre choix de troupes est faible et limité, et leur seule compétence spéciale est de pouvoir les défausser plus tard en tant que réduction pour les unités d’élite. À partir du tour 4 par contre, vous avec accès aux unités avec des vrais utilités tactiques comme les parachutistes ou les medics et qui ont chacun des compétences spéciales et importantes à utiliser. Au Tour 7, vous aurez encore de nouveaux choix surpuissants qui se libèrent comme l’artillerie mobile ou les troupes équipés d’armures de combat.

a65f92760bf7e6e55a967d84f78d0292d828.png

Vous pouvez ensuite équiper et soutenir vos troupes avec de l’équipement : kit de soins, grenades, navettes de sauvetage, armures et armes ; équipements qui pourront faire toute la différence pendant un combat. Il y a 9 types d’équipements tirés au hasard parmi un grand choix au début de la partie qui sont disponibles dés la vague 1. Ces équipements sont par contre limités et s’il n’y en a plus, il n’y en a plus. Par contre, une autre carte de matériel devient disponible. Vous êtes libre d’acheter ce que vous souhaitez mais votre décision influencera grandement vos tendances. Au début de la partie vous êtes attribués à un secteur de la base qui est sous votre contrôle personnel : Armurerie, caserne, centre de contrôle, laboratoires, etc. Ces lieux vous donnent des bonus quand vous achèterez et utiliserez certains types d’équipements. Alors ne pensez pas que, pour autant, le matériel n’est pas partagé par les joueurs, avec chacun son stock, non ! Car le jeu est coopératif et vous avez le droit de passer des troupes et des équipements pour aider vos équipiers comme bon vous semble.

feebf02dca84e8bc88458468e567a292aa34.png

Une fois que vos hommes sont équipés et prêts à combattre, vous les déploierez sur la piste de combat bleu avant de remplir la piste de combat rouge avec des cartes du deck ruche de la vague en cours. Le principe est simple. Chaque carte a une valeur d’attaque et une valeur de points de vie. Chaque round de combat, un soldat peut infliger autant de dégâts à son adversaire que sa valeur d’attaque. Si jamais les valeurs de dégâts dépassent ou égalent les points de vie d’une carte, elle est détruite. Si aucune carte n’est détruite, les dégâts infligés restent et un nouveau tour de combat commence. Cela continu jusqu'à ce qu’une carte meurt et soit défaussé. Ensuite les cartes restantes glissent vers le premier emplacement et un nouveau combat commence. Dans le cas des cartes Ruche, si un nouveau est engagé en combat, on révèle sa carte. S’il ne reste que des cartes monstres à la fin d’un tour, alors ils infligent des dégâts à la base égale à leurs valeurs d’attaque. S’il reste des cartes soldats ou pas de cartes du tout, la base est sauve !

ae893c278d152ebd4f4e0d59c85a4abc6ee6.pngC’est bien sûr plus complexe que des valeurs d’attaques et défenses. Les cartes de la ruche ont chacune des pouvoirs assez brutaux qui feront monter le niveau de défi pour vos soldats. En plus, il existe des cartes « boss », des monstres surpuissants avec des compétences horribles qui vous feront suer. Cependant, vous pouvez rééquilibrer les choses en utilisant bien vos propres compétences et équipements. Quand une carte de NorTec meurt, elle est défaussée, avec son équipement, mais vous pourrez la repiocher une autre fois. Par contre, faites gaffe aux monstres qui « brûlent » les cartes NorTec. Elles sont défaussées du jeu et ne peuvent pas être récupérées !

Notez que chaque joueur doit mener son propre combat à chaque tour  et que les points de vie de la base sont communs. Il est donc important de s’entraider en cas de difficulté pour ne pas finir submergé ! Si vous tenez jusqu'à la fin du tour 9 sans perdre votre base, vous avez gagné et vous aurez sans doute droit à une augmentation.

 

 

Je ne cesserai de dire que Xenoshyft est un jeu assez brutal. Le niveau est élevé pour vous donner un vrai défi ludique ce qui correspond au thème du jeu et, franchement, on le sent. Chaque round de combat est un véritable défi où il faut travailler de prés avec vos coéquipiers pour surmonter la vague d’horreurs qui attaque la base à chaque fois. Les monstres possèdent une large gamme de compétences qui font que vous ne pouvez jamais être 100% prêt pour un combat et donc le fait de pouvoir s’adapter est crucial. Heureusement que vous avez une grande force de vrais durs à cuire équipés jusqu’aux dents pour pouvoir leur tenir tête.

À côté de ce système de jeu, la présentation graphique est sans défaut et les illustrations de chaque carte servent à vous plonger dans un monde de luttes sans espoir. Il y a bien sûr beaucoup de cartes, ce qui nécessite un certain temps de mise en place (et donc de rangement) mais elles vous fournissent aussi un grand choix d’options et de rejouabilité.

 

8341711679802753e346c940ed777e2ebf8c.jpe

 

Si vous aimez les jeux de cartes, si vous aimez les jeux coopératif, si vous aimez vivre une lutte sanglante entre hommes et bêtes, et surtout, si vous aimez être loin de ce conflit dans une chaise en cuir en train de siroter un Brandy en calculant si les pertes justifient les gains de l’investissement financier, alors Xenoshyft : Onslaught a quelque chose à vous offrir.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (2)

Default
genesteal
genesteal
Très bon deckbuilding coopératif, dépoussiérant même un peu la sacro-sainte mécanique du deckbuilding (les cartes achetées sont jouables immédiatement, épuration du deck des premières troupes basiques disponibles pour acheter de nouvelles troupes plus puissantes, gain à chaque tour d'une carte ressources, achat simultanée et possibilité de donné une carte à un autre joueur...), règles très accessibles et sans grosses difficultés.
Le jeu est nerveux, réel plaisir de jouer à chaque tour, possibilité de réduire/augmenté la difficultés, thème en parfaite adéquation avec la mécanique, graphisme ambiance Starship Trooper/Halo/Aliens... Aussi bon en solo qu'a plusieurs.

Juste espérer la sortie en vf des extensions disponibles en vo dans les mois avenir pour augmenter encore plus la rejouabilité du jeu.
Zemeckis
Zemeckis
Ca m'a l'air très sympa. Dommage qu'ils ne fassent pas des kickstarter directement en VF (avec partenariat Edge pour la traduction) pour qu'on puisse profiter des SG/addons.