Waldmeister

Waldmeister

Édition 1994
Par Andreas Seyfarth
Illustré par Franz Vohwinkel
Édité par Hans im Glück
2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs
12 ans et +
Âge
90 min
Temps de partie
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar
L'avis de Tric Trac sur ce jeu

Description

But du jeu
Waldmeister est une simulation du développement, de la protection et du management commercial des forêts en fonction de considérations écologiques et économiques. Les joueurs qui protègent et développent leurs bois seront récompensés par la venue d’une faune riche et rare. Le gagnant sera celui qui aura géré au mieux son domaine forestier.
Le domaine individuel des joueurs
Chaque joueur dispose d’un domaine sur lequel il fait évoluer sa forêt et aménage ses infrastructures. Chaque domaine contient des zones d’industrie et de circulation qui polluent les arbres et les plants présents sur les cases adjacentes.
Les tuiles d’arbres et de plants
Il y a 6 types d’arbres dans le jeu, dont 3 à feuilles caduques et 3 conifères. Chaque type d’arbre possède 2 valeurs. Le nombre de cercles sur la tuile indique sa résistance (nombre de dommages que cet arbre peut supporter avant de mourir). L’inscription monétaire sur la tuile indique sa valeur économique (le montant reçu à chaque taille automnale). Au début du jeu, les tuiles d’arbres et de plants du domaine reçoivent des points de dommages en fonction du nombre de flèches noires issues des zones d’industrie et de circulation pointant sur les cases où les tuiles ont été placées. En plus des tuiles d’arbres, il y a des tuiles de plants légèrement plus petites. De nouveaux plants peuvent être placés sur toute case vide. Les joueurs peuvent également retirer de leur domaine des tuiles de graines afin de laisser la place à des tuiles de plants.
Les cartes action
Les cartes sont de 4 types différents :
1/ Les cartes rouge causent des dommages aux bois (orage, gel, fumée toxique, …).
2/ Les cartes verte guérissent les bois (fourmis rouges, pivert noir, …).
3/ Les cartes d’enchères de plants permettent l’achat de plants et donc d’accroître les forêts.
4/ Les cartes d’aménagement permettent d’acheter une tuile d’aménagement et de la placer sur les zones d’industrie ou de circulation de son domaine, ce qui réduit la pollution et les dommages causés aux arbres. Les symboles sur la carte précisent les saisons durant lesquelles la carte produit un effet.
Eliminer les arbres morts
La pollution et les dommages occasionnés par l’orage, le gel, etc. détruisent petit à petit les bois des joueurs. Ils doivent éliminer, après la mise en place de marqueurs de dommages rouges, toute tuile de plant ou d’arbre qui aurait reçu tellement de dommages qu’elle meurt. La tuile de plant ou d’arbre retirée est remplacée par une tuile de graine du même type.
Déroulement du jeu
Le joueur dont c’est le tour exécute les actions suivantes dans l’ordre indiqué :
1/ Jouer des cartes. Il choisit de 1 à 3 cartes de sa main et les place face cachée devant lui.
2/ Faire avancer le marqueur du plan de saisons. Il déplace le marqueur d’autant de cases qu’il a joué de cartes. Le marqueur indique à présent la saison en cours. Tous les joueurs, en commençant par celui dont c’est le tour, subissent les effets de la saison concernée.
- Hiver : aucun effet particulier.
- Printemps : Les graines se transforment en plants, les plants se transforment en arbres (si des tuiles de cette espèce sont disponibles).
- Eté : des animaux pénètrent dans chaque bois en fonction du nombre de tuiles d’arbres que le joueur possède dans son domaine et si un emplacement est disponible.
- Automne : Les arbres sont taillés et le bois est vendu. Chaque joueur reçoit la valeur inscrite sur les tuiles de ses arbres. Cette valeur correspond au prix de vente du bois de construction.
3/ Désigner les destinataires des cartes jouées. Le joueur indique quels joueurs doivent prendre une des cartes placées sur la table et exécuter l’action correspondante.
4/ Réaliser des actions volontaires. Le joueur, s’il le souhaite, peut aménager une usine ou une autoroute en achetant une tuile d’aménagement pour 2 fois le prix indiqué sur celle-ci puis en la plaçant sur la zone concernée. Il peut également (et/ou) acheter un plant de son choix pour 30 000 marks.
5/ Compléter sa main. Le joueur prend suffisamment de cartes dans la pioche pour compléter sa main à 5 cartes puis c’est au tour du joueur suivant

Fin du jeu et calcul du score
Le jeu se termine si :
- un joueur possède des tuiles d’arbres sur chacune des 12 cases de son domaine et décide à la fin de son tour que le jeu va se terminer. Les autres joueurs bénéficient d’un tour de plus, puis les scores sont calculés.
- à la fin du tour d’un joueur, la banque ne possède plus aucune pièce de monnaie. On calcule immédiatement les scores
- à la fin du tour d’un joueur, plus aucun marqueur rouge de dommage n’est disponible. Dans ce cas, tous les joueurs ont perdu !
Chaque tuile d’arbre rapporte 5 points, chaque tuile de plant rapporte 3 points, chaque tuile de graine rapporte 1 point, un bois varié (au moins une tuile de chaque type d’arbre) rapporte 10 points, un bois équilibré (exactement 2 tuiles de chaque type d’arbre) rapporte 20 points, chaque jeton d’animal rapporte un nombre de points égal à sa valeur et chaque marqueur de dommage rouge dans son domaine diminue le score du joueur de 1 point.
Le vainqueur est le joueur qui obtient le plus grand total de points. L’argent sert à départager les joueurs en cas d’égalité.
Matériel du jeu
4 domaines individuels
1 plan de saisons
66 cartes dont 4 de rechange
60 tuiles d’arbres de 6 types différents
32 tuiles de plants de 6 types différents (au verso la graine)
24 tuiles d’aménagement
48 jetons d’animaux de 12 types différents
100 marqueurs de dommages
de l’argent
1 dé
un livret de règles

Suggestion de jeux :

Aucun jeu trouvé

Ce que l'on aime
Aucun pour ou contre
Ce que l'on n'aime pas
Aucun pour ou contre

Les avis

6.50 
4 avis
Smiley 3
Smiley 0
Smiley 0
Like
Une gestion forestière puerto-ricaine...
8,00 
Ludo le gars 28 novembre 2002

Ce jeu est sorti en 1994 et demeure l'ancêtre de Puerto Rico : même auteur, matériel très ressemblant (plateau individuel, pions en bois style colons) et mécanismes approchants (aménagement de son domaine,...

Les avis positifs

Une gestion forestière puerto-ricaine...
8,00 

Ce jeu est sorti en 1994 et demeure l'ancêtre de Puerto Rico : même auteur, matériel très ressemblant (plateau individuel, pions en bois style colons)...

Une forêt qui mérite le détour
8,00 

Sur un thème très original (mais peut-être pas très sexy !) Andreas Seyfarth a conçu un jeu "qui mérite le détour".Jeu de gestion, avec une pincée d'enchères...

Les avis négatifs

b(r)ouillon écologique
2,00 

Ayant découvert Andreas Seyfarth avec Manhattan puis Puerto Rico, inutile de vous dire combien j'ai été excité à l'idée de jouer à une autre de ses productions....

Donnez votre avis !Lire tous les avis