Ce jeu est sorti le 20 mai 2012, et a été ajouté en base le 20 mai 2012 par MonsieurBlu

édition 2012
Par Rüdiger Dorn
Illustré par Mia Steingräber / Harald Lieske
Édité par Alea
Distribué par IELLO

Standalone 1 extension 3 éditions
23,90 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Amazon
Docteur Mops

Les finalistes des meilleurs jeux de l'année 2013 au Québec sont

Les finalistes des meilleurs jeux de l'année 2013 au Québec sont

De l’autre côté de l’Atlantique on aime aussi les jeux. Et on se plie également à ce difficile exercice d’éclairer chaque année une liste des meilleurs jeux de société de l’année. C’est le Jeu de l’Année du Québec organisé comme chaque année par Les Trois Lys.

Le comédien Normand d’Amour président d’honneur des Trois Lys depuis 2009 et les 10 membres du jury sont heureux et fiers de nous présenter les 15 jeux de société finalistes de la 5e édition des Trois Lys dans les catégories : Enfant, Grand Public et Passionné.

Le jury de l’édition 2013 est composé de 10 membres indépendants (joueurs passionnés, spécialistes de l’enfance, journalistes spécialisés, parents, libraire, et bibliothécaire). À noter que les jeux de la catégorie Enfant ont été évalués par le jury, mais aussi par de nombreux enfants.

Cette année, le jury a évalué plus de 150 nouveaux jeux de société disponibles en français pour la première fois sur le territoire, et dont les auteurs étaient identifiés.

Le président d’honneur Normand d’Amour dévoilera le nom du gagnant dans chaque catégorie au mois d’octobre au cours d’une cérémonie qui réunira, comme chaque année, de nombreux acteurs de l’industrie (Auteurs, éditeurs, distributeurs, propriétaires de boutiques, bibliothécaires et joueurs passionnés). Lors de cette soirée, le jury remettra le prix Auteur d’ici à Pierre Bourque, auteur québécois des jeux « Katapult » et « Vizia ». Ce prix hommage a été crée en 2012, afin de souligner et d’encourager la reconnaissance du statut d’auteur au Québec.

Les Trois Lys est un organisme à but non lucratif qui vise à promouvoir les jeux de société au Québec et à soutenir l’excellence chez les auteurs de jeux dont les productions sont distribuées en français sur le territoire. Depuis 2009, les Trois Lys récompense les meilleurs jeux de société de l’année dans trois catégories: ENFANT, GRAND PUBLIC et PASSIONNÉ, dont il fait la promotion toute l’année notamment au cours d’événements ludiques d’envergure, tels que la Nuit Blanche des jeux de société (Festival Montréal en lumière), le Festival Montréal Joue et Juste pour Jouer (Festival Juste pour Rire).


FINALISTES LYS ENFANT


Default

« Cardline : Animaux »

Jeu de connaissances à mi-chemin entre « Fauna » et « Timeline », deux anciens finalistes des Trois Lys dans la catégorie Grand Public. À tour de rôle, les joueurs doivent placer une de leur carte Animal au bon endroit parmi des cartes déjà posées sur une ligne imaginaire, en respectant une des trois caractéristiques choisie au début de la partie : la taille, le poids ou la durée de vie. Le premier qui se débarrasse de toutes ses cartes gagne.

Le jury a été séduit par le caractère ludique et éducatif de ce jeu joliment présenté. La mécanique, simple et efficace permet aux enfants de développer intelligemment, tout en s’amusant, leurs connaissances des animaux dont certains sont peu connus. Les illustrations sont réalistes, les parties sont agréables, instructives et rapides. Un excellent jeu apprécié de toute la famille.

Default

« La Chasse aux lutins »

Jeu d’observation qui consiste à récupérer le plus de cartes Lutin possible dans un temps prédéfini. Chaque équipe cache ses lutins dans la pièce de la maison qui lui a été attribuée en respectant certaines consignes associées à la valeur numérique des cartes. Une fois cette étape complétée, les équipes changent de pièce et partent à la chasse aux lutins en évitant de ramasser ceux qui font perdre des points.

Le jury a aimé la thématique, la simplicité des règles et la rapidité des parties. Les illustrations sont mignonnes, et l’idée de cacher les cartes de différentes façons amuse beaucoup les joueurs. Idéal pour des fêtes de famille ou d’anniversaire, car il suscite un grand intérêt et se joue facilement avec des joueurs d’âges différents. Les enfants y jouent volontiers entre eux, mais dans ce cas là, attention aux cartes égarées !

Default

« Leo le dragon »

Jeu d’adresse dans lequel chaque joueur empile des objets le long d’une paroi pour aider son personnage à grimper en haut du rocher afin de récupérer le trésor volé par Léo le dragon. Malheureusement, il arrive parfois que Léo se réveille et fasse tomber des pierres pour détruire les échelles improvisées obligeant ainsi les joueurs à recommencer. Le premier qui arrive à faire tenir son personnage en haut du rocher gagne.

Le jury a été séduit, autant que les enfants, par le principe du jeu ainsi que par la beauté du matériel dont les illustrations sont dignes des meilleurs contes pour enfants. Un jeu plutôt simple, dont la richesse stratégique évolue avec l’âge des enfants. D’abord un jeu de reconnaissance de couleur, il se transforme ensuite en jeu d’habileté malin avec les plus vieux.

Default

« La maxi course des tortues »

Jeu de course qui consiste à être le premier à faire passer la ligne d’arrivée à sa tortue (dont l’identité reste secrète jusqu’à la fin). À tour de rôle, les joueurs avancent ou reculent la tortue de la couleur indiquée par leur carte et peuvent l’empiler sur une autre, le cas échéant. Toutes les tortues qui se retrouvent au dessus d’une tortue qui doit être déplacée bénéficient du même mouvement.

Nouvelle version d’un classique en Europe qui n’a jamais été distribué au Québec, ce qui explique sa nomination. Jeu de course original qui allie bluff et tactique de façon simple, amusante et très astucieuse. Quelques cases à parcourir et déjà les enfants apprennent la stratégie et l’anticipation. De belles tortues en bois, un matériel épuré et coloré servi par une rejouabilité intéressante à mesure que les enfants gagnent en maturité.

Default

« Sticky Stickz »

Jeu de reconnaissance visuelle dans lequel les joueurs tentent simultanément de récupérer le plus de créatures possible à l’aide de ventouses. On lance les dès pour savoir quelles créatures attraper et c’est parti! Celui qui en a le plus à la fin de la partie gagne.

Le jury s’est bien amusé avec ce jeu d’observation dynamique et complètement délirant. Les petits monstres à attraper sont rigolos et leurs traits distinctifs facilitent l’apprentissage du jeu. Les degrés de difficulté différents permettent de combler les inégalités entre les joueurs. La durée des parties et la simplicité des règles en font un jeu facile d’approche et un bon divertissement familial.


FINALISTES LYS GRAND PUBLIC


Default

« Augustus »

Jeu de collection dans lequel les joueurs jouent le rôle d’un représentant de l’empereur romain Augustus qui doit s’assurer du soutien des sénateurs les plus influents et prendre le contrôle de provinces. Pour réussir cet exploit, les joueurs doivent compléter leurs cartes Objectif en recouvrant les symboles qui s’y trouvent par des pions légionnaires, un peu à la manière du Bingo (Loto). Le joueur qui réussît les objectifs les plus généreux, tout en accumulant le plus de points bonus, remporte la partie.

Le jury a aimé la fluidité et la simplicité du jeu dont la mécanique rappelle celle du « Bingo ». La diversité des cartes assure une bonne rejouabilité et des choix stratégiques pertinents. Les parties, courtes et intenses, intéressent les plus jeunes comme les plus vieux. Le hasard, omniprésent, mais contrôlable, stimule les joueurs à développer une stratégie. Un excellent jeu pour faire la transition vers des jeux un peu plus complexes.

Default

« Fin finaud dans la cuisine »

Jeu questionnaire original qui modernise le jeu questionnaire traditionnel en y ajoutant une dimension stratégique intéressante. Ici, n’est pas malin celui qui connait bien le sujet, mais bien celui qui mise sur les connaissances des autres joueurs pour accumuler des points. Belle création québécoise servie par un thème populaire et dont la mécanique innovante apporte un vent de fraîcheur à ce type de jeu toujours très apprécié.

Jeu questionnaire original qui modernise le jeu questionnaire traditionnel en y ajoutant une dimension stratégique intéressante. Ici, n’est pas malin celui qui connait bien le sujet, mais bien celui qui mise sur les connaissances des autres joueurs pour accumuler des points. Belle création québécoise servie par un thème populaire et dont la mécanique innovante apporte un vent de fraîcheur à ce type de jeu toujours très apprécié.

Default

« Indigo »

Jeu de connexion dans lequel les joueurs tentent de créer des chemins ou de dévier les chemins existants, afin de guider des pierres précieuses vers leur propre porte. Les joueurs posent une tuile à chacun de leur tour et déplacent les pierres sur les nouvelles pistes ainsi créées. Le joueur qui possède la plus grande valeur en pierres précieuses à la fin de la partie gagne.

Grâce à son visuel et ses règles simples, Indigo est un jeu facile à comprendre et très agréable à jouer. Il a immédiatement plu au jury pour sa rejouabilité, mais surtout pour sa profondeur stratégique. À 3 ou 4 joueurs, le principe de coopération obligatoire avec certains joueurs est innovant, bien ficelé et force chacun à surveiller les avantages des uns et des autres. Le jury est convaincu que cet excellent jeu abstrait restera pertinent de nombreuses années.

Default

« Las Vegas »

Jeu de majorité et de hasard dans lequel les joueurs incarnent des parieurs tentant leur chance dans les casinos de Las Vegas. À chaque manche, les joueurs posent leurs dés sur les hôtels dans l’espoir de remporter les plus gros montant d’argent. Celui qui est majoritaire remporte le gros lot, mais attention, en cas d’égalité c’est le joueur suivant qui en profite. Le vainqueur est le joueur le plus riche après quatre manches.

Le jury a été séduit par ce jeu de dés aux choix déchirants, qui offre une interaction directe très stimulante entre les joueurs. Chaque nouvelle ronde apporte son lot de surprises grâce à une mécanique simple où le hasard s’efface devant les choix stratégiques possibles et ceux imposés par les adversaires. Un divertissement simple et vraiment amusant avec lequel on ne se lasse pas de rejouer en famille ou entre amis.

Default

« Le Petit Prince »

Jeu de collection dans lequel chaque joueur construit sa propre planète à l’aide de tuiles récupérées selon un ordre particulier à chaque tour. Chacune d’elles doit être la mieux adaptée aux différents personnages qui l’entourent et qui illustrent les objectifs à compléter en fonction des éléments présents sur la planète. Le joueur avec le plus haut score gagne la partie.

Cette interprétation ludique et attachante de l’oeuvre de St-Exupéry représente une belle réussite en termes d’esthétisme, de jouabilité et de mise en valeur du thème. Derrière une mécanique de tirage simple qui en fait un divertissement accessible à tous, se cache des choix tactiques subtils qui offrent une belle profondeur au jeu. Contrairement à d’autres franchises, « Le Petit Prince » réussit ici brillamment son passage vers le jeu de société.


FINALISTES LYS PASSIONNÉ


Default

« Andor »

Jeu d’aventure collaboratif dans lequel les joueurs incarnent des héros sur qui repose l’avenir du monde fantastique d’Andor. Chaque partie se joue en suivant une légende composée d’un paquet de cartes et propose sa propre mise en place de départ et ses propres conditions de victoire ou de défaite. La partie prend fin par une victoire quand les joueurs ont rempli avec succès les objectifs de la Légende ou par un échec collectif lorsqu’une des conditions de défaite est atteinte.

Andor innove en permettant aux joueurs de se plonger directement dans le jeu sans avoir à digérer un livre de règlements. La complexité du jeu s’intègre au fur et à mesure que les joueurs réussissent les premières quêtes à la manière d’une histoire dont vous êtes le héros. De plus, le caractère immersif de la thématique du roman fantastique est particulièrement réussi. Le jury souligne l’originalité de la mécanique où combattre un ennemi fait avancer les pages de votre roman offrant ainsi une stratégie originale pour réussir les quêtes.

Default

« Descendance »

Jeu de développement dans lequel chaque joueur contrôle le destin de sa famille sur plusieurs générations en tentant de la rendre la plus prestigieuse du village. Pour réussir cet objectif, les joueurs doivent utiliser le temps à bon escient et faire évoluer les membres de leur famille dans les différentes sphères du village, et ce parfois même jusqu’à leur mort. Le joueur qui cumule le plus de points de prestige est déclaré vainqueur.

Descendance a su faire sa marque avec des mécanismes réalistes pour la thématique, qui sont à la fois équilibrés selon les choix stratégiques offerts et originaux dans leur combinaison. Les tours de jeu se succèdent rapidement permettant à tous les joueurs de rester toujours en alerte. Les options des joueurs sont souvent limitées par le fait qu’il faille optimiser ses tours en fonction des stratégies adverses. La naissance et la mort de ses ouvriers tout au long du jeu est aussi un mécanisme original qui mérite une mention. Le jury a été séduit par le caractère achevé et très bien balancé du jeu.

Default

«Terra Mystica »

Jeu de développement dans lequel chaque joueur représente un peuple désirant développer son territoire et établir son village sur les terres de Terra Mystica. Pour atteindre son but, le joueur devra à son tour savoir utiliser efficacement les compétences propres à son peuple, transformer les terrains, et construire les bâtiments dont il aura besoin pour occuper sa place dans ce monde où chaque centimètre est chaudement disputé.

À la fois jeu de conquête et jeu typique de placement d’ouvriers et de développement, « Terra Mystica » fusionne plusieurs genres offrant ainsi des parties épiques où les choix sont nombreux et passionnants. L’interaction entre les joueurs est à la fois un avantage et un inconvénient, ce qui en garantie une complexité stratégique de haut niveau. Le jury a été séduit par la diversité des options stratégiques et la richesse des quatorze peuples offerts en début de partie qui assurent la rejouabilité du jeu.

Default

« Tzolk’in »

Jeu de développement dans lequel chaque joueur représente une tribu Maya. Les joueurs doivent placer leurs ouvriers sur des engrenages géants afin d’atteindre les actions les plus intéressantes qui leur permettront d’aller chercher

des points de victoire de multiples façons. Celui qui accumule le plus de points de victoire remporte la partie.

Dès l’ouverture du jeu, le jury a été séduit par le matériel constitué principalement d’un engrenage géant. La notion de temps est traitée ici de façon élégante. La simplicité et l’originalité de la mécanique sont bien rendues, ce qui rend chaque partie enlevante jusqu’à la fin. La thématique du calendrier maya est bien exploitée. Le jury a aussi apprécié l’équilibre entre les différentes stratégies disponibles et le caractère très bien balancé des options offertes.

Default

« Zombicide »

Jeu collaboratif d’aventure dans lequel les joueurs prennent le rôle d’un survivant avec des capacités uniques. Ils doivent exploiter leurs talents et travailler en équipe contre les hordes de morts-vivants prévisibles, stupides, mais mortels contrôlés par des règles simples et un paquet de cartes. La partie se termine par une victoire lorsque les objectifs du scénario sont atteints ou par une défaite des joueurs s’il ne reste plus de survivants.

Zombicide étonne par son surréalisme et son interprétation réussie de la thématique des films de zombies. Particulièrement immersif, les joueurs se sentent d’emblée prisonniers d’un univers apocalyptique où les zombies se multiplient rapidement. Avec plusieurs scénarios et des mécaniques simples, le jeu permet de simuler adéquatement la vie des survivants à une attaque de zombies. Le jeu constitue un excellent ambassadeur du genre et permet d’intéresser tout un lot de nouveaux adeptes dans l’univers du jeu de société.

En attendant la décision finale : tous à vos pronostics !

► Le site officiel des Trois Lys

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Andor
Andor
Par Michael Menzel
Illustré par Michael Menzel
2-4 10+ 90´
Léo le Dragon
Léo le Dragon
Par Marco Teubner
Illustré par Antje Flad
2-4 5-105 10´

Commentaires (8)

Default
Buddy69
Buddy69

Ahhh ! Content de voir que Zombicide tient tête à Andor... c'est bien mérité !

SalseroDelMundo

  • enfants: Cardline Animaux

  • grand public: j'hésite entre 3 sur 5, Fin finaud dans la cuisine, Augustus ou encore Las Vegas.

  • Passionnés: encore 3 sur 5, pas facile pour faire qu'un seul et unique choix, Tzolk'in, Andor ou Zombicide (même si je doute qu'un jeu coop l'emporte)

Matthieu.CIP
Matthieu.CIP

De toutes les façons, ce prix est une pâle copie du "Protégez-vous" et est uniquement porté par un désir d'auto-promotion et de promotion mutuelle des différentes personnes qui composent son jury. Son audience ne va pas au delà de la communauté ludique francophone et c'est pas demain que cela risque de changer.

Kerquist
Kerquist

@Matthieu.CIP

C'est pas bien de médire ainsi, M. Matthieu, sous le coup de l'émotion.

Il y a tout de même dans la liste un jeu de comptoir, Las Vegas, que les anglo-saxons classent en party game (= jeux d'ambiance + jeux de comptoir).

Il faut bien reconnaitre que les jeux d'ambiance sont rarement sélectionnés par les jurys de prix ludiques nationaux ou internationaux (quelques exceptions : Dixit, Skull & Roses,...), pas plus que par les joueurs qui votent sur internet (BGG, Tric-Trac).

Les 3 Lys sont donc dans la tendance générale, et on ne peut donc pas leur en faire reproche.

Rodenbach
Rodenbach

Matthieu, tu devrais revoir ta stratégie car j'ai l'impression que tes boîtes, c'est comme les mômes au parc d'attraction, pour passer le barrage faut une taille minimum !

Plus que 6 mois avant les Cocktails d'Or, courage ! ;)

Matthieu.CIP
Matthieu.CIP

Impasse totale sur la gamme Cocktailgames comme chaque année et évidemment toujours à l'honneur les productions locales (Kikigagne, Le scorpion masqué, Filosofia...).

Docteur Mops
Docteur Mops

@Matthieu.CIP Mais surtout le célèbre éditeur québécois Iello avec 3 jeux suivi par le Montréalais Ravensburger avec deux ^^

Ingalls
Ingalls

Voilà un jury dont je ne voudrait pas faire partie... tant la tâche me paraît difficile :-) Que du bon.