search
S'inscrire
Boîte du jeu : Tokaido

Tokaido

settingsAntoine Bauza
brushXavier "Naïade" Gueniffey Durin
home_workFunforge
local_shippingFunforge
Nombre de joueurs :2-5
Age :8 ans et +
Durée de partie :45 min
Langues :Français
    Bienvenue voyageur ! Bienvenue sur le Tokaïdo, la légendaire route de la Mer de l'Est reliant Kyotô à Edô. Vous démarrez ici un extraordinaire voyage initiatique au cours duquel vous allez découvrir mille merveilles. Sachez prendre le temps de contempler les somptueux panoramas qui s'offrent à vous : entre majestueuses montagnes, paisibles littoraux et vastes rizières, laissez la course de vos pinceaux encrer vos souvenirs. Profitez des bienfaits qui jalonnent votre parcours, de la quiétude salvatrice des sources chaudes aux innombrables délices culinaires qui émerveilleront votre palais. Rapportez dans votre baluchon des souvenirs insolites, du plus modeste au plus raffiné, tout en faisant de surprenantes rencontres qui pourraient bien changer le cours de votre voyage. Le temps sera votre meilleur allié pour demeurer clairvoyant, méthodique et patient afin de ne rien manquer de cette route unique et de savourer pleinement l'expérience que le Tokaïdo vous offre !ToKaido est la route la plus importante du Japon et relie Edo à Tokyo via 53 stations peintes par le célèbre artiste Hiroshige. Les joueurs sont des personnes décidant de prendre ces chemins, pour aller à la rencontre de paysages à couper le souffle et de la paix intérieure... Le joueur dont le jeton Voyageur est en dernière position doit avancer son Voyageur pour l’amener sur un emplacement libre de son choix. Il n’est en aucun cas obligé de s’arrêter sur le premier emplacement situé devant lui et il peut « sauter » un ou plusieurs emplacements. Il est par contre obligé de s’arrêter aux stations Relais pour manger. Une fois qu’il a déplacé son Voyageur, le joueur obtient le bénéfice qui correspond à la station associée. Dans la plupart des cas, suite au déplacement d’un Voyageur, un autre Voyageur se retrouve en dernière position sur la route. Pour marquer un maximum de points, les joueurs ont intérêt à collectionner des Souvenirs de familles différentes. Il n’est cependant pas interdit d’acheter des Souvenirs de la même famille. Ainsi, on fait le maximum de lots de cartes de familles différentes, chaque lot rapportant le carré du nombre de cartes. Ainsi, si un joueur possède 5 cartes, dont 4 différentes, il marque 16 + 1 points. La partie prend fin quand tous les Voyageurs sont arrivés au dernier Relais (Edo), après avoir eu l’opportunité d’acheter une dernière carte Repas.
    7,7

    Les avis

    boîte du jeu : TokaidoTokaido : Bien trop beau pour le marché allemand.
    Il y a quelques temps de cela, les administrateurs de la page Facebook de FunForge s'étonnaient du fait que Tokaïdo n'ait pas encore trouvé de distributeur en Allemagne. La raison est pourtant d'une trivialité absolue : il n'y a de toute évidence pas assez de marron sur la boîte pour susciter l'intérêt du public germanique, pour lequel un jeu à l'esthétique trop soignée est nécessairement suspect. Il suffit de jeter un oeil aux récentes grosses productions teutonnes, entre Brügge, Wunderland, Sanssouci ou Rococco pour réaliser que l'habillage d'un jeu se doit de rester coincé au siècle dernier, avec des compositions qui feraient rire un étudiant de 3 semaines en infographie, des contrastes austères et fadasses propices à la déprime, et des personnages au faciès cul-cul-la-praline, pour s'assurer un minimum de considération. Dans la conscience ludique allemande, un jeu de société, c'est un truc sérieux et visuellement désuet, parce qu'on s'imagine que les éditeurs ont privilégié le gameplay et la robustesse à l'apparence, et qu'un jeu un peu trop joli doit forcément cacher des lacunes sur le plan de l'intérêt ludique. (à moins qu'ils aient tout simplement des goûts de chiotte.) Messieurs de FunForge, vous êtes donc beaucoup trop en avance sur le plan de la direction artistique pour voir vos productions s'épanouir outre-Rhin. Faites-donc du moche, et vous aurez un peu plus de crédit pour prétendre recevoir le Spiel. Ystari l'a d'ailleurs très bien compris. [EDIT : je ne sais pas qui est le gredin qui a piraté mon compte pour ajouter cette saloperie de dernière phrase...] Point. Tokaïdo est donc le troisième jeu de Antoine Bauza ayant pour thème le Japon; l'un d'eux a remporté l'As d'Or - Jeu de l'Année 2012, un autre a remporté le Spiel des Jahres 2013, celui-ci a été édité par FunForge, ce qui est au moins aussi respectable quoique probablement moins lucratif. La passion de l'auteur pour le pays du soleil levant n'est donc plus à démontrer. Elle est à chaque fois l'occasion de proposer une expérience ludique singulière et immersive. Par exemple, dans Hanabi, les joueurs sont totalement habités par leur rôle d'artificier perdu dans l'obscurité qui cherche malgré tout à réaliser la prestation artistique la plus honorable... non, je déconne. dans Hanabi, les feux d'artifices, on s'en tamponne le coquillard avec une raquette de jokari... on fait des suites de la même couleur à plusieurs, et ça n'empêche pas le jeu d'être formidable, cela dit, je ne vois pas pourquoi je continue à me perdre en conjectures au sujet de ce brillant jeu coopératif, puisque le présent avis concerne Tokaïdo, dans lequel il s'agit cette fois de faire le plus beau voyage, celui où le pèlerin verra son âme transportées par la richesse culturelle du Japon féodal, l'esprit émerveillé par la contemplation de paysages oniriques, mais je me laisse sans doute un peu trop submergé par le thème. ouais, Tokaïdo donc. une simulation de promenade, avec sa boîte en pelliculage mat et vernis sélectif. qui confirme que Naïade est clairement la plus grosse bestiole en matière d'illustration de jeux de société. ma parole, comment qu'c'est beau. tellement, qu'on n'ose à peine y toucher. et pis comment qu'c'est simple. tellement qu'on se dit que ça va peut-être pas le faire. et pis, si, finalement, ça l'effectue. Je ne vous ferai pas l'affront de vous expliquer le principe, il existe une foultitude de moyens de se faire une idée du fonctionnement. Pour ce qui est de l'intérêt, Tokaïdo propose bien plus de choix, de dilemnes et de libre arbitre que ne le laisse présager la lecture des règles et certains commentaires lus de ci de là. Sans être un expert en stratégie, chacun réalise assez intuitivement que jouer de manière un peu trop automatique et stéréotypée face à des adversaires un tant soit peu dégourdis court au devant d'une rouste des plus sévères. Le palmarès associé à l'adaptation sur Boardgamearena montre d'ailleurs de façon concrète qu'il existe bien de bons joueurs de Tokaïdo, et que l'issue d'une partie ne doit finalement pas grand chose au hasard. D'un point de vue personnel, le simple fait de me demander avant mon tour si "prendre la 3ème carte montagne au risque de délaisser la ferme et de me retrouver en short au moment de régler le repas, les espèces de clampins pétés de thunes autour de la table ayant certainement dans l'idée de me faire raquer une blinde pour les plats les plus raffinés si jamais j'arrive à la bourre à l'auberge, sachant que si je laisse cette carte, l'autre empaffé va se précipiter dessus, compléter son panorama et marquer le bonus qui va avec" constitue déjà un niveau de réflexion qui me satisfait. ... je schématise un peu, ... mais j'aime vraiment beaucoup beaucoup. Le rythme des parties est ma foi plutôt enlevé dans la mesure où le temps nécessaire à résoudre le tour d'un joueur se situe entre une petite poignée de secondes et une grosse poignée de secondes, ponctuée bien souvent par une mise à jour du score que l'on oublie une fois sur 5. Il n'est en effet pas rare de réaliser que l'on a omis de pousser son petit marqueur sur la piste 3 tours après avoir été pataugé dans un onsen, trop absorbé qu'on était par le coup suivant. Ceci n'est pas préjudiciable puisqu'il est effectivement possible de vérifier les scores à tout moment, à partir des cartes et des offrandes au temple de chacun des joueurs. Certains préfèrent d'ailleurs ne pas utiliser la piste et ne faire les comptes qu'en toute fin de partie... ça se discute, puisque l'on perd un peu la tension de la course aux points. Pour terminer sur un point tout à fait anecdotique, il est à noter que Tokaïdo a connu son syndrôme "Publishers can't win". En effet, suite aux retours des utilisateurs après épuisement du premier tirage, l'éditeur a choisi de modifier certains choix sur les exemplaires suivants, en proposant notamment des marqueurs de score un peu moins nanoscopiques et l'absence d'effet "toilé" sur les tuiles personnages, ce qui lui a bien évidemment valu d'essuyer une nouvelle pluie de critiques de la part des possesseurs de version issue du tirage initiale, parce que, voyez-vous "ah non mais alors vraiment, merci hein, alors du coup on se retrouve avec une version obsolète alors qu'on est les early owners, voilà comment on est remercié, ah bravo, clap-clap-clap, alors on est vraiment des vaches à lait, hein, merci, ah, vive la France". Ayant eu l'opportunité de jouer sur des exemplaires des 2 tirages, je puis témoigner que les nouveaux marqueurs de score ont en effet vu leur diamètre augmenter de 3 millimètres. putain, ça change la vie. comment que j'ai carrément bien fait d'attendre. en revanche, il faut désormais se fader le dépunchage des piécettes, y compris l'intérieur de celle-ci, ce qui pour un bras cassé tel que votre serviteur constitue une opération de bricolage non dénuée de risque pour l'intégrité physique; je n'ai malheureusement pas la dextérité d'un enfant chinois. A la lumière de ces quelques réflexions, je ne vois aucune bonne raison de se passer de cette oeuvre remarquable, et je m'en vais de ce pas apprendre l'allemand afin d'ouvrir les consciences aux compatriotes de Harald Schumacher sur les notions de raffinement et de bon goût. Il est temps à présent de résumer les points clefs de cet avis : - une praline, - une raquette de jokari, - du vernis, - un onsen, - du lait, - Schumacher enfoiré.

    Seito

    08/12/2021

    10
    boîte du jeu : TokaidoTokaido : Sur la route...
    Allons savoir pourquoi je pensais que ce jeu était vil et complexe, alors que c est un jeu familial de base, simple dans son énoncé : » tu te places et fais l ‘action, sinon c ‘est moi qui m’y colle et tant pis pour toi... » Collectionnerez vous les plats, les paysages, les offrandes, les rencontres ou un peu de tout pour marquer des points. Ajoutons un personnage et une compétence qui vous est affilié et vous êtes prêt. Voilà un jeu simple et plaisant (moins à 4 pour ma part, où malgré la possibilité de double places, le jeu est un peu subi. Quelques réserves sur certains personnages également). Le principe du jeu : quel choix va t on faire « prendre la place ou pas » n’est pas original, ni spécialement renversant, mais il fonctionne. Le remarquable travail de l’illustrateur fait 50% du travail et booste ce beau voyage. Apaisant.

    morlockbob

    14/10/2021

    7.8
    boîte du jeu : TokaidoTokaido : Beau, contemplatif, lent, contemplatif, zzzzzzz...
    Comment dire, j’adore ce jeu : beau, zen, léché, inédit, original, riche... mais voilà, comment dire... je n’ai jamais envie de le sortir. Chaque partie est ennuyeuse, trop long et lent pour se motiver, trop court pour pouvoir élaborer une quelconque stratégie, et puis, au final, après 1, 2, 3 parties, on se rend vite compte d’une chose : la seule action réellement intéressante, c’est TOUJOURS d’aller sur la case la moins loin, quelle que soit la configuration. Alors on s’évertue à aller le moins vite possible, et comme il n’y a qu’un choix pour le faire, ben on le fait, ce choix... j’avance jusqu’à la prochaine case. Pourtant, pour lui redonner sa chance, on a acheté l’extension, mais rien n’y fait. C’est toujours aussi ennuyeux. C’est triste car ce jeu est beau et on aurait tant envie d’y jouer !!! Mais non... on n’a PAS envie d’y jouer...

    Jeonid Ran

    15/08/2021

    5
    boîte du jeu : TokaidoTokaido : Tokaï... Dodo !!
    Etant un grand Fan des jeux réalisés par Antoine BAUZA (7 wonders, Ghost Stories, Takenoko, Hanabi, Rampage, etc…), je me devais de tester ce Tokaïdo. Ce fut chose faite : mais hélàs, quelle déception pour celui-ci.![](http://cdn3.trictrac.net/images/smilies/icon_cry.gif) **Les points positifs** ![](http://cdn.trictrac.net/images/smilies/icon_extra.gif)**:** * Son véritable point fort étant les magnifiques illustrations réalisés par Naïade : Les graphismes collent parfaitement au thème et l’immersion est totale !!![](http://cdn.trictrac.net/images/smilies/incon_bravo.gif) * Le matériel est globalement de bonne qualité, même si de nombreux points seraient à améliorer (voir points négatifs). * La règle est très bien écrite et extrêmement facile à expliquer. * La possibilité de pouvoir jouer jusqu’à 5. * La durée des parties relativement courte : compter environ 60 min à 5 joueurs. * Une légère stratégie possible dans le blocage des accès à certains emplacements : mais au final, nous sommes plus ou moins contraint à devoir avancer lentement au grès des emplacements disponibles au cours de la partie… * Un thème fort et cher à l’auteur : Le JAPON.![](http://cdn.trictrac.net/images/smilies/icon_china.gif) **Les points négatifs** ![](http://cdn1.trictrac.net/images/smilies/icon_cnul.gif)**:** * Le gros point noir à mon goût : c’est que l’on subit plus le jeu qu’on ne le joue. L’optimisation permanente des déplacements rend ce jeu trop linéaire et tous les joueurs ont tendance à se suivre à la file indienne. * Le second point noir provient du fait que chaque joueur n’a pas vraiment d’autre(s) stratégie(s) que celle de suivre la capacité spéciale de son personnage (choisi parmi 2 cartes en début de partie). * Le thermoformage est loin d’avoir été optimisé et vérifié, car même les cartes personnages ne rentrent pas dans leur emplacement prévu. Les pions servant à compter les points sont si petits qu’il faut presque une pince à épiler pour pouvoir les déplacer. Beaucoup de place pour pas grand chose. Les cartes formant les paysages sont un peu fines. Le dépunchage du trou central des pièces de monnaie est difficile et cela risque fortement d’abimer le matériel.![](http://cdn3.trictrac.net/images/smilies/icon_evil.gif) * L’iconographie sur les cartes n’est pas toujours très bien appropriée : on a tendance à mélanger les cartes des paysages « mer » & « montage ». * Prévoir une grande table à 5, car il faut quand même pas mal de la place pour déposer toutes ses cartes. * Manque cruellement de dynamisme : on a franchement l’impression de subir le jeu et de s’ennuyer.![](http://cdn1.trictrac.net/images/smilies/icon_e_confused.gif) * Pour les puristes : Le hasard du tirage des cartes (surtout pour les cartes souvenirs). * Ce jeu n’est pas destiné aux joueurs réguliers et encore moins aux gros joueurs. * Une rejouabilité limitée et le pouvoir de chaque personnage est quelque peu déséquilibré. **Conclusions** ![](http://cdn1.trictrac.net/images/smilies/icon_exclaim.gif) **:** * Hélas un jeu où le "ramage ne se rapporte vraiment pas au plumage" : un long voyage hasardeux, certes poétique, mais relativement insipide. * Destiné avant tout aux joueurs occasionnels ainsi qu’ au cercle familial, on ne peut pas dire que Tokaïdo soit véritablement « Le Jeu » de plateau moderne auquel on s’attend en voyant la boîte, mais plutôt à une ballade « Zen » au grès des joueurs : Trop « Zen » peut-être….

    gamerpassion

    18/03/2021

    2.2
    boîte du jeu : TokaidoTokaido : Promenade en jeu sur le Tokaido.
    Tokaido fait partie de ces grands classiques du jeu moderne à plus d’un titre. C’est l’un des nombreux excellents jeux de son auteur, Antoine Bauza, et l’un des plus jolis jeux existants avec ce travail visuel de Naïade absolument sublime, tout en douceur et poésie pour représenter le Japon d’antan et les personnages rencontrés. Tokaido marque par son thème tournant autour de cette promenade sur le Tokaido qui autrefois reliais Edo (aujourd’hui Tokyo) à Kyoto. Une route que les voyageurs mettaient environ 2 semaines à parcourir au XVII siècle, mais qui ici dans ce jeu ne prendra que 30 minutes. Chaque élément est joliment amené dans le jeu afin de coller au thème et nous prendrons plaisir à arpenter cette route pour enrichir notre Voyageur d’expérience en tout genre. La mécanique principale est liée à cette route sur laquelle les voyageurs ne peuvent qu’avancer (un peu comme le récent Parks), et où les places sont limités. Chaque station abrite une unique action qui sera aussi associée à une mécanique différente. Les échoppes permettent de faire des collections de famille de Souvenirs différentes. Les panoramas une collection dans la même famille (de 3 à 5 cartes suivant le panorama choisi) dont chaque nouvel élément rapportera plus de point d’expérience, avec une petite course pour le 1er complétant un type de panorama. Les sources d’eau chaude et les rencontres sont un peu plus aléatoires : 2 ou 3 points sur une source d’eau chaude, et un pouvoir à découvrir lors d’une rencontre. Le temple forçant à faire un don permet en fin de partie de gagner des points suivant les majorités de dons des voyageurs. Les stations Relais apportent elle un aspect course et prise de risque, car le premier arrivant au Relais aura plus de choix (et des meilleurs choix) pour se nourrir, et espérer payer moins cher une nourriture qu’il n’a pas encore goutée. Ce sera aussi le dernier à repartir puisque le premier joueur est toujours le plus reculé sur la piste (comme Nova Luna récemment). Chaque Voyageur amène en plus un pouvoir asymétrique assez simple permettant d’orienter les joueurs vers une stratégie particulière s’ils le souhaitent. Le tout amène en tout cas un mélange de mécanique plutôt simple et passionnant à jouer. Un voyage initiatique au Japon agréable et calme qui fait du bien ! Ce côté calme est un poil mis à mal par une interaction assez forte sur le placement. La version 2 joueurs étant la plus méchante grâce au Voyageur Neutre pouvant occuper les places et dont le déplacement sera choisi par le joueur en première position. À 2 et 3 joueurs, la seconde place de certaines stations n’est pas disponible. A 4 et 5 joueurs, certaines stations ont deux places pour s’arrêter. Quoi qu’il en soit, les dilemmes seront nombreux pour savoir s’il vaut mieux s’arrêter sur la Ferme, un peu plus loin et récupérer de l’argent avant que d’autres ne bloquent la station, mais par la même occasion rater toutes les stations intermédiaires. Un côté qui peut s’avérer frustrant pour les plus jeunes où les plus chatouilleux mais qui donne tout le sel stratégique de ce Tokaido, avec ce petit côté calculatoire de chaque déplacement afin d’essayer d’optimiser ses choixs et ses points d’expériences. Le jeu fonctionne bien dans toutes les configurations, mais s’avérera plus ou moins frustrant suivant le nombre de joueurs et l’occupation de la route. A 5 joueurs, les places coutent chères et peuvent obliger à avancer bien plus vite sur la route. À 2 joueurs, le voyageur neutre ajoute une composante stratégique puisqu’il sera déplacé par le joueur en 1ère position. Idéal pour bloquer l’adversaire et conserver les sensations des autres configurations avec une très légère adaptation de règles pour aussi conserver l’intérêt de la majorité du Temple. Le jeu est assez court avec des parties qui tourneront entre 25 et 35 minutes suivant la configuration du nombre de joueurs. Le Matériel est de toute beauté. Un plateau tout en longueur bien lisible et agréable, avec une piste de score un peu particulière mais originale. De jolies pièces en carton trouées. Des cartes Voyageurs bien épaisses avec un trou pour placer le jeton correspondant à notre couleur. Une belle idée ergonomique. Seul petit regret, les cartes panoramas un peu fine. Côté visuel, c’est absolument sublime. La boite annonce déjà ce minimalisme avec ce fond blanc bien présent, mais présente tout de même de nombreux détails et une palette de couleur très chaleureuse. L’intérieur est tout aussi réussi. Chaque carte, repas, voyageur est un régal pour les yeux. C’est probablement le plus beau travail de Naïade à ce jour. Tokaido est un jeu plutôt léger, un peu calculatoire mais pas compliqué du tout et un compagnon idéal pour jouer en famille dès 8 ans sur des parties rapides et prenantes. C’est un jeu qui mérite absolument son statut de classique du jeu moderne et qui n’a en 2021 toujours pas pris une ride. On recommande très chaudement ! + d'infos et les avis de nos enfants sur

    AkoaTujou

    09/03/2021

    8
    boîte du jeu : TokaidoTokaido : Japan for Ever
    TOKAIDO est un très bon jeu, léger et contemplatif, porté par des illustrations magnifiques, une mécanique très maligne et un état d’esprit rare et élégant. L'avis complet :

    le.meeple.jaune

    26/02/2021

    8
    boîte du jeu : TokaidoTokaido : Reposant
    Jeux de placement et blocage rapide et reposant qui ce joue très bien à 2. On réfléchit mais pas trop et plein de voie pour marquer des pv.

    cedric-XIII

    03/11/2020

    8
    boîte du jeu : TokaidoTokaido : Un charmant voyage sans retour
    Un jeu très élégant, charmant, mais insuffisamment prenant pour faire une autre partie. Un plaisir d une fois le temps de la découverte...

    fatmax66

    28/06/2020

    6.3
    boîte du jeu : TokaidoTokaido : Un beau voyage un peu vide
    Tokaido est beau. Les tuiles personnages sont agréables à regarder et originales, les couleurs pastels sont bien choisies, le plateau est très beau. Le matériel est de bonne qualité, mais, au vu de la taille de la boîte (remplie d'air), j'aurais préféré des cartes plus grandes et plus pratiques, des pions pour marquer les scores plus grands... La mécanique est sympathique sans être renversante. Et, surtout dans les premiers tours, la stratégie consistera seulement à prendre le premier emplacement disponible, histoire de faire le plus de rencontres, d'achats... Ce n'est qu'ensuite que les choix seront plus tendus : il faudra choisir entre : - faire beaucoup d'actions au risque de ne terminer aucune d'entre elles (temple, collection d'objets, photographies de paysage) - ou de se précipiter sur les objectifs que l'on s'est fixé pour les achever, au risque cette fois-ci de ne pas pouvoir profiter du voyage à fond, en oubliant des rencontres... Et là, pour le côté "zen"... on repassera. C'est beaucoup plus tendu (on gagne en profondeur ce que l'on perd en thème). Pour le reste, certains personnages sont beaucoup plus difficiles à jouer que d'autres, tant l'argent reste le nerf du voyage. Sans argent, on passe à côté de beaucoup de choses. Par ailleurs, il faudra souvent privilégier les rencontres (cartes roses) qui offrent divers bonus (paysage supplémentaire, objet, PV...) et comptent pour un bonus en fin de partie. Les pouvoirs, à mon sens, ne sont pas équilibrés, puisque certains permettent d'obtenir quasiment une action supplémentaire (faire une rencontre ou collecter une carte paysage supplémentaire au restaurant), alors que d'autres ne paieront pas leur repas mais prendront ce qui reste... En bref, ce jeu ne m'a pas trop emballé. Il est beau, le thème est bien rendu, mais je le trouve trop froid.

    warlath

    03/05/2020

    6
    Tous les avis

    publications

    Le GIFL fait peau neuve
    Le GIFL fait peau neuve
    , le 24/03/2018
    [[Citadelles : Troisième édition](https://www.trictrac.net/jeu-de-societe/citadelles-troisieme-edition-0)][[Tokaido](https://www.trictrac.net/jeu-de-societe/tokaido)]<br /><br /><img src="upload://elv...

    autres sujets

    Tuile de voyageur Sasayakko la geisha et SAV Fun ForgeTuile de voyageur Sasayakko la geisha et SAV Fun Forge
    MP envoyé

    FixEd

    29/10/2018

    [Tokaido] - Edition 5ème Anniversaire[Tokaido] - Edition 5ème Anniversaire

    enpassant

    24/08/2017

    [Tokaido] Compatibilité des pouvoirs avec Crossroads[Tokaido] Compatibilité des pouvoirs avec Crossroads
    Je suis curieux des réponses aussi. En tout cas si ça peut aider sur BGA pour le point 3, c'est clairement non, si on achète une amulette, pas de pièce au temple... Pour le point 4 aussi, impossible de s'arrêter au panorama terminé. Personnellement je dirais non aux 2 premiers points et oui aux 2 suivants mais je ne suis sûr de rien...

    pyromane

    08/04/2014

    Eriku tokaidoEriku tokaido
    [[Tokaido](https://www.trictrac.net/jeu-de-societe/tokaido)] quel est son pouvoir svp?

    grissom

    29/11/2013

    Le palmarès du 32e concours de Boulogne-BillancourtLe palmarès du 32e concours de Boulogne-Billancourt
    Bel événement que ce Creagames ! J'espère pouvoir y retourner l'an prochain, avec n'importe quelle casquette ^^

    Tetorino

    03/10/2013

    Tokaïdo à 2?Tokaïdo à 2?
    Acheté sur un coup de coeur visuel de ma femme, on a enquillé direct 2-3 parties a 2 et une partie a 4. Pas le jeu de l année, mais assez sympa pour y revenir une fois de temps en temps. la config 2 joueur reste intéressante grace a l existence du 3e joueur virtuel, alors que je n'aime d habitude pas cette manière artificielle pour permettre des parties a 2 quand le jeu n est pas prévu pour. Ca reste pour moi un ju de société tres light, a ressortir occasionellement avec la famille

    Abienesst

    09/07/2013

    [Tokaïdo] Question sur les objets[Tokaïdo] Question sur les objets
    Oui, et chaque collection peut avoir un ordre différent. Tu as autant de collections que d'objets d'une même 'famille'.

    Narsir

    20/01/2013

    Partez pour Tokaido cet automnePartez pour Tokaido cet automne
    Pour le goodie je prendrai un Tshirt (taille L). Merci.

    Ingalls

    16/05/2012