T.I.M.E Stories - Frères de la Côte

de Manuel Rozoy et Ulric Maes
6.95 
14 avis

Description du jeu :

Frères de la Côte est le 8ème scénario original pour Time Stories.N.T. 1685 : Sillonnez les Caraibes et hissez haut les pavillons de l'agence TIME ! En savoir plus

Prix de vente conseillé : 22,00 €
arthelius

Critique de Time Stories Les frères de la côte

Critique de Time Stories Les frères de la côte


La grande « saga » des Time Stories continue son bonhomme de chemin, tout en parcourant de nouvelles époques pour nous proposer de nouvelles aventures et récits. Qu’a-t-il de plus ? Que nous raconte cette extension ? Est-elle une bonne suite ? Autant de questions qui trouveront leurs réponses dans l’article qui suit.


Faut-il vraiment vous rappeler les règles ?


Je vais vous la faire court, car si vous êtes en train de lire cette critique, c’est très certainement par ce que vous possédez le jeu de base. Votre but dans Les frères de la côte sera de délivrer des agents perdus à l’époque des pirates, pour cela, vous allez vous-même incarner des flibustiers ou d’autres personnages. Vous allez également devoir explorer différentes iles à bord de votre bateau, aidé par un nouveau plateau de jeu à ajouter au principal. Pour le reste, on reste en terrain connu avec des résolutions de combats ou d’énigmes via les dés, et une exploration à travers un plan et diverses cartes que vous allez découvrir au fur et à mesure. C’est classique et efficace, sans en avoir trop dit je l’espère.

 

Tric Trac


Le surplus militaire


Plus de matériel qu’à l’accoutumée dans cette boite, car vous trouverez plusieurs paquets de cartes désignant plusieurs lieux différents, ainsi qu’un plateau souple à ajouter au plateau de jeu habituel. Graphiquement, le style fait très BD, bon sur l’ensemble, certaines cartes restent assez vides et c’est dommage pour un jeu où l’ambiance passe beaucoup par les illustrations, mais franchement ça reste très bon et je chipote plus qu’autre chose. Une boite assez riche qui surprend la première fois. Mon seul regret ira au fait qu’il n’y a pas de paquets plastiques pour tous les paquets de cartes et qu’il n’est pas possible de tous les receler, provoquant un risque de mélange. Une édition classique en somme.

 

Tric Trac


Les nouveautés


Il est toujours difficile de décrire et de parler de Time Stories sans spoiler le jeu. Ici, c’est principalement l’ajout des navires qui constituent la grande nouveauté, avec des batailles navales, des périples marins et une notion d’achat intéressant, sans oublier le recrutement des membres d’équipage. Si vous avez joué à Assassin’s Creed Black Flag, vous voyez de quoi je parle. Tout ceci ajoute une grande part d’aventure et d’exploration, qui se trouve limité par les unités temporelles qui briment cette envie de grand air. On a très vite envie d’envoyer balader ces unités pour se balader sur les mers au gré de ses envies. C’est une réussite de ce côté-là. Il y a tout ce que l’on cherche avec une histoire de pirates dans ce scénario, avec ses classiques et ses poncifs. Et l’on ressent une fois encore l’amour des Space Cowboy pour ces fameux flibustiers, après un scénario qui leur est consacré dans Unlock et Jamaïca qui fut édité par Gameworks, autrement dit Sébastien Pauchon, sans oublier Black Fleet. Un scénario classique, mais qui marche, et qui pourra être joué par des enfants contrairement à l’extension précédente Estella Drive. Et je ne saurais que vous conseiller d’y jouer à 4, car cela renforce l’immersion.

 

Tric Trac


Pour finir


Time Stories arrive encore à se renouveler et à surprendre, après un ventre mou au milieu de la sortie des extensions, les nouvelles arrivent à nous prendre de court, tout en proposant de nouvelles idées de gameplay. Si vous aimez la licence vous ne serez pas déçus par Les frères de la côte, et si vous ne connaissez pas encore Time Stories, n’hésitez pas à vous faire initier au jeu par le biais d’un joueur possédant cette extension, surtout si vous aimez les pirates !

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires

Default