Stellar
joueurs
Nombre de joueurs
8 ans et +
Âge
30 min
Temps de partie
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Mais qui se cache derrière l'Etoile Noire ?

Mais qui se cache derrière l'Etoile Noire ?
François Décamp

Où comment habiller les sorties de la semaine par un titre accrocheur ?

 

 

Mais qui se cache derrière l'Etoile Noire ?

© & TM Lucasfilm Ltd

 

Star Wars Escape Game, motorisé par le système Unlock, et édité par les Space Cowboys sera disponible dans toutes les boutiques. Comme il est difficile de parler d’un jeu à scénarios sans divulgâcher quoi que ce soit, le mieux est de lire ici l’excellent article de Mr Kristoff.

Le succès annoncé de ce Blockbuster ludique, qui devrait se retrouver en tête des ventes dès ce week-end, n’a pourtant pas découragé de nombreux autres jeux à se lancer dans l’arène cette semaine.

 

Tric Trac

Nous commencerons cette revue des nouveautés par Pour une poignée de Marguerites le nouvel opus des Space Cow. Cette maison d’édition, alter ego  enfantin des Space Cowboys, a été primée cette année à Cannes pour son deuxième jeu édité : Attrape Rêves.

Pour une poignée de Marguerites est un jeu de Frank Crittin et Grégoire Largey, illustré par Rémy Tornior. Il plongera les joueurs dans d’âpres batailles de ruminants se disputant un carré de prairie riche en fleurs. D’élégantes figurines de vaches carrées forment le point d’orgue du jeu, autant mécaniquement qu’esthétiquement parlant. Laissées négligemment exposées sur votre cheminée, elles donneront à votre intérieur une touche de modernité pop que le napperon de Tata Jeannine était bien incapable de fournir.

Tric Trac

Pour jouer en famille, notez également la sortie de Mon royaume pour un conte, un jeu de Jérémie Caplane et Lionel Borg, illustré par Guillaume Tavernier et David Cochard, et édité par Sweet Games. Un charmant jeu de draft aux règles évolutives qui se terminera par le récit du conte du vainqueur.

 

Tric Trac

Egalement chez Sweet Games, Ménestrels, un jeu de Bruno Faidutti magnifiquement illustré par David Cochard, est enfin disponible. Ce jeu de collections aux règles simples, avec un poil d’interaction et un soupçon d’asymétrie rencontrait un réel succès en festival depuis plus de deux ans. Et il se double d’un jeu dans le jeu, avec de nombreuses célébrités à retrouver caricaturées sur les cartes du jeu.

 

Tric Trac

Les amateurs de thèmes farfelus et d’ovnis ludiques seront ravis d’apprendre que Bruno Faidutti (avec la complicité d’Hervé Marly) nous gratifie d’un second titre la même semaine avec l’arrivée de Maracas, un jeu tchic & tchic illustré par Simon Douchy et édité par Blue Orange. Une vraie maraca, des jetons à glisser dedans, de l’estimation, du pari et une pincée de prise de risque, et servez avec de l’ambiance !

 

Tric Trac

Restons dans les jeux à base d’ambiance et de bla-bla avec Black Stories - femmes fatales. Cette boite, comme les précédentes, présente 50 énigmes bien tordues et particulièrement adaptées au jeu nomade.

Tric Trac

Toujours dans l’enquête et le mystère, Spy Club, de Jason D. Kingley et Randy Hoyt illustré par Bartlomiej Kordowski. Ce jeu d’enquête coopératif vous plongera dans une ambiance d’ados détectives à la « Club des 5 », avec de la réflexion, un temps limité et un vaste mode campagne évolutif. Il est co-édité par Foxtrot. Games, Origames et Renegade.

Tric Trac

Une autre chance de vous triturer les méninges vous sera donnée avec Dream Runners, un puzzle game à choix multiples avec de la rapidité dedans, créé par Joan Dufour, illustré par Jade Mosch et édité par Ankama.

 

Escape Quest : Houdini face au synode

Remarquons également les sorties de Escape game : Serial Killer,  signé Antartic chez Hachette Heroes, et du numéro 8 d’Escape Quest : Houdini face au synode, édité par Don’t Panic Games et élégamment illustré par Luca Erbetta. Je ne peux que vous encourager à jeter un coup d’oeil sur cet ouvrage écrit par  Willy Dupont et Manuel Rozoy, déjà auteurs à quatre mains du fameux Estrella Drive pour Time Stories.

 

Tric Trac

Pour les joueurs et joueuses friandes de jeux à deux, il faudra choisir (ou pas) entre Paris ou les étoiles. Paris ville lumière est un jeu de José Antonio Abascal  illustré par Oriol Hernandez, édité par Devir et Iello pour la version française. Il se déroule en deux phases de construction et de planification, le tout s'assemblant dans la boite du jeu.

Tric Trac

Stellar verra lui s’affronter deux astronomes dans un jeu de collections et de majorité au thème très fort. Les auteurs, Matt Riddle et Ben Pinchback, nous entrainent dans une exploration des corps célestes, dont il faudra noter les détails dans son carnet d’observation. Doctement illustré par Tim Barton et Janos Orban, et co-édité par Origames et Renegade, il bénéficie du partenariat de la revue Espace et Exploration. Les plus curieux et/ou amateurs de bonhommes en patate, pourront jeter un coup d’oeil ici pour admirer l’explication illustrée de Martin Vidberg.

 

Tric Trac

Les joueurs dépourvus d’enfants en bas âge, ou les ayant laissés avec sagesse aux grands parents, pourront quand à eux essayer avec plaisir Atlantes, de Cosmodrome Games, et proposé dans la langue de Molière par Gigamic.

C’est un jeu d’Ivan Tuzovsky, illustré par Andrew Modestov et Artur Varenyev. Il ravira les amateurs de jeux de cartes à base de combos, les aquariophiles passionnés de jeux et autres adorateurs d’humides bestioles subaquatiques.

Tric Trac

Les amateurs de mécanique de fouillansac (ou bag-building pour les anglophones) se précipiteront sur Orléans Stories, qui ne raconte pas la saga de Tric Trac à la recherche de nouveaux locaux, mais vous entraine dans deux grandes histoires divisées en chapitre et se jouant en campagne, le tout sur des règles inspirées par Orléans.

Tric Trac

Il ne me reste pas beaucoup de temps pour évoquer encore la sortie d’Istanbul Big Box, regroupant le jeu de Rüdiger Dorn et ses deux extensions, ou l’arrivée d’Iles japonaises, premier supplément d’Empires du Nord, d’Ignacy Trzewiczek et Joanna Kijanka et toujours mignonnement illustré par Roman Kucharski.

 

Tric Trac

Il me faut également mentionner Saline, jeu de collections et de gestion de ressources de Maxime Blandin chez Chèvre édition, sur le thème original de la production de sel au sein des marais salants.

 

Horreur à Arkham : Le Jeu de Cartes - Deck Investigateur - Stella Clark

Avant d’abuser, je  signalerai encore la sortie de cinq packs de personnages prêts à l’emploi pour le formidable Horreur à Arkham JCE, et de deux nouvelles boites de figurines ici et pour Star Wars Légion.

Star Wars Legion : Soldats CRA

Certains esprits perspicaces et assez courageux pour arriver jusqu’à ces lignes pourraient se demander si tout cela ne fait pas un peu trop pour une seule petite semaine. Il est possible que nous lancions un débat à ce sujet dans un avenir proche.

Enfin, quelques uns des jeux évoqués aujourd'hui feront l’objet dans des délais assez brefs d’articles détaillés, et peut être même de trépidantes vidéos (si toutefois notre nomadisme prend fin dans de brefs délais).

 

À la semaine prochaine…

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (7)

Default
mazuak
mazuak
Hello, merci pour la news. Juste une petite remarque à propos de "Pour une poignée de marguerites", c'est pas Grégoire Largey aux pinceaux, heureusement d'ailleurs ;-), l'illustrateur c'est Rémy Tornior. Grégoire, moi même donc, est coauteur avec Frank.
François Décamp
François Décamp
Meuuuuh alors ! Je corrige.
mazuak
mazuak
Meurci vielmal
Guillaume Lemaître
Guillaume Lemaître
Je veux bien entendre dire que je suis trop vieux, mais quel plaisir de prendre connaissance des sorties de la semaine sur format papier ! Que de temps gagné, que d'énergie conservée, que de planète sauvée ! Merci François !
Monsieur Saucisse
Monsieur Saucisse
Entièrement d’accord avec vous. La planète s’en trouverait encore mieux s’il n’y avait pas tant de sorties :)
Acathla
Acathla
Sur papier ..? 😅😉😂

Cela evite effectivement une video...
Tintaglia
Tintaglia
C'est tout ?...