search
S'inscrire
Boîte du jeu : Shipyard

Shipyard

settingsVladimír Suchy
brush
home_workCzech Games Edition
local_shippingCzech Games Edition
Nombre de joueurs :2-4
Age :11 ans et +
Durée de partie :30 min
Langues :Français
    8,4

    Les avis

    boîte du jeu : ShipyardShipyard : Excellent !
    Une seule partie (pour le moment) Sur des bases assez classiques, le jeu réussit à se montrer assez original dans son développement et les choix qu'il propose. La gestion des finances n'est pas évidente, beaucoup de dilemmes en cours de partie. Il y a de la gestion à long terme mais aussi de l'opportunisme en fonction des tuiles disponibles et de l'argent rapporté par le placement sur les actions. Le genre de jeu où on voudrait faire ça mais ceci est quand même plus intéressant alors peut-être que ça peut attendre un tour, ha mais j'ai plus tellement de place pour mes bateaux... J'ai trouvé les tours assez fluide mais ça doit sérieusement dépendre des joueurs à la table. J'atte nds d'y rejouer avec impatience !

    Lililice

    19/06/2013

    9
    boîte du jeu : ShipyardShipyard : A voile et à vapeur
    Si si et c'est même pas qu'un mauvais jeu de mots ! Il est excellent ! Comment ne pas s'immerger dans le rôle de l'armateur continuellement obligé de se réorganiser pour finir de construire le plus de bateaux, les mieux équipés et surtout réussir à les faire naviguer sur les canaux pour gagner un max de points. Ne vous laissez pas déprimer par des règles pas toujours bien nettes et claires, parce que finalement tout tourne autour de quelques actions que vous aurez à choisir pour autant que vos adversaires vous en laisse la possibilité. CGE est un excellent éditeur à la qualité toujours au rendez-vous. En résumé: -Règles bof bof -Mécanique très simple avec une quantité de choix à la clé.

    tt-2e0ccd50ccef8dc...

    25/03/2013

    10
    boîte du jeu : ShipyardShipyard : Un gros jeu d'optimisation
    C'est un jeu fort sympathique qui nous est proposé, construire des bateaux dans son chantier naval puis scorer en les envoyant naviguer sur un parcours ad-hoc construit pour l’occasion. La plupart des mécanismes proposés dans ce jeu restent classiques, je déplace mon pion et j'effectue l'action correspondante : achat de parts de navires, de cases de navigation, d'employés, d'équipements etc... avec quand même un mécanisme de déplacement des pions relativement original puisque ce sont les actions qui se déplacent sur le plateau. Le jeu est intéressant et riche voire trop riche. C'est mon seul bémol, il y a tellement de possibilités pour construire un navire, de type de navires différents, d'employés possibles, de bonus possibles, de cases de navigations possibles qu'il est assez difficile d'établir une stratégie à long terme et que j'ai du mal à planifier plusieurs coups à l'avance. D'autant plus que si vous jouez avec des joueurs lents qui aiment explorer toutes les possibilités qui leur sont offertes, vous risquez de patienter longtemps avant de pouvoir effectuer une nouvelle action.

    tt-bcd225ba1215b5e...

    22/05/2012

    8
    boîte du jeu : ShipyardShipyard : Faire son navire de A à Z
    Suite à une première partie à 4 : Le matériel est riche et rempli bien la boite, mais les pions à dépuncher (et il y en a des centaines) étaient mal prédécoupés et ce fut la misère pour les dépuncher. Les règles sont claires et faciles à comprendre et traitent pratiquement tous les points particuliers et les cas rares. Le jeu en lui-même est riche en possibilités et avec les cartes employés il est possible de faire des combos pour optimiser les gains reçus sur certaines actions. Le cout de l'action bonus est élevé mais cette action bonus reste une composante essentielle pour prendre l'avantage sur ses adversaires s'ils n'arrivent pas à l'utiliser aussi souvent que vous. Le petit défaut du jeu reste le temps d'attente avant que son tour de jeu revienne.

    fil27

    28/07/2010

    8
    boîte du jeu : ShipyardShipyard : Ship sympa
    Voila un jeu qui ne révolutionne pas les mécanismes existants mais qui, par son thème, vous fait penser à autres choses que de gérer des cubes (et c'est déjà bien). Dés le début, votre stratégie sera guidée par vos 2 objectifs secrets. S'ils sont bien réussis, ils vous apporteront un (trop) gros bonus en PV. Trop en effet, car prés de la moitié de vos PV viennent de vos objectifs ce qui a tendance à déséquilibrer la victoire. En résumé, un jeu sympa et qui montre que l'école tchèque monte en puissance.

    brougnouff

    25/04/2010

    6
    boîte du jeu : ShipyardShipyard : C'est moi qu'ai fait plus beau bateau, na!
    Excellent jeu de gestion et de construction. Beaucoup de choix, un peu d'interaction (piquez les tuiles ou les actions aux autres joueurs)et surtout plein de stratégies différentes pour faire des points grâce aux contrats gouvernementaux. De plus le jeux est assez beau et on croule sous le matériel!

    biomnu

    14/04/2010

    8
    boîte du jeu : ShipyardShipyard : Oh capitaine, mon capitaine
    Les + : Règles pas évidentes à intégrer à la première lecture mais en définitive, pas si complexes que cela Matériel en quantité Thème inédit mais bien rendu Mécanismes ingénieux et subtils : - Principe de la roue d’action qui change à chaque tour - Test de navigabilité (même s’il n’est pas très cohérent de commencer un test là où s’est terminé le précédent) - Principe de l’action supplémentaire - Plusieurs tuiles objectif que l’on élimine durant la partie Les - : Qualité du matériel (difficile à dépuncher) dommage Durée des parties un peu trop longue (malgré la durée indiquée sur la boîte) Donc : Les parties peuvent durer mais on ne voit pas le temps passer. J’adore.

    PtitJu

    28/02/2010

    9
    boîte du jeu : ShipyardShipyard : Oh mon batôôôôôôô !
    ... ou le croisement entre un Wallace et un Ystari avec un soupçon de Splotter ! Bref, c'est du lourd ! Pas à laisser entre toutes les mains non-expertes ou quasi-débutantes. En fait, les jeu ou les règles n'ont rien de vraiment complexe mais c'est typiquement le jeu où il faut avoir la tête à 36 endroits à la fois. Ce n'est pas vraiment un jeu de pénurie parce qu'on peut facilement obtenir tout ce qu'on veut mais la difficulté vient de l'optimisation et des milliers de manières de mettre des points. Sur le principe, on est des armateurs et on construit des bateaux. C'est juste pour les faire naviguer ; pas de combat, pas d'abordages ou de sabordage de chantier des autres. Jusque là c'est simple. Mais voila : pour construire un bateau, il faut une poupe, une proue, des tronçons, de la propulsion (voile, vapeur, hélice...), un capitaine, un équipage, éventuellement des grues ou des canons pour lui donner une valeur marchande et enfin des voies maritimes pour faire les essais à l'eau. Tout est dispo mais on ne prend qu'un élément par phase et encore, si le choix n'est pas occupé par un autre joueur ET si on n'a pas choisi ça la dernière fois. Ajoutons qu'il faut trouver du pognon en vendant des matières premières amenées par des trains qu'il faut aussi récupérer. Bref on a un très grand choix de tout mais dans quel ordre ? Miser sur la vitesse, l'équipement, l'équipage, la sécurité par des combinaisons de bouées/canots/lanternes...? Privilégier les points en jeu ou les bonus sur les contrats secrets pour la fin ? Si en plus vous observez les autres et cherchez à les pourrir en bloquant leurs choix, ce ne sont que quelques petites inconnues supplémentaires pour complexifier les équations. 3 joueurs, 3 stratégies différentes pour 1 largué (36 PV ; faire beaucoup de petits bateaux simples mais on n'en fait pas assez) et 2 dans un mouchoir de poche (75 vs 78 PV) avec des grands bateaux vides mais très rapides ou moyens mais bourrés de soldats/canons pour l'armée. Passé la phase de découverte et de re-explication des x-mille détails de PV, ça tourne vite parce qu'on a qu'un choix par phase. 2h30 pour la 1e partie mais 1h30 quand on sait jouer à mon avis. Ça m'a bien plût en tout cas.

    tt-af400f704b042fe...

    26/02/2010

    8
    boîte du jeu : ShipyardShipyard : Quel chantier !
    Mon deuxième coup de coeur d'Essen 2009 (après Macao). Shipyard est un pur jeu de gestion et d'optimisation. Dans ce jeu, il faut construire des bateaux. Ils peuvent être grands ou pas, avoir peu ou beaucoup de passagers, des bouées, des canots de sauvetage, des canons... Bref, chaque bateau aura sa particularité. Alors pourquoi décider de construire tel type de navire me direz-vous ? Et bien, cela dépend des objectifs que vous avez tiré en début de partie : 3 bleus et 3 verts. Mais, à la fin de la partie, il ne vous restera qu'un bleu et qu'un vert. Et c'est ce choix qui se fait progressivement (on doit abandonner un objectif à chaque fin de tour) qui va déterminer en grande partie votre façon de jouer. Et puis, il y a les opportunités : une tuile canal qui m'intéresse, le marché des matières premières qui peut me rapporter pas mal... Shipyard est vraiment un jeu très riche, qui fait pas mal cogiter et qui se renouvelle à chaque partie puisqu'on aura chaque fois des objectifs différents. Un seul bémol : mieux vaut ne pas jouer à 4 joueurs, la partie peut alors durer très longtemps.

    tt-39dc7d4ff2792d7...

    15/01/2010

    10
    Tous les avis

    publications

    autres sujets

    [Shipyard]: Impression sur les règles ?[Shipyard]: Impression sur les règles ?
    Bonjour à tous ehanuise dit: On a eu un peu l'impression que l'importance des contracts recus au départ (on e recoit 3x, et au final on en gardera que 1x2, qui donnent les bonus de fin de partie, un peu comme des objectifs cachés) était très forte, mais il faudra quelques parties pour savoir si c'est juste un feeling et qu'il est possible de tirer son épingle du jeu en s'adaptant à ce qu'on a reçu ou si effectivement c'est déterminant. C'est marrant mais je n'avais pas lu ce post avant et pourtant c'est également la réflexion que nous avons eu à la fin de la partie... Certains objectifs peuvent rapporter 32 points, d'autres 12 max, etc... J'ai peur que l'on se retrouve dans le cas du tirage des aventuriers du rails où celui qui au départ pioche 2 objectifs de 20 points et très similaires part avec un GROS avantage... uniquement du à la chance ;( ehanuise dit: Attention aussi, le jeu se prète a merveille à la paralysie analytique, un peu comme cavum ou tikal. Donc si vous avez des lents chez vous, imposez un sablier, 5min. par joueur doivent être amplement suffisantes puisqu'on peut prévoir pas mal de choses durant le tour des autres. (et si le conseil ci-dessus vous choque, évitez ce jeu ) Par contre nous n'avons pas eu ce sentiment. Notre table était pourtant composée de joueurs réputés pour jouer (trop) lentement car justement très calculateurs... (nous avons mis 2h30, 4 joueurs tous novices) J'ai pensé qu'un jour nous réfléchirions sérieusement à une variante, variante à la RFTG avec des objectifs visibles de tous et pris par le premier qui le rempli. Vraiment, mis à part cette reflexion sur l'impact des objectifs cachés, très bone impression de ce jeu et envie d'en refaire une car vraiment le sentiment de n'avoir pas construit nos bateaux de façon optimale Le Chef PS : Un GRAND merci à Didier Duchon pour sa traduction des règles en VF

    tt-4901ba2106ab551...

    28/11/2009