Schotten Totten 2
joueurs
Joueurs
8 ans et +
Âge
30 min
Temps de partie
13,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Acheter chez CulturaBouton pour acheter sur Boutique Ludique

Critique de Schotten Totten 2

Par arthelius

Publié le 11 déc. 2020 • Lecture 3 min.

Critique de Schotten Totten 2



Pendant de longues années, Schotten Totten était le jeu pour 2 joueurs cité quasi automatiquement lorsqu’on demandait un conseil. Il faut dire que le bougre se défendait bien dans cette catégorie, avant de voir débarquer tout un tas de titre qui sont venus revendiquer son trône. Telle une revanche sur le tard, il revient aujourd’hui, et il est prêt à en découdre ! 



Le mur doit tenir



Un joueur va jouer les assaillants, tandis que l’autre va devoir réussir à le contenir en tenant ses fortifications. On dispose les 7 tuiles Muraille en ligne, du côté non endommagés, le joueur assaillant reçoit 3 jetons Chaudron, on mélange les cartes et chacun en reçoit 6. L’assaillant commence. Il pourra, facultativement défausser les cartes de son côté à son tour, puis jouer une carte de sa main de son côté des fortifications. Le nombre de cartes ne pouvant dépasser le chiffre indiqué sur la tuile, en suivant le type de formation indiquée. Enfin, il termine son tour en piochant une carte. Lorsque c’est au tour du défenseur ça sera pareil, sauf qu’à la place de battre en retraite, il pourra jeter un chaudron d’huile afin de défausser une carte adverse, la plus proche du mur. Le joueur ne possède que 3 jetons pour toute la partie. Fait important si une carte 0 est posée sur une même colonne qu’un 11, les deux cartes sont défaussées. À tout moment durant son tour, un joueur peut revendiquer sa supériorité, en prouvant qu’il est impossible pour le défenseur de créer une formation qui pourra lui être supérieure, les cartes de la défausse étant laissée face visible. Si l’assaillant est victorieux sur une tuile, on la retourne. La partie prend fin si l’assaillant est parvenu à retourner une seconde fois une tuile, ou bien s’il a endommagé 4 tuiles. Pour le défenseur, c’est en tenant le coup jusqu’à que la pioche soit épuisée. Une variante tactique avec des cartes en plus afin d’augmenter la durée de vie est proposée dans les règles.

 

Tric Trac



Des chaudrons en bois



Qui dit jeu de la gamme Mini Games, dit mini boites blanches, avec dedans un matériel réduit. Ici des cartes, quelques tuiles et 3 jetons en bois, sans oublier les personnages sur socle qui sont un plus. Graphiquement, on retrouve le côté burlesque du premier jeu, c’est joli ça va avec l’ambiance. Bref une jolie édition comme souvent avec cette gamme.

 

Tric Trac

Tric Trac



Mini Games toujours



Le premier Schotten Totten était un jeu hyper accessible, qui a fait le bonheur de beaucoup de joueurs. Ici, c’est un peu différent, c’est un peu « on prend tout et on recommence », tant ce second opus s’éloigne de son ainé. En lieu et place d’un duel équitable, on arrive désormais sur un jeu asymétrique, ce qui risque d’en étonner plus d’un ! Surtout que celui-ci se révèle plus « difficile » que le premier, l’aspect défense/attaque étant plus complexe à gérer. Si dans les produits culturels habituels, sortir une suite rime souvent avec même concept, mais avec une surabondance d’éléments qui ont fait le succès du premier, ici, on fait table rase, on garde le thème, et on recommence. Ce n’est pas un mal, ce n’est pas un défaut, ça surprend juste. La manière de jouer sera différente selon le rôle que vous incarnez, les deux se valent, mais le hasard pourra toujours venir aider l’un des deux camps avec des cartes arrivées au bon moment, ou qui justement n’arrive pas alors qu’on en aurait besoin. Ça fait partie du jeu, ça évite le côté mécanique, même si les plus puristes des jeux de stratégie risqueraient de crier au scandale, moi ça ne m’a pas gêné outre mesure. Le jeu étant proposé à partir de 8 ans, il est parfaitement accessible, même si pour une découverte le premier sera plus simple d’accès. Les 20 minutes proposées sur la boite s’approchent plus de la demi-heure pour ma part, mais cela le cantonne malgré tout aux jeux rapides. Quant à la durée de vie, elle sera bonne avec sa variante et la part de hasard dont je parlais plus tôt, de plus le thème même s’il ne sert pas à grand-chose, colle assez bien avec le jeu, en tout cas le côté siège d’une forteresse ressort bien.

 

Tric Trac



Du duel en perspective



Vous avez aimé le premier Schotten Totten, alors n’attendez pas pour vous procurer ce second opus, même si celui-ci est vraiment différent, car il n’en reste pas moins intéressant. Allergique au hasard, essayez-le avant. Quant aux joueurs n’ayant pas accroché au premier, n’hésitez pas à le tester, car il ne ressemble pas trait pour trait au premier et reste un très bon jeu. En tout cas moi, je vous laisse en compagnie de Schotten Totten 2, car je dois aller revoir Braveheart.


arthelius

Commentaires

Default