Rattus

de Henrik Berg et Åse Berg
Rattus
7.56 
135 avis

Description du jeu :

Pour être plus rigoureux, Rattus aurait dû s'appeler Rattus Rattus du nom scientifique du rat noir ayant véhiculé la Peste noire en Europe au XIVe siècle. Entre 1347 et 1351, elle fit environ 25 milli... En savoir plus

Prix de vente conseillé : 24,00 €
Description complète

Pour être plus rigoureux, Rattus aurait dû s'appeler Rattus Rattus du nom scientifique du rat noir ayant véhiculé la Peste noire en Europe au XIVe siècle. Entre 1347 et 1351, elle fit environ 25 millions de victimes en Europe. C'est durant cette courte préiode de seulement quatre ans que se déroule l'action du jeu signé Ase Berg et Henrik Berg, chez White Goblin Games. un jeu qui sera disponible début février, distribué en France par Iello.
"Rattus" est un jeu de majorité rapide, une sorte de "El Grande" particulièrement méchant qui se joue en 45 minutes. Le but des joueurs va être de réussir à conserver le maximum de leur population en faisant en sorte qu'elle frappe surtout les autres.
Le plateau de jeu représente l'Europe divisée en 12 régions que la maladie va frapper les unes après les autres. Lorsqu'elle arrive dans une région, elle déclenche un décompte des pions de population présents après avoir, avec un mécanisme assez proche de celui de "Pandemie" mais en bien plus méchant, répandu des rats dans les zone voisines.

"Rattus" est un jeu à paradoxes. Les joueurs auront intérêt à placer de nouveaux pions de population dans des zones où le risque d'infection est important tout en sachant que plus il y aura de rats et de population dans une région touchée par la peste, plus celle-ci fera de dégâts. Les joueurs pourront aussi utiliser les pouvoirs de six personnages mais il s'agit d'une arme à double tranchant car ils rendent la population encore plus sensible à la maladie. Et celle-ci frappe au hasard. On pourrait dire que "Rattus" est un jeu d'anti-majorité car l'avoir dans une région est souvent source de problèmes mais ne pas l'avoir est aussi une bonne chance de disparaitre purement et simplement. Paradoxe, paradoxe !
En termes de jeu, le tour d'un joueur se divise en trois phases. Il commence, s'il le souhaite, par récupérer un nouveau personnage soit dans la réserve, soit chez un autre joueur. Il est alors tout à fait possible d'en avoir plusieurs devant soi. Le soldat permet de faire se déplacer la maladie plus vite en la rendant plus violente, le paysan permet d'augmenter plus vite sa population, le marchand permet d'en déplacer dans une région voisine, etc.
Il faut ensuite placer de nouveaux cubes de population sur le plateau mais ceci ne peut se faire que dans des endroits où les rat sont présents. Pas possible de s'implanter dans une région tranquille ou préalablement dévastée, ce serait trop facile ! Plus il y a de rats, plus on peut poser de cubes. Et donc plus on risque d'en perdre ensuite...
Enfin, le joueur déplace l'épidémie de peste dans une région voisine de celle où elle était. Le moment le plus "sympathique" de la partie, celui où on pourra se venger du coup bas fomenté par le vil vert (c'est un exemple) au tour précédent. Surtout que la résolution de l'épidémie peut amener son lot de surprises. Premièrement, les rats se répandent. Le joueur commence par placer de nouveaux rats dans les régions voisines, à son choix, puis la maladie ravage la région ciblée. Les jetons Rats ont au verso plusieurs informations qui étaient restées secrètes à tous les joueurs jusque là. la première donne un seuil de population à partir duquel il y a contamination. Peut alors être touché le joueur ayant la majorité de population à cet endroit ou tous les joueurs présents. En plus, les joueurs ayant certains personnages peuvent aussi perdre des pions : la fameuse arme à double tranchant. Les jetons Rats sont ensuite retirés de la partie et c'est au joueur suivant.
La partie s'arrête lorsque tous les jetons Rats ont été joués. Ils sont alors tous révélés et la maladie frappe une dernière fois. Le joueur à qui il reste le plus de pions de population gagne alors.

Récompenses
Aucune récompense trouvée
Auteurs et éditions

édition 2010
Par Henrik Berg et Åse Berg
Illustré par Alexandre Roche
Édité par White Goblin Games

Ce jeu est sorti le 12 févr. 2010, et a été ajouté en base le 24 janv. 2010 par leonmars


Les avis

7.56 
135 avis
Smiley
54
Smiley
8
Smiley
27
Like
Fièvre ludique !
8,60 
DidOo 26 août 2014

Rattus est l'exemple même qu'un jeu peut-être à la fois très accessible au niveau des règles, exigeant dans la réflexion tactique, bien thématisé...

Les avis positifs

Après la peste bubonique, voici la peste ludique
7,00 

Les + :Règles simples et très vite expliquéesParties rapides et fluidesMatériel et illustrations très réussisPour...

Quel rôle tue aux rats ?
8,00 

Nombre de parties : 3Voilà un faux jeu de majorité, puisque ne pas l'être dans une région est une bonne idée.Et pourtant, pour l'emporter, il vous faudra...

A ne pas rater !
8,00 

Rattus est un jeu de majorité qui présente quelques originalités qui méritent qu'on s'y attarde un moment. L'objectif comme dans les jeux de ce type est...

Les avis négatifs

Simple et léger
4,30 

Voire un peu fade, et je pense que sur la longueur il doit être répétitif. Le thème et le matériel sont sympas, sans...

Peste allemande
5,70 

Nombre de parties : 5+C'est bizarre comme un jeu peut parfois paraître paradoxal dans sa présentation. Une jolie boîte, de belles...

Limpide, peut-être trop?
4,00 

Rattus dispose de règles très simples et vite expliquées. Les tours de jeux s'enchaînent à grande vitesse. Les pouvoirs et leur mode de transmission sont...

Perdre pour gagner !
4,00 

Les + :La qualité du matériel, et son "petit" prix pour contenu assez richeLa mécanisme : Poser là où la maladie est présent pour espérer survivreLes pouvoirs...

Donnez votre avis !Lire tous les avis