Note du jeu
8.93/10
moyenne sur 191 avis

Les avis des membres

 2  0
DrCloche
9,50 
 2  0
DidOo
So special(es) !
7,90 
 1  0
Bruno des Montagnes
10,00 

Description

Après avoir tracé votre rallye (3 spéciales à construire en raccordant par les cotés 1,2,3 ou 4 plateaux qui sont chacun recto-verso, une face asphalte et une face neige), vous partez dans chaque spéciale. Pour simuler les départs progressifs, le 1er joueur joue 4 fois (à 4), le 2ème trois fois, le 3ème deux fois et le 4ème une fois au premier tour, ensuite chacun joue à son tour dans l’ordre des positions sur la route (car on peut évidemment se doubler).
Le système de mouvement est simple : à chaque dé lancé, vous avancez d’une case. Vous disposez ainsi de 5 dés pour chacune des vitesses et de 2 dés « gaz » pour prolonger le déplacement sans changer votre vitesse. Chaque dé est jouable une et une seule fois à chaque tour.
Lorsque vous arrêtez votre mouvement, vous prenez une carte correspondant à la dernière vitesse que vous avez lancée : plus cette vitesse est élevée moins vous aurez mis de temps pour faire le tronçon : de 10’’ en 5e à 50’’ en 1ère vitesse.
Le tracé comporte évidemment des lignes droites et des zones de virage qu’il faut passer à une certaine vitesse, mais que l’on peut passer en dérapage avec une vitesse de plus… ou en tentant de passer à la corde malgré le risque de crevaison (qui fait perdre un dé de gaz).
Et comme sans bosse ce ne serait pas vraiment du rallye, il y en a quelques unes à gérer !
Mais pourquoi des dés et des lancers ? Il faut lancer le dé car celui-ci détermine la vitesse choisie, mais peut faire apparaître un "!" qui vous mettra en danger ! Ainsi au 3ème "!" affiché, votre voiture risquera de partir en tête à queue ou de sortir de la route, entrainant une perte de temps (1’00’’ au lieu du temps prévu sur votre carte) mais parfois aussi des dégâts au véhicule selon le paysage dans lequel vous sortez (prairie, montagne ou foret : perte de 0 à 2 dés de vitesse utilisables à chaque tour.
En fin de spéciale chaque joueur additionne ses chronos pour avoir son temps. Il y a ainsi des victoires intermédiaires ( temps scratch dans le jargon du rallye). En fin de rallye le vainqueur est celui qui cumule le moins de temps au total.

Rajoutez à cela la possibilité de prendre des risques pour gratter quelques secondes (et les relâcher ensuite pour assurer un passage délicat) ou la gestion des pneumatiques (vaut-il mieux prendre des pneus slicks sur la courte portion enneigée ou des pneus neige sur la portion d’asphalte dans une spéciale mixte ?) et vous obtenez encore plus de simulation.

Vidéos

Image de la vidéo Rallyman, la partie
il y a 12 ans 22953  24′
Partie

Extensions

    Aucun jeu trouvé

Dans les listes

    Aucune liste