Ce jeu est sorti le 16 juin 2004, et a été ajouté en base le 16 juin 2004 par Guyomar

édition 1837

Standalone
Docteur Mops

Skull et l'élégance : tuer oui mais avec des fleurs

Skull et l'élégance : tuer oui mais avec des fleurs

« Skull & Roses » appartient à la tendance du minimalism game design où, pour faire plus pragmatiquement français, les jeux au matériel restreint avec le leitmotiv suivant : le moins de matériel et de règles pour le plus de sensations et de gameplay.

Il serait un peu rapide de croire que se sont des jeux aussi véloces à concevoir que le laisse supposer leur apparente simplicité. Pour preuve ce « Skull & Roses » qui a mis des années à se décanter dans les cartons et sur les tables de tests d’Hervé Marly1, son auteur, d’habitude plus porté sur les jeux de communications.

Le jeu a d’ailleurs fait l’objet d’un certain nombre de polémiques (qui ont également participées à son succès). D’abord pour ce joli petit crâne illustrant la couverture qui fit débat chez quelques boutiquiers quand à sa potentielle nature morbide anti commerciale, ensuite sur sa nomination puis sa consécration comme As d’Or – Meilleur jeu de l’année 2011 en France2. Récompenser un jeu où chaque joueur n’a que 4 cartes et, qui plus est, n’est disponible qu’au public en même temps qu’il est récompensé… Voilà qui a fait couler quelques pixels sur la Toile.

Default

Pour celles et ceux qui ne connaitraient pas encore ce petit bijou ludique sachez que nous sommes ici dans la famille du « Dudo », un jeu de dé traditionnel chilien, qui a été adapté en jeu de société sous la forme « Perudo » et qui s’apparente de très près au traditionnel « Poker Menteur ». Nous sommes ici dans du pur jeu de bluff. L’intention d’Hervé Marly était de proposer un jeu sur ce principe en l’épurant pour n’en conserver que sa substantifique moelle. Un exercice périlleux mais réussi avec panache.

Chaque joueur dispose de 4 cartes rondes. Elles sont identifiées à la couleur du joueur. Trois de ces cartes sont neutres et une est le fameux Skull.

DefaultDefault

Un tour de jeu commence par la pose simultanée d’une carte par joueur. Chacun choisit s’il pose une carte neutre ou son Skull et ceci dans le plus grand secret. Le tour de jeu commence et le joueur actif pourra choisir soit de poser une nouvelle carte par-dessus sa première soit lancer un défi.

Un défi consiste à annoncer à tous les joueurs combien de cartes on estime pouvoir retourner parmi celles déjà jouées sans tomber sur un Skull. Les joueurs suivant auront alors l’occasion de voler le défi en en proposant un plus difficile (avec plus de cartes à retourner) ou passeront son tour.

Après le défi accepter par tous les joueurs (personne ne peut ou ne veut prendre un risque plus grand), le joueur défiant commence obligatoirement par retourner ses propres cartes. Puis, dans l’ordre qu’il désire, il va retourner une à une des cartes posées devant des adversaires. Dans l’ordre de son choix.

Default

Si le défiant arrive à retourner autant de cartes qu’il avait annoncé sans tomber sur un Skull, il remporte son défi. Remporter deux défis c’est gagner la partie.

S’il tombe sur un Skull avant que son pari soit rempli, il a perdu. Non seulement le défi n’est pas réalisé mais il subit une pénalité en perdant au hasard une de ses cartes. Il arrive qu’un joueur puisse perdre ainsi toutes ses cartes et soit éliminé de la partie. C’est d’ailleurs une autre manière de remporter la victoire : être le dernier survivant.

Comme au « Poker », ce jeu de bluff demande quelques qualités d’observations et de tactiques. La place que l’on occupe dans un tour est très importante puisque nous profitons de plus ou moins de renseignements avec les annonces des joueurs précédents.

Ses yeux profonds sont faits de vide et de ténèbres,

Et son crâne, de fleurs artistement coiffé,

Oscille mollement sur ses frêles vertèbres.

O Charme d'un néant follement attifé.

- Charles Baudelaire dans Danse Macabre - Les Fleurs du Mal 1857

Un des coups classiques de S&R est de faire une annonce assez probable tout en ayant posé un Skull. Les autres joueurs sachant qu’on doit toujours commencer par retourner ses propres cartes pourront imaginer qu’on n’a pas posé de Skull. Le dilemme est qu’il suffit de réussir deux défis pour gagner. Un joueur qui en a réussi un possède un grand pouvoir sur le jeu. Les autres joueurs ne peuvent plus prendre le risque de le laisser partir en chasse avec un petit défi et sont obligés de « monter » sur lui. Mieux vaut perdre une carte en échouant que laisser la victoire à un autre.

DefaultDefault

S&R est le type de jeu où on apprend de plus en plus d’infos au cours de la partie. Sur les autres joueurs. Qui est systématiquement agressif ? Qui essaye des coups ? Qui aime bluffer ? Qui joue défensif et survivant ?

Il faut savoir que nous ne sommes pas toutes et tous équipés pour ce genre de challenge. Là où certains y voient intoxication, contrôle, gestion de l’information et psychologie ; d’autre n’y verront que hasard et chaos.

Un des autres avantages des jeux minimalistes est celui de pouvoir se proposer aux exercices de styles graphiques. Les deux premières boîtes (la noire et la rouge) ont été illustrées par madame Rose Kipik avec un esprit Tatoo bikers.

DefaultDefaultDefault

L’éditeur nous propose aujourd’hui une nouvelle version graphique. Rassurez-vous, on garde le côté crâne et mort subite avec son petit côté floral romantique mais cette fois dans un univers beaucoup plus tribal.

Le jeu perd d’ailleurs sa rose pour devenir « Skull ». De fait les joueurs parlaient plus volontiers de « Skull Noir » et de « Skull Rouge ». Voici donc un nouvel habillage et il est cette fois signé… Thomas Vuarchex. Oui vous avez bien lu, le Vuarchex coauteur du célèbre « Jungle Speed ». (entre autres)

En fait quand on connaît un peu l’histoire, ceci n’a absolument rien de surprenant puisque monsieur Thomas est graphiste et illustrateur. Comme vous pouvez le découvrir, le pari est particulièrement réussi.

Default

Le jeu ne change pas d’un iota, pas de surprises de ce côté là. Quel intérêt, demanderez-vous d’acheter cette nouvelle version ? Alors là, vous seul aurez la réponse. De fait il n’y a aucune autre nécessité que de jouer au même jeu avec des univers différents. Ce qui est bien c’est que personne ne va vous y obliger. Un pur plaisir d’esthète et j’avoue que je trouve ça particulièrement réjouissant.

Default

Je vous laisse apprécier le travail de monsieur Vuarchex à sa juste valeur.

D’ailleurs, l’éditeur Polonais du jeu – Granna – a lui changé le nom en « Gringo » avec un look plus… Bon là aussi je vous laisse juge.

Cette version sortira aux alentours du 27 septembre 2013 pour une quinzaine d’euros.

Vous retrouverez une Tric Trac TV spéciale avec l’éditeur, l’auteur et l’illustrateur prochainement sur ce même écran.

Vous savez tout ou presque


« Skull »
Un jeu d’Hervé Marly
Illustré par Thomas Vuarchex
Publié chez Lui-Même
Distribution : Asmodee (France)
Pour 3 à 6 tueurs dès 10 ans
Public : Tout sauf allergie au bluff
Durée : 30 min
Disponible : 27 septembre 2013
Prix : environ 15€


1 : Prototype connu sous le nom de "Roulette Moldave"
2 : "Skull & Roses" a également été jeu recommandé au Jeu de l'Année Allemand et a obtenu des récompenses au Japon et aux USA

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (10)

Default
Yzarc
Yzarc

J'ai beau avoir la première version (la noire), juste pour la beauté je rachète directement cette version !
Mon ancienne version fera un(e) heureux/se dans mes ami(e)s.

The Mad Lombric

Dans 15 ans, quand les analyses d'urine de ces dernières années de Mr Tom vont sortir, ça va faire du bruit dans le milieu !

Hervé Marly
Hervé Marly

Tom est grand, Tom a du talent, c'est un artiste.

Merci à lui et à Lui-même aussi!

Ah oui, Mops est grand, Mops a du talent, il est beau !

choupou
choupou

Très franchement, proposer un nouveau graphisme à chaque ré-edition, c'est juste énorme comme idée. Très bien fait celui ci, dans un style tout a fait différent, qui personnellement me plait d'avantage. Vous faîtes la une de l'actualité en ce moment Monsieur Vuarchex

thx1139
thx1139

Rien à dire. C'est réussi. Magnifique design.

BackDraft
BackDraft

Et bah voilà , on y est là, en plein dedans

Autant j'avais réussi a esquiver la version rouge autant celle là, elle...

Comment dire ?

Elle me fait des choses oui !

Alors le 27 j'irais la prendre pour faire pleins de choses avec ...

Le bretteur
Le bretteur

Tom Vuarchex aurait aussi pu faire l'habillage des tenues et des albums de Gram Parsons avec ce type de visuels.

prunelles
prunelles

Je veux un "Twin-it Skull" pour Noël !! Nous avons le Noir, le Rouge, mais... jamais deux sans trois !

kouynemum
kouynemum

Ebouriffant ! Je rêve d'un hamam signé Vuarchex : des murs entiers de faïence qui tournent, qui fleurissent et qui skullent ! Au passage, toujours aussi intemporel ce Monsieur Charles que vous citâtes....8)

Nrx
Nrx

Ah !! Voilà un jeu que j'ai adoré...! Il a fallu au bas mot 300 parties avant que je ne commence à m'en lasser un peu - et ce n'est pas tant la faute du jeu en lui-même ("lui-même", hi hi!) que de toujours y jouer avec les même partenaires : on finit par "trop" se connaitre, ce qui lui fait perdre un peu de sel.

Mais voilà que la nouvelle version déboule ! Et je la trouve tellement zolie que... bah... je pourrais très bien me laisser tenter à nouveau, que oui !

Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas (qu'il paraît), mais en ce qui me concerne : bon boulot monsieur Vuarchex !!