search
S'inscrire
Boîte du jeu : Planet Steam

Planet Steam

settingsFrank (Czarnè) Czarnetzki, Heinz-Georg Thiemann
brushFrank (Czarnè) Czarnetzki
home_workLudoArt, Heidelberger Spieleverlag
local_shippingLudoArt, Heidelberger Spieleverlag
Nombre de joueurs :2-5
Age :12 ans et +
Durée de partie :120 min
Langues :Français
    Essen 2008 Bienvenue chers impérialistes. Nous sommes en 2415. La fédération interplanétaire (IFP) a réalisé un grand travail lors des derniers siècles. Toutes les précautions nécessaires ont été prises pour conquérir cette planète appelée "Steam". Le noyau de la planète est composé d'une source chaude de 6500°C contenant différentes ressources, y compris de l'eau. Il a fallu 10 ans pour achever le premier bloc de 42 puits allant de la surface au noyau. Mais le moment est maintenant arrivé. De chaque puits surgit de la vapeur chaude qui est la base de production des matières premières. Pour pouvoir utiliser cette vapeur, les plateformes doivent être placées au dessus des puits. Plus tard, nous pourrons utiliser les plateformes pour relier les réservoirs de purification d'eau. En utilisant des développements de réservoirs nous pourrons récolter d'autres ressources comme l'énergie, le minerai et le quartz. c'est ressources sont importantes. Vous aurez besoin d'elles pour agrandir votre empire sur Steam. Vous devrez augmenter la capacité de votre astroport pour transporter vos matériaux récoltés hors de la planète. achetez et vendez les ressources au terminal commercial pour votre profit, car l'argent est, comme sur la Terre, généré par la rapidité de l'approvisionnement sur la planète Steam. Pour vous aider dans vos efforts, l'IPF a placé plusieurs spécialistes sous votre contrôle. Mais l'obtention du spécialiste dont vous aurez besoin peut ne pas être facile; À la fin, le joueur qui aura, par la tactique ou le commerce, le plus de crédits gagnera la partie. Composants: * 72 plateformes (de forage), 12 dans chacune des 5 couleurs des joueurs et 12 plateformes neutres * Réservoir de développement: - 37 X réservoir - 15 X développement-quartz (noir) - 15 X développement-minerai (gris) - 15 X développement-énergie (blanc) - 14 X compresseur (dôme marron) * Matières premières: - 30 eau (cristaux transparents), petits et grands cristaux - 30 quartz (cristaux noirs), petits et grands cristaux - 30 X énergie (bâtons blancs), bâtons minces et épais - 30 X minerais (pièces de bois grises), petites et grandes pièces * 50 cartes, 40 cartes navettes spatiales et 10 cartes personnages (ordre du tour) * 10 cartes résumés, 5 pour les phases et 5 pour les coûts * des billets de banque * 14 documents immobiliers, 8 permis de construire (argent) et 6 titres de propriété (or) * un grand plateau de jeu * un D6 * un compteur des années * 4 marqueurs commerce * une règle du jeu * Une règle courte (à la fin des règles ) * un exemple de mise en place
    7,1

    Les avis

    boîte du jeu : Planet SteamPlanet Steam : Sympathique
    Cette première partie fût une agréable expérience. Le seul bémol que je puisse émettre sur ce jeu est sur sa règle. Elle est claire et complète, mais elle est looooongue à lire, pourtant la mécanique est plutôt simple. Les fiches résumées sont très pratiques et évitent de revenir dans la notice par la suite. Prévoir beaucoup de temps pour la première partie pour lire la règle et faire la mise en place. Mis à part ça le jeu a de très bonnes mécaniques comme les zones à coloniser pour améliorer sa production ou au contraire embêter ses adversaires, prévoir les cours des matières et influer dessus etc. Je n'ai pas noté de temps mort particulier dans le jeu, au contraire, on est sans cesse à calculer ses futures actions qui ne tardent pas à venir. Il faut tout de même éviter les joueurs qui réflechissent trop sous peine d'ennui. L'ordre des joueurs peut changer à chaque tour en fonction des enchères et c'est plutôt intéressant. J'ai hâte de refaire une partie.

    tt-522b1681e42e45a...

    25/08/2020

    8.3
    boîte du jeu : Planet SteamPlanet Steam : Bon
    Jeu de gestion de ressources (production et commerce) très complet.

    tt-450d6e9fe9b14c8...

    30/11/2017

    7
    boîte du jeu : Planet SteamPlanet Steam : J'adore ce jeux même si il est assez complexe les règles sont très bien faite.
    Je trouve ce jeux dans la ligné d'un Bruxelles avec très peu de hasard et assez immersif pour des parties de 2 à trois heures . Pas mal de façon de faire des points et un cours des ressources assez réaliste ! Le matériel est vraiment cool.

    japan

    12/02/2017

    9.7
    boîte du jeu : Planet SteamPlanet Steam : Ennuyeux, long pffff, vivement la fin !!!
    Quelle torture ! D'abord pour les yeux, que ce plateau est horrible visuellement ! Un thème complètement ubuesque ! Je n'ai vraiment pas réussi à m'y plonger et du coup cela ne sert à rien car ce n'est que du calcul, calcul dans son coin sans la moindre interaction avec mes amis ! Quel intérêt pour un jeu a plusieurs ??? Le système de jeu est moue, long, pénible, je fais des enchères pour dire qu'il y a un peu d'interaction, ha ! j'ai plus d'argent pour les citernes, bon le tour prochain, ha ! j'ai pas assez d'énergie pour produire car je l'ai vendu pour avoir de l'argent au tour prochain ! Mince, bon le tour prochain ... etc ... etc ... etc Allez on arrête ??? s'il vous plait ? plus jamais ...

    tt-e3d3e0494ed840f...

    14/12/2016

    0
    boîte du jeu : Planet SteamPlanet Steam : Construire, recolter, vendre.
    Encore du Edge, Planet Steam un jeu de collecte de ressource avec un très bon système de marché. Le matériel est vraiment bon(comme souvent avec Edge), Ont produit ont vend ont achete, ont fait tourner le commerce, ont fait du monopole, bref de la vrai chaine de production, avec de la prise de terrain.

    tt-e76f7177507c732...

    03/01/2016

    8.5
    boîte du jeu : Planet SteamPlanet Steam : planet chouine
    Pour ma première partie de planet steam !! Mon premier ressenti : très bon un jeu de gestion et d’enchère avec un petit peu de placement dedans . L’ambiance était à la chouinade rétro futuriste On a fait une partie à 5 joueurs car nous sommes des assoiffés de jeux , la pénurie de quartz a fait voler sa valeur ; l'abondance d'eau l'a fait dégringoler et pour le minerai et l'énergie la production des citernes les on fait grimper a chaque tour En fin de partie les cours ont totalement changé ce qui a tout bouleversé pour les points en fin de partie ! brefs j'ai trouvé cette expérience plutôt agréable je trouve une petite ressemblance avec mégawatt quoi je pourrai pas vous dire quoi mais j'aime bien il existe quelques petites variantes que je n'ai pas ajoutées pour ma première explication j'ai hâte d'en refaire une autre avec celles-ci .

    tt-53fb5f3713e7cbb...

    29/08/2015

    9.5
    boîte du jeu : Planet SteamPlanet Steam : On joue à autre chose ?
    Je préviens, j'écris cet avis après une seule partie à 4 joueurs (ce qui n'est pourtant pas dans mes habitudes ces derniers temps), terminée au 4eme tour (au lieu du 5eme, qui n'aurait de toute façon rien changé du tout à la partie). Mais comme on ne m'y reprendra pas à y jouer (ou alors il faudra être convainquant pour que je lui redonne une chance), je me permets d'écrire mon ressenti sur celui ci et non pas une description de ce que vaut réellement le jeu (donc subjectif). Passons sur la taille de la boite démesurée. Les éléments en bois et plastique sont très singuliers, mais de bonne qualité. Les cartes sont dans un format démesuré également, ce qui en plus d'être peu utile ici, peut être gênant en cas de table trop petite, mais ceci est anecdotique. Le jeu propose quelques illustrations correctes, mais surtout un plateau immonde pondu avec 2 ou 3 filtres Photoshop bien connus. Tout cela a le mérite d'être assez uni par rapport au thème steampunk. S'en suis des tours emplis de phases et sous phases qui s'appréhendent tout de même correctement grâce aux aides de jeu (pas sans erreurs et un certain manque de réflexion dans leur mise en page). Malgré tout les tours m'ont paru d'une lenteur absolue (les trop nombreuses enchères en sont une raison). Ce qui est très subjectif et aggraver de toute manière par la partie découverte, mais ça n'aide pas à apprécier le jeu. Planet Steam est un pur jeu de gestion dont les mécanismes m'ont laissé très froid et ne m'ont pas du tout enjoué. On construit pour produire, on stocke puis on achète ou vend et on recommence X fois la même chose en variant peu de chose. Les erreurs des autres joueurs les ont presque complètement bloqués et m'ont permis de me constituer un capital à chaque fin de tour, me permettant de gagner sans surprise les enchères et de jouer comme désiré ensuite. Bref partie assez inintéressante malgré quelques prises de tête, car des choix il y a en a tout de même pas mal à faire, ici ne fut pas le souci. Quelques éléments du jeu m'ont paru très abscons comme le système de production (très étrange, avec un dé en plein milieu et où tout peut être organisé comme bon nous semble, etc.), ou encore le système de production de réservoirs en fin de tour. Reste un marché des ressources dont les variations sont très présentes ce qui le rend assez "vivant". Et ce marché est sans doute une des clés du jeu, dont la bonne exploitation est sans doute indispensable. Encore faut il vouloir l'exploiter en se confrontant au reste du jeu... Voilà, le jeu ne m'a pas plu du tout (sans doute du notamment à la partie extrêmement peu intéressante pour ma part). Un mélange de nombreux mécanismes à la solde de parties peut être trop longues (2 ou 3 heures parait il, ici ce fut le double). Rien de bien mauvais, certains y voient même un chef d'oeuvre (à condition d'aimer la gestion boursière et financière) mais rien de bon à prendre pour ma part. Si je veux m'amuser en gérant un système de prod je joue à Puerto Rico, si je veux un marché des ressources je joue à Mégawatts, si je veux poser des tuiles sur un quadrillage je joue à Carson City, etc.

    McQueen

    10/10/2010

    4
    boîte du jeu : Planet SteamPlanet Steam : La richesse des planètes
    Quand on ouvre la boite, difficile de ne pas être éberlué par la profusion et la qualité du matos. On pourrait penser que c'est un jeu américain vu la taille du plateau; raté c'est un jeu allemand. La mécanique va nous le confirmer très vite. Après une mise en place forcément laborieuse, il s'agit de dompter tous les éléments cabalistiques du plateau. Bon, ça peut faire peur, et puis finalement tout est assez logique et explicite, une fois qu'on a fait le tour des actions dans les phases d'un tour de jeu. Il faut simplement intégrer que certaines actions ne se font vraiment qu'à un moment précis du tour; cela a une grande importance dans la gestion de ses petites ressources et de son développement. On retrouve beaucoup de mécanismes rencontrés ailleurs: choix d'un personnage donnant un bonus (*Citadelles/Puerto Rico*); un marché fluctuant selon l'offre et la demande et une optimisation de sa production selon le placement de ses réservoirs (*Wealth of nations*); etc. Après une unique partie à 5 joueurs, l'impression qui reste est très mitigée. 4 tours, c'est vraiment trop peu pour envisager un développement sur le long terme et il est difficile de se démarquer du développement des autres joueurs. Le modèle indirect de fluctuation du marché laisse perplexe; c'est certes ingénieux, mais il faudra pas mal d'expérience et de clairvoyance pour en prévoir les effets. Dans notre partie, plusieurs joueurs se sont fait piégés, car il est très fréquent qu'il y aient des pénuries absolues de ressources, ce qui a pour conséquence de stopper net votre production, par exemple: un peu violent quand même et pas très réaliste. Et ça, quel que soit le nombre de joueurs, car cela est géré par le moteur même de la modélisation du marché. Je suis aussi assez dubitatif sur l'équilibrage d'autres éléments: disponibilité des réservoirs; force des personnages à certains tours, coût des titres immobiliers. Après la partie, on est arrivé à la conclusion que ce *Planet Steam* doit être optimisé pour 3 joueurs, voire 4, mais beaucoup plus pour 3 joueurs. C'est là qu'on doit comprendre la valeur de l'investissement de capacités de stockages plus importantes et surtout, c'est là qu'on doit voir les conséquences de parti-pris tactiques et stratégiques, car moins on est de joueurs plus le nombre de tours sont nombreux. Les amateurs de jeux de gestion pourront être séduits par ce *Planet Steam*. Mais même pour des joueurs aguerris à ce type de jeu, il est raisonnable de se dire que la première partie ne sera qu'une partie d'initiation: c'est ce qu'il faut pour comprendre le fonctionnement du modèle de marché proposé et prévoir les moments d'inévitables pénuries. Adepte du jeu de gestion, et même en n'envisageant que la configuration optimum, il ne sera qu'un second, voire qu'un troisième choix.

    Joker75

    23/04/2010

    6
    boîte du jeu : Planet SteamPlanet Steam : bon jeu
    Avis après 6/7 parties. Ce jeu rentre directement dans la catégorie gros jeu de gestion à forte thématique, et au matos superbe il faut le noter, qui mériterait amha d'être plus connu. Basé sur la production / spéculation de ressources, certains mécanismes sont astucieux, innovants, at apportent un peu de fraîcheur dans le monde des jeux de gestion. L'aspect "placement des puits" pour la production de ressources est très bien pensé, et fait bien cogiter. La phase achat/vente de ressource, bien que moins originale que la précédente, n'en reste pas moins très interessante, avec toujours le dilemne : si je vends mon quartz/eau/minerai/énergie maintenant, comme le cours de la matière est haut, je vais remplir mes poches de tunes, mais ne vaudrait-il mieux pas que je les garde pour fabriquer un compresseur/ une navette... ? Bref le dilemne de l'investissement a court ou à long terme. Quelques point négatifs cependant : - un plateau pas très pratique : pour qui a deux mains gauche comme moi, changer les modules sur les puits quand le plateau est chargé est une aventure périlleuse. - un jeu qui présente un fort intérêt uniquement à 3 ou 4 joueurs. En effet, à 2 les phases d'enchères ne sont pas vraiment palpitantes, et la variation des cours des matières trop lente. A 5, le jeu devient assez cahotique, et il devient très dur de savoir sur quelle ressource miser pour se faire de l'argent.

    tt-badf472c9c7de87...

    16/11/2009

    8
    Tous les avis

    publications

    autres sujets

    [Planet Steam] Un grand[Planet Steam] Un grand
    Tub' dit: C'est moi ou la voie spéculative doit forcément passer par le minerai et/ou l'énergie au début du jeu ? Pas forcément, le quartz est également très intéressant (et facile) à vider d'emblée. Sinon, oui, l'eau est le moins intéressant pour une option spéculative de début de partie vu que c'est la voie la plus naturelle et économique de production (de fait, l'eau me semble être le produit le plus difficile (ou prévisible) à jouer au marché boursier; en effet, il me semble très délicat à contrôler jusqu'à la fin de partie où il monte naturellement (moins de production d'eau) et peut rapporter alors beaucoup). Ce n'est pas pour moi un défaut du jeu, au contraire, puisque chaque produit a ses particularités et ses nuances. Tub' dit: - leur épuisement génère un +4 cases à la fin du tour, ce qui va générer un énorme bénéfice supplémentaire Oui. Toute la difficulté évidemment est dans l'enchainement des "contrats" avec les personnages. Lady Steam peut faire faire une énorme plue-value au spéculateur si les joueurs après qu'elle ait vidée le marché d'un produit ne peuvent (ou ne veulent) en vendre. Le problème est que le spéculateur pour attaquer dépense beaucoup et est ainsi souvent mis en difficulté à la phase d'enchère suivante donnant une marge de manoeuvre aux producteurs pour produire et vendre à très bon prix avant que le spéculateur n'ait pu solder son stock acheté sur le marché... Tu me donnes envie d'y rejouer... C'est malin...

    palferso

    07/03/2011

    Planet Steam sur votre ordinateurPlanet Steam sur votre ordinateur
    Ce jeu, dans sa version plateau, est une perle. On y trouve un mécanisme contraignant de production de 4 ressources, qu'il faut stocker momentanément dans une navette toujours trop petite, ensuite il faut en garder certaines afin de pouvoir participer à la phase de production suivante, et le reliquat doit être savament vendu sur un marché dont les prix fluctuent en fonction de ce vos adversaires vendent et/ou achètent. Oui monsieur, à ce jeu, il y a moyen de s'enrichir en spéculant, pendant que les autres produisent... du "déjà vu", dans la vraie vie ;-) et pour couronner le tout, un mécanisme d'enchères sauvages pour s'adjoindre les capacités particulières de certains personnages. Bref, j'adore. PS : c'est un remake de M.U.L.E

    tt-8722997cfbeef54...

    10/08/2010

    [Planet Steam] De sa place sur l'étagère ?[Planet Steam] De sa place sur l'étagère ?
    Sismik dit: Pas vu de billets en bois encore. Moi si : à Essen, Treefrog avait amené des rectangles de bois pour remplacer l'argent papier dans leurs jeux qui en utilisent (comme Automobile), pour les ceusses qui voulaient vraiment du "full bois" (encore que... il restait le plateau). D'un autre côté, le papier, c'est du bois...

    Dncan

    19/03/2010

    [Age of Steam, Planet Steam] Phase d'enchères[Age of Steam, Planet Steam] Phase d'enchères
    Il peut y avoir de grosses disparités à Planet Steam (comme à PdF) sur la chose sur laquelle on enchérit Par exemple, à PdF, au premier tour, on a rarement un saltimbanque à moins de 1000 alors qu'on laisse facilement partir un lac à 300 C'est pareil à Planet steam, le 1er rôle part généralement beaucoup plus cher que les suivants A AoS, on enchérit également pour l'ordre du tour (construire ou déplacer des cubes en 1er ou 2ème, c'est attractif) En conclusion, je ne suis pas sûr qu'on puisse adapter les enchères d'AoS à Planet steam en gardant la même saveur

    tt-af183136afe85a8...

    11/03/2010

    [Planet Steam] Jeu méconnu...parlons-en![Planet Steam] Jeu méconnu...parlons-en!
    vonashol dit: Pas encore reçu, mais je te tiens au courant dés réception...et surtout après quelques parties avec mes comparses ludiques Mais autant d'enthousiasme dans tes posts m'ont fait pencher vers son achat! lol Tiens moi au courant .

    Logan

    25/10/2009

    Planet SteamPlanet Steam
    loic dit: C'est le jeu le plus joué actuellement sur Rennes dans les assos que je fréquente. Un très bon jeu, très riche, exigeant, mais qui nécessite plusieurs parties pour être maitrisé. Clairement un très bon jeu que la qualité du matos rend encore plus attrayant. Mais que tu ne pratiques pas ?

    tt-80ff20659a10cd4...

    16/02/2009

    Un premier top d'EssenUn premier top d'Essen
    Pour nuancer certaines positions au classement, je donnerais aussi mon avis sur certains jeux: * Dominion: sa mécanique novatrice aura su séduire ; * Comuni: est le jeu qui m'a le plus séduit (même si je l'ai testé au cours d'une partie interminable - les concernés se reconnaitront) ; * Viamala: 15 votants (là je soupçonne Xavo d'avoir floodé) viamala n'est qu'une adaptation des petits chevaux ... * Machu Picchu: un peu répétitif à mon goût, et ses mécaniques ne sortent pas des canons du genre ; * After the flood: beaucoup de déception pour ce jeu qui m'a plutôt séduit, malgré les efforts machiavéliques du démonstrateur écossais qui lisait la règle en temps réel avec un accent indéchiffrable. C'est sa configuration 3 joueurs qui me gêne, et qui semble propice au kingmaking, ainsi que certaines phases qui laissent présager des "à toi" "à moi" interminables. * Duck Dealer: Splotter a été égal à lui-même, le jeu est moche, très moche, et, pour ne pas changer de ligne éditoriale, cher, très cher. * Snow Tails: des jeux de course présents en nombre sur le salon (Top Race, Hurry Cup, Powerboats,..) est certainement le plus intéressant pour peu qu'on apprécie ce genre. Govin, qui a bien aimé Viamala aussi, enfin surtout la démonstratrice.

    Govin

    27/10/2008

    Le prochain LudoArt pour EssenLe prochain LudoArt pour Essen
    "un aspect esthétique très fort" J'aime bien cette phrase ^^ "au style caractéristique" J'aime bien aussi celle-ci ^^ Vous êtes un as de la périphrase monsieur 20100 ! J'aurais pour ma part été beaucoup plus vilain que vous.

    Docteur Mops

    14/08/2008