Ce jeu est sorti le 28 oct. 2005, et a été ajouté en base le 15 juin 2005 par Monsieur Phal

édition 2005
Par Philippe des Pallières
Édité par Asmodée
Distribué par Asmodée

Standalone
20.100

Wazabi lauréat de Saint-Herblain

Wazabi lauréat de Saint-Herblain

Cela fait maintenant plusieurs années qu'en même temps que le festival de Cannes se déroule celui de Saint-Herblain, là haut du côté de Nantes. Eux aussi, à l'instar du jury de l'As d'or, ont leur prix, donné en partie par le public. D'où son nom.

Cette année, c'est un jeu de dés qui l'a emporté, "Wazabi" , de Guilhem Debricon, édité par Gigamic. Une fin de semaine fort sympathique pour l'éditeur "pasdecalaisien" qui l'aura emporté sur tous les tableaux après l'As d'or enfants pour "Château Roquefort".

Encore une fois, le public de Saint-Herblain a déjoué les pronostics qui donnaient Tasso vainqueur, selon le jury en tout cas. Mais c'est la force de ce prix, il n'est pas souverain et doit composer avec les masses populaires !

Pour rappel, les autres finalistes étaient :

  • "Tasso" de Philippe Proux édité par Ludardenne

  • "Héros du monde" de Pascal Bernard édités par Sirius

  • "Hurry cup!" D'Antoine Bauza édité par Hurrican

  • "Animalia" de Bruno Cathala, Malcom Braff et Sébastien Pauchon édité par Gameworks

  • "Kikavu" de Max Gerchambeau édité par Djeco

Wazabi succède à "Le trésor des mayas" de Roberto Fraga et à "Makabana", "Saboteur", "Objets trouvés" et "Siam".


> Le blog du festival.

> La brève où nous décrivions le fonctionnement de Wazabi.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (18)

Default
Zinc de Trèfle

Mr paul les commentaires ne sont pas la pour les polémiques, alors si vous voulez échanger sur la pertinence de ce prix je vous invite à en discuter de vive voix avec les organisateurs, car nous voulons que ce prix et je crois que nous avons en partie réussi permette à la culture ludique d'être partagé avec le plus grand nombre.

skos
skos

Monsieur Paul,

Critique qui veut le festival Faîtes vos jeux et sa méthode d'élection. Mais je ne vois pas en quoi cela tiens d'une vaste farce dans le sens où ce fonctionnement est annoncé et connu de tous, et je vois encore moins le rapport avec Mr Chirac et son mandat, ne tombons pas dans le ridicule avec des comparaisons abracadabrante.

Je vous trouve un peu dur, chacun peut avoir sont avis et c'est ce qui à mené le jury à faire des choix, et même avec cela n'ont pas pu prévoir le vote final.

Il faut rappeler que le jury n'avais pas de critères imposés comme au public, c'était à lui de définir les critères pour classer les jeux. Et enfin, le jury n'a que 50% d'influence sur le résultat.

Si vous êtes si révoltés contre tout cela, je vous invite, comme l'a fait Xtophe plus haut, à participer au festival en tant que jury la prochaine fois pour bouger les choses par vous même. Vous verrez peut être alors qu'il n'est pas si facile de mettre d'accord une mère de famille, une créatrice de jeux et un joueur confirmé sur ce qu'est un "bon jeu"...

MrGirafe
MrGirafe

Et plus que la moyenne, c'est ensuite un classement qui est réalisé. Cela permet d'éviter que le jury prenne le pouvoir en imposant un 18 à son jeu préféré et en mettant 3 aux autres.

Les deux classements sont alors rapprochés 50% jury, 50% public (2500 bulletins votes cette année). En cas d'égalité, ce qui n'est jamais arrivé, ce serait la note du jury qui serait préférée puisque chaque membre du jury (issu du grand public, il suffit de demander à faire partie du jury) a joué à tous les jeux, et plusieurs fois, dans différentes configurations.

Cette année, c'est la première fois que le 1er jeu du jury n'est pas également le 1er jeu du public. Mais Wazabi, le préféré du public, était 2ème pour le jury.

Comme le préféré du jury était moins bien placé côté public, Wazabi a gagné ! CQFD

Paul
Paul

Eh bien non, j'ai fort bien lu les règles et les ai jouées telles quelles. Au reste elles sont parfaitement rédigées et illustrées, et c'est un point (le seul hélas) à retenir en faveur de Wazabi.

Maintenant, que le jeu se vende comme des petits pains, tant mieux pour l'auteur et l'éditeur, mais cela ne prouve en rien sa qualité.

Il se vend chaque jour en france des dizaine de milliers de Big Mac, ça ne fait pas du sandwich mou à la sauce chimique un fleuron de la gastronomie française. De même J. Chirac a été élu président de la République avec 80% des voix, et cependant je doute que ce fut le meilleur président que la France eut à subir.

L'attribution du prix de Saint-Herblain me paraît plus démagogique que démocratique, et c'est là un truc qui m'agace, comme m'agacent les anglicismes inutiles, le jargon publicitaire, les fautes de grammaire (y compris les miennes), le mépris de la culture et des intellectuels, et la montée insidieuse du fascisme en Europe (là ça ne m'agace plus, ça m'effraie, mais c'est un autre sujet).

Ladnewg évoque "peut être une ressemblance au jeu de l'AS que nous ne connaissions pas". C'est bien là, justement, que se situe le problème. Il importe à l'honnête homme de connaître ses classiques, surtout s'il est amené à formuler un jugement sur un sujet présent. Or le jeu des As (lui-même dérivé des As au pot), qu'on trouve décrit dans tous les traités de jeux les plus communs , fait bel et bien partie de ces humanités ludiques que tout ludomane digne de ce nom se doit de posséder, ou au moins d'aspirer à posséder.

L'auteur de Wazabi semble ne pas avoir conscience d'avoir tout bonnement réinventé l'eau chaude. C'est très dommage, car eût-il pris soin de réviser ses classiques, il eût peut-être consacré sa belle énergie à inventer un vrai bon jeu, au lieu d'une resucée tiédasse d'un très pur jeu de dés.

Pour ma part, en tout cas, à la lecture des commentaires qui précèdent, je sais désormais à quoi m'en tenir quant au prix de Saint-Herblain : en l'état, il s'agit à l'évidence d'une vaste farce, au même titre que le concours Lépine.

la niak
la niak

Tous les joueurs n'ont pas joué à tous les jeux. Mais avant de voter pour un jeu, il faut y avoir joué.

Pour déterminer la note de chaque jeu, il est fait une moyenne de tous les votes pour ce jeu. Ainsi chaque jeu se voit attribué une note.

Les éléments qui sont notés sont la clarté de la règle, la qualité du matériel et enfin le plaisir du jeu, comme cela a été précédemment indiqué.

Et en fonction de cela est établi le classement.

Cela signifie que la moyenne des notes données à Wazabi par les personnes qui y ont joué est supérieure à la moyenne des notes données aux autres jeux par les personnes qui ont joué à ces mêmes jeux.

Le concours est donc plutôt bien organisé car un jeu qui est joué par peu de joueurs (il s'agit de jeux avec un durée de partie longue) peut potentiellement avoir une meilleure note qu'un jeu qui est beaucoup joué (il s'agit de jeux avec une durée de partie courte). L'inverse est également possible.

C'est bien cette moyenne qui sert de juge de paix.

angelo
angelo

Donc, si je suis les propos de Ladnewg, tous les gens qu'ont voté n'ont pas joué à tous les jeux finalistes.... C'est ça la définition d'un prix du public ou bien ?

Marc Laumonier

apparemment quelqu'un dans les critiques sur ce jeu dit que Paul s'est trompé dans les règles, le Pb vient peut être de cela / voir les avis

Ladnewg
Ladnewg

et malgré un design un peu trop smiley, et peut être une ressemblance au jeu de l'AS que nous ne connaissions pas, je ne pense pas que sa victoire soit volée.

Ladnewg
Ladnewg

On a pu jouer a Wazabi et Animalia le samedi, et personnellement d'après les critères du vote wazabi était meilleur.

Simple, rapide à mettre en place et même si la partie se termine un peu par un coup de bol il reste sympa a jouer.

Perso je pensais que j'aurais penché pour Animalia, mais il est long à comprendre, il y a beaucoup trop de subtilité que l'on met un temps fou a trouver dans les règles.

Tasso on voulait y jouer mais trop de monde et pas assez de temps.

Les deux autres ne nous ont pas attiré, Héros du monde avec 75min la partie en gros 90min voir + quand on connait pas, était trop long a nos yeux pour ce genre de manifestation et Kikavu ne nous a pas du tout attiré de pars son pakaging et peut être plutot orienté jeune public.

Yves Renou
Yves Renou

Heuuu, c'est pas pour dire, mais il serait très surprenant que Paul soit éditeur ou distributeur.

Le Yves Renou diqstributeur de Tasso qui n'a pas envie d'être confondu...Quand à l'auteur de Tasso, je peux assurer qu'il est bien loin de jouer à ce genre de chose.

Con peut-être mais sûrement pas fondu, fait pas assez chaud.

Veux pas être visé moi, de toute façon je me cache!