Ce jeu est sorti le 3 avr. 2008, et a été ajouté en base le 3 avr. 2008 par Monsieur Phal

édition 2008
Par Charles B. Darrow
Édité par Winning Moves France
Distribué par Hasbro

Standalone 103 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Amazon
Docteur Mops

Ne touchez pas 20 000 Francs !!!! Hasbro c'est beau la vie

Ne touchez pas 20 000 Francs !!!! Hasbro c'est beau  la vie

Branle bas de combat dans les rédactions ! Il faut impérativement trouver des infos légères et estivales pour nous changer des drames ferroviaires, des bébés à sang bleu déjà lassant ou autre assassinat politique. Et puis finalement le graal nous arrive des USA avec une info pleine de bouleversement enfantin qui va pouvoir venir titiller notre univers doux-sucré emprunt de vapeur d’un passé de plaisir sans souci et pleins de rêves malade que nous sommes tous du syndrome de Peter Pan : Le Monopoly va perdre sa case prison !

Haaaa ! Misère ! Monde trop cruel que nous fais-tu ?

Et une tripotée de médias en ligne de reprendre l’info les uns sur les autres pour assurer leur niouze geek ne songeant qu’à peine à changer un ou deux mot de l’annonce du voisin afin de brandir la vérité cruelle au visage du monde. Une icône ludique disparaît, la révolution est en marche, les valeurs traditionnelles s’écroulent. Hasbro supprime la case Prison du Monopoly. Le sujet de discussion du weekend est trouvé !

Default

Puis dans un élan tout aussi jouissif de téléphone arabe, les unes changent les unes à quelques minutes des autres : « Euh… Non ! En fait la case Prison ne disparaît pas du Monopoly… Sorry !

Allez ! Ce n’est pas tous les jours que les médias généralistes parlent de culture ludique et il faut bien que ce soit ce bon vieux Monopoly qui les excitent un petit peu. Si vous vous demandez pourquoi les amateurs de jeux assassinent aussi vertement ce vieux monsieur de 1935, ne cherchez pas plus loin. Je cherche comment le dire gentiment mais finalement je ne trouve pas alors je vous le livre brut de décoffrage : un journaliste c’est neuneu. Croyez-moi je sais de quoi je parle.

Mettez de côté les chroniqueurs et les analystes qui font un autre boulot et observez ces narrateurs de la vie se jeter comme la misère sur le monde sur la moindre bribe d’info pouvant attirer le lecteur lambda. Ha ! Comme il fait des misères au journalisme ce lecteur lambda, représentant inconscient de cette armée bourrée de pognon qu’est le grand public dont l’adhésion sera garante des mânes des marchands prêts à payer pour quelques centimètres carrés qui passerait sous les yeux de cette tirelire appétissante. Seulement voilà. Vous avez envie vous d’être un lecteur lambda ? Haaaa ! Quelle est convoitée cette onzième lettre de l’alphabet grec dont tout le monde a oublié pourquoi elle était destinée à recevoir la masse pataude de la normalité moyenne. Bien sûr, cela fait un peu plus « stratégique » et « scientifique » que tartempion. Tarte en pion ? S’il en y a qui veulent me piquer ce futur de titre formidable de « je ne sais pas encore quoi », ils auront affaire à moi !

La nostalgie, c'est comme les coups de soleil :

ça fait pas mal pendant, ça fait mal le soir.


- Pierre Desproges

Bref joli mouvement de troupeau, heureusement que ce Panurge là ne terminait que une prison ludique !

Examinons, un peu la situation.

Le 25 juillet 2013, un article du Wall Street Journal en ligne semble être la source de la nouvelle affaire Hasbro. Si vous n’êtes pas abonné, vous ne pourrez pas le lire ne cherchez pas. Dans celui-ci, on apprend, entre autre, qu’Hasbro, par la voie de Julie Duffy – qualifiée par certains de porte-parole et par d’autres d’employée anonyme – la vice président (hihi) de Hasbro US annonce la disparition de la case Prison. La raison invoquée sur laquelle je vais revenir est de faire en sorte de moderniser le jeu en réduisant le temps des parties.

Default

Mmmm ! Comme c’est croustillant cette petite nouvelle d’abord reprise aux USA puis sur plusieurs médias français. Une révolution sans autre conséquence que de ramener son lecteur dans la douce complicité douillette de son enfance et de les lier tous dans les ténèbres avec une valeur sociale commune où tous pourront s’indigner mollement, et sans aucune conséquence, sur les ravages de la modernité. Si ça ce n’est pas du bon Tartempion ! Miam Miam ! Pas besoin de réfléchir et puis Wall Street ça claque sa race en terme de crédibilité ! T’imagines coco, un truc que tout le monde connaît, un truc sans incidence, un truc avec des rêves de pognons alors qu’on leur cause de la crise. Ils vont fondre comme des mouches ! En plus c’est un peu canaillou de geek juste hype ce qu’il faut !

Et là c’est le drame. Devant cette déferlante, somme toute bien venue pour eux, Hasbro précise à l’Atlantic Wire (qui a payé des téléphones à ses journalistes et qui s’en servent pour vérifier l’info) que : « non la case Prison ne va pas disparaître ». On pourrait croire à une annonce marketing géniale mais l’absence de société de com semble pencher plus vraisemblablement en faveur d’un malentendu. La phrase exacte de madame Julie Duffy était « There is no longer a 'jail' for players to languish in while waiting for a lucky roll » de quoi prêter à la confusion en effet.

Default

Cette phrase est extraite non pas d’une annonce de style sur les méfaits de la case Prison mais sur la nouvelle orientation de l’éditeur américain de proposer du snack-gaming. Comprenez par là, du jeu hamburger, pas trop de goût, facile à comprendre et vite assimilable. Ça c'est moi qui le dit et pas madame Duffy. Vous imaginez bien...

Nous vous avons déjà parlé de cette tendance après le reportage de Monsieur Phal sur la Toy’s Fair de New-York. On découvre là-bas, un marché gigantesque de party-games aux règles simplissimes (simplistes?).

Le même Monsieur Phal, décidément aware sur les tendances du milieu (lèche lèche), nous parlait des transformations qui brisent actuellement les barrières que l’on imaginait, il y a encore peu infranchissables, entre le ludique de passionnés et le mass-market.

Cette nouvelle orientation de l’éditeur américain est de se rapprocher des succès modernes de party-games. De fait, un des challenges a toujours été pour eux de maintenir populaire un jeu dont les règles datent de 1935. Si la durée et l’aspect laborieux du jeu ne posait pas de problème aux anciennes générations qui n’avaient que peu de comparaisons possibles, le public moderne a été influencé par le jeu dit « à l’européenne » avec des règles simples et efficaces. Le pauvre Monopoly avait du mouron à se faire et l’on sentait poindre un début de désaffection et la menace d’être relégué au rang de has-been. Regardez donc ce qu’en pense ces salauds de snobinards de Trictraquiens.

Default

L’annonce concernait donc la sortie du "Monopoly Empire". Une nouvelle déclinaison du jeu de base mais avec moins de cases, plus de nervosité pour des parties qui ne s’éternisent pas d’où la petite phrase, désormais parlante dans son contexte, expliquant que c’est terminé de rester coincer longtemps dans l’attente du bon jet de dé.

Ce n’est pas la case Prison qui disparaît mais la Prison à la papa et ses heures de jeu à faire et refaire la même chose avec comme seule fenêtre de liberté d’aller piquer des sous dans la banque.

Default

Ce nouveau Monopoly est aussi l’occasion pour Hasbro d’affirmer son image patrimoniale internationale ludique puisque dans celui-ci, on n’achète plus de l’immobilier mais le graal de la carotte pour la jeunesse : les marques. Acheter Mac Do ? C’est possible et c’est beaucoup plus cool qu’un hôtel rue Lecourbe. Ça vous fait rêver vous la rue Lecourbe ? Quoi Mac Do non plus ? Bon sang vous vous croyez sur un site de passionnés ou quoi ! Bande d’élitistes intellectuels progressistes !

Mais quand même. Ils sont forts chez Hasbro. Chaque erreur de marketing se retourne toujours en leur meilleure des publicités. Nous ça nous fait toujours rire depuis l’affaire du Monopoly Montcuq.

Bon et le jeu alors ? Nous n'en savons trop si ce n'est qu'il se vend dans quelques boutiques en lignes américaines et sur le site de Hasbro US. Par de nouvelles chez Hasbro France où il n'est pas encore annoncé. Moins de cases, moins de joueurs, et mais... regardez ! Il y a une case Prison !

Brôoo !

Pour en savoir plus :
► L'article du Nouvel Observateur
L'article de 20 Minutes
► The Atlanctic Wire (english)
► Gizmodo
► Metro UK (english)
► La page de Hasbro US sur Monopoly Empire

► Trictrac n'est pas très sérieux avec le Monopoly (Poisson d'Avril)
► "Hasbro Biaise Montcuq" où quand TricTrac invente le cambriolage marketing

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (21)

Default
Kerquist
Kerquist

Parmi les jeux à succès et à règles maisons innombrables, on peut aussi citer le Risk.

Et là aussi, comme avec le Monopoly, les règles maison ont bien souvent contribué à allonger la durée de parties déjà interminables à la base.

Mais le Risk a moins vieilli que le Monopoly et est un peu moins décrié par les joueurs actuels.

Pat Hache
Pat Hache

Oui..je pense que si j'y rejouais aujourd'hui..j'arriverai à la même conclusion...organique :-). C'est pourquoi je pioche dans les jeux modernes pour jouer avec mes enfants....qui ont l'âge que j'avais au temps des parties de monopoly décrites plus haut.

La seule chose que je défends en fait, c'est le respect des jeux qui nous ont apporté du plaisir par le passé. il me paraît impensable de dégommer ce qui fut pour nous un objet de plaisir et de passion à une autre époque.

Cela dit, il est tout à fait possible (voire même probable dans votre cas) que le Monopoly était déjà synonyme d'ennui chronique pour pleins de joueurs, et ce dès leurs toutes premières parties. Alors là oui..je comprends mieux un hallali sur ce jeu de la part de ceux qui n'y ont jamais pris plaisir.

Peut-être même que je me fourvoie complètement en pensant que la majorité des gens gardent comme moi une petite affection pour ce jeu désuet mais je ne crois pas: il n'y a qu'à voir l'ampleur de la polémique "Hasbro-Montcul" pour penser que ce jeu n'est pas indifférent à la plupart des joueurs, même si c'est pour brûler ce qu'on a aimé.

En conclusion, je dirai que si tous les commentaires négatifs qui entourent "l'ancêtre" poussent les nouveaux joueurs vers d'autres jeux, ce n'est pas plus mal..c'est même nécessaire: il est évident qu'il y a pleins d'autres boîtes actuellement qui méritent bien plus d'avoir une chouette vie ludique sur nos tables, mais tout de même...n'oublions pas que plein de monde est venu au jeu par le biai du monopoly, et que rien que pour cela, il ne mérite pas d'être relégué au rang de croûton indigeste.

Pat Hache
Pat Hache

@thx: et c'est ce n'importe quoi qui est bon, non? quel que soit le jeu, règles maisons découlent toutes d'anecdotes que l'on n'oublie pas...et qui font le sel de nos parties.

Au Monopoly, je me souviens avoir souvent trouvé des excuses très imaginatives pour dispenser mon adversaire de se ruiner à me payer...rien que pour prolonger la partie et ne pas devoir arrêter de jouer. Et je sais être loin d'être le seul

C'est dire si cela me fait un peu mal au coeur quand je vois le jeu "descendu" par tous ceux qui ont oublié combien de plaisir il leur a apporté en son temps. Niveau mécanique, il est dépassé, c'est évident...mais tous ces magnifiques jeux actuels, qui tournent comme des hélices et que nous aimons tant, nous apportent-ils réellement plus de plaisir que celui que nous avons eu à l'époque en construisant nos flopées d'hôtels?

Pas certain!

Docteur Mops
Docteur Mops

@Pat Hache : Pour ma part c'est clair et limpide, je me suis rarement autant fait chier que dans mes parties de Monopoly. Alors trouver un jeu plus moderne mieux... Il suffit de piocher au hasard et ça marche.

thx1139
thx1139

@Donloppe : c'est marrant. Je laisse un commentaire sur les vraies règles d'achat des terrains (dont le site ne parle pas), et je m'aperçois qu'il y a plein d'autres trucs que je jouais n'importe comment (le pactole, les achats de maisons, la case départ...).

C'est vraiment n'importe quoi. Le monde entier s'est inventé ses règles maisons. Je me demande s'il y a un autre jeu comme ça.

kaikyaku
kaikyaku

Comme beaucoup de monde, je n'ai pas joué au monopoly depuis bien longtemps.

Cependant, je me rappelles avoir appliqué la règle des enchères au début.

Au bout d'un moment la règle a disparu, trop compliqué pour notre age ? ^^

DonLope609
DonLope609

J'ai lu cet article il y a quelques temps : http://lemigo.free.fr/monopoly/fausses_regles.html

Il explique que si le monopoly est un jeu interminable, c'est parce qu'on y joue tous avec des fausses règles, et qu'avec les vraies, ce serait un jeu beaucoup plus rapide et attrayant à jouer. Après, soyons honnête, j'ai jamais eu le courage de tenter une partie pour vérifier...

Docteur Mops
Docteur Mops

@DonLope : C'est assez génial cette histoire. Quasiment personne n'a jamais lu les règles. En effet, le jeu est beaucoup moins long que si on ne joue pas les enchères. Le Monopoly est tellement devenu un jeu classique qu'il a subit le même traitement qu'un jeu traditionnel : règles maison et variétés locales.

C'est assurément la Joconde du jeu de société. Tout le monde le connait mais personne ne sait vraiment pourquoi sauf les détenteurs des droits qui disent que c'est le plus beau ;

Totoche
Totoche

Enfin ! Et s'ils pouvaient supprimer les autres aussi.
Fan de SW, par exemple, je trouvais débile de garder ce type de case lorsque tu achetais la version SW du Monopoly.

On va peut-être arriver un jour à avoir une version totalement cohérente à son Univers spécial.

;o)

kiwizz
kiwizz

ah je comprends mieux !

belle de nuit

Sisi, ils vont virer la carte prison. C'est une info exclusive.
Un commercial Asmodée aurait rencontré un chargé de com' de chez Hasbro lors d'un repas offert par l'industrie du Tabac.
Les photos prises lors de l'évènement sont déjà l'objet de procès sur le droit à l'image et le droit d'auteur, c'est dire.

En fait, le chargé de com' a proposé à Asmodée de leur revendre la case prison pour une bouchée de pain ... à une condition double :

- Que la case soit ajoutée à la réédition du "jeu" Hôtel,

- Qu'Asmodée obtienne des articles élogieux sur ce coup de génie dans la presse spécialisée francophone.

En échange de quoi, Hasbro gérerait une opération de vente liée entre le Monopoly et Hötel dans toutes les grandes surface de la planète.

Voilà, le buzz ne fait que commencer....

Temdès
Temdès

Moi c'est quand je joue à Monopoly tout court que j'ai l'impression d'être en prison (ludique), quelque soit la case sur laquelle je tombe!

C'est sans doute pour cela que je n'y joue plus depuis une 20aine d'années (et aussi parce que ce jeu à failli me fâcher* avec ma petite amie qui est depuis devenue ma femme et la mère de mes trois enfants!)

Bravo Docteur pour un fort bel article! Comme quoi on peut faire du fond avec de l'info légère pour lecteur lambda tartempionesque!

*rapport au fait que c'est pas cool quant ta meilleure amie vient te voir pour un weekend, que l'on fait une partie de Monopoly, que tu te fais éliminer et que ton petit copain et elle mettent 1h30 pour finir la partie absorbés qu'ils sont dans leur combat ludique! Vive les jeux 'modernes' où tout le monde joue jusqu'à la fin! ;-)