Ce jeu est sorti le 23 janv. 2001, et a été ajouté en base le 23 janv. 2001 par Docteur Mops

édition 1996
Par Stefan Dorra
Édité par Kosmos

Standalone
Docteur Mops

Dorra le retour : Niet et For sale - Essen 2015

Dorra le retour : Niet et For sale - Essen 2015

Default

Stefan Dorra n’est pas peut-être le premier auteur qui viendrait en tête d’un petit français si on lui posait la question de nommer ceux qui comptent dans le milieu ludique. Mais si je vous dis : Marracash, Yucata, Njet, Medina, Zum Kuckuck !, Intrige, même si vous ne connaissez pas tous ces jeux, vous aurez là une palette de jeux incontournables. Le talent ne se mesure pas forcément à l’aune de la popularité.

D’ailleurs le public et les éditeurs ne s’y trompent pas car l’on peut voir refleurir plusieurs titres de l’auteur allemand. Chez Iello ce sont deux jeux qui sont prévus pour la fin de l’année et, ce qui est bien avec les rééditions, c’est que nous savon déjà que ce sont deux très bons jeux.

Default

For Sale est un petit jeu méchant à base d’enchères. Pas des enchères classiques mais ce que l’on pourrait nommer des enchères paradoxales. De quoi donner à manger aux joueurs en les surprenants un peu.

Le jeu se déroule en deux phases. Dans la première nous allons acheter des maisons avec cette fameuse forme d’enchère étonnante. Comme de coutume chacun à son tour va miser pour un achat puis sur-miser si besoin est et s’il en a l’envie ou les moyens. À terme l’enchérisseur le plus puissant remportera une belle maison contre la somme investie.

Default

Là où la chose devient plus étonnante, c’est que les perdants de cette enchère perdront également la moitié de ce qu’ils ont misé. Le premier à s’arrêter sera tenu de prendre la maison la plus moche. On ne rentre donc pas dans une enchère de For Sale pour de rire ! Stefan Dorra impose donc aux joueurs un principe à la fois impliquant et assez méchant. Et c’est bon.

Une fois à la tête d’un petit cheptel de maisons, nous allons les revendre pour tenter de nous enrichir. Ces maisons possèdent un rang sous forme d’un chiffre qui indique combien elle est luxueuse.

Default
L'ancienne édition allemande

Voici donc des acheteurs potentiels sous forme de chèques de différentes valeurs. En fonction de cette proposition, les joueurs présenteront en secret une de leur maison pour la vendre. On révèle tous en même temps et la maison la plus luxueuse prend le chèque le plus élevé et ainsi de suite. En fonction du tirage aléatoire des chèques d’un tour, il peut arriver que le plus gros chèque soit énorme mais que les suivants soient dérisoires. Les mises de maisons deviendront alors très cruelles.

On retrouve ici le principe d’Alex Randolph avec son Stupide Vautour agrémenté d’enchères. Les parties sont rapides et Stefan Dorra démontre ici que si les jeux allemands ne sont pas guerriers, ils peuvent être cruellement redoutablement délicieusement vilains. (Le summum de la méchanceté jouissive sera atteint avec Intrige).

Nous retrouverons cette nouvelle édition (première française) dès la rentrée.

Default


For Sale
Un jeu de Stefan Dorra - Illustré par Charlène "Catell-Ruz" Le Scanff
Publié par Iello
3 à 6 joueurs - A partir de 10 ans
Langue de la règle: Française
Durée: 20 minutes
Prix: 15,00 €
Disponible septembre 2015


Default

Le suivant ne pointera son nez qu’aux alentours du salon d’Essen en octobre. Il me faut vous avouez que Njet, qui devient Niet pour l’occasion, est un de mes jeux fétiches. Vous allez voir que cela ne tient qu’à pas grand chose et c’est surement ça le génie.

Niet est une belote.

Dis comme ça, ce n’est pas érectogène hein ? Notez que la belote est un super jeu mais cela ne vaudra pas plus de lauriers que cela à Stephan qui n’y est pas pour grand chose.

Nous avons donc un jeu de plis avec quelques cartes spéciales. Il se joue en équipes volantes. On doit répondre la couleur ou couper et la plus forte carte fait le pli… Tout est normal !

Default

La petite chose qui change c’est le petit plateau de jeu fourni avec. Au début de chaque manche c’est ici que vont se passer des choses très importantes. Chaque joueur possède des jetons Niet : le pouvoir de dire non !

Chacun notre tour nous allons devoir poser un jeton Niet sur une des cases de ce plateau. Ces cases indiquent les modalités du jeu de la carte. Un peu comme les annonces au tarot ou au bridge mais ici tout est inversé. Posez un jeton n’implique pas de faire un contrat mais au contraire d’indiquer ce qu’on ne veut pas faire. Niet !

On pourra ainsi décider : qui ne sera pas premier joueur, combien de cartes on pourra défausser, la couleur de l’atout, la couleur du super atout (j’y reviens tout de suite) et la valeur du pli.


Default

Vous avez une misère dans une couleur ? Zou ! Vous posez un Niet pour que cette couleur ne soit pas l’atout ! Par un fabuleux effet de vase communiquant vous allez voir et entendre un autre joueur pester contre vous. C’est lui qui a une « longue » dans cette couleur.

Du coup cette phase va venir réguler un peu l’aléatoire de la distribution. À moins de jouer avec des personnes naïves ou inattentives les grosses mains d’atouts seront rarissimes.

Default

Le premier joueur est un facteur important puisqu’en plus d’entamer le jeu, il va choisir qui sera son partenaire. Là, il aura fallu observer qui mise quoi pour tenter de deviner qui possède le jeu le plus en accord avec le nôtre.

On pourra défausser parfois quelques cartes (pour se faire des coupes par exemple).

Nous avons vu que le jeu se jouait avec des atouts mais également des super atouts. Les super atouts ne sont que des 1 de la couleur déterminée. Ils sont donc moins nombreux bien que chacune des quatre couleurs possèdent trois cartes 1. Si ces 1 sont puissants, les autres 1 sont donc des cartes très vulnérables. Une autre astuce de Dorra est de faire en sorte que les 1 capturés à l’équipe adverse offre 1 point de bonus.

Default

Les équipes, nous l’avons vu sont volantes. C’est une des autres cruautés du jeu. Si lors de chaque manche toute l’équipe marque les mêmes points, il n’y aura qu’un seul vainqueur au final. Un joueur en tête préfèrera donc parfois s’allier à un autre joueur que le deuxième aux points pour faire la différence même s’il pense que celui-ci possède une meilleure main. Le jeu impose donc de prendre des risques.

Default

Les différences avec la première édition

Contrairement à For Sale qui reprend les mêmes règles que son prédécesseur, Niet subit quelques modifications. À la demande de Stephan Dorra, il n’est plus possible de faire une manche sans atouts. Je comprend un peu cette décision car les parties sans atouts pouvaient être nombreuses. Pour peu que chaque joueur possède une main avec une couleur forte et une couleur faible (ce qui statistiquement fréquent) tout le monde va à son tour éliminer l’atout de sa couleur faible. Les parties sans atouts sont néanmoins amusantes et rien ne vous empêche d’imaginer une case supplémentaire sur le plateau pour jouer à l’ancienne.

Default

Dans cette version les jetons Niet sont imprimés des deux faces. L’une est anonyme et l’autre personnalisé à chaque joueur. Cette nouvelle possibilité permettra aux novices de voir qui a refusé quoi lors de la phase Niet. Cela permettra de mieux choisir son et ses équipiers. Les plus habitués joueront anonymement et devront faire appel à leur mémoire pour se souvenir qui a joué quoi.

Un cinquième joueur peut désormais faire son apparition. Ce sera le premier joueur qui choisira s’il fait équipe avec un ou deux partenaires pour le tour. On pourra donc partir plus serein à 3 contre deux ou, au contraire, deux contre trois si l’on pense avoir un jeu fort et qu’on n’aime pas trop partager sa victoire.

Le thème soviétique animalier a été conservé avec un Biboun particulièrement en forme aux pinceaux.

À la demande de l’équipe américaine de Iello, la version anglo saxonne (Nyet) verra l’agent du pygargue KGB être fourni en deux versions différentes : celle avec une cigarette et celle avec une sucette…

Les animaux ont été choisis en fonction de la faune russe : Ours blanc, Grue de Sibérie, Pygargue empereur, louve des steppes et Tigre soldate.

Un must à posséder impérativement pour les amateurs de jeux de plis.

Default


Niet
Un jeu de Stefan Dorra
Illustré par Biboun
Publié par Iello
3 à 5 joueurs
A partir de 10 ans
Langue de la règle: Française
Durée: 30 minutes
Prix: 15,00 €
Disponible Essen (Octobre) 2015


Default

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (15)

Default
Red Dawn
Red Dawn

En 2007, il y avait la compilation "4 in 1" qui contenait déjà Njet. La règle avait déjà été adaptée pour permettre de jouer à 5. Je me demande les différences avec cette version.

limp
limp

A la lecture de la règle de Nyet online, rien ne semble valider que les jetons sont bien double-face, permettant de jouer de deux façons différentes. Iello a abandonné l'idée ?

jean francois

c'est quand que iello recommance a sortir de vrai bon jeux? (peut etre extentions smash up,bientot? ...un jeu de cubiste allemand,svp?)

Monsieur Phal

Cher Monsieur @jean francois,

Niet n'est pas un bon jeu, vous avez raison, c'est un excellent jeu ! :)

Robin Favier
Robin Favier

Salutations ludiques @jean francois,

Et petite interrogation aussi sur ce qu'est un vrai bon jeu ? Cela dépend plus du joueur et de ses goûts personnels que du jeu non ? Ainsi, si (font font font) Niet n'est pas de ces jeux qui m'attirent à cause de mes origines polonaises, il en va tout autrement de For sale car j'ai toujours rêvé d'être agent immobilier : ce qui est étonnant car mon voisin Ievgeny qui vient de s'faire refourguer un appartement bien moisi a un avis tout différent du mien ! :D

Bonjour chez vous.

Edit : m'a fait griller dans ma réponse, mais par un professionnel, donc j'assume. ;p

rammillica
rammillica

@jean francois : Ouf, vous avez atteint le point dangereux de critiquer la valeur des jeux (que mal vous en fasse). En celà, le secteur ludique devient un art ou rien n'est critiquable (on a fait un pas de géant sur ce plan).

Pour faire plus politiquement correct, Iello fait de plus en plus dans le petit jeu de cartes rapides et minimalistes (au travers de la gamme de sa collection mini), ce qui peut perturber peut-être Jean-François, habitué aux gros jeux de cet éditeur. Niet et For Sale sont à peu près dans la même cible. Ces jeux sont bien évidemment tous excellents et je salue le soupçon de créativité que l'auteur a eu en s'inspirant de la belote (jeu que j'adore au demeurant) .

J'aimerais savoir ce qu'il en est de jeux tout aussi excellents réservés aux joueurs geeks, qui devrait arrêter de manifester leurs mauvaises humeurs :

  • Andor, le jeu de cartes coopératif (déjà édité chez Kosmos)
  • Tash-Kalar Everfrost (déjà édité chez CGE)

Vivement la réédition de TTA également

limp
limp

Cool pour les jetons, messieurs de chez Iello... ;)

darkgregius
darkgregius

On vit vraiment quelque chose de formidable ces derniers mois avec ces rééditions d'incontournables.Medina,Mexica, Tikal,Through the ages,el grande et maintenant ces 2 classiques.Que je suis content!

Kerquist
Kerquist

@darkgregius

...et aussi Antique II, Saint-Pétersbourg, San Juan, Tigre & Euphrate, Samuraï, Amun Re,...

C'est le festival des rééditions de classiques intemporels.

JJL
JJL

Un de mes auteurs préférés ! For sale est vraiment excellent, c'est une bonne nouvelle pour ceux qui seraient curieux de le découvrir.

fmoritel
fmoritel

Au début j' avais lu Diet alors je dit Na, mais pour Niet je dit Da.... Tiens j' vais aller me recoucher moi p'têtre, mouais.