search
S'inscrire
Boîte du jeu : Lion of the North

Lion of the North

settingsMark Herman, Richard Berg
brush
home_workGMT GAMES
local_shippingGMT GAMES
Nombre de joueurs :1-4
Age :12 ans et +
Durée de partie :180 min
Langues :Français
    Les batailles de Lutzen et Breitenfeld pour le volume 3 des Great Battles of History Lion of the North - nom de guerre du roi de Suède Gustave Adolphe II - est le troisième volume de la série GBoH consacré à la guerre au XVIIe siècle. Ce wargame simule l'émergence de ce que les Européens ont considéré comme une révolution dans l'"Art de la guerre": l'avènement d'armées quasi professionnelles, plus mobiles et utilisant des arquebuses ou des mousquets qui remplacèrent progressivement les piques et autres armes blanches. Ce jeu se base sur le système GBoH en ajoutant des règles spécifiques sur l'emploi des armes à feu légères, de l'artillerie et des tactiques propres à cette époque (le tercio, la caracole, etc.). Deux batailles de la Guerre de Trente Ans sont proposées: Breitenfeld (1631) et Lutzen (1632). Le jeu contient: environ 500 pions très agréables en couleurs (dont certains doubles et d'autres - les tercios - avec un format supérieur à la moyenne). Deux grandes cartes en papier fort et une plus petite. Un livret de règles de 32 pages, un livret de scénarios de 16 pages, un feuillet de règles optionnelles et six aides de jeu cartonnées.
    3,7

    Les avis

    boîte du jeu : Lion of the NorthLion of the North : Suède en surclassement
    Sur la lancée des deux premiers volumes de la série GBoH, je me suis précipité sur Lion of the North au début de l'année 1994 ... et je n'y ai joué que trois parties! A première vue les qualités du jeu semblaient les mêmes que dans les deux jeux antiques: mêmes mécanismes et, surtout, des règles d'activation et de commandement géniales. Les règles de la série GBoH demandaient cependant un investissement important. Dans ce nouveau volume, les nouvelles règles simulant les guerres du XVIIe siècle (avec l'apparition des armes à feu) compliquent encore la tâche des joueurs et il faudra d'abord digérer plus de 30 pages de règles serrées avant de s'attaquer aux scénarios (seulement deux batailles) qui ajoutent encore des règles spécifiques. Le sujet traité est très original: la Guerre de Trente Ans. La bataille de Breitenfeld est très impressionnante à l'installation mais moins passionnante à jouer. En effet, il faudra un miracle aux troupes de la Ligue catholique pour vaincre les Suédois (plus solides et mieux commandés) et leurs faibles alliés saxons. La bataille de Lutzen est plus équilibrée mais, une fois de plus, la balance penche nettement du côté des Suédois. Au total, on peut parler d'une inquiétante inflation des règles et de scénarios trop prévisibles. Aucun supplément n'est jamais sorti pour ce jeu et on peut donc parler d'un demi-échec. D'ailleurs, au début des années 2000, GMT s'est ensuite lancé dans une série bien plus simple mais beaucoup plus jouable sans perdre de son réalisme: la "Musket and Pike serie" dont le quatrième volume est justement consacré aux batailles du grand roi de Suède.

    crashphil

    15/08/2021

    5
    boîte du jeu : Lion of the NorthLion of the North : Une adaptation ratée
    Opus de la série GBoH (Great Battles of History), ce jeu avait tout pour me plaire. Je connaissais déjà le système de jeu en jouant a SPQR, je venais - dans le cadre d'un cours sur la réforme - de finir une biographie de Gustave Adolphe et je trouve l'époque passionnante. L'article dans la revue Casus Belli était plutôt positif ... Bref tout cela m'avait incité à acquérir ce wargame. On prend un certain plaisir à installer le jeu. Les armées sont colorées, ça fait envie (compter quand même 45 minutes pour tout installer ... ) Contrairement aux autres opus, il n'y que deux batailles dans la boîte, deux grosses batailles avec beaucoup de pions. Ce n'est pas une déception, mais j'aurais apprécié quelques scénarios, même hypothétiques, didactiques. Les règles de la série GBoH sont plutôt complexes, en particulier le système d'activation des généraux. Avec cet opus s'ajoute de nombreuse règles pour gérer les armes feu et certaines formations propres à l'époque. Du coup, il y a une inflation des règles qui rendent le jeu difficilement praticable à l'occasion. Chaque fois que je le sors de mon étagère, je dois relire toute la règle que je n'arrive pas mémoriser ni à maîtriser. Il s'en suit des parties peu fluides et pleines d'erreurs. Franchement pas une réussite ce wargame ... il a quand même le mérite de poser une question intéressante. Un système de jeu développé pour simuler un contexte historique et culturel donné (au départ l'Antiquité) peut-il être transposé pour simuler un autre contexte historique et culturel ? Si l'on prend en considération qu'un des soucis des auteurs (Berg et Herman) était de traduire les contraintes militaires de l'antiquité dans des règles, et que l'on accepte que le système GBoH demeure très bon pour simuler l'Antiquité, alors il me paraît pas possible d'adapter le système au XVIIe siècle avec la même précision. Une des limites de la série GBoH est la propension à reproduire le résultat historique. Pour ma part, ce n'est pas un problème, mais cela peut l'être pour des joueurs moins intéressés par la reconstitution que par le jeu. L'armée suédoise suédoise est bel et bien la meilleure : commandement, moral, cohérence, puissance de feu, entraînement. Pour créer la surprise, l'adversaire peut toujours tenter de tuer Gustave Adolphe ... Si vous êtes intéressés par cette période, que le temps vous manque, que la densité et la complexité des règles vous rebute, que le marché de l'occasion - parfois prohibitifs - ne vous botte pas, ... laissez tomber. Préférez la série "Musket and Pike" ou certains jeux publiés dans Vae Victis (par exemple la bataille de Nieuport dans le numéro 105 ou Rocroi dans le numéro 11)

    madbubble

    17/01/2014

    2.4
    Tous les avis

    publications

    autres sujets