Ce jeu est sorti le 24 janv. 2002, et a été ajouté en base le 8 janv. 2002 par Monsieur Phal

édition 2002
Par Frédéric Moyersoen
Édité par Jeux Descartes et Eurogames

Standalone
18,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Amazon
Monsieur Phal

Nüremberg 2002 vu par l'équipe de Contrario

Nüremberg 2002 vu par l'équipe de Contrario

Messieurs Odet l'Hormer et Matthieu d'Epenoux, deux des auteurs de "Contrario" nous font parvenir un compte-rendu de leur séjour rapide à Nüremberg pour le salon du jouet qui fait aussi salon sur le jeu par la même occasion.

Nüremberg 2002
Une synthèse éclair…..

Quelques Chiffres
2837 exposants dont 1667 non-allemands, le salon du jouet de Nüremberg confirme à la fois sa portée internationale mais également sa position de plaque tournante mondiale incontournable sur ce marché.

Avec 55000 visiteurs en 2001 issus de 120 pays différents (projections identiques voire supérieures en 2002, mais les chiffres ne sont pas encore connus) qui déambulent au beau milieu de 100000 mètres carrés de stands, force est de constate que l’ampleur de la manifestation ne diminue pas d’année en année si l’on en juge par les projets perpétuels d’extensions des surfaces d’exposition…
La rumeur laisse entendre qu’en moyenne 700 exposants potentiels seraient laissés chaque année sur le carreau par faute de surfaces disponibles. En moyenne, 2 ans d’attente, sauf gros coup de chance…

Comme à l’accoutumée, les différents produits sont répartis par thématique (décoration de Noël, trains électriques…etc ….et bien sûr jeux de société)

Et le Jeu dans tout çà ? ? ? ?
Dans le hall consacré aux jeux et dans les halls périphériques où la présence des jeux est également importante, les places sont chères, et, bien souvent, les emplacements sont reloués d’une année sur l’autre aux mêmes éditeurs, ce qui n’empêche pas l’émergence de nouveaux exposants.

Compte tenu de notre visite éclair (nous avons rejoint Roberto Fraga pour 1 jour et demi en l’accompagnant à quelques-uns uns de ses 22 rdv avec des éditeurs de tous les pays), il nous est difficile de faire un point sur les nouveautés des uns et des autres. Nous nous contenterons simplement de souligner quelques faits marquants :

Les nouveaux arrivants
Asmodée qui a une politique de croissance maîtrisée et soutenue, et semble rechercher des débouchés à l’export pour certains des produits de la gamme…
Cranium, un jeu de communication d’origine américaine qui a fait un carton aux US (1 millions d’exemplaires vendus en 1 an….), et qui est un condensé du Trivial, du Pictionary et de Patamania. Après un lancement réussi au Canada et en Angleterre, le jeu (dixit l’exposant lui-même) arrive en France en Octobre prochain. La version française est en cours d’élaboration, et l’éditeur recherche un distributeur performant pour l’hexagone. Avis aux amateurs….
Sans se lancer dans les arts divinatoires, nous prévoyons un très gros succès pour ce produit très bien « markété ».

TF1 Games, qui est partout et a des ambitions internationales avec Composio (jeu de lettres), Attakube et Tir au But (effet Coupe du monde recherché). Nous avons aussi vu une version Rugby de Tir et But qui, sauf erreur, s’appelle Passe et Drible. Les 2 produits les plus mis en avant sont Composio et Attakube, avec chacun un présentoir spécifique…

FoxMindGames, qui, contrairement à Paris, avait son propre stand. A la clef, des démos très remarquées de Squad 7 (également par les voisins de stands qui commençaient à péter les plombs), de Magic Circus, Contact et d’un jeu de stratégie « light » dont nous avons oublié le nom.

Les « confirmés »
Là aussi, la brièveté de notre séjour nous oblige à n’en citer que quelques-uns...

Descartes est toujours fidèle au rendez-vous avec, cette année, une promotion particulière de Clippers, Gouda Gouda et Armada

Gigamic, distributeur notamment de Jungle speed à l’export, est là avec ses produits propres mais également avec les marques qu’il distribue.

Week End Games augmente largement sa surface d’exposition avec des valeurs sûres comme Abalone (4 millions d’exemplaires vendus) , Les monstres Farceurs, Chrominos
Beaucoup d’espoirs sont fondés sur Délirophone (produit
Ravensburger en France) qui est une réadaptation de Tohu Bohu.

Par Odet l'Hormer et Matthieu d'Epenoux.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (2)

Default
Monsieur Phal
Monsieur Phal

Oui, je ne sais pas si le dribble est vraiment une spécialité du rugby :o) On dirait un contrario !

matthieu
matthieu

Mea Culpa, le jeu sur le rugby de TF1 qui est inspiré de Tir & but ne s'appelle pas Passe et drible mais Passe & drop