Ce jeu est sorti le 20 avr. 2004, et a été ajouté en base le 20 avr. 2004 par Guyomar

édition 2004
Par Friedemann Friese
Illustré par Maura Kalusky
Distribué par Rio Grande Games et 2F-Spiele

Standalone 20 extensions 13 éditions

Langues des règles : allemand

Illustration haut boutique Tric Trac
Version disponible
31,50€ 35,00€
 Rajouter au panier cette version alternative
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.
Description du jeu

Funkenschlag est la réédition du jeu du même nom sorti quelques années auparavant, avec quelques simplifications de règles et un matériel plus travaillé. On dispose d’un plateau réversible qui permet de jouer soit en Allemagne, soit aux États-Unis. Chaque joueur va être responsable du développement et de l’alimentation d’un réseau d’alimentation électrique.
Ma petite entreprise...
On dispose sur 2 rangées 4 centrales : la première représentant le marché actuel (correspondant aux centrales de plus faibles indices parmi les 8 visibles) dans lequel un joueur va pouvoir proposer une centrale aux enchères, la deuxième le marché prévisionnel des centrales. Un prix minimum est indiqué sur la carte et les enchères s’effectuent dans l’ordre du tour parmi ceux qui n’ont pas acquis de centrales jusqu’à ce que tout le monde sauf un passe. On pioche alors une nouvelle centrale et on ré-agence les cartes par ordre croissant. Si le joueur qui a proposé la centrale est l’acquéreur, c’est le joueur suivant propose une autre centrale, sinon ça reste le même joueur. Si un joueur passe plutôt que de proposer une centrale, alors il ne pourra plus enchérir pour ce tour. Le nombre maximum de centrales pour un joueur est de 3.
En foires aux ressources
Les centrales achetées aux enchères fonctionnent soit au charbon, soit au pétrole, soit aux déchets (recyclage), soit au nucléaire et permettent d’alimenter un certain nombre de villes. Un dernier type de centrales (éoliennes) ne nécessitent aucune ressource. Dans l’ordre inverse du tour, on peut acheter des ressources (au maximum du double de ce que sa centrale utilise) en fonction des cours : plus une ressource sera achetée (c'est-à-dire disponible) et plus la suivante sera chère (par palier). En début de partie, le charbon et le pétrole sont plutôt communs mais étant des ressources plutôt sollicités, ils deviendront de plus en plus chers. À l’inverse les déchets et l’uranium assez onéreux au départ mais permettent une meilleure puissance pour alimenter, et peuvent baisser en coût plus tard dans la partie.
Construction ou obstruction ?
Dans l’ordre inverse du tour, les joueurs vont pouvoir s’implanter dans une ville en payant le coût de la liaison (indiqué sur la carte) entre une ville de son réseau et une autre libre. Pendant la première phase du jeu, un seul joueur peut s’établir dans une ville ; pendant la deuxième phase (quand un joueur a construit dans 7 villes), deux joueurs peuvent être cohabiter (pour plus cher) ; pendant la dernière phase (quand une carte particulière a été piochée), il y a de la place pour trois. Il est possible de passer plusieurs liaisons si des villes sont occupés par les adversaires, mais dans ce cas, il faudra payer le coût de toutes les liaisons traversées.
Une alimentation saine et équilibrée…
On va alors décider combien de villes on veut (ou plutôt on peut) alimenter, ce qui apporte un revenu substantiel. C’est ici que la guerre aux ressources prend tout son sens, et plus encore en fin de partie où il est important de pouvoir alimenter ses centrales. On ré-alimente (modérément) en ressources et on défausse la centrale de plus haute valeur sur celles visibles.
Rien ne sert de construire, il faut partir à point
L’ordre du tour est déterminé par le nombre d’implantation, puis à égalité par la centrale de plus haute valeur : être premier étant plutôt désavantageant, les joueurs à la traîne peuvent assez bien se refaire s’ils ne sont pas trop distancés. La partie se termine au tour où un joueur construit 15 implantations dans des villes, mais le gagnant sera celui qui parviendra à alimenter le plus de villes.

Game play
2 à 6 players à partir de 14 ans 120 min
Langue des règles : allemand
Prix public conseillé : 35,00 €
Prix Tric Trac Shop : 31,50€
Tous les prix incluent la TVA
Ce jeu n'est pas ou plus en vente.

Tric Trac c'est aussi une boutique...

Transaction sécurisé, aucunes données stockées sur nos serveurs

Livraison gratuite en France Métropolitaine à partir de 60€ d’achat, frais de port réduit pour les abonnées sous certaines conditions...

Livraison chez vous ou en point relais grace à Colissimo


 Les avis positifs

Electric Dream
100/100 -
PtitJu 
Ce jeu est très electrisant !
100/100 -
momov 
Le courant passe bien
100/100 -
limp 
Harry Cover
Vraiment bon
91/100 -
Harry Cover 
Courant continu
79/100 -
morlockbob 
vs

 Les avis négatifs

Uranium powa
50/100 -
serraangel 
Einen deutsche Spiele
40/100 -
Manu le Vendéen 
Un jeu loin d'électriser les foules
49/100 -
fofmu 
Toujours pas convaincu...
20/100 -
Pso76 

Politique de retour

Politique de retour TricTrac.net: Si vous n’êtes pas satisfait d'un produit que vous avez commandé auprès de TricTrac.net ou si celui-ci est défectueux ou endommagé, vous pouvez nous le retourner sous 14 jours suivant la date de livraison, et nous vous rembourserons ou remplacerons l'intégralité de l'article. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page en savoir plus sur les Retours et remboursements. En savoir plus

Où en sont vos commandes ?

Suivez l'état d'avancement de vos commandes récentes.
Consultez et modifiez vos commandes dans Votre compte

Abonnement

Abonnez-vous mensuellement pour avoir accès à du contenu en avant première, bloquer la publicité et bénéficier de frais de port réduit pour la France Métropolitaine.