Ce jeu est sorti le 7 févr. 2003, et a été ajouté en base le 7 févr. 2003 par Docteur Mops

édition 2003
Par Reiner Knizia
Illustré par Ulf Marckwort
Édité par Ravensburger

Standalone

Langues des règles : allemand

10,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Amazon
Description du jeu

Cracheurs de feu, Voyantes et Jongleurs rêvent d’être acclamés quittent à s’allier pour former une pyramide humaine ou à exhiber une bête féroce.
Il va vous falloir organiser le meilleur spectacle pour attirer le plus de monde chez vous en ayant l’œil sur vos concurrents. Et gares au terrible vendeur de barbe à papa !
Que le spectacle commence !
Les pions spectateurs sont posés au centre de la table. Ils sont prêts à être attiré par les bonimenteurs pour rejoindre les spectacles que chaque joueur va organiser.
Celui qui, aura le plus de spectateurs quand cette pioche sera vide remportera la partie.
Avancez ! Avancez !
Chaque joueur reçoit 5 cartes représentant divers spectacles avec un pouvoir d’attraction différent. A son tour, on joue une carte devant soit en recouvrant celles que l’on a déjà jouées. Puis on applique les effets de celle-ci.
Les attractions permettent d’attirer autant de spectateurs que le chiffre indiqué dessus. Soit de la pioche si on est le seul à la présenter, soit au dernier joueur qui a présenté la même !
Le vendeur de barbe à papa attire 2 spectateurs d’un autre joueur.
La pyramide humaine rapporte autant de spectateur que de cartes pyramide déjà visibles sur la table.
On peut joueur plusieurs cartes de clowns simultanément. Chaque clown rapporte alors un nouveau spectateur.
Léo le lion fait fuir les spectateurs de tous les joueurs en fonction de la dernière carte qu’ils ont jouée. Ceux-ci reviennent dans la pioche.

Game play
3 à 5 players à partir de 7 ans ~
Langue des règles : allemand
Prix public conseillé : 10,00 €

 Les avis positifs

vs

 Les avis négatifs

Pas le meilleur numéro de cirque
50/100 -
PtitJu 
Ni feu, ni flamme
40/100 -
Guyomar 

 Ce que l'on aime

Aucun pour ou contre
vs

 Ce que l'on n'aime pas

Aucun pour ou contre