Die Drei

Die Drei

Édition 1998
De Alex Randolph
Édité par Franjos
1 à 2 joueurs
Nombre de joueurs
10 ans et +
Âge
15 min
Temps de partie
40,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar
L'avis de Tric Trac sur ce jeu

Description

Ce jeu contient 3 jeux abstraits : Hepta, Pegs et Tetrods.
Hepta
Hepta se joue sur un plateau de jeu de sept fois sept cases.
On dispose de sept pièces de la forme d’un "I" et de sept autres de la forme d’un "L". Toutes les pièces recouvrent trois cases du plateau. On prépare sept "pierres de blocage" bleues, des carrés perforés qui peuvent être fixés au plateau.
Le premier joueur place les sept carrés bleus sur les cases de son choix et les fixe. Son adversaire choisit avec laquelle des deux formes de pièce il souhaite jouer. A tour de rôle les deux joueurs posent ensuite une de leurs pièces. Les cases bloqués ne peuvent pas être recouvertes et aucune pièce ne peut dépasser des limites du plateau.
Celui qui a réussi à placer le plus de pièces gagne la partie.
Pegs
Le but du jeu est simplement de conquérir la plus grande surface de jeu à l'aide de cartes perforées.
Les 35 cartes perforées bleues et blanches servent aux deux joueurs. L’un utilise la face bleue, l’autre la face blanche. Les 41 chevilles sont mises peu à peu, au cours du jeu, dans les trous libres. Les cartes perforées ne peuvent être placées que sur ces chevilles, chaque trou devant strictement correspondre à une cheville. Les cartes peuvent se recouvrir partiellement ou même totalement.
On forme une pile avec les cartes perforées, faces bleues vers le haut. Bleu place d’abord sept chevilles dans sept cases de son choix. Puis, Blanc peut ajouter encore de 0 à 7 chevilles sur d’autres cases.
Bleu commence. Il tient le paquet de carte dans une main et tire les trois premières cartes qu’il étale devant lui pour former son tableau de jeu. Puis il place une autre cheville sur une case de son choix. Si c’est possible, Bleu peut maintenant placer l’une de ses trois cartes. Si Bleu a joué une carte, il complète son tableau. Il peut, tant qu’il veut, poser une autre carte, puis compléter à nouveau son tableau, etc. Lorsqu’il finit son tour, il défausse l'une de ses trois cartes qui est retirée définitivement du jeu et retourne le paquet de sorte que les faces blanches soient visibles. Blanc joue de la même manière.
La partie se termine lorsque le paquet de cartes est épuisé ou si aucune nouvelle cheville ne peut être posée. Celui qui tire la dernière carte ou qui met la dernière cheville, peut encore placer autant de cartes qu’il le peut. On compte combien de cases chacun recouvre avec sa couleur et le joueur qui possède le plus de cases est le vainqueur.

Tetrods
Ce jeu est solitaire. En assemblant 4 carrés, ils est possible de créer 5 formes, si l’on exclue les retournements et rotations : on appelle ces formes des "Tetraminos". Alex Randolph a eu l’idée de percer un trou dans tous les carrés possibles des tetraminos. Il obtint alors douze formes différentes qu'il appelait les "Tetrods".
Le joueur place les douze Tetrods bleus à coté du plateau, ainsi que les treize champignons noirs. Il s'agit à chaque fois de remplir le terrain de avec la totalité des treize bloqueurs, mais les positions des trous sont fixées d’avance avec les champignons.

Suggestion de jeux :

Aucun jeu trouvé

Ce que l'on aime
Aucun pour ou contre
Ce que l'on n'aime pas
Aucun pour ou contre

Donnez votre avis !