Ce jeu est sorti le 23 juin 2017, et a été ajouté en base le 3 févr. 2017 par Libellud

édition 2017
Par Régis Bonnessée
Illustré par Biboun
Édité par Libellud
Distribué par Asmodee

Standalone 2 extensions
Winzenschtark!

Dice Forge : transformisme polyédrique

Dice Forge : transformisme polyédrique

Les Dieux s'ennuyaient (fatalement, ce genre de chose arrive quand on vit plusieurs éternités). Mais de tout temps, les Dieux avaient su tuer l'ennui en s'acharnant sur les petits mortels que nous sommes. Le temps n'étant plus aux guerres mais au tournoi, ils décidèrent donc de lancer un grand combat de héros contre monstres. Et quoi de plus sympa que de donner aux héros des dés pour armes et le pouvoir de les reconfigurer encore et encore et encore ? Parce que oui, quand on est Dieu, c'est toujours rigolo de regarder des mortels stupides se dépatouiller avec le chaos. En plus, les mortels stupides aiment ça.

 

 

e399a342f5ff1c17175274b3ca4b7995705a.png

 

Décisions pour 1D6

Dice Forge est la nouvelle grosse boîte de Libellud, et arrive le 23 Juin 2017 pour dé-vaster nos terres ludiques. Signé par le grand patron Régis Bonnessée (qui, décidément, aime amasser des ressources avec des dés), Dice Forge s'inspire des regrettés dés Lego. Si vous ne savez pas de quoi on parle, il s'agit des dés modulables que l'on trouvait dans feu les jeux de société Lego. Ces dés étaient configurés avant la partie, voir reconfigurés en fonction des actions des joueurs. La sauce n'ayant pas pris, les jeux (dans l'ensemble plutôt moyens), ont disparu, entraînant avec eux le concept de dés modulables.

2455bd1ec15d56249244db5e361008c4fd52.png
les dés IkéaLego Dice Forge

 

Mais le cerveau de Régis Bonnessée n'en est pas resté là, et un matin Dice Forge est apparu, là, entre la café et les tartines. Si le travail sur les règles fut assez rapide pour poser la base, le jeu s'est vu peaufiné au fil du temps, et a tourné une bonne année en prototype sous divers formats. Le défi technique lié à la création des dés (les moules Lego n'existant plus), ainsi que le design global du jeu fut un travail de longue haleine. Le résultat est une touche poussée de design ludique, marque de fabrique du savoir-faire et de la passion du jeu de Libellud.

680ec4892cfbed7adaebdfe2af96527cc12f.png

 

Car c'est bien la première chose qui claque grave quand on tient une boîte de Dice Forge entre ses petits doigts de joueur frêles et tremblants (ou bourrus et caleux, c'est votre choix, nous ne sommes pas ici pour juger de vos talents de bricoleur) ! Une fois soulevée le couvercle à couverture sobre aux tons beiges et violets de Dice Forge, on découvre un thermoformage de folie, calculé au millimètre, dans lequel le moindre petit élément, pions, punch, carte ou dé trouve sa place dédiée, facilitant rangement et récupération. Le travail éditorial est conséquent, tant sur le point de vu fonctionnel que graphique. On retrouvera d'ailleurs à l'illustration la patte léchée des jeux Heroïc Fantasy  de Libellud, ici signée par Biboun. Ce dernier a d'ailleurs crobardé entièrement le jeu nombre de fois, tant Dice Forge a traversé de versions visuelles avant d'obtenir son look définitif (c'est que maître Régis et son équipe sont des pinailleurs).

fb7b293ed1a726dfb58cddcf4eeb9d4abb23.png

e175db1eeaaec585fafec132bcdd91a15d71.png94546e8e1c67828d75ccea1a81e027e7f951.pngOn admirera aussi le soucis porté au plateau des faces de dés craftables. Le vice est poussé jusqu'à illustrer avec soin les bassins contenant les faces de dés, bien que cachés toutes la partie. Ce plateau se range dans un fourreau tenu par un élastique permettant de tourner la boîte dans tous les sens en maintenant TOUS les éléments à leur place. Bon, après, si vous vous amusez à jeter la boîte par la fenêtre telle Josiane Ballasko, puis que vous la passez dans la machine à laver tel le chat de la voisine, on ne garantit pas que tout sera toujours rangé dedans non plus. On en garantit pas non plus que le jeu soit toujours jouable d'ailleurs.

 

 

C'est en forgeant...

Chaque joueur reçoit un set de deux dés (que l'on pourra différencier par leur légère nuance de teinte). L'un de ses dés est orienté or/soleil, l'autre or/lune/points de victoire. Vous avez là toutes les ressources du jeu. Ces faces sont encore basiques et identiques pour tout le monde. Un peu comme un deckbuilding (nous y reviendrons plus bas), nous démarrons tous avec un set de base pas terrible mais fonctionnel qu'il va falloir au plus vite améliorer.

4097be2dd461d95d06532a7b2099d5674bf4.pngc3d4ad87210b349a3cc6792b024dd0e54933.pnge84c8d57714d22108eba37061a169ea8a4a9.pngacfa2e5d70f540389e8c296f344d7f35278b.png
Les 4 héros de base aux capacités de base qu'on peut choisir à la base

 

Une partie se joue en 9 ou 10 manches, en fonction du nombre de joueurs. Chaque manche compte autant de tours que de joueurs. A chaque tour, il y aura un joueur actif et des joueurs passifs, ou plutôt semi-passifs.

Au début de chaque tour, TOUS les joueurs lancent leurs déspour gagner des ressources et/ou points de victoires. Celles-ci et ceux-ci sont notés sur le petit plateau en face de chaque joueur. Attention, vous êtes limités par vos plateaux à une capacité maximale de chaque ressource (sauf les points de victoire qui peuvent s'étendre à l'infini). Un petit retour entre dés et zone de stockage qui n'est pas sans rappelé Seasons du même Régis Bonnessée. Nous sommes pourtant sur quelque chose de très différent de Seasons.

10581de1aa50fc5d1c01657edc73c225b282.png
Viens dans mon cocoffre titite ressource...

 

Lorsque tous les joueurs ont gagnés les ressources de leurs dés, c'est au joueur actif du tour de réaliser une action. Cette action pourra être soit l'achat d'une ou plusieurs faces de dé issues de bassins différents (par exemple, pour un total de 7 ors, une face de dés dans le bassin à 3 et une autre face dans le bassin à 4), afin de bonifier et personnaliser ses dés ; soit l'affrontement d'un monstre. Dans ce dernier cas, le joueur paye sa place en dépensant les ressources de soleil et/ou de lune indiqués. Si par ce placement il vire un autre joueur déjà installé là, la joueur viré peut immédiatement lancer ses dés pour gagner de nouvelles ressources. La carte de monstre affrontée est récupérée par le joueur actif, qui en applique les effets (effets immédiats, à activer, one-shot, permanents...).

8dd867c6fefdf6e8e94110c91a294dc1bb1d.png
Il traîne des sales trucs par ici...

 

Petit bonus, il est toujours possible pour le joueur actif de payer 2 ressources soleil pour effectuer une seconde action à son tour (mais pas plus parce que ça suffit).

La manche se termine quand tous les joueurs ont été joueurs actifs. A la fin de la dernière manche, il n'y a plus qu'à compter les points de victoire.

 

 

Statistiquement dans ta face

Bien que d'apparence gamer, Dice Forge est un jeu qui est, au final, très accessible. Et s'il pourra être joué avec des néophytes, il n'en est pas moins un jeu aux multiples stratégies, permettant du calcul de la meilleure rentabilité statistique, ou de l'opportunisme réfléchi. A ce titre, les cartes supplémentaires, qui ne font pas partie de la mise en place de base, apportent des profondeurs tactiques ou des opportunités de franche crasse plus complexes et plus "joueurs" dans leur esprit. Dice Forge a donc plusieurs niveaux de difficultés et d'approche, en fonction de la mise en place mais aussi du caractère des joueurs.

1ee239ce50cc6ce583a4d71ce54950cba40b.png

Comparé à l'esprit toujours en vogue du deckbuilding, ce jeu de dicecrafting réjouira les amateurs de modification et amélioration d'un deck de base, ici remplacé par deux dés de base. Le hasard du jet de dé se met facilement en parallèle de celui d'une pioche de deckbuilding : tout comme on peut piocher des mains poissardes plusieurs fois de suite, on peut obtenir des jets déprimants plusieurs fois de suite. Mais comme dans un deckbuilding, ce hasard peut être contrôlé, en remplaçant intelligemment ses faces de dé basiques par un maximum de face puissantes ou pratiques. Et ce seront alors vos capacités intellectuelles d'opportunisme qui vous sortiront de mauvais pas. Dice Forge n'est donc pas plus hasardeux qu'un Star Realms, Clank ou Ascension, et s'inscrit par ailleurs dans la continuité de cette famille de sensations ludiques. On pourra aussi argumenter que le hasard des tirages est un atout de rejouabilité, deux parties aux dés forgés à l'identique ne seront pas forcément semblables.

366dcc5f5b4134238d3a37d4e2abf66cd272.png3364383ce48a1e56796af4ccaec35a46f37d.pngOn soulignera également la gestion des différentes interactions. Le fait de virer des joueurs de leur emplacement d'affrontement de monstre, avec le calcul de la prise de position la plus avantageuse, sera plus tactique à 4 joueurs qu'à 2. La course à la récupération des faces de dés et/ou cartes les plus convoitées dépendra des joueurs, mais sera presque certainement ressentie à un moment ou un autre, suivant la direction que prendra la partie. Avec les cartes "avancées", d'autres interactions apparaissent, certaines face de dés permettant de profiter des tirages des autres joueurs, voir de pourrir leurs dés.

Dice Forge est de plus toujours dynamique, toute la table lançant ses dés à chaque tour. Le tour du joueur actif est, par ailleurs, relativement court. Un combo vif et dynamique qui n'est pas sans rappeler le déroulé des tours toujours vivants et rapides de Valeria Card Kingdoms. Le jeu s'inscrit dans une durée de partie moyenne, de 45 à 60 minutes, confirmant cette sensation de partie dynamique et active. On pourra reprocher des fins frustrantes, s'arrêtant quand le jeu commence à tourner à son maximum, mais c'est un reproche que l'on peut porter à bon nombre de jeu de deckbuilding, comme Star Realms, et c'est sans doute ce qui lui donne son goût de reviens-y.

339d7ba98a50b8ec96d097b17e037f182f9c.png

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (12)

Default
Roulio Lombric
Testé avec mon groupe de joueur(se)s à Ludinord. Effectivement, plusieurs stratégies se dessinent, et le jeu nécessite sans doute d'être apprivoisé, mais il est très plaisant, très abordable, très ludique. On manque de contrôle certainement (ça va couiner pendant la partie, notamment vis-à-vis des faces qui ne sortent pas ou de ses limites de stock), mais franchement, dans sa catégorie de jeu "familial +" qui peut plaire à une large catégorie de joueurs, il se pose là. Il mérite un beau succès.
Tungstène
Tungstène
Testé à Des Bretzels et Des Jeux à 4. Alors que les joueurs avaient tous des stratégies différentes et que la victoire semblait se dessiner largement pour l'une d'entre nous, les scores finaux étaient plutôt serrés (entre 92 pour le dernier et 97 pour la gagnante), ce qui était une bonne surprise. À part moi, les joueurs étaient des casual gamers et nous avons tous apprécié à la fois le jeu dans ses mécaniques et dans son système de rangement / système d'aides de jeu intégré aux plateaux. Notre seul regret : nous être rappelés trop tard de la possibilité de rejouer une deuxième action contre deux fragments solaires. Comme nous n'avons pas gagné un des deux exemplaires avant-première offerts, nous attendons le 23 juin avec impatience. (Verdict de mon fils : meilleur jeu du monde).
Aquasilver
Aquasilver
J'y ai joué à 4 au festival de Toulouse (merci à Paul pour ses explications super claires !) et j'en suis ressorti assez déçu (en grand fan de Régis B. je m'attendais peut-être trop à prendre une claque ludique).
Après, j'ai sûrement mal joué mais j'ai trouvé que 9 manches, c'était vraiment très court et très long en même temps.
Très court car on a peu d'actions (entre 9 et 13 je dirais).
Et très long car même si on lance le dé pendant le tour des autres joueurs, on reste quand même dans un état d'attente, les actions des autres joueurs n'influencent pas vraiment les nôtres à part pour les faces à prendre au temple.
Parlons des faces à acheter. Mes adversaires s'y sont lancés dessus comme des morts de faim. La partie a donc fait : j'achète des faces pour produire de l'or autant que possible pour pouvoir acheter les grosses faces avant les autres, j'achète des grosses faces pour générer des cristaux et maintenant que mon moteur à or / cristal est en place, j'achète des cartes. Mais tout l'or que je gagne maintenant ne sert plus à rien... (bon, j'exagère, il y a une carte qui permet d'utiliser cet or)
Au final, les scores ont été de 149-148-142-142 (un truc comme ça). Scores serrés alors que j'ai été à la ramasse toute la partie. Celui qui a gagné n'était pas celui que j'attendais et celui qui a perdu avec moi non plus.
Au final, ça m'a donné envie d'y revenir peut-être une fois mais pas beaucoup plus...
Vicen
Vicen
Et vous n'avez pas pu réadapter votre dé à d'autres ressources que l'or une fois que celui ci n'était plus rentable ? Peut-être que vous l'avez réalisé trop tard.

En tout cas, ce qui transparaît c'est que la stratégie qui paraissait OP semble être un piège à novice lors d'une premiere partie.
Aquasilver
Aquasilver
Le truc, c'est que les autres faces intéressantes étaient déjà prises à ce moment-là (trop tard oui), en gros, il ne restait que les "1" cristaux rouges et bleus.
Et comme les actions sont limitées, aller au temple pour changer une face déjà changée ne me paraît pas très optimisé.

Alors, oui, je suis d'accord, j'ai bien dit que j'avais mal joué et que je suis tombé dans le piège, j'aurais dû acheter des cristaux plutôt que de l'or. C'est pour ça que j'ai envie d'en refaire une mais j'ai peur que le jeu ne soit très répétitif (plus que Seasons par exemple).
Vicen
Vicen
Ok, merci pour l'avis et la précision.
J'essayerais de m'en souvenir si jamais je test le jeu au PEL.
Winzenschtark!
J'avoue que ma première partie m'avait intrigué sans plus, mais bizarrement, plus j'y joue, plus j'ai envie d'y jouer, et plus je maîtrise le jeu.
Il y a de vraies options à choisir, et une maîtrise de la mécanique qui se dessine peu à peu. Mais j'ai encore du mal à mettre des mots sur ce très agréable feeling.
Phoebus77
Phoebus77
Je crois que je le testerai également à PEL car j'ai un doute sur le côté trop alléatoire des lancers, même si on améliore ses dés, si on ne tombe que très rarement sur les bonnes faces on risque de s'ennuyer et de pester contre le mauvais sort. De Plus l'édition est superbe, mais du coup pourquoi ces petits pions tout moche et tout simple, pourquoi pas des meeples personnalisés à la place (pour le côté Immersif), vu qu'il n'y en a que quatre?
Libellud
Libellud
Nous avons souhaité proposer les pions de la meilleure qualité possible tout en restant dans des coûts abordables. Le principal étant d'avoir des dés fonctionnels et à la hauteur de nos attentes !
Vicen
Vicen
Sobre ne veut pas dire moche.

D'autant qu'un meeple (même si c'est à la mode) ça n'a pas un esthétisme fou non plu, et surtout ça ne rentre pas dans les petits cercles... et les cercles c'est intemporel.

Sans quoi pourquoi ne pas remettre en cause le sobre choix de cube pendant qu'on y est ?
ndeclochez
ndeclochez
Je suis curieux de l'essayer. J'espère qu'i sera possible de l'essayer à Paris Est Ludique.
Libellud
Libellud
Ce sera possible oui :)