Comme des Mouches
Par Philippe des Pallières
Illustré par Franck Dion
Édité par Lui-Même
2 à 5 joueurs
Nombre de joueurs
8 ans et +
Âge
15 min
Temps de partie
9,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Mireille la Fliegen !

Mireille la Fliegen !
Monsieur Phal

En allemand, "Comme des Mouches", de Philippe des Pallières, s'appelle "Fliegen". Le truc, c'est que le jeu est sorti outre-rhin hier, et, mine de rien, en 24h il s'en est vendu 2500 ! Oui, vous avez bien lu ! 2500 "Mireille" se font siffler ! Vous imaginez, 62500 mouches dans 12500 mains ! En 24 h ! C'est fou.

Alors, comment expliquer un tel succès en si peu de temps. Il semblerait que, contrairement aux français, les allemands craquent complètement sur le look de la boîte et les mouches. Ben oui, y'en a des qui ont peur des mouches, en France. Alors que quand l'auteur a présenté le jeu avant qu'il ne sorte chez nos voisins, il paraît qu'ils trépignaient d'impatience.

À titre de comparaison, par exemple, le même auteur sortait chez le même éditeur, Asmodée Allemagne, présenté par le même agent, celui de Proludo (également agent en Allemane pour Days Of Wonder, Eagles Games...), il sortait donc, l'auteur, la version allemande du colossal succès "Les Loups-Garous de Thiercelieux", qu'il a fait avec son compère Hervé Marly. Et bien, il en est parti dans le même intervalle de temps "que" 1500 boîtes.

Et pour faire encore plus dans la comparaison, en France, des mouches, il a fallu 3 mois pour en vendre 3000 !

Alors, l'Allemagne, pays du jeu pour les auteurs français aussi ?!

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (2)

Default
Denis135
Denis135

A entreprendre, certes, mais surtout à persévérer, car Philippe savait que la création de jeu était sa voie et son plaisir. La persévérance, là est le courage. Son talent est enfin reconnu pour celui qui s'est toujours dépensé sans compter pour lui mais aussi pour les autres. Il a toujours su parlé en bien de jeux autres que les siens, qualité par forcément innée chez les créatifs, alors que penser à lui aurait parfois dû être son premier souci. Même s'il a maintenant appris à compter il a su garder son ouverture d'esprit et sa générosité despallièresque. Si ce n'est la consécration (l'avenir peut encore être plus beau) la reconnaissance du public est là, la plus belle récompense.

Content pour PdP que je suis!!

Bruno des Montagnes
Bruno des Montagnes

Voilà une super bonne nouvelle !!

Si le système de jeu est vraiment sympa mais pas nécessairement le plus original du moment, le plaisir de jouer est, quant à lui, toujours au rendez-vous, en particulier grâce aux petites mouches en plastique, aux superbes illustrations de Franck Dion, et à l'humour décalé omniprésent... ahh... Mireille...

Il est réconfortant de voir que ceux qui n'ont pas hésité à entreprendre finissent par obtenir un succès mérité

Bravo Philippe !