Note du jeu
9.06/10
moyenne sur 783 avis

Les avis des membres

 9  0
Hornak
10,00 
 9  0
Docteur Mops
8,00 
 6  0
darkgregius
9,00 
 6  0
TROULULU
10,00 

News

TTCup n°12 : La Root vers la victoire
Rédigé par Rwain le 19 déc. 2020 à 15:00
Terraforming Mars décroche sa première étoile
Rédigé par Rwain le 11 juin 2019 à 22:20
Troyes champion !
Rédigé par Rwain le 14 juin 2018 à 23:14
La Tric Trac Cup est de retour
Rédigé par Rwain le 20 mars 2018 à 17:00

Sujets de forum

[Caylus] Pimp my box
Dernier message Acathla
le 22 mai 2021 à 16:54
[les sessions du club] Caylus
Dernier message MasterMindM
le 24 mars 2021 à 17:35
Parties plus variées
Dernier message Liopotame
le 8 mars 2021 à 22:41
caylus edition 2012
Dernier message Rodenbach
le 11 déc. 2020 à 22:34

Description

1289. Pour consolider les frontières du royaume de France, le roi Philippe Le Bel a décidé de faire construire un nouveau château. Pour l’instant, Caylus n’est qu’un modeste bourg mais, bientôt, les ouvriers et les artisans affluent par dizaines, attirés par la fortune que peut leur apporter ce formidable ouvrage. Autour de ce chantier, une ville commence lentement à émerger…
Premier arrivé, premier servi…
Chaque joueur est un maître d’œuvre qui dispose de 6 ouvriers, de quelques ressources et deniers pour se distinguer le plus possible dans la construction du château, et s’attirer la renommée nécessaire à sa fortune. À lui de concrétiser ! Chacun leur tour, les joueurs placent un de leurs ouvriers:
- soit sur la ville qui serpente en partant du château et s’étend au fur et à mesure de la partie
- soit sur le chantier du château.
Ce placement coûte de l’argent et de plus en plus si d’autres joueurs ont décidé de passer. Les places sont souvent limitées à une par case et le premier placé sera le premier servi.
La jungle des villes…
Il y a dans la ville des bâtiments qui rapportent des pouvoirs spéciaux (comme les écuries pour changer l’ordre du tour), des ressources, de l’argent ou des possibilités de construction (charpentier pour construire les bâtiments en bois, maçon pour les bâtiments en pierre plus tardifs, architecte pour les bâtiments de prestige finaux) ou de conversion (notaire qui écrase un bâtiment du début ou nous appartenant en une résidence rapportant du revenu), ces dernières actions demandant des ressources mais rapportent des points de prestige. Les bâtiments en bois ou pierre sont placés sur la première place disponible, alors que les bâtiments de prestige se construisent sur nos résidences. Le développement de cette cité médiévale sera le moteur de la partie.
Oh mon château, ohoho...
Aller au château permet d’avancer la construction en premier du donjon, puis des murailles, puis des tours (dont les décomptes sont effectués au fur et à mesure de la partie, le dernier représentant la fin de partie). Pour se faire, on présente des lots de ressources au roi, ce qui permet de gagner des points de prestige et éventuellement ses faveurs. Les faveurs doivent être concrétisées immédiatement dans une des 4 voies : point de prestige, deniers, ressources, possibilités de construction ou conversion. Plus on utilise ses faveurs dans une voie, et plus cette voie devient efficace. Même si le château est le plus récompensant en faveurs, la construction de certains bâtiments ou des visites au champ de joute permettront aussi d'en gagner.
Des pots de vin...
Tout cela serait trop simple si le bailli et le prévôt n’étaient pas là. Le bailli avance inexorablement dans la ville, forçant les maîtres d’œuvre à ne pas oublier la construction du château. Le prévôt est un fonctionnaire zélé mais puissant et heureusement facilement corruptible. Jamais loin du bailli il décidera de l’activation ou non des bâtiments les plus récemment construits, influencés par les deniers que les joueurs seront prêts à payer, ou plutôt à sacrifier. Tout cela pouvant se négocier entre joueurs.
Jonglant entre deniers et ressources, le joueur ayant accumulé le plus de points de prestige à la fin de la construction du château sera reconnu grand intendant de cette cité naissante !
Caylus a été élu Trictrac d'or 2005, a reçu en 2006 le prix spécial du jury du jeu de l'année allemand Sonderpreis Komplexes Spiel, l'International Gamers Award, le Deutscher Spiele Preis, le Nederlandse Spellenprijs et le BGG Golden Geek.
Cette édition 2012 comporte les mêmes règles que la version précédente. Les visuels de la couverture et du plateau ont été modifié.

Vidéos

Image de la vidéo Caylus, de l'explication
il y a 9 ans 62299  31′
Explications

Extensions

    Aucun jeu trouvé

Dans les listes