Blue Moon - Basis set Vulca und Hoax
Ce jeu est sorti le 7 oct. 2004, et a été ajouté en base le 27 janv. 2004 par ReiXou

édition 2004
Par Reiner Knizia
Illustré par Franz Vohwinkel et John Matson
Édité par Tilsit, Kosmos, 999 Games et Fantasy Flight Games

Standalone 10 extensions 4 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

 Description du jeu

Blue Moon est un jeu de cartes modulable mais pas à collectionner:
Matériel : On peut jouer avec les paquets tels qu'ils sont vendus dans le commerce. Chaque paquet (les deux de la boîte de base et ceux des extensions) est complet et de composition fixe. Les règles indiquent aussi dans quelles proportions il est permis de mixer les cartes issues des différents paquets. Outre ces cartes, le matériel comporte un plateau avec différentes zones de pose de cartes et 3 dragons qui sont les enjeux des combats successifs. A la fin de chaque combat, un seul des deux joueurs possède un ou plusieurs dragons, les autres étant entre les joueurs en zone neutres. Le score de fin de manche est égal à 1 + le nombre de dragons en la possession du joueur qui gagne la manche. Le jeu gagne a être joué en plusieurs manches
Déroulement du jeu :
La manche en elle-même est une succession de combat divisés en tours. L'enjeu du combat est d'attirer à soi des dragons. Le combat cesse quand un des joueurs renonce à jouer (on dit qu'il se retire). Basiquement un tour se compose de la pose d'un personnage, appuyés par un renfort (qui n'est valable que pour le personnage en cours) ou d'un soutien (dont l'effet dure tout le combat) et d'une phase où on complete sa main à 6 cartes
Chaque personnage possède deux valeurs de combat en Feu et Terre et c'est le joueur qui amorce un combat qui choisit si celui-ci aura lieu en Feu ou Terre. Certains personnages ont des fonctions spéciales valables tant qu'ils sont en jeu (comme par exemple faire défausser l'adversaire, lui interdire de jouer tel ou tel type de carte, influencer sur le nombre de dragons gagnés à l'issue du combat...
À tour de rôle, les joueurs doivent égaler ou dépasser la force de leur adversaire (personnage + renfort + soutien) ou se retirer. Chaque joueur a la possibilité, s'il dispose de la carte adéquate, d'effectuer une action, plus ou moins puissante, en début de tour. De plus certaines cartes ont des caractéristiques permettant de contourner les règles : personnages pouvant être récupérés dans la main en cours de combat, pouvant être posés par paire au lieu de seul ou autorisant a ne pas égaler la force adverse... Enfin, on trouve dans le jeu des personnages spéciaux : des mutants qui ne peuvent être joué que dans des conditions précises (force de l'attaque en cours, le fait d'avoir joué un minimum de cartes ...) et qui inversent les éléments, le combat passant par exemple de Feu à Terre.
Si un joueur se retire, le vainqueur gagne un ou deux dragons (selon le nombre de cartes jouées) : les dragons sont en priorité transférés du camp de l'adversaire à la zone neutre et s'il y a d'autres dragons a attirer, de la zone neutre au camp du vainqueur. Si un joueur possède les 3 dragons et doit en attirer, il gagne automatiquement la manche avec 4 points (le maximum possible), sinon la partie cesse lorsqu'un des deux joueurs est à cours de cartes

 Crédits

Année de publication 2004
Auteurs Reiner Knizia
Illustrateurs Franz Vohwinkel , John Matson
Éditeurs Tilsit , Kosmos , 999 Games , Fantasy Flight Games
Distributeurs ~
Collection ~
Code barre ~
Prix conseillé 22,00 €
Langue des règles français

 Ses récompenses

Aucune récompense trouvée

 Les avis positifs

Knizia période bleue
91/100 -
Harry Cover 
Magic à l'allemande
80/100 -
yahndrev 
Lapinesco
Pas mauvais
65/100 -
Lapinesco 
vs

 Les avis négatifs

 Dans les listes

Aucune liste

 Les sujets

Blue Moon - Légendes
[Blue Moon Legends / die Legenden von Blue Moon]
Dernier message ReiXou le 13 sept. 2016 à 15:44
Créé le mercredi 18 juin 2014 à 13:27
Blue Moon - Légendes
blue moon légendes
Dernier message Dicepool le 26 févr. 2016 à 13:44
Créé le dimanche 21 juin 2015 à 13:03