Big Shot

Big Shot

Édition 2001
Par Alex Randolph
Illustré par Klaus Wilinski
Édité par Ravensburger
2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs
10 ans et +
Âge
30 min
Temps de partie
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar
L'avis de Tric Trac sur ce jeu
Docteur Mops
Tric Trac team
10,0
Pour les pervers.

Description

Dans les années 1920 le marché de l’immobilier s’enflamme. Afin de faire fructifier votre argent vous allez essayer de devenir le décideur dans l’attribution des marchés d’une ville.
Le plateau de jeu représente une ville avec ses quartiers.
Chaque quartier possède une valeur propre en fonction de son placement. Evidemment les beaux quartiers sont les plus disputés.
En plus des quartiers, deux parcs pourront permettre de doubler les points des quartiers adjacents si vous arrivez à les contrôler.
Dégage de mon quartier !
Autour du plateau de jeu, ce trouve un parcours de cases. Au début de la partie, les pions des joueurs y sont répartis aléatoirement en petit tas de 4. Il est interdit de faire un tas qui ne contient que les pions d’un seul joueur.
Un promoteur symbolisé par un pion va se déplacer sur ce parcours suivant le jet d’un dé.
La case où il s’arrête contient donc 4 pions. Ceux-ci vont être mis aux enchères et le vainqueur de l’enchère pourra placer les pions où il le désire dans les quartiers, même si ce ne sont pas les siens…
Vendu !
Quand un quartier reçoit son septième pion, il est temps de savoir à qui il appartient.
Si un joueur possède une majorité à sa couleur, il est à lui. Mais si d’aventure, il y a égalité entre plusieurs joueurs majoritaires, c’est le suivant qui l’emporte.
On peut ainsi perfidement remporter des quartiers tandis que l’on a mis moins de pions dessus que les autres.
Par exemple si un quartier comporte 2 rouges, 2 bleus, 2 noirs et un blanc, c’est le joueur blanc qui l’emportera car les autres s’annulent !
Le big promoteur.
Quand tous les pions ont été répartis, chacun fait le compte des points de chaque quartier qu’il possède (éventuellement multiplié par un parc), il additionne son argent liquide et retranche les emprunts qu’il a pu faire à la banque.
Eh oui ! Car vous n’aurez jamais assez d’argent pour acheter tous les pions que vous souhaitez ! Il vous faudra emprunter, mais pas trop. En tout cas pas plus que les autres…


Ce que l'on aime
Aucun pour ou contre
Ce que l'on n'aime pas
Aucun pour ou contre

Les avis

7.29 
20 avis
Smiley 9
Smiley 1
Smiley 2
Like
un jeu vicieux
6,00 
Prof Choron 20 octobre 2002

Voici un jeu où l'on joue autant avec ses propres pions qu'avec les pions de l'adversaire. En effet il est parfois plus interressant de donner du pouvoir à un adversaire dans un quartier qu'edn prendre...

Les avis positifs

Pour les pervers.
10,00 

Voilà un jeu aux règles simples où la victoire n'est jamais acquise.Tous les coups sont importants à jouer, même quand il ne s'agit pas de jouer votre...

Ni big, ni short !
8,00 

Enfin, le voilà !Moi qui attendais le jeu de majorité de moins d'une heure qui me plairait !Vous trouvez Mykérinos et Louis XIV froids, vous n'avez pas...

Un brin trop calculatoire
6,00 

Outre le design, j'apprécie énormément le système d'enchères permettant de récupérer des jetons permettant ensuite de prendre des majorités (ah c'est méchant,...

Les avis négatifs

Un mécanisme simple, peu maitrisable pour les...
4,00 

Jeu d'Alex Randolf, Big shot est un jeu d'enchère et de majorité, assez malin. Le principe : A chaque tour 4 cubes (les lots sont différents et constitué...

Donnez votre avis !Lire tous les avis