Ce jeu est sorti le 24 févr. 2009, et a été ajouté en base le 18 nov. 2008 par shadow nemo

édition 2009
Par Corey Konieczka
Édité par Fantasy Flight Games et Edge Entertainment
Distribué par Millennium

Standalone 3 extensions 2 éditions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.
Docteur Mops

Death Angel : Prêt à jouer du blaster ?

Death Angel : Prêt à jouer du blaster ?

Monsieur Corey Konieczka nous avait déjà pas mal impressionné en s'essayant au jeu coopératif avec «Battle Star Galactica» et au semi coopératif avec, notamment, «La Quête des Terres du Milieu».
Impressionnés car l'adaptation de licence à succès en jeux de société n'a pas toujours laissé des œuvres impérissables. Et c'est toujours bien d'avoir de bonnes surprises.

Evidemment quand monsieur Konieczka (qui n'est pas le pseudo polonais de Knizia) a annoncé qu'il travaillait sur une adaptation de «Space Hulk» en jeu de carte et coopératif qui plus est; cela a fait se tendre plus d'une oreille.

« Space Hulk » est un jeu mythique des années 90 édité chez Games Workshop et réédité en 2009.
Il est très ouvertement inspiré du film Alien. A chaque partie, une bande de Space Marines armés jusqu'aux dents et au delà doivent allez empêcher le lait de déborder, sauver des copains, détruire un machin ou fuir dans un vaisseau infesté systématiquement de monstres bavants mais très costauds, durs et tout en griffes.

Default


Vous prenez donc avec vos partenaires une escouade de Blood Angels (les joueurs de W40 000 savent de quoi je parle). En fonction du nombre de joueurs, vous aurez des configurations de départ différentes.
Le but du jeu pour les Space Marines est d'atteindre la dernière carte lieu du paquet et de remplir les conditions de victoire de cette carte. Les joueurs gagnent également en éliminant tous les Genestealers dans la formation et dans les deux piles blip du dernier lieu.

On commence par choisir ses hommes en fonction des 3 cartes qu’ils peuvent utiliser.

Le jeu se déroule en tours qui se passent ainsi :
Tour de Jeu

Une partie se déroule sur plusieurs tours de jeu jusqu'à la défaite ou la victoire des Space Marines. À chaque tour de jeu, les joueurs effectuent les phases suivantes dans cet ordre :

* 1. Chaque joueur choisit en secret sa carte action pour ce tour.
* 2. Chaque joueur résout la carte action choisie en phase 1. Ces cartes sont résolues par ordre croissant en commençant par la carte numérotée la plus faible.
* 3. Chaque ESSAIM de Genestealers en jeu attaque le Space Marine avec lequel il est ENGAGÉ.
* 4. Le JOUEUR ACTIF pioche la première carte événement et la résout. Après avoir résolu la phase d'événement, les joueurs commencent un nouveau tour avec une nouvelle phase de choix des actions. On continue ainsi jusqu'à la victoire ou la défaite des Space Marines.

Default


En plus, les vaisseaux sont super mal foutu pour les grosses armure des Space Marines et ils ne peuvent avancer qu'en file indienne. Qui passe devant ?

L'aspect coopératif tient au fait que les cartes actions ne sont jouables qu'une fois et par un joueur. Il va donc falloir se concerter pour les utiliser au mieux.

Default


Les combats se résolvent simplement avec un dé spécial qui affiche des tête de mort et des chiffres de 1 à 5.
Lorsque vous lancez le dé pour attaquer, il vous faudra tomber sur l’icône du crane afin de toucher votre cible par contre, lorsqu’il faudra vous défendre, vous devrez avoir un résultat plus élevé que le nombre de cartes Genestealer dans l’essaim attaquant, si ce n’est pas le cas, votre Space Marine sera tué.

Space Hulk - Death Angel
Un jeu de Corey Konieczka
Édité chez Edge
Pour 1 à 6 Blood Angels d'au moins 14 ans
Disponible là maintenant
Prix conseillé : 25€

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (10)

Default
Dwarvin
Dwarvin

J'adore ce jeu que je pratique avec mon fils depuis qu'il a 10 ans (depuis 2 ans).

L'aspect coopératif permet de facilement raccrocher les débutants, sans qu'ils connaissent nécessairement les règles (les plus expérimentés sont alors un peu les Maîtres de Jeu). Les joueurs débutant se concentrent sur quel quartier "nettoyer" ou quel camarade tenter de sauver, garantie de vouloir rejouer.

Des morts ? Bah oui, il y aura forcément des morts et avant l'ouverture du 1er SAS on se demande qui en réchappera, les débutants ne sachant trop ce qu'ils vont rencontrer devant eux restent pleins de fougue et de défiance. Ils ne savent pas encore, les pauvres...

Les missions ne sont pas du tout évidentes (ratio de 50/50 de réussite à vu de nez) et requièrent une vraie coopération.

Metamatik a complètement raison : la tension devient très vite palpable (même en plein jour) parmi les joueurs : chaque camarade dévoré déclenche une irrépressible envie de flamber ces sal....ries de bestioles, au risque de se mettre soi même en danger ("Euh .... Au secours les gars !").

Ce jeu est une bonne consolation à l'absence de réédition digne de nom de Space Hulk à côté de laquelle je suis passé en 2009. "Ô rage, Ô désespoir !". Mais pourquoi si peu d'exemplaires ????

metamatik
metamatik

Première partie à 2 terminée.

Au risque de répéter ce qui s'est déjà dit, je suis très impressionné par le fait d'avoir retranscrit l'atmosphère oppressante du Space Hulk avec un "simple" jeu de cartes... Claustrophobie, tension qui monte... jusqu'au bain de sang final ;)

Après Starcraft et BSG, Corey K. est décidément pour moi un auteur incontournable.

Dod
Dod

Il me titille, ce jeu.

J'ai lu les règles mais j'avoue qu'une petite vidéo me permettrai de mieux jauger la chose.

Karbarz
Karbarz

Grillé par Bagatel, c'est AlienS le film :)

Sinon Death Angel, je l'ai ramené du Monde du Jeu après l'avoir essayé. C'est tendu et plein d'ambiance dedans. Nickel !

shadow hexagram

Je suis honnêtement époustouflé par l'ambiance qui ressort de ce jeu: stress, colère, claustrophobie, exultation lors du charcutage d'un genestealer, frustration lors d'un jet d'attaque loupé en mode solo, sont quelques unes des émotions que j'ai ressenti à chacune de la bonne douzaine de parties auxquelles j'ai pu jouer depuis mon acquisition, et ce il y a 3 jours de cela.

Et comme beaucoup d'entre nous, je suis un joueur de Space Hulk de la 1ère heure (jusqu'à la 3ème), mais de là à en arriver à reproduire l'ambiance du jeu original grâce à des cartes, messieurs, mesdames, chapeau bas!!!

Encore une fois, gloire à Fantasy Flight Games pour un jeu d'une qualité exceptionnelle!!

noro
noro

Et encore un excellent jeu de mister Corey... Fin et brutal à la fois, avec quelques trouvailles techniques que j'aimerais bien revoir dans d'autres jeux (les cartes instinctives notamment).

vnabet
vnabet

Acquis sur le stand Edge au monde du jeu. J'y joue donc depuis un peu plus d'une semaine.

Fan de la première heure sur Space Hulk, j'attendais vraiment de voir ce que cette adaptation allait donner (ouai je suis vieux...)

On retrouve tout ce qui fait l'ambiance de Space Hulk avec des mécanismes différents. Excellent jeu donc dans lequel on arrive même à se faire des frayeurs tout seul comme un grand.

Et oui, jouable tout seul, il ne perd rien de son intérêt, bien au contraire, il se transforme en exercice mental ou chaque action doit être mesurée pour voir son implication avec les autres actions jouée. Et oui les Terminators font aussi dans la cogitation ^^

Les règles paraissent effectivement un peu confuses à la première lecture, mais en fait c'est super fluide une fois acquises.

Très bon jeu donc, que je conseille vivement à tous les fans de la licence. Les autres, si vous aimez les challenges tactiques, ça peut vous intéresser.

bagatelle
bagatelle

Je dirais même le film Aliens

Potife
Potife

la lecture des règles seules, sans les cartes mises en place devant soi, est assez catastrophique. Mais avec le jeu déployé, ca va vraiment tout seul. C'est tendu, difficile, fin, plein de petits mécanismes très astucieux (soutien, débordement, avance de salle en salle). J'ai adoré.

Ingalls
Ingalls

Acquis avant hier et très pressé d'y jouer. Les règles ne sont pas les plus faciles à apréhender mais bon, on est un space marine ou on ne l'est pas...

J'ajoute à la description du docteur que certaines cartes impliquent un choix de la part du joueur qui l'a piochée... choix qu'il devra faire seul et ensuite assumer face aux autres joueurs... l'ambiance risque d'être tendue :-)