Ce jeu est sorti le 2 nov. 2003, et a été ajouté en base le 2 nov. 2003 par 20.100

édition 1986
Par Philippe des Pallières et Patrice Pillet
Illustré par Philippe des Pallières, François Bruel et Patrice Pillet
Édité par Jeux Descartes

Standalone 3 éditions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.
Tric Trac

1986, quelle année...

Vous ne voyez pas la vidéo ?

Les bloqueurs de pubs peuvent empêcher le bon fonctionnement du player vidéo. S'il y en a un d'installé sur votre navigateur, pensez à le désactiver.


Nous avons reçu Philippe des Pallières qui nous a raconté son année 1986. Pourquoi ? Parce que Monsieur Philippe nous l'a proposé et que nous avons sauté sur l'occasion pour fouiller un peu le passé... Une année intéressante qui nous permet de parler des grands anciens et de comparer avec aujourd'hui.
/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (16)

Default
biohazard
biohazard
@Dod
Frédéric Leygonie et Christian Lehmann, deux bons gros sacs à merde qui trouvaient du haut de leur 30 ans que dire du mal du jeu d'un gamin de 20 étant bien plus gratifiant que de promouvoir de bons jeux (et il y en avait des tonnes à l'époque : Shadowrun par exemple). Chance que les rôles ne se soient pas inversés, je serais en train de faire le médecin-beauf sur RMC. Quelle promotion !

Ah, c'était le bon temps.
shedu
shedu

Voilà une vidéo qui va souffler un vent de nostalgie à beaucoup de "grognard".



Je me souviens en 1986 on parlait surtout de livre dont vous êtes le héro et les deux grosses communautés étaient celles des Wargamers et des Rolistes.



C'est en 1988 que j'ai entendu parler des soirées Ludodélire par des joueurs de super gang.



Mais c'est seulement au début des années 90 que j'ai vraiment commencé à m'intéresser au jeu de plateau (le fautif fut "Dune" en 1993).

zedzed
zedzed

Interview très intéressante surtout pour moi qui ne prend pas le temps d'aller voir comment c'était "avant". C'est déjà tellement chronophage d'arriver à être à jour sur le contenu actuel !!



Vivement la prochaine interview de ce genre.

lauvier
lauvier
A quand des mémoires du jeu de société dit "moderne" ?
Un tel projet, mené par un écrivain-journaliste, sous forme de rencontre ou d'interrogations auprès des acteurs de ce que fut cette étrange, lointaine mais si familière période du début du monde du jeu de société ?
Un projet que je soutiendrai, à coup (coût) sûr, s'il le fallait en financement participatif !
Dod
Dod

Juste pour ajouter que le Monsieur qui avait vertement critiqué Bitume est le Dr Christian Lehmann, qui fût un temps chroniqueur dans Les Grandes Gueules sur une radio monégasque.

Dod
Dod

Joli retour en arrière :)



Noël 86, Armada était sous mon sapin. 2 ans avant, je découvrait les Livres dont vous êtes le héros et le jeu de rôles 1 an après. C'était fini pour moi, la passion du jeu ne devait plus me quitter. Puis arrivèrent Full Métal Planète, Space Hulk et Formule Dé, qui eurent fini de m'endoctriner.



30 ans de jeux "modernes" pour ma pomme :)

Gedeon34
Gedeon34

Vidéo très intéressante en effet !



[mode polemique ON]



Par contre, la parenthèse sur le prix des jeux me semble "étrange"... J'ai des vieux "jeux et stratégie" des années 80 avec des pubs descartes où l'on peut voir par exemple Diplomacy à 200 Francs... on est loin du montant d'un loyer, non ?



[mode polemique OFF]

-Midnight-
-Midnight-
16:35 c'est vraiment trop court, s'il vous plait encore.
Totoche
Totoche
Une nouvelle initiative sympa.
86 est aussi la naissance de ma fille Caroline.
Une belle année.
;o)
jmguiche
jmguiche

J'ai financé le berceau de la petite des Pallières.



:)



Et j'en ai fait joué du monde avec mon exemplaire d'armada !



 



C'est vrai qu'a l'époque, une sortie d'un nouveau IT, d'un ludodélire ou d'un Descartes, c'était un événement. Beaucoup de jeux "géniaux" à l'époque qui seraient considérés presque injouables aujourd'hui.



Il y avait aussi un vrai marché avec les Avalon Hill et les Wargames SPI pour les passionnés anglophones.