search
S'inscrire
Boîte du jeu : 1944 : Race to the Rhine

1944 : Race to the Rhine

settingsJaro Andruszkiewicz, Waldek Gumienny
brushPiotr Slaby
home_workDiablos Polacos, Phalanx Games, Asyncron Games
local_shippingPhalanx Games, Asyncron Games
Nombre de joueurs :1-3
Age :14 ans et +
Durée de partie :90 min
Langues :Français
    8,9

    Les avis

    boîte du jeu : 1944 : Race to the Rhine1944 : Race to the Rhine : Le renouvellement du Wargame est en marche!
    Il ne s'agit pas vraiment d'un wargame mais plutôt d'un jeu historique qui restitue la course vers le Rhin quelques mois après le débarquement en 1944 , afin de devenir le Général Libérateur! Le thème est déjà original et se joue de 1 à 3 joueurs, ce qui n'est pas non plus courant, de manière asymétrique, donnant à chaque Généraux une singularité par ses caractéristique et son parcourt. Ses mécanismes s'apparentent plutôt aux jeux de gestion modernes (à" l'Allemande") et rentre dans la catégorie des "Warteau"ici on va gérer le ravitaillement de ses armées, en l'acheminant avec un système de camions très bien trouvé , créant des embouteillages et compliquant la logistique, le tout ponctué d'événements sur la route, bien illustré et très immersif. Chaque joueur à son tour va diriger "les Boches" pour gêner ses adversaires. Découvert grâce à l'excellent article de Harrycover (merci à lui), j'ai failli craquer pour la VO quand Asyncron a eu la bonne idée de l'éditer en Français, dans une édition impeccable. Tout ceci fait de ce jeu unique, un challenge passionnant!

    studiordl

    25/02/2022

    10
    boîte du jeu : 1944 : Race to the Rhine1944 : Race to the Rhine : La logistique enfin traitée dans un jeu de gestion
    Excellent jeu de gestion où l'accent est mis sur la logistique est mise en avant pour arriver à progresser sur le plateau. Et cette logistique est vraiment importante puisqu'il s'agit d'un jeu de course en 3 adversaires qui jouent à tour de rôle le méchant pour entraver la progression des autres. Le matériel met bien dans l'ambiance. Mon seul regret concerne les règles que je trouve parfois pas assez clair.

    Schtroumpf_74

    20/06/2019

    9.8
    boîte du jeu : 1944 : Race to the Rhine1944 : Race to the Rhine : Old Blood & Guts VS Monty
    Excellente (et originale) idée des concepteurs d'avoir pris la course au Rhin que se livrèrent les grands chefs alliés (et rivaux) à partir de la fin de l'été 1944 pour en faire un jeu de gestion et d'optimisation des ressources. Attention : Race to the Rhine N'EST PAS un wargame ! Il n'y a aucun combat à proprement parler, les troupes allemandes ne peuvent au mieux que retarder l'échéance (très bien vu et historiquement réel). En tant que "vieux" wargamer ce jeu m'a séduit dès la 1re partie, de plus le matériel et l'artwork m'ont énormément plu. Par contre, à la différence des précédents avis, je trouve que le jeu ne fonctionne pas du tout à 2 joueurs et encore moins en solo.

    Zigimel

    25/09/2018

    8.6
    boîte du jeu : 1944 : Race to the Rhine1944 : Race to the Rhine : Une belle course d'en...foirés
    Ce n'est pas les fous de la route mais sous nos airs sérieux de généraux de guerre on s'en rapproche. Course haletante à souhait, wargame ? Non pas vraiment, en fait jeu de gestion de ressources, de logistique sur un thème super bien ressenti Bravo

    tt-a0d5b6f1cd9489b...

    04/04/2018

    9.7
    boîte du jeu : 1944 : Race to the Rhine1944 : Race to the Rhine : Fan de Guerre!!!!!
    Juste exceptionnel!!! un jeu de guerre incroyable, on joue contre le jeu et contre les autres joueurs mais impossible d avancer sans eux. faire la guerre c est une chose mais la victoire ne se fera pas sans ravitaillement , Le nerf de la guerre. Je N ai malheureusement pas eu l occasion de tester en mode solo mais on se laisse vite prendre au jeu. je recommande vivement , compter 2h minimum à 3 surtout si vous ne maitriser pas encore les régles. Seul defaut sont prix au vu de la quantité de matériel, mais la qulité du jeu est tel qu on lui pardonne ce petit excès

    Usk

    18/11/2017

    9.7
    boîte du jeu : 1944 : Race to the Rhine1944 : Race to the Rhine : Un jeu atypique très intéressant
    Race to the Rhine est un jeu étrange. Sous des apparences de wargame il cache un redoutable jeu de gestion et de planification. Reprenant les événements de fin 1944 avec la progression alliée vers l'Allemagne il s'agit d'une course entre trois armées alliées. Lors du jeu il y aura des combats liés à la rencontre avec des unités allemandes mas ici pas de dés pour déterminer leur issue : si vous disposez du carburant et des munitions nécessaires vous l'emportez. On comprend rapidement qu'il s'agit de former une chaine logistique efficace pour acheminer vers l'avant les ressources nécessaires. Et ce n'est pas simple: le nombre de camion est limité, les routes sont encombrées, il faut protéger ses arrières... D'autant que l'ennemi allemand est joué par vos concurrents qui se feront un malin plaisir de placer des embûches aux endroits stratégiques ou de miner votre avancée avec des contre-attaques. Pour gagner deux options : relier le Rhin avant que toutes les troupes allemandes soient déployées ou, par défaut, posséder le plus de médailles, obtenues lors des combats. Autre originalité du jeu : il ne se joue que de 1 à 3 avec une configuration optimale à 3 joueurs (il est cependant très bon à deux, je n'ai pas essayé le mode solo). Chacun des joueurs incarne un commandant allié avec des spécificité assez marquées : Patton est plus mobile et dispose de zones de ravitaillement intermédiaires, Montgomery ravitaille plus vite mais a son flanc ouest infesté d'Allemands et Bradley évolue comme un équilibriste entre les deux. Il faut donc adapter sa stratégie à son personnage ce qui garantit une bonne rejouabilité, augmentée par la sortie aléatoire de cartes et l'avancée allemande qui est gérée par les concurrents. Les premières parties servent à apprendre à déployer le flux logistique : il est assez fréquent d'arriver assez rapidement, tout fier, au bord du Rhin avant de s'apercevoir que l'on a pas les moyens de le franchir. Au bout de quelques (3 ou 4) parties on arrive à utiliser efficacement tout le potentiel disponible (troupes aéroportées, appui aérien...) et l'objectif devient atteignable mais c'est là que va se manifester la redoutable interaction du jeu. Il existe en effet une phase d'approvisionnement qui oblige à disposer de nourriture sous peine d'être immobilisé. Si lors des premières parties cette phase se déclenche automatiquement on apprend vite à la provoquer (en récupérant des camions même si l'on en a pas besoin) pour paralyser l'adversaire en plein milieu de sa montée en puissance logistique. Bien plus que les Allemands se sont alors vos concurrents qui ruineront vos espoirs de victoire. L'édition est remarquable avec du matériel parfaitement adapté en quantité et en qualité. Les règles sont claires mais denses. Si vous les lisez un peu vite vous risquez de sauter un mot qui va faire la différence. Dites vous que si lors de vos premières parties vous franchissez facilement le Rhin il doit y avoir un problème. Les parties durent entre 60 et 90 minutes et nécessitent une table assez grande car le beau plateau est imposant. Race to the Rhine est un jeu exigeant qui mélange efficacement des mécaniques ludiques rarement utilisées sur ce thème. Il est impitoyable avec les débutants et ne prend toute sa mesure qu'avec trois joueurs un peu expérimentés et motivés. Dans ces conditions, pas forcément simples à réunir, c'est un excellent jeu dont l'originalité et la qualité éditoriale font qu'il a sa place dans toute bonne ludothèque.

    BSI40

    05/08/2017

    8.9
    boîte du jeu : 1944 : Race to the Rhine1944 : Race to the Rhine : Excellentissime et... méconnu
    Pour ceux qui aiment les jeux-puzzle, l'asymétrie, la planification "ça passe ou ça casse" et la logistique, mais aussi se frayer un chemin dans des parcours multiples, la tension de la course, la confrontation indirecte retorse (ah les contre-attaques allemandes !), les impondérables du thème, l'Histoire et le traitement adulte de l'Histoire, un regard et des choix artistiques qui se démarquent du tout-venant "ravi de la crèche" des jeux de société contemporains, alors... "Race to the Rhine" (RttR) vaut qu'on s'y presse ardemment ! Un jeu d'une grande classe ; original et incisif, casse-tête et immersif. Il faut néanmoins savoir que RttR ne se livre pas d'emblée : les règles ne sont pas difficiles mais il faut plusieurs parties pour intégrer toutes les subtilités de la mécanique et apprendre à programmer ses coups de façon optimisée (l'opportunisme dans le jeu existe mais ne suffira pas pour remporter la victoire sinon par coup de chance face à des débutants, et donc sans mérite aucun), et encore quelques autres pour comprendre comment bien jouer chaque général allié. Car l'asymétrie ici est dirigiste (il faut l'accepter) : il n'y a pas mille manières de jouer sa couleur, chacune est un style de jeu, un scénario en quelque sorte, avec son ouverture. Il faut donc parvenir à identifier les sous-objectifs tactiques de son couloir de progression, sous peine d'avancer au petit bonheur la joie, patiner dans la semoule et au final avoir la sensation de subir l'aléa (qui est en grande partie contrôlable, et plus encore avec la mini-extension "Red Ball Express") et les contraintes logistiques. Cela ne peut se faire qu'au fil d'un apprentissage. RttR est donc un jeu qui se mérite. En ce monde de jouissance des danaïdes cela en arrêtera plus d'un. Mais une fois ce cap franchi (on prend du plaisir aussi dès la première partie hein, pour peu qu'on aime les trucs évoqués plus haut), la frustration devient pure stimulation, le jeu funambulesque et l'interaction savoureusement tendue – si tant est que les joueurs soient de niveau égal. Passé injustement sous les radars (au profit du pénible "Quartermaster" ?), RttR tranche pourtant avec brio sur l'utilisation majoritairement stéréotypée, et donc rassurante, de l'Histoire dans le jeu de société, décorum perpétuel de nos fantasmes d'enfants-rois. Ici, nous voilà dépaysés tout en étant ramenés à la réalité. Dès lors, exotisme youpi-kaï/sombre-geek et mécanos ludiques aux thèmes flottants sont renvoyés à leur platitude. Le réel, messieurs-dames ! NB : en dépit des apparences et afin de dissiper tout malentendu, ce jeu n'est PAS un wargame (les joueurs sont dans le même camp ; on fait la guerre ensemble contre le jeu, mais le combat en tant que tel n'est pas au centre du gameplay).

    Hyperborée

    11/05/2017

    8
    boîte du jeu : 1944 : Race to the Rhine1944 : Race to the Rhine : Bien pensé
    Le jeu est retranscrit bien l'époque et le thème par des règles bien conçues, un peu délicates à retenir au début. Malheureusement le jeu est un peu contraint au niveau du nombre de joueurs, mais ça permet de respecter le thème. Le matériel est de qualité. Pas forcément un jeu qui sortira très souvent, mais une expérience ludique originale.

    JabbaTheHatt

    27/10/2016

    9
    boîte du jeu : 1944 : Race to the Rhine1944 : Race to the Rhine : Je vais et je viens entre ton Rhin
    Une production de haut vol aussi bien pour la qualité matériel, l’ergonomie que l'habillage historique qui apporte un vrai plus. Un gros effort sur les cartes a été effectué, alors que les decks des 3 joueurs sont identiques dans leur composition, toutes les cartes comportent une photo différente. Le graphiste a utilisé des photos d'époques colorisées ce qui donne une ambiance surannée vraiment très bien vue. **des règles :** Le jeu se révèle relativement simple, bien que des petits détails importants viennent émailler celui-ci et nécessite quand même pas mal d’attention. L'explication ne prend pas plus de 10/15 minutes. c'est avant tout un jeu de gestion du ravitaillement et de prises d'objectifs le vainqueur sera celui qui atteindra le Rhin le premier avant que la contre attaque allemande soit accomplie sinon ce sera le joueur qui aura accomplie le plus de faits d'armes victorieux en gagnant le plus de médailles qui gagnera à son tour un joueur fait 2 actions parmi 6 : prendre du ravitaillement, prendre des camions, transporter le ravitaillement, bouger un de ses 3 corps d'armée, demander un soutien aérien, demander un parachutage de troupe. Le système est chafouin, on peut puiser dans les stocks alliés pour vider les ressources et en priver les autres. On va gérer la nourriture, le carburant et les munitions, mais aussi les camions pour les transporter et bien sur les mouvements même si finalement on doit rester plus ou moins dans le couloir historique en respectant les ordres du haut commandement, on peut piquer quelques objectif communs au voisin. chaque joueur a un deck identique dans lequel il va piocher au hasard les évènement au cours de la route, unités allemandes à combattre, soutien de la résistance française, faire face à une population affamée, ... donc seul l’ordre d'apparition changera entre les joueurs Il y a également un deck commun de cartes contenant les unités allemandes allant des unités de bases aux blindés. Les combats sont résolus simplement en dépensant les munitions et ressources exigées par les cartes rencontres. A la fin du jeu les joueur comptabiliseront les unités ennemies qu'ils ont détruites pour gagner des médailles supplémentaires. le mouvent consomme le carburant et il y a une "interphase" où l'on doit nourrir ses troupes sou peine de voir son corps d'armée immobilisé. à la fin de son tour le joueur joue la réaction des allemands en plaçant un marqueur d'armée allemande sur le plateau (en respectant des règles de poses) ou bien il peut décider de déclencher une contre attaque allemande sur un autre joueur en lui retirant un marqueur !! il y a des règles avancées pour la météo, pour des vétérans ... Il y a également une règle solo pas mal du tout **du gameplay :** Avec 2 actions a réaliser plus 1 action pour l'Axe à chaque tour de joueur, le jeu est assez fluide. L'interaction est bien présente et directe. Déjà, c'est une course et donc la compétition fait rage, ensuite sur le ravitaillement on peut en priver les autres voir même provoquer une phase spéciale qui peut paralyser les adversaires. A la fin de son tour, chaque joueur joue une action en faveur de l'Axe, autant dire que les 3 Alliés ne le sont que sur le papier !! Il y a un peu de hasard sur le tirage de son deck de "pursuit", mais on sait que l'on a le même que les autres et seul l'ordre sera différent. Les combats sont résolus automatiquement, donc aucune surprise à ce niveau. Les choix sont nombreux mais la clé c'est le ravitaillement ! **de l’équilibre :** Malgré des positions et des équipements très dissymétriques entre les joueurs, ça semble très équilibrés. Même Bradley, coincé au milieu, est loin d'être désavantagé. **du fond :** On a un jeu presque à l'allemande, aux mécanismes subtilement imbriqués. Par exemple la partie se termine à la fin du round où le dernier pion de l'axe a été placé (si aucun joueur n'a atteint le Rhin bien sur). Si on attaque un de ces pions, il retourne dans le pool. De même que l'ont peut placer un de ces pions ou bien faire une contre-attaque et retirer un pion non protégé d'un joueur. Ce qui offre aux joueurs une forte influence sur la fin de partie. En effet si personne n'atteint le Rhin le joueur possédant le plus de médailles gagne, Il va donc essayer d’accélérer la fin de partie. Autre exemple, il faut se déplacer vite, mais cela nous éloigne de notre base de ravitaillement, augmentant le temps pour faire remonter munitions, carburant et nourriture. On peut aussi foncer tête baissée, mais ça laisse notre ligne de ravitaillement sans défense et va permettre les contre attaque. Au dire des mes comparses bien plus férus d’histoire que moi, cela simule parfaitement les problèmes de l'époque, à savoir que des corps d'armée entiers étaient immobilisés faute de munitions ou de nourriture. En conclusion, ce n'est pas un wargame, mais c'est un jeu sur la guerre, les combats sont annexes mais pas secondaire. Reste que par son thème, il s'adresse tout de même à un public restreint. Un coup de cœur personnel, pas de doute.

    Harry Cover

    01/09/2016

    10
    Tous les avis

    publications

    autres sujets

    Race to the Rhine, Hex Rules #06Race to the Rhine, Hex Rules #06
    Vidéo Claire le jeu donne vraiment envie de se poutrer

    tt-a0d5b6f1cd9489b...

    04/04/2018

    Alinea, 1945 La Campagne du Rhin (3/3) : de les bibliographies et ludographies !Alinea, 1945 La Campagne du Rhin (3/3) : de les bibliographies et ludographies !
    Génial, moi qui pensais connaître un peu le sujet, ai été envoûté par ces vidéos. Fantastique ... merci

    tt-66b51b38b3579f8...

    12/08/2016

    race to the rhine règle VF par asyncronrace to the rhine règle VF par asyncron
    merci elles n'y étaient pas encore il y'a quelques jours

    tt-29305f6e5726f61...

    30/05/2016

    Asyncron, de le papotache !Asyncron, de le papotache !
    Il est vrai que si plus d'éditeurs faisaient une vidéo de ce genre, ce serait sympa pour y voir plus claire dans ce monde ludique continuellement en expansion

    TagadaImpact

    28/02/2015

    [Race the Rhine] Mouvement corps d'armée[Race the Rhine] Mouvement corps d'armée
    oui je confirme que c'est possible, en fait tu consommes le carburant de ta carte et tu choppes ensuite celui de la région .... ce qui revient au même que de consommer celui de la région .......... mais bon parfois un peu d'ordre ça fait pas de mal

    Harry Cover

    22/12/2014

    [1944 : Race to the Rhine] Règles VF.[1944 : Race to the Rhine] Règles VF.
    crow dog dit: Je viens de recevoir le jeu. Merci à Harry Cover pour la règle en français et à Régis pour la mise à disposition. Euh... c'est gentil, mais je n'y suis pour rien. Mais vraiment pour rien du tout. C'est Harry Cover qui a traduit la règle et l'a mise à disposition. Je me suis contenté de remettre le lien posté par Harry sur le thread 1944: Race to the Rhine dans la section Wargames.

    Regis_g

    30/10/2014

    [1944 race to the rhine] Arnhem[1944 race to the rhine] Arnhem
    Ok Merci!

    Bertrand Lecomte

    08/09/2014

    1944 : Race to the Rhine, la guerre autrement !1944 : Race to the Rhine, la guerre autrement !
    [[1944 : Race to the Rhine](https://www.trictrac.net/jeu-de-societe/1944-race-to-the-rhine)] Voilà un jeu pas comme les autres ! Tout d'abord, il se joue de 1 à 3 joueurs. Il a pour thème la 2nd guerre mondiale, là rien de surprenant, mais ce n'est pas un wargame. Personne n'y joue les forces de l'Axe, les joueurs y prennent le rôle des trois commandants alliés, Montgomery, Bradley et Patton et pourtant ce n'est pas un jeu coopératif. En effet, on y retrace la petite histoire dans l'Histoire, la période après la libération de Paris où les généraux alliés vont foncer vers le nord espérant traverser le Rhin avant Noël et mettre fin à la guerre très vite. Ce sera la mise ne pas du fameux Red Ball Express permettant le convoyage de ravitaillement vers les Armées alliées. S'engage alors une véritable course, attisée par une rivalité entre Montgomery et Patton. L'auteur avait tout d'abord centré son jeu sur cette rivalité, le jeu s'appelait d'ailleurs "Monty vs. Patton" mais il a voulu enrichir son jeu en y incluant le général Bradley. Historiquement, les trois généraux échouèrent dans cette course, Patton devant stopper son offensive fulgurante aux portes de Metz, faute de carburant que Bradley lui refusait. Le haut commandement préférera assurer le ravitaillement de Montgomery pour l'opération Market Garden. « Une pinte de sueur économise un gallon de sang. » de George S. Patton Revenons au jeu, tout d'abord c'est une production de haut vol que nous propose Phalanx (éditeur polonais), aussi bien pour la qualité matériel, l’ergonomie que pour l'habillage historique qui apporte un vrai plus à ce jeu. Un gros effort sur les cartes a été effectué, alors que les decks des 3 joueurs sont identiques dans leur composition, toutes les cartes comportent une photo différente, de même pour le deck de l'Axe où toutes les cartes sont uniques. Le plateau, très lisible, est agrémentée d'illustrations typées dessin de presse, sobre mais parfaitement dans le thème. Le graphiste a utilisé des photos d'époque colorisées ce qui donne une ambiance surannée vraiment très bien vue. Des règles : Le jeu se révèle relativement simple, bien que de petits détails importants viennent émailler celui-ci et nécessite quand même pas mal d’attention. L'explication ne prend pas plus de 10/15 minutes. C'est avant tout un jeu de gestion du ravitaillement et de prises d'objectifs Le vainqueur sera celui qui atteindra le Rhin le premier avant que la contre-attaque allemande soit accomplie (tous les pions de l'Axe posés) mettant fin immédiatement à la partie. Si tous les pions de l'Axe sont placés sur le plateau, le jeu prend fin également mais dans ce cas, ce sera le joueur qui aura accompli le plus de faits d'armes victorieux en gagnant le plus de médailles qui remportera la partie. Les joueurs disposent d'une carte représentant leur commandant recto-verso pour indiquer l'utilisation de la capacité spéciale propre à chaque commandant, d'une carte pour chacun de leur corps d'arme avec 6 emplacements pour y stocker le ravitaillement, d'un pion soutien aérien et d'un deck "Pursuit". A son tour, un joueur fait 2 actions parmi 6 : prendre du ravitaillement (Carburant, Munitions, Nourriture) prendre des camions, transporter le ravitaillement, bouger un de ses 3 corps d'armée, demander un soutien aérien, demander un parachutage de troupe. Chaque général a un "couloir historique" dans lequel il doit se déplacer, seules quelques villes clés sont communes avec le couloir du voisin. Ces villes "communes" sont des objectifs rapportant des médailles, le premier à en libérer une, se verra récompenser d'une médaille. Caque fois qu'il ibrée une région, il y place un pion à sa couleur créant ainsi des routes sécurisée que pourraint emprunter les camions de ravitaillement. Sous des aspects "gestion", le système est un peu chafouin, on peut puiser dans les stocks alliés pour y prendre des ressources et en priver les autres, encore une fois, cela colle parfaitement au thème. On va donc devoir gérer la nourriture, le carburant et les munitions, mais aussi les camions pour les transporter de notre base principale vers nos Corps d'armée battant la campagne, car la guerre est cruelle ; mais ça consomme pas mal au km !! Je vais et je viens ... Lors des mouvements des corps d'armée, représentés par un bloc en bois, le joueur va piocher des cartes dans son deck de "Pursuit" pour simuler les évènements aléatoire rencontrés en cours de route. Unités allemandes en fuite, soutien de la résistance française, faire face à une population affamée, stock de munitions, fausse alerte, etc. Les decks des joueurs sont identiques donc seul l’ordre d'apparition changera. Il y a également un deck commun de cartes contenant les unités allemandes, allant des unités de bases aux blindés en passant par des untités d'élites plus difficiles à vaincre. Les combats sont résolus simplement en dépensant les munitions et ressources exigées par les cartes rencontres pour les vaincres, ainsi une unité allemande en fuite demandera juste un pion de munitions tandis qu'une unité de blindés demandera 2 de munitions et un pion de carburant. (A la fin du jeu les joueurs comptabiliseront les unités ennemies qu'ils ont détruites pour gagner des médailles supplémentaires). L'interphase Grace à un mécanisme tout simple, l'auteur a réussi insérer un phase de "nourriture" sans que celle ci ne vienne plomber la fluidité du jeu. Cette interphase survient quand un joueur vide la réserve alliée de camion. On met alors le tour en pause, chaque joueur doit consommer un pion nourriture de la carte de chacun de ses corps d'armée sous peine d'être immobilisé tant qu'il n'aura pas été ravitaillé; ce qui peut être très pénalisant. Pour finir cette interphase, on remplit le stock de ravitaillement du plateau, et tous les camions utilisés sur la carte reviennent dans le Stock. Les joueurs progressent également d'un niveau en logistique améliorant ainsi leur capacité de transport de ravitaillement. Plus le jeu avance plus il sera complexe d'acheminer les ressources depuis la base principale en bas du plateau. Il existe cependant des petites bases aux capacités limitées le long du chemsin mais, il faudra les capturer car elles sont défendu ou faire bien faire un détour au risque de perdre trop de temps. La réaction de l'Axe A la fin de son tour, chauqe joueur doit jouer la réaction de l'armée allemande, soit en plaçant un pion unité, soit en lançant une contre-attaque. En début de jeu, on créee un stock de pions de l'Axe en fonction du nombre de joueurs. Ces pions seront ensuite placés lors de cette phase, soit adjacents à des régions d'outre-rhin soit adjacents à un pion déjà placé. Il est bien entendu qu'un joueur aura plutôt tendance à mettre ces pions sur le chemin des autres généraux afin de les ralentir. Si un joueur déplace un corps d'armée sur un de ces pions, il devra piocher une carte dans le deck de l'Axe et combattre l'unité figurant sur la carte. Le piosn sera alors remis dans la réserve. Si un joueur place le dernier pion de l'Axe, on fini le tour et la partie est terminée. Ceci implique que plus on combat plus la partie se prolonge. Au lieu de cela et si c'est possible, on peut faire une contre-attaque en retirant un des pions d'un joeur dans une région mal défendue. Cela peut couper ses lignes de ravitaillement et le cas échéant l'obliger à rendre une de ses médailles si c'est une région "objectif". A noter qu'en certaines circonstances (très rare), un joueur maladroit et imprudent peut alors se retrouver totalement encerclé et définitivement bloqué pour le reste de la partie !! Pour en finir Il y a des règles avancées pour la météo, pour des vétérans et je n'ai ni parlé des troupes aéroportées ni des zones fortifiées, et même une version solitaire qui utilise des dés.... sans être complexe ce jeu est très complet. J'ai eu un vrai gros coup de coeur et nous avons fait, avec plusieurs Trictraciens, une traduction que l'auteur va essayer de mettre (ou bien une traduction plus pro) dans des boites pour nos boutiques pour une édition franco-polonaise !!! * C'est avant tout un jeu de gestion avec une mécanique parfaitement liée à une thèmatique historique. Tout est en subtilité, l'interaction entre les joueurs est loin d'être secondaire même s'il ne s'agit pas d'un jeu d'affrontement. On pourrait lui reprocher une faiblesse sur son renouvellement, peut-être mais je pense qu'il fait partie de ces rares jeux où ce sont les joueurs qui apporteront ce renouvellement. Les options tactiques et stratégiques sont très nombreuses et variées, les situations de départ des 3 généraux alliés offre des défis et des problématiques bien différentes. Mais il faudra avoir de l'audace et prendre de court vos adversaires si vous voulez traverser le Rhin, le premier. D'ailleurs pour être complet, il est extrêmement difficile de travers ce fichu fleuve, certains s'en plaindront certainement, mais encore une fois, historiquement c'est très juste puisque personne n'y est arrivé, cela demandera donc pas mal de pratique et d'expérience pour y arriver ! Il ne me reste plusqu'espéré vous avoir donner envie de découvrir ce jeu un lien vers le forum : //www.trictrac.net/forum/sujet/1944-race-to-the-rhine-de-1-a-3-joueurs * et au passage je remercie Croc d'avoir usé de son influence pour que cela soit envisageable et envisagé. 1944 : Race to the Rhine Un jeu de Jaro Andruszkiewicz , Waldek Gumienny Illustré par Piotr Slaby Publié par Phalanx Games , Diablos Polacos 1 à 3 joueurs A partir de 14 ans Langue de la règle: Anglaise Durée: 90 minutes Prix: Non renseigné

    Harry Cover

    09/06/2014