Ce jeu a été ajouté en base le 9 nov. 2014

édition 2012

Standalone 2 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
5
réponses
0
follower
Par : petezahh | jeudi 8 novembre 2007 à 13:04
Default
petezahh
petezahh
Je lance ce sujet suite à une partie hier de Wallenstein qui a confirmé un avis que j'avais sur ce jeu.

Le mécanisme de planification qui limite le fait de prélever des impots et du blé une seule fois par tour limite l'effet win to win, obligeant le joueur qui possède le plus de province à une gestion équilibrée entre ses constructions et ses ressources, tout en ayant la peur de se faire attaquer, donc une necessité de renforcer ses provinces, et j'apprécie cette subtilité.

Par contre, à chacune de nos parties (à 4 presque exclusivement), un cas nous est arrivé systématiquement. Le joueur qui "foire" son début de partie, que ce soit à cause d'une petite erreur, ou plus souvent à cause d'une malchance dans les combats ne se relève pas. Il se trouve affaibli, se fait prendre rapidemant une ou deux povinces, et c'est l'avalanche. Il n'a plus assez de provinces pour obtenir de l'argent pour construire et attaquer/défendre. Bien souvent, il sait qu'il ne pourra remporter la partie, et fait alors le choix de se renforcer militairement pour tenter de chiper quelques provinces avec bâtiments pour sauver sa partie, ce qui souvent anihile les chances de victoire de l'un des protagonistes qui se retrouve frustré.

Je dirai que le mécanisme évite bien le phénomène de win to win, mais provoque un effet pervers de lose to lose, qui peut se révéler chiant pour le déroulement de la partie. En plus de ne plus pouvoir gagner, sa phase de planification est plus courte, et tandis que les autres réfléchissent dur pour bien répartir toutes leurs actions, il s'ennuie ferme.

Est ce que cette impression est un cas isolé dû peut être à notre façon de jouer ou est ce que cette situation vous est déja arrivée?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Tayorted
Tayorted
Perso, j'ai cru remarquer que ce genre de problème lose to lose, n'arrive qu'à ceux qui prenne Wallenstein/Shogun pour un jeu de conquête avant tout, et qui font deux combats systématiquement à chaque tour, alors qu'à mon avis le jeu est plutôt tendance un jeu de gestion/majorité.

Donc pour moi, lose to lose pour les combattants acharnés !, mais autrement je trouve équilibré avec en plus la possibilité de viser un peu le premier pour réduire les écarts (et donc possibilité aux derniers de revenir).

V'

PS : Ceci dit il faut quand même s'assurer de pouvoir récupérer de la thune à chaque tour (pour le blè cela m'a semblé un peu moins crucial)
Mon top
Aucun jeu trouvé
Scoubi
Scoubi
Je pense en effet que l'escalade vers le bas vient souvent d'un combat foiré. Après, il y a en effet une dégringolade et le joueur ne fait que de la figuration. C'est un peu dommage mais ça force à faire attention.
Mon top
Aucun jeu trouvé
petezahh
petezahh
On a bien compris que Wallenstein reposait plus sur un développement que sur les combats. En effet, la dégringolade provient souvent d'un combat foiré, qui n'était surement pas la meilleure solution, mais sortir complètement de la partie pour ça, c'est souvent dommage, les autres joueurs en patissant également
Mon top
Aucun jeu trouvé
palferso
palferso
Je n'attaque à Wallenstein qu'en supériorité numérique conséquente (calcul qui prend en compte les armées de chacun bloquées dans la tour). Ainsi, si par hasard je perds, je me retrouve forcément avec bon nombre d'armées bloquées dans la tour, ce qui me permet de compter sur des renforts mobiles utilisables pour attaquer depuis n'importe quelle région et/ou de calmer sérieusement les ardeurs belliqueuses de mes adversaires où que ce soit, circonstances dont je dois avoir prévu de pouvoir tirer profit (ah la planification à Wallenstein... :pouiclove: ). Je ne perds donc jamais de conflits que je provoque à Wallenstein ou, quand j'en perds, ils me servent à en gagner d'autres planifiés ou planifiables en amont. Sinon, comme toujours dans les jeux de ce type, si l'on joue son avenir à pile ou face, ou bien si l'on n'a pas su bien lire les retombées qu'impliquerait une défaite (autre attaque possible d'un adversaire à partir de cette déroute qui pourrait faire très mal, etc.), on n'a à s'en prendre qu'à soi-même.

Tayorted dit:Perso, j'ai cru remarquer que ce genre de problème lose to lose, n'arrive qu'à ceux qui prenne Wallenstein/Shogun pour un jeu de conquête avant tout, et qui font deux combats systématiquement à chaque tour, alors qu'à mon avis le jeu est plutôt tendance un jeu de gestion/majorité.


Pas mieux. Wallenstein/Shogun est un des plus beaux jeux qui ait été créé ces dernières années: un des plus originaux, intelligents, intéressants et un des plus riche en sensations ludiques variées (gestion, majorité, conquête, fun, stratégie, etc.).
Mon top
Aucun jeu trouvé