44
réponses
0
follower
Par : limp | mardi 28 août 2007 à 13:33
limp
limp
Suite à l'arrivée des dicos 2008 et de la mise en avant des nouvelles entrées, je me suis demandé si nous, nous n'avions pas nos néologismes personnels.
Alors suis je le seul ou avez vous les votre ?

Moi, même si je sais que ça n'existe pas, et ce depuis des années, j'intuite à mort (ex :"j'ai bien intuité sur ce coup là...")
Et vous, avez vous vos propres néologismes ?
Drax
Drax
"je me suis fait bio-piner!"
imagé, leger, de bon ton! aime bien, moi !
llouis
llouis
J'ai toujours bien aimé le croisement de "terroriser" et de "horrifier" en terrorifier :kingboulet:
Meeeuuhhh
Meeeuuhhh
Ben oui, un jeu plout-driven.

Mais ça date de pas longtemps, ça.

Sinon j'utilise pas mal de régionalismes, qui sont des néologismes pour beaucoup, mais ça, c'est autre chose.

[Edit] Mais bon sang de suis-je bête alors ! J'utilise couramment superfétatoirement pour qualifier une chose qui est faite de façon superfétatoire, et puis bien sûr, sur le modèle du fameux merdre de Jarry, je dis cnon, ptutain, cnonnard, slaloperie, saperliploplette parce que sinon, les mots originaux, qui sont très très moches, je ne les utilise pas. Evidemment, jneune au lieu de jeune parce que jeune, c'est quand même assez injurieux, non ?
Rémy-lee
Rémy-lee
j'ai de mon côté quelques néologismes maison :

des ceraises = mix entre cerises et fraises !!! très bon fruit d'ailleurs !

c'est nuze = mix entre naze et nul !!! C'est lorsque c'est vraiment nul...

mais alors le truc qu'on adore faire entre pote c'est mettre "bif" à la fin de certains mots pour renforcer la chose..... une sorte de superlatif... pardon superlabif !!!

Dégoutebif = être super dégoûté
Assurebif = quelqu'un qui assure à mort
Hallucinebif = quand tu es sur le cul tellement t'hallucine

Bien ludiquement, Rémy-lee-bif
vinz
vinz
Rémy-lee dit:mais alors le truc qu'on adore faire entre pote c'est mettre "bif" à la fin de certains mots pour renforcer la chose..... une sorte de superlatif... pardon superlabif !!!
Dégoutebif = être super dégoûté
Assurebif = quelqu'un qui assure à mort
Hallucinebif = quand tu es sur le cul tellement t'hallucine
Bien ludiquement, Rémy-lee-bif

Tiens, moi, pour mes superlatifs, j'utilise à toutes les sauces le préfixe "sur-" : je suis surdégoûté, c'est surnul ce truc, c'est surbon ce jeu, etc...
Bon, je l'utilise de moins en moins, aussi : avec l'âge, je dois avoir tendance à surtempérer mes propos...
petezahh
petezahh
Dans le même genre, j'ai un pote devant un match de foot qui sort:

On est overdominés là, ou encore, on est stardominés là, comprendre: on est mal, on va bientot s'en prendre un.
Rémy-lee
Rémy-lee
Vinz dit:
Tiens, moi, pour mes superlatifs, j'utilise à toutes les sauces le préfixe "sur-" : je suis surdégoûté, c'est surnul ce truc, c'est surbon ce jeu, etc...
Bon, je l'utilise de moins en moins, aussi : avec l'âge, je dois avoir tendance à surtempérer mes propos...


tu connais Nico !!! on ne peut pas faire autrement que d'utiliser des superlabifs pour exprimer les choses :D

Ps : Je te félicitebif pour la parution de ton roman !!! :wink:
vinz
vinz
Rémy-lee dit:tu connais Nico !!! on ne peut pas faire autrement que d'utiliser des superlabifs pour exprimer les choses :D
Ps : Je te félicitebif pour la parution de ton roman !!! :wink:

Voilà pourquoi je sous-utilisais ces néologismes : il faut que je vous sur-vois un peu plus (pour peu que vous soyez pas pris en otage par le petit Sam).
Bon aller, j'arrête la digression et je laisse ce topic reprendre son cours normal...
Budnic
Budnic
Pas de néologisme perso en tête pour l'instant, mais j'ai beaucoup aimé celui de ma fille : "dodoztam".

En fait, c'est du franco-hongrois. On lui dit toujours qu'elle va devoir aller faire dodo qu'elle a incoporé le mot à sa syntaxe hongroise : l'infinitif du verbe en -zni, le passé marqué par le -t- et la première personne en -m, mais sur base d'un mot français : "dodo".
Bref, elle invente un verbe mais le conjugue parfaitement ! (à trois ans, c'est pas mal !)
limp
limp
un verbe qu'on aimerait tous conjuguer à tous les temps à la première personne du singulier, c'est clair...
kouynemum
kouynemum
au printemps, on a vu fleurir des expressions telles que "trichitude" ou "sagitude" autour de nos tables.

mais, c'est très saisonnier finalement
grolapinos
grolapinos
Mon suffixe de superlatif, c'est plutôt -man, genre, je suis dégoûtman, je suis claqueman, c'est gravman...

Sinon, il y a le "je m'en contrebranle" de Fulgan que j'ai tendance à utiliser ces derniers temps.

J'aime beaucoup le "perce-ovaire" de ma chérie pour faire pendant au traditionnel "pète-c...".

Et puis, pour parler d'un truc bien, "ça tue son yaya". C'est un mélange de "ça tue son chien" et de "yaya", mot employé naguère par la petite fille de Fulgan pour désigner tout être vivant, de son chat à son grand-père.

Enfin, pour un truc vraiment superbe, j'aime bien utiliser hyperbe.
MOz
MOz
Un verbe employé depuis des années : nuller, c'est-à-dire mal jouer, faire des erreurs. D'où le nom dérivé : une nullerie, c'est-à-dire une erreur, un coup mal joué. :D
Fadest
Fadest
limp dit:Et vous, avez vous vos propres néologismes ?

Moubourrage, c'est dans le dico 2008 ?
Sinon, fut un temps ou j'utilisais des mots ou expressions québecoises.
ElComandante
ElComandante
Budnic dit:Pas de néologisme perso en tête pour l'instant, mais j'ai beaucoup aimé celui de ma fille : "dodoztam".
En fait, c'est du franco-hongrois. On lui dit toujours qu'elle va devoir aller faire dodo qu'elle a incoporé le mot à sa syntaxe hongroise : l'infinitif du verbe en -zni, le passé marqué par le -t- et la première personne en -m, mais sur base d'un mot français : "dodo".
Bref, elle invente un verbe mais le conjugue parfaitement ! (à trois ans, c'est pas mal !)


dans le même genre la petite dernière (17 mois) m'a sorti cocodile, version simplifiée et croisée de crocodile et cocodrilo. C'est vrai que ce R qui se balade d'une langue à l'autre, c'est gavant.
Cookie128
Cookie128
Si ça peut te rassurer, même les enfants ne parlant que le français la font couramment (cocodile).

Dans le genre animalier, quand Luc était petit on a eu droit à:
- Tu mets ma chanson préférée ?
- C'est quoi ta chanson préférée ?
- "Je ne suis pas un blaireau"
Balavoine a dû s'en retourner dans sa tombe...
MOz
MOz
Mon groupe de joueurs utilisent également le verbe "kigner" pour lequel on distingue deux sens :
1. copier, recopier, plagier. Muse a kigné sur Radiohead.
2. tricher, violer les règles du jeu. Jean-Charles a gagné la partie en kignant.
limp
limp
Moi petit, c'était le "yayou" mais c'est super dûr à prononcer.
Sinon, j'appelais les pâtes les "allo-allo" car on avait celles en formes de combiné de téléphone.

Et le "poupou", vous connaissez ?
Chez nous, c'était le lait au chocolat et tout ce qui va avec quand ça remplaçait un repas le midi ou le soir (de mémoire, surtout le soir)
Ah, le poupou, c'était la fête !
ynys
ynys
Vinz dit:
Tiens, moi, pour mes superlatifs, j'utilise à toutes les sauces le préfixe "sur-" : je suis surdégoûté, c'est surnul ce truc, c'est surbon ce jeu, etc...
Bon, je l'utilise de moins en moins, aussi : avec l'âge, je dois avoir tendance à surtempérer mes propos...


moi c'est pas les superlatif mais je mets systematiquement re- devant mes verbes quand je le fais une seconde fois.

je re-bois
je re-vais à la cuisine ...
Fadest
Fadest
ynys, de l'équipe des 7 secondes dit:
Vinz, de l'équipe des 7 secondes dit:...

je mets systematiquement re- devant mes verbes


Voyons voir, re-7
Ah tiens, ça marche :kwak:

Jeune (et encore maintenant en fait), je disais dordognots au lieu de périgourdins. Qu'est ce que ça énervait mes cousins :lol:

Sinon, je connais un consultant qui met du people sur le floor, mais ce n'est pas vraiment un néologisme, juste du consultantisme. A ce sujet, je pense que les marketingueux de TT ont plein de mots qu'ils utilisent dans leur boulot, non ?
Monsieur Lapin
Monsieur Lapin
ca me rappelle un pote qui s'était fait louder d'un stage en cabinet de conseil et à qui son manager avait expliqué: "Tu n'inpute pas assez d'added value dans l'équipe".

Il avait éclaté de rire.
Maurice la Grammaire
Maurice la Grammaire
Je n'utilise pas mais j'ai découvert : "ça poutre" ou "vous poutrez". Id est, c'est trop bien, vous êtes génial, etc.Au début j'ai flairé un sous-entendu scabreux, mais non (ouf).
limp
limp
Monsieur Lapin dit:ca me rappelle un pote qui s'était fait louder d'un stage en cabinet de conseil et à qui son manager avait expliqué: "Tu n'inpute pas assez d'added value dans l'équipe".
Il avait éclaté de rire.


Mon entraineur de hand, quand on se faisait laminer en plein match nous criant "ça va viendre, ça va viendre"
Ca ne faisait rire que lui...
kouynemum
kouynemum
Philippe dit:Je n'utilise pas mais j'ai découvert : "ça poutre" ou "vous poutrez". Id est, c'est trop bien, vous êtes génial, etc.Au début j'ai flairé un sous-entendu scabreux, mais non (ouf).


par ici, se faire poutrer, ça veut plutôt dire se faire latter la face. :skullpouic:
fabericus
fabericus
grolapinos dit:Sinon, il y a le "je m'en contrebranle" de Fulgan que j'ai tendance à utiliser ces derniers temps.


Je l'utilise aussi (origine indépendante et 100% bretonne) mais j'ajoute généralement "avec une pelle à cake".

Sinon fut un temps j'employais les verbes "ouiner" (de "ouin", exemple : "ça y'est, il passe en mode ouinage..." = ça y'est il fait sa pleureuse) et "winner" (de "to win" : être un winner de la gagne, winnage, un coup qui winne, etc.). L'homonymie étant -bien entendu- le petit plus qui-va-bien.

D'ailleurs, tiens, ben oui, il y a aussi l'adjectif "qui-va-bien" (kivabien en orthographe modernisée) : le coup kivabien, le bonus kivabien, etc.

Hyperbe c'est joli, je le note...

J'aime bien aussi dire "mouver popaul" pour dire bouger un pion/cube/etc; mais j'essaye d'arrêter : dès fois on me regarde bizarrement.
fabericus
fabericus
Kouynemum dit:
Philippe dit:Je n'utilise pas mais j'ai découvert : "ça poutre" ou "vous poutrez". Id est, c'est trop bien, vous êtes génial, etc.Au début j'ai flairé un sous-entendu scabreux, mais non (ouf).

par ici, se faire poutrer, ça veut plutôt dire se faire latter la face. :skullpouic:


Pareil. Et pas joliment.
Fulgan
Fulgan
fabericus dit:
grolapinos dit:Sinon, il y a le "je m'en contrebranle" de Fulgan que j'ai tendance à utiliser ces derniers temps.

Je l'utilise aussi (origine indépendante et 100% bretonne) mais j'ajoute généralement "avec une pelle à cake".

Ah tiens, je n'avais pas l'impression de l'avoir piqué à qui que ce soit, celui-ci.
J'aime bien aussi dire "mouver popaul" pour dire bouger un pion/cube/etc; mais j'essaye d'arrêter : dès fois on me regarde bizarrement.

C'est vrai que quand on joue à autre chose que Tempus...
grolapinos
grolapinos
Ah, et j'oubliais : plein de mots chez moi récupèrent un suffixe en "ouillot", "ouillasse" ou "ouillou", avec des variantes en "aillasse", en "aille" ou en "asse".

Exemples :

"J'ai la dallouille"
"On se fait un petit gangouillot ?" (pour le Gang of Four, bien sûr)
"Il est où le bébouillou ?" (là, c'est mon fils que je cherche)
"On se fait une barbaquaille ?"
"File moi une tranche de saussiçonnasse"
"Faut arroser les plantasses"
"Vire-moi cette saloperie de chaisasse que je passe l'aspirouille".

Faut reconnaître que vu de l'extérieur, ça doit être absolument insupportable.
Entilzar
Entilzar
Le "ça poutre" au sens "c'est génial" est issu du magazine de jeux video Joystick, quand l'équipe a subi un renouvellement suite à un départ massif des rédacteurs, il me semble.

Personnellement, pas trop de néologisme, ou alors je n'y fais plus assez attention. Plutôt des jeux de mots idiots qui sont devenus la norme, comme "un Caca Collé" pour une certaine boisson gaseuse, ou un "Savatte ?" en guise de salutations.
Merome
Merome
Dans le genre de terrorifié cité plus haut, il y a frigorigelé, que j'utilise chaque fois que je me couche dans ma chambre non chauffée l'hiver.
Brr
muriel
muriel
et bien la prochaine fois qu'on vous regardera bizarrement lorsque vous employez un néologisme, dites tout naturellement : "oui, c'est un moi-isme ", sur le modèle du belgicisme, c'est un mot employé uniquement par "moi".

Peut aussi se décliner pour donner "toi-isme" et même "prénom-isme"

ex : Frigorigelé est un Meromisme

Sinon, un de mes collègue utilise "ça biche", qui signifie "ça poutre" :lol: