Krazey
Krazey
Paru aujoudh'ui il parait...


Ces nouveaux jeux de société qui font fureur


LA PIÈCE est petite mais conviviale. Aux murs, sur les rayons, des centaines de coffrets de jeux de société sont rangés. Au fond, c'est la ludothèque. En bas, une affiche du « Seigneur des anneaux » sur le mur trône à côté d'authentiques épées rouillées… Bienvenue à Fireball, nouvel antre parisien des accros des jeux de société et plus particulièrement des jeux de rôles qui font actuellement un tabac chez les moins de 30 ans. Assis autour d'une table, trois jeunes se concentrent. Les dés roulent. Des petites pièces en bois multicolores représentant des maisons et des bateaux changent de main. Ce jeu, les Colons de Catan, vient d'Allemagne où il s'est vendu à 3 millions d'exemplaires et il commence à avoir du succès en France. « Cela ressemble au Monopoly en mieux, mais le hasard y tient beaucoup moins de place, c'est un vrai jeu de stratégie où il faut apprendre à gérer la pénurie et faire des échanges pour se construire une colonie », explique Karis l'un des joueurs.
Testez avant d'acheter
A côté, sur une autre table, deux joueurs se sont lancés dans une partie de Magic, un jeu de carte style Heroïc Fantasy aux règles très complexes pour le néophyte. « Il faut se plonger dedans » souligne Karis. Alexis qui « tient la boutique » est comme tous ceux qui travaillent à Fireball, un mordu. « Ici, on vend des jeux de cartes, des figurines en plastique de type Warhammer, des jeux de rôle mais surtout tous ces nouveaux jeux de société qui plaisent car il y en a pour tous les goûts. » Exemple : Dvonn (35 €) à mi-chemin entre les échecs et les dames ou encore Tamsk (45 €), qui se déroule avec des sabliers que l'on ne doit pas laisser se vider. Notre préféré : la Guerre des moutons (20 €). On doit constituer des enclos fermés avec le plus grand nombre de moutons possibles à l'intérieur, le but étant d'entraver son adversaire. Fonctionnant sur le principe du domino, ce jeu est accessible aux petits et aux grands et une partie peut se dérouler en un quart d'heure. Ouvert depuis le mois de décembre dernier, Fireball ne désemplit pas. Les étudiants du quartier viennent faire une partie entre leurs heures de cours mais les familles sont de plus en plus nombreuses à venir tester ces jeux. D'autant plus qu'il n'y a pas d'obligation d'achat. Alexis veut avant tout faire partager sa passion. Si vous voulez découvrir les dernières nouveautés, ne venez pas le samedi, c'est plein. Mais le jeudi en fin d'après-midi et en soirée, des tournois gratuits sont organisés. « On peut très vite devenir accro, prévient Joseph, 19 ans. Maintenant, je passe dix heures par semaine ici. » Fireball, ouvert de 11 à 20 heures du lundi au vendredi, 11 à 22 heures le samedi, 15 à 18 heures le dimanche. 3, rue Monsieur-le-Prince, (VI e ). Métro Odéon. Tél. 01.43.25.36.88. www.fireball.fr. Jeux de 7 à 45 €. Possibilité de louer des jeux et de vendre les siens. Tournois gratuits le jeudi soir à 18 h 30 tous les quinze jours. Prochain tournoi gratuit le 6 mars.
Agartha
Agartha
Le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle fait parler d'elle cette pitite boutique. A peine 3 mois et déjà célèbre !!
En tous cas elle le mérite car les p'tits gars qui s'en occupent sont de véritables passionnés et l'ambiance et toujours au rendez vous (même tard dans la soirée .... ou plutot tot le matin, hein Thomas, c'est dur le jeudi soir :wink: )

Agartha, qui aime bien les boules de feux :D