Default
Le Zeptien
Le Zeptien
Monsieur Bilbo dit:Ca fait des mois qu'elle prend la poussière sur mes étagères et que je n'ai toujours pas eu le courage ne serait-ce que de lire les règles... :(
As-tu trouvé que les tuiles spéciales et les cartes rajoutaient beaucoup de hasard ? Et si non, penses-tu que tu préfereras jouer à long terme avec ou sans l'extension ?


Je confirme en partie ce que dit le collègue Palf. Bon, en dehors du fait que j'ai pris une grosse ratatouille, j'ai été très convaincu par les nouvelles tuiles. Les tuiles n'ajoutent pas plus de hasard je pense. Par contre, l'idée des cartes me plaît moins.
On ne les a pas toutes jouées évidemment, mais elles se révèlent incontournables....surtout si tes adversaires en tirent souvent.

MAIS, elles ajoutent un peu trop de chaos à mon goût dans un jeu que je trouve très bien comme cela... et en plus, c'est un petit peu trop pour ma petite tête, très sollicitée déjà par les différentess problèmatiques posées par Reef. Dommage car sans les cartes, on peut pas jouer notamment les jolies (et bien utiles) crevettes bleues..
Donc, sur cette première partie, je suis pas fan des cartes, mais entièrement conquis par les nouvelles tuiles, comme celles qui grignotent automatiquement du corail : de belles petites saloperies, que l'on peut contrer cependant.
palferso
palferso
Monsieur Bilbo dit:As-tu trouvé que les tuiles spéciales et les cartes rajoutaient beaucoup de hasard ? Et si non, penses-tu que tu préfereras jouer à long terme avec ou sans l'extension ?


Le côté génial avec la tuile étoile (à avoir en main d'emblée), les tuiles pleine mer, x2, rochers et crevettes bleues est qu'elles bouleversent le rapport à l'espace qu'on avait avec le jeu originel donnant un jeu vraiment différent et superbement mouvant de ce point de vue (un côté maritime de vagues qui déferlent pour laisser en se retirant un paysage maritime et écologique différent). Les cartes sont un mécanisme artificiel de plus dans un jeu qui en regorge. C'est indéniable. Cependant, elles ne me semblent pas aussi décisives que je ne le pensais d'abord parce qu'elles coutent la peau des fesses (c'est là qu'on se rend compte que perdre une tuile est douloureux), elles sont très limitées (3 en main maximum) et même les pouvoirs de certaines ne me semblent pas aussi disproportionnés que je ne les trouvais de prime abord. Enfin, comme c'était la première partie, on a joué à cartes découvertes pour en découvrir un maximum ensemble et en fait, cela m'a semblé fonctionner parfaitement. Par exemple, Philippe avait la carte qui dégage le nombre de tuiles en excédent d'un corail supérieur à 9 tuiles. Ne le sachant pas (option cartes cachées), il aurait pu me faire très mal sur un gros corail (chaos). Le sachant (notre "variante" cartes découvertes), il m'a tout de même sacrément limité puisque du coup, je ne pouvais faire de grands coraux tant qu'il avait cette carte en main. Et comme quasiment toutes les cartes peuvent être utilisées pour jouer avec les crevettes bleues (un sacré plus en terme de protection et donc de conception/construction de coraux mais aussi en terme de tension puisqu'elles peuvent être bougées par d'autres), j'ai plutôt été agréablement surpris par l'apport ludique des cartes.
Voilà M'sieur pour les premières impressions! :^: :wink:
bilbo
bilbo
Merci pour votre retour tous les deux ! :wink:

Du coup j’ai parcouru un peu les règles, et moi aussi le chaos potentiel généré par les cartes m’inquiète un peu, alors que face à ça il y a pas mal de bonnes idées… dommage qu’on ne puisse pas jouer l’extension « à la carte » (enfin, sans les cartes pour le coup ! :clownpouic: ). Votre compromis qui consiste à jouer cartes découvertes me plait plus dans la mesure où on garde ainsi la possibilité de s’adapter, tout en se mettant à l’abri des mauvaises surprises.

Je pense que j’essaierai les premières parties plutôt comme ça, voire en jouant cartes visibles dès le début du jeu avec possibilité de choisir les cartes que l’on achète…
palferso
palferso
Monsieur Bilbo dit:Du coup j’ai parcouru un peu les règles, et moi aussi le chaos potentiel généré par les cartes m’inquiète un peu, alors que face à ça il y a pas mal de bonnes idées…

Je crois qu'il faut voir l'extension comme un élément qui donne des sensations différentes du jeu de base. Et comme le jeu de base n'a strictement aucun chaos, c'était quasiment forcément l'élément avec lequel il fallait jouer pour changer la texture du truc tout en en conservant le goût... Je n'ai rien contre un peu de folie quand cela reste relativement maîtrisable (et c'est le cas avec les cartes découvertes).
Pour moi, le principal défaut de cette extension est qu'elle rajoute un nombre de points de règles et de mécanismes à un jeu qui en fourmille déjà, la réservant stricto sensu aux joueurs expérimentés et ultra fans de Reef. D'un point de vue plus personnel, l'autre défaut est l'augmentation assez sensible de la durée de jeu le réservant en ce qui me concerne aux configurations 2 ou 3 joueurs maximum.
Monsieur Bilbo dit:Votre compromis qui consiste à jouer cartes découvertes me plait plus dans la mesure où on garde ainsi la possibilité de s’adapter, tout en se mettant à l’abri des mauvaises surprises.

Oui. Je pense que la clé pour constamment maîtriser la part de chaos introduite par les cartes est là: on sait constamment à quoi s'en tenir, on peut toujours jauger qui peut faire quoi avec ses cartes.
Monsieur Bilbo dit:Je pense que j’essaierai les premières parties plutôt comme ça, voire en jouant cartes visibles dès le début du jeu avec possibilité de choisir les cartes que l’on achète…


Alors par contre, je ne suis pas du tout pour laisser le choix des cartes car à mon avis, cela laisse la voix ouverte vers un jeu bien plus lourd encore et surtout, un peu systématiquement stéréotypé quant au choix des cartes (tout le monde fonce vers les mêmes, délaisse les mêmes) et donc quant au rythme et aux teintes qu'auront les parties (chacun "pioche" mécaniquement ses cartes au début et chaque partie commence avec les mêmes cartes en jeu un peu pareillement réparties). L'intérêt des cartes réside dans leur aspect Card Driven puisqu'elles peuvent être utilisées pour leur pouvoir intrinsèque ou pour les crevettes bleues. Il y a donc toujours une utilisation pertinente à en faire si on prend la peine d'y réfléchir (on n'a pas à être immensément créatif pour piocher 3 tuiles du sac (lucky dip) ou pour poser des tuiles sur le plateau sans avoir à utiliser de larve (free growth) par exemple...). Composer avec ce que l'on pioche fait donc souffler à mon avis un vent bienvenu d'adaptation dans un jeu qui ne comptait pas jusqu'alors beaucoup d'imprévu. De plus, ceux qui ont des cartes "fortes" (les cartes sans crevettes notamment) et qui vont les utiliser pour leur pouvoir intrinsèque vont se priver de pouvoir jouer sur et avec les crevettes bleues (et dieu sait qu'elles ouvrent des perspectives sur un plus long terme à mon avis au moins aussi puissant que nombre de cartes...).