Par : Mattintheweb | lundi 11 décembre 2006 à 12:07
Default
Mattintheweb
Mattintheweb
Bon, rien d'extraordinaire, mais je me dis que ça peut en consoler quelques uns... ;)
10. Il est généralement facile de trouver des gens pour le faire avec vous.
9. Si vous êtes fatigué, vous pouvez arrêter et reprendre plus tard exactement où vous en étiez.
8. Vous pouvez faire ça vite-fait sans ressentir de honte ou de culpabilité.
7. Lorsque vous ouvrez un livre, vous n’avez pas à vous inquiéter de qui l’a ouvert avant vous.
6. Avec un petit café vous pouvez faire ça toute la nuit.
5. Si vous ne finissez pas un livre, vous ne serez pas surnommé “allumeur” pour autant.
4. Vous pouvez le faire tout en mangeant et en regardant la télé.
3. Vous ne vous sentez pas gêné si vos parents vous surprennent en train le faire.
2. Vous n’avez pas à poser votre bière pour le faire.
1. Si vous n’est pas sûr de ce que vous faîtes, vous pouvez toujours demander de l’aide à votre colloc’.
Maurice la Grammaire
Maurice la Grammaire
En fait, je m'inquiète parfois de qui a ouvert un livre avant moi.

Tu aurais pu ajouter que les études entraînent un plaisir de contemplation qui s'adresse à la partie supérieure de notre être, l'intellect, et que donc c'est bien plus agréable que le sexe, qui ne concerne que notre corps - partie de nous-mêmes finalement assez ordinaire et qui ne nous distingue pas beaucoup du saumon ou du chêne. Enfin, bon, c'est ce que dit Aristote, mais je ne suis pas vraiment convaincu de cette intensité du plaisir contemplatif... :roll:
Mon top
Aucun jeu trouvé