Ranger

Aucune catégorie
De Bill Gibbs
Édité par Omega Games
jusqu'à 1
Joueurs
12 ans et +
Âge
60 min
Temps de partie
33,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Acheter chez CulturaBouton pour acheter sur Boutique Ludique
Janos
Janos
Bonjour,
Je me permet de créer cet discussion pour demander des conseils à un maximum de personnes:
En janvier, après mon CDD, je vais me retrouver au chômage. Et plutôt que de rechercher de nouveau un travail directement j'aurai voulu profiter de ce temps sans travail pour trouver un moyen d'améliorer une de mes lacunes : L'anglais.
Je ne suis pas très mauvais en Anglais mais j'aimerai vraiment m'améliorer suffisamment pour pouvoir le parler convenablement et pouvoir rajouter la petite ligne sur mon CV "Anglais Parlé et écrit" mais également personnellement que cela puisse me servir dans la vie courante.
Seulement voila je sais qu'il y a énormément d'alternative pour remédier à ça (j'ai fait quelque recherche sur internet et demander à quelque personne mais la plupart de ceux à qui j'ai demandé ont procédé par Erasmus) et je me dit que partir à l'étranger (dans un Pays d’Europe quelques mois) serait la meilleure solution.
Avez-vous déjà réalisé ce type de projet ou connaissez-vous des structures (société ou association) qui le permette ?
Voilà, pour le moment ce n'est qu'a l'état d'idée et c'est pour cela que j'essaye de demander un maximum de renseignement afin de développer ce qui pourrait devenir un projet.
En vous remerciant d'avance pour vos réponses
P.S.: Bon si je suis pas sur le bon forum hésitez pas à me le dire :)
jeremie
jeremie
anglais parlé et écrit, sur un CV autant ne pas faire d'erreurs d'orthographe.
Après cette phrase ne veut pas dire grand chose, ce que les employeurs veulent maintenant c'est un score au TOEIC / TOEFL.
Partir c'est certain que c'est idéal, mais c'est plus facile pour un étudiant en Erasmus. Il y a l'Australie qui a un système bien adapté à ce type de projet : le visa vacances travail. Bon leur accent est assez spécial par contre.
Pour travailler l'oreille il y a les séries non sous titrées (ou sous titrées en anglais si c'est trop dur). Ca aide vraiment pas mal pour la compréhension orale et la prononciation.
Lapinesco
Lapinesco
Janos, c'est indiscret de te demander de développer ton parcours?
Janos
Janos
@Jeremie : Oops effectivement ça le fait moyen, je rectifie ça merci.
@Lapinesco : Pour expliquer dans les grandes lignes mon parcours j'ai fait essentiellement des études dans le secteur commercial (BTS MUC en alternance et une licence professionnelle toujours plus ou moins dans le secteur commercial) accompagné de pas mal de stage (petite boutique et également GSS).
Cependant à la fin de mes études j'ai fait plusieurs boulots (Fast food, des remplacements en boutique, du travail en usine et là je sors d'un CDD de 8 mois dans un centre d'appels prestataire de dépannage pour un opérateur portant à la fois le nom d'un fruit et d'une couleur :D )
Voilà
LorDjidane
LorDjidane
C'est une légende qui avait cours avant qu'Internet n'existe qu'il faut partir à l'étranger pour apprendre une langue. Je t'invite à passer du temps sur le blog de Benny Lewis (fluent in 3 months) et ensuite de te perdre sur quelques blogs d'autres "fans de langues" pour voir que non, partir est très très très loin d'être nécessaire.
christophej2
christophej2
A titre perso, après 7 années d'anglais à l'école, mon niveau était pitoyable.
J'ai cumulé un manque de motivation et un certain jemenfoutisme qui ont fait que mon niveau était ridicule.
Et puis j'ai commencé par l'allemand que je parlais bien alors je ne voyais pas l'interet d'apprendre l'anglais.
Bref, il se trouve que j'ai eu l'opportunité de travailler aux US.
Je tente l'entretien malgré mon niveau et je tombe sur un francais, donc je fais l'entretien en francais. Quelques échanges en anglais lui feront vite comprendre mon niveau mais le gars m'a clairement dit que ca ne le dérangeait pas et que j'apprendrais très vite sur place.
Me voila parti pour 2 ans
Je dirais qu'il m'a fallu 1 mois pour connaitre les bases et pouvoir discuter avec nimporte qui de nimporte quoi.
Hormis mon contact francais, personne ne parlais francais, que ce soit au boulot comme en dehors. Je n'étais pas en milieu universitaire.
Pour apprendre, j'ai utilisé 2 méthodes.
Au début TV + sous titre anglais afin de voir l'orthographe et entendre la prononciation des mots en meme temps. Très pratique.
Et sinon, parler, parler et encore parler.
Les anglosaxons sont très tolérants avec ceux qui ne parlent pas bien l'anglais. Ils ont l'habitude et font beaucoup d'efforts.
En 3 mois, je n'avais plus aucun problème pour parler et mon vocabulaire s'était énormément enrichi.
Cela fait plus de 10 ans et aujourd'hui, dans mon boulot, je parle mieux l'anglais que la plupart de mes collègues qui ont pourtant fait moulte stages et autres formations. Au niveau de la compréhension par contre, on est pareil.
De mon expérience, si tu veux juste comprendre l'anglais à l'oral comme à l'écrit, pas besoin de partir.
Si tu veux le parler, il faut partir. Si possible, t'isoler des autres francais pour progresser plus rapidement.
Je suis un scientifique et pas mal de mes collègues ont fait des thèses/post docs en anglais mais ils ne le parlent pas bien car ils sont restés entre francais.
Au final, tu n'as pas le choix, si tu veux le parler, il faut pratiquer... Ecouter les autres ne suffira pas.
Bonne chance :)
Lapinesco
Lapinesco
Janos dit:@Jeremie : Oops effectivement ça le fait moyen, je rectifie ça merci.
@Lapinesco : Pour expliquer dans les grandes lignes mon parcours j'ai fait essentiellement des études dans le secteur commercial (BTS MUC en alternance et une licence professionnelle toujours plus ou moins dans le secteur commercial) accompagné de pas mal de stage (petite boutique et également GSS).
Cependant à la fin de mes études j'ai fait plusieurs boulots (Fast food, des remplacements en boutique, du travail en usine et là je sors d'un CDD de 8 mois dans un centre d'appels prestataire de dépannage pour un opérateur portant à la fois le nom d'un fruit et d'une couleur :D )
Voilà

Merci pour ta réponse, et désolé du délai pour la mienne.
Là comme ça, vu ce que tu décris en quelques lignes (et c'est bien normal, on est sur un forum) je pense que la future brique que je poserais c'est celle de faire attérir ton "projet professionnel" (comme on dit, en gros ce que tu veux faire :p).
Si c'est repartir vers d'autres horizons, dans un contexte différent et que cela est l'opportunité de parler anglais (et donc de l'améliorer) je trouve cela bien.
Si c'est juste pour mettre un anglais fluent à ton arc, je pense que cela ne vaut pas le coup.
Donc, si tu veux juste parler un très bon anglais, tu peux t'en tirer (avec de la motivation car tu n'es pas laché dans un environnement qui te "forcera", cela sera à toi d'aller chercher les choses, de te les imposer, etc.) en restant ici, en parallèle tu te poses pour voir où t veux aller coté professionnel et tu t'engages aussi là dessus.
Si tu veux partir à l'étranger, pour repartir (tenter autre chose) et en profiter pour améliorer ton anglais, je trouve cela valable aussi bien entendu, juste que le question originelle me semble être : "qu'est ce que je veux vraiment faire plus tard"
Adrienph
Adrienph


Bonjour,
Réponse un peu tardive mais qui sait, ça pourrait aider quelqu’un.
Pour prouver son niveau en langue il est bon de passer un examen et de l’inscrire, comme par exemple le TOEFL ou le TOEIC. Si vous avez fait des stages vous pouvez aussi les inscrire. Vous pouvez aussi noter votre niveau : A1, A2, B1, B2, C1, ou C2. Si vous ne connaissez pas votre niveau vous pouvez avoir une idée en faisant un test rapide sur le site de Cambridge, pour plus d’information sur les niveaux il y a cet article http://debuterlanglais.com/niveaux-anglais/ .
Partir à l’étranger pour apprendre l’anglais est une très bonne idée et ca va booster l’apprentissage. Je me souviens qu’avant de partir j’avais appris pas mal de vocabulaire et je savais structurer mes phrases. J’étais plutôt bon à l’écrit mais quand j’ai pris l’avion et que j’ai atterri à Heathrow, j’ai communiqué avec agent de l’aéroport et la je savais que je devrai tendre l’oreille pour pouvoir “capter”. Après un mois avec que de l’anglais dans les oreilles, je comprenais beaucoup mieux et même ma prononciation avais changé.