343
réponses
6
followers
Par : Uphir | dimanche 8 septembre 2019 à 00:41
bobbylafraise
bobbylafraise
Vrai et dommage car quel touchdown du rookie des Broncos alors que le défenseur était bien placé en écran et avait la balle.

Bobby en glandouillant
Mon top
Aucun jeu trouvé
Uphir
Uphir
Yep... les Broncos en plus sont décimés par les blessures. Je crois que Noah Fant s'est blessé en plus sur le match, comme si cela ne suffisait pas. Quant aux Jets, si Adam Gase finit la saison, je ne comprends pas...
Mon top
Aucun jeu trouvé
bobbylafraise
bobbylafraise
Y' a beaucoup de blessés, décidément ! L'arrêt prolongé et les exigences de ce sport sûrement. J'espère que ça ne va pas trop rebattre les cartes même si un peu de surprise pourrait être sympa.

Bobby en attendant sa pizza.
Mon top
Aucun jeu trouvé
NaHO
NaHO
bobbylafraise dit :Y' a beaucoup de blessés, décidément ! L'arrêt prolongé et les exigences de ce sport sûrement. J'espère que ça ne va pas trop rebattre les cartes même si un peu de surprise pourrait être sympa.

Bobby en attendant sa pizza.

Manque de préparation, c'était assez prévisible avec ce manque de camps d'entrainement, et ce training camp final très particulier, avec contacts limités et sans présaison.

A cela s'ajoute les cas positifs, comme Cam "Supercovidé" Newton, qui a la veille de sa rencontre contre les champions en titre va devoir rester chez lui...

Mon top
12 à 99 ans
9,0
14 avis
13 ans et +
9,3
3 avis
10 ans et +
8,5
49 avis
13 ans et +
9,1
56 avis
10 à 99 ans
9,1
141 avis
12 ans et +
10,0
2 avis
12 ans et +
9,0
416 avis
bobbylafraise
bobbylafraise
On est d'accord !
Mon top
Aucun jeu trouvé
Uphir
Uphir
bobbylafraise dit :Y' a beaucoup de blessés, décidément ! L'arrêt prolongé et les exigences de ce sport sûrement. J'espère que ça ne va pas trop rebattre les cartes même si un peu de surprise pourrait être sympa.

Autres "conséquences" de cette pré-saison particulière, les défenses sont à la peine en ce début d'année. Les équipes encaissent beaucoup, beaucoup plus de yards que les saisons précédentes. Le fait de ne pas avoir pu s'entrainer avec contact y est probablement pour quelque chose; tu peux répéter tes gamme, mettre en place ton playbook, à un moment, même à l'entrainement, faut se rentrer dedans.

Honnêtement, je ne pensais pas que ces summer camps tronqués impacteraient autant les équipes.

En attendant, le report du Chiefs-Patriots est un coup dur; c'était l'une des belles affiches de la soirée ! Bears-Colts passent à 22h25; Nick Foles contre la meilleure défense de la ligue actuellement, ça a son charme, mais moins qu'un Mahomes vs les meilleurs DBs de la NFL.

Mon top
Aucun jeu trouvé
Uphir
Uphir
Les dimanches se suivent... et ne se ressemblent pas ! Après une week III que j'avais trouvé emballante, j'avoue que cette quatrième semaine de la saison régulière m'a beaucoup moins enthousiasmé, avec une deuxième partie de soirée assez soporifique, avouons-le. Il faut dire que le report de deux grosses affiches (Patriots at Chiefs et Steelers at Titans) n'a pas aidé. Mais tout ne fut pas négatif, loin de là, et quelques rencontres sont sorties du lot.

Depuis le temps que je chronique à mon humble niveau la NFL, je ne crois pas avoir eu l'occasion de dire beaucoup de bien d'un match des Browns, alors il est temps que cela change ! Hier, Cleveland a livré une énorme prestation face à des Cowboys dans le dur. Tout a commencé par un magnifique trick play au cours duquel Jarvis Landry s'est transformé en passeur décisif pour Odell Beckham Jr. Le ton était donné...

Landry to OBJ - TD Browns !

Mais Dak Prescott est en forme en ce début de match et rapidement, Dallas égalise puis passe devant grâce à des touchdowns de CeeDee Lamb (5 réceptions, 79 yards, 2 TDs) et Amari Cooper (12 réceptions, 134 yards, 1 TD); 14-7.

On pense alors que les choses vont rentrer dans l'ordre mais c'est sans compter sur la capacité des Cowboys à se torpiller. Deux ballons perdus dans le deuxième quart-temps profitent immédiatement aux Browns qui s'envolent avant la pause; 14-31. Et le troisième quart-temps se poursuit sur les mêmes bases; 14-41 à 15 minutes de la fin.

La messe semble dite, mais c'est sans compter sur Dallas, déjà habitué aux folles "remontada" lors de la victoire face aux Falcons en deuxième semaine (40-39, après avoir été menés de 20 points). Les Cowboys retrouvent soudainement des couleurs et inscrivent trois touchdowns de suite sans encaisser de nouveau point; à un peu plus de trois minutes de la fin, ils ne sont qu'à une seule possession d'écart (38-41) et le miracle semble possible.

Mais c'est sans compter sur Odell Beckham Junior, auteur sans aucun doute de son meilleur match depuis qu'il a signé à Cleveland. L'ancien "g-men" crucifie la défense texane sur un nouveau trick play qui aurait pu, aurait dû, mal tourner; mais OBJ transforme un "tackle for loss" en superbe touchdown.

Odell Beckham Jr - amazing TD

Dak Prescott se fait intercepter sur la dernière possession ce qui scelle le sort du match. Ce matin, les Browns sont à 3-1 ce qui ne leur était pas arrivé depuis 2001. Les Cowboys, eux, ont perdu la tête de la NFC Est. Je reviens sur les stats d'OBJ, homme du match hier soir: 5 réceptions, 81 yards, 2 TDs et 73 yards au sol, 1 TD.

Si Dallas peut pleurer ce matin, c'est que sans proposer un jeu extraordinaire, les Eagles ont décroché leur première victoire de la saison en battant l'équipe B des 49ers. San Francisco, toujours décimé par les blessures, a cédé dans le dernier quart-temps alors qu'ils menaient 14-8. Nick Mullens a lancé deux interceptions et perdu un fumble, et la OL a également failli, laissant les défenseurs adverses sacker leur quaterback à 5 reprises. Si le retour de George Kittle a été remarqué (191 yards, 1 TD), le tight-end était trop seul pour freiner Philadelphie qui s'impose 25-20.

Superbe bataille aérienne en Floride, où les Buccaneers de TB12 (30/46, 369 yards, 5 TDs, 1 Interception) ont longtemps été malmenés par des Chargers au sein desquels Justin Herbert est en train de s'imposer au poste de quaterback titulaire. Le rookie signe un match à 20/25 à la passe, pour 290 yards, 3 TDs et 1 Interception. A mettre à son crédit, cette superbe bombe de 72 yards pour Jalen Guyton...

Justin Herbert - 72 yards TD for Jalen Guyton

... malheureusement, le dernier mot revient au vétéran et Tampa Bay s'impose 38-31. La mauvaise nouvelle en revanche vient de la blessure d'O.J Howard qui s'est déchiré le talon d'Achille et est donc out pour le reste de la saison.

Lancés à la poursuite des Buccs, les New Orleans Saints ont connu une entame de match difficile, rapidement menés par les Lions 0 à 14. Mais Détroit est capable du meilleur, et surtout du pire, et va encaisser 35 points sans réagir. Le baroud d'honneur dans les dernières minutes du match sera sans espoir. Les Saints s'imposent 35-29 mais restent toutefois peu rassurant en comparaison de ce que l'on pouvait attendre d'eux.

Eux, en revanche, se sont rassurés; sérieusement rossé par les Chiefs, les Baltimore Ravens ont repris leur marche en avant en battant facilement la Washington Football Team 31 à 17. Les "corbeaux" ont mis un peu de temps à rentrer dans le match, mais n'ont au final pas souffert. Lamar Jackson (14/21, 193 yards, 2 TDs, 1 Interception à la passe et 53 yards, 1 TD à la course) a même cédé sa place en fin de rencontre à son backup. Du côté de Washington et après les critiques de son coach, Dwayne Haskins (32/45, 314 yards, 1 TD à la course) s'est offert un sursis et n'a pas perdu de ballon.

Ils continuent de gagner... et sont à 4-0 !

Les Seattle Seahawks se sont imposés chez les Dolphins 31 à 23, mais ce ne fut pas une mince affaire. Si la défense s'est montrée rassurante après des prestations inquiétantes depuis le début de la saison (un seul touchdown concédé et deux interceptions provoquées), l'attaque s'est longtemps heurtée à la défense locale. Résultat, Miami reste dans la course grâce au pied de son botteur (5/5 au field goal): 15-17 pour Seattle dans le dernier quart. C'est le moment choisi par les visiteurs pour accélérer; un premier touchdown de Moore donne enfin un peu d'air aux hommes de Pete Carroll et sur le drive suivant, la défense intercepte pour la deuxième fois de la soirée Fitzpatrick. Russell Wilson (24/34, 360 yards, 2 TDs, 1 Interception) fait fructifier le turnover qui se conclut par un touchdown au sol de Chris Carson. 31-15 à ce moment là, et le dernier touchdown de Miami est trop tardif pour changer la donne.

De plus en plus à l'aise dans leur costume de leader de l'AFC Est, les Bills l'emportent chez les Raiders, 30-23. Josh Allen continue de montrer ses progrès, avec encore un match réussi; 24/34, 288 yards, 2 TDs et 1 TD au sol. A l'inverse des semaines précédentes, cette fois-ci, la défense ne s'est pas relâchée. Josh Jacob a été limité à 48 petits yards et la "D" de Buffalo a également volé deux ballons à Las Vegas. C'est en deuxième mi-temps par ailleurs que cette défense a fait la différence en limitant à 3 petits points l'attaque adverse sur quatre possessions (deux turnovers, et un stop sur 4ème & 1). C'est la deuxième défaite de suite pour les "noirs et argents", une série qui agace Derek Carr, pas content en conférence de presse.

Les Chicago Bears étaient également à 3-0 avant hier soir et auraient pu rejoindre le club prestigieux des franchises à quatre victoires; mais face à la meilleure défense de la ligue depuis le début de la saison, Nick Foles, nouveau quaterback starter pour Chicago, n'a pas trouvé la faille; 26/42, 249 yards, 1 TD, 1 Interception. Dans ce match fermé et dominé par les défenses (au moins une escouade qui fonctionne chez les "ours"), ce sont les Colts qui ont eu le dernier mot et qui l'emporte 19 à 11.

Autre match très défensif, les Los Angeles Rams ont mis du temps à battre les (pourtant faibles) Giants 17 à 9. Un match qui restera surtout dans les anales pour la violente bagarre ayant éclaté au coup de sifflet final entre Jalen Ramsey (Rams) et Golden Tate (Giants). Une rivalité sportive ? Pas du tout ! Le fait est que Ramsey est sorti avec la soeur de Tate, a eu deux enfants avec elle, et l'a plaqué alors qu'elle était enceinte du troisième; une attitude peu cavalière que Tate n'a pas vraiment apprécié, ce qu'il avait fait savoir par médias interposés. Résultat, les deux hommes en sont venus aux mains à la fin de la partie, avant d'être séparés par leurs coéquipiers. Une rencontre à oublier donc, sauf si on aime la boxe !

Ils la tiennent enfin !

Joe Burrow (25/36, 300 yards, 1 TD, 1 Interception) et les Bengals ont remporté leur première victoire de la saison en battant les Jaguars 33-25. Le quaterback rookie, accessoirement le premier QB débutant à réussir trois matchs de suite à au moins 300 yards de production à la passe, a été bien aidé par un Joe Mixon très efficace au sol. Le running back termine le match avec 151 yards de production à la course, 2 touchdowns, et également 30 yards et 1 touchdown à la réception.

Du sol, il en fut question également entre les Vikings et les Texans. Face à la plus mauvaise défense contre la course de la ligue, Minnesota ne s'est pas posé de question et a couru, couru, couru et encore couru... Dalvin Cook s'est donc fait plaisir en portant 27 fois le ballon, pour 130 yards de production et 2 TDs. Pourtant, les hommes de Bill O'Brien ont bien cru au miracle; sur la dernière action et alors que l'écart n'était "que" de 8 points, Kyle Fuller réceptionne le cuir dans la peinture... avant que le touchdown ne soit invalidé pour une absence de contrôle total du ballon durant le processus de réception (oui, cette règle est bizarre et toujours soumise à interprétation). Minnesota remporte donc son premier succès de la saison (31 à 23), et Houston plonge un peu plus à 0-4; un bilan que la seule difficulté du calendrier ne peut pas totalement expliqué.

Enfin, les Cardinals se sont encore fait surprendre ! Après des débuts prometteurs et une victoire contre les finalistes du dernier Super Bowl en ouverture de leur saison, Arizona s'est incliné 21 à 31 face aux Panthers qui sont quant à eux sur une trajectoire inverse avec deux victoires de rang pour équilibrer leur bilan à 2-2.

Ce soir, exceptionnellement, deux matchs. Le Chiefs-Patriots initialement prévu hier, sans Cam Newton, positif au Corona Virus, et le Monday Night Football entre les Packers et les Falcons; selon toute vraisemblance, Kansas City et Green Bay devraient demain matin faire partie des équipes à 4-0.
Mon top
Aucun jeu trouvé
bobbylafraise
bobbylafraise
Encore merci pour ce résumé assez exhaustif. Ils vont bien finir par se reprendre en défense mais en attendant ce mode "puissance de feu d'un croiseur en attaque" me plait bien.

Bobby en se goinfrant des dernières framboises de l'année du jardin.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Uphir
Uphir
J'avais misé sur Adam Gase (NY Jets) ou Dan Quinn (Atlanta Falcons), mais c'est Bill O'Brien, le coach des Houston Texans, qui est le premier à prendre la porte cette année. Certes, il y a ce bilan de 0-4, et certes, il y a l'incompréhensible trade de DeAndre Hopkins aux Cardinals cet été, mais cela reste malgré tout une demi surprise tant BOB avait jusqu'ici échappé aux foudres du boarding staff malgré un manque de progrès flagrant de l'équipe et une gestion assez calamiteuse de l'effectif. Objectivement, le bilan d'O'Brien à la tête des Texans n'est pas mauvais; en 6 ans, il a emporté quatre fois la division pour autant de participation en playoffs sans jamais passer plus d'un tour (2 victoires, 4 défaites). J.J Watt est le dernier rempart d'une défense qui n'effraie plus grand monde, et Deshaun Watson est désormais la seule pépite de l'attaque... jusqu'à ce qu'il se lasse de faire le punching ball (déjà 16 sacks encaissés cette saison, pire bilan de la ligue). Pire, O'Brien a offert des choix de 1er tour de draft pour les deux prochaines années en échange de joueurs qui ne performent pas pour le moment, en tout cas pas au niveau de ce qu'ils ont coûté. Il fallait probablement virer O'Brien, il n'était clairement plus l'homme de la situation, mais l'avenir ne s'annonce pas meilleur pour ceux qui vont lui succéder.

A part ça, dans le double Monday Night Football...

Il n'y a pas eu de surprise et ce soir, Kansas City et Green Bay ont rejoint les équipes à 4-0.

On connait la qualité de la défense des Patriots et pendant une mi-temps, elle a posé de gros soucis à l'attaque des Chiefs, limitant les champions à deux coups de pied victorieux (6-3 à la pause). Mais privée de Cam Newton, l'attaque de New England a aussi peiné à inscrire des points et dès que les Chiefs ont accéléré, les hommes de Bill Belichick n'ont pu suivre le rythme. KC s'impose 26-10 sans vraiment souffrir.

Ce fut encore plus simple pour les Packers; 403 yards de gain en offense, aucun ballon perdu, 4 touchdowns lancés pour Aaron Rodgers qui semble enfin apprécier le système de Matt LaFleur. On était sceptique sur les choix de draft de Green Bay mais clairement, la vie est belle pour le moment dans le Wisconsin.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Uphir
Uphir
Avant un nouveau dimanche de NFL, un retour rapide sur le match du jeudi soir qui a vu Tom Brady perdre (à nouveau) contre Nick Foles ! Dans un match plutôt défensif, les Bears l'ont emporté sur les Buccaneers 20 à 19. TB12 a bien eu le dernier drive mais il s'est heurté à une bonne défense de Chicago, qui dans l'ensemble ne lui a pas fait de cadeau (3 sacks encaissés). Statistiquement, Tampa Bay a malgré tout livré une plus belle copie que son adversaire, mais il manque sans doute encore un peu d'expérience à jouer ensemble pour emporter ce genre de rencontre.

A part ça, Anthony Lynn a officialisé la titularisation de Justin Herbert au poste de quaterback. Sans être un grand fan des Chargers, je suis contente pour Herbert qui a montré de très belles choses depuis qu'il a remplacé Tyrod Taylor.
Mon top
Aucun jeu trouvé
bobbylafraise
bobbylafraise
TB12 ira-t-il en playoffs cette saison ou se reposera-t-il pour en enchaîner d'autres jusqu'à ses 50ans ? heart

Bobby après la branlée de Djoko plutôt ennuyeuse.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Uphir
Uphir
bobbylafraise dit :Bobby après la branlée de Djoko plutôt ennuyeuse.

Oui, cela n'avait pas l'air fameux...

Mon top
Aucun jeu trouvé
NaHO
NaHO
Uphir dit :
bobbylafraise dit :Bobby après la branlée de Djoko plutôt ennuyeuse.

Oui, cela n'avait pas l'air fameux...

Pareil, cette aprèm j'ai regardé l'entrainement de Nadal pendant 2h avant de me rendre compte que c'était contre le No1 mondial qu'il jouait...

Mon top
12 à 99 ans
9,0
14 avis
13 ans et +
9,3
3 avis
10 ans et +
8,5
49 avis
13 ans et +
9,1
56 avis
10 à 99 ans
9,1
141 avis
12 ans et +
10,0
2 avis
12 ans et +
9,0
416 avis
bobbylafraise
bobbylafraise
Heureusement qu'il jouait de la main gauche ! 

Bobby après un excellent croissant au fromage.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Uphir
Uphir
bobbylafraise dit :Heureusement qu'il jouait de la main gauche ! 

Ah ah, énorme celle là mon Bobby !

Mon top
Aucun jeu trouvé
bobbylafraise
bobbylafraise
Merci, merci cher ami !
Mon top
Aucun jeu trouvé
Uphir
Uphir
NFL Week 5, et beaucoup d’émotions hier soir sur les terrains de la Football League. Des émotions positives, certes, mais aussi négatives… TD Actu soulignait dans ses leçons de la semaine le destin croisé d’Alex Smith et de Dak Prescott, et c’est bien cela que moi aussi j’ai envie de retenir de ce dimanche de compétition.

En novembre 2018, Alex Smith, qui avait quitté Kansas City pour Washington, est victime d’une double fracture tibia-péroné sur un sack. S’en sont suivis presque deux ans de galère ! Opération(s) qui se passe(nt) mal, infection… le quaterback fut même à deux doigts (sans mauvais jeu de mot) de perdre sa jambe, l’amputation étant un temps envisagée. Mais Smith s’est relevé, s’est rééduqué, a recouru, a relancé le ballon… et hier a fait son retour sur les terrains ! Impensable pour ceux qui ont suivi son histoire ! Certes, il n’était pas le titulaire au coup d’envoi, mais Dwayne Haskins benché (et peut-être même bientôt échangé selon les rumeurs), Kyle Allen commotionné en cours de match, c’est bel et bien le vétéran qui est rentré sur le field ! Grosse frayeur dès le deuxième snap, avec un Aaron Donald toujours aussi menaçant qui lui saute sur le dos pour le plaquer; 129 kilos sur la couenne, quand on sort d’une aussi vilaine blessure, j’avoue que j’ai tremblé (et Madame Smith, dans les tribunes aussi !). Mais Alex s’est relevé et a continué à jouer !

Les statistiques d’Alex Smith pour son retour sont plutôt affreuses (9/17, 37 yards), mais elles sont surtout anecdotiques. Tout comme le résultat; une victoire des Rams sans être inquiété 30 à 10… au cours de laquelle, d’ailleurs, L.A n’a pas fait de cadeau au revenant avec pas moins de 6 sacks ! Oui, tout cela donc n’avait aucune espèce d’importance au regard de ce retour incroyable ! Washington ne gagnera pas plus avec Smith, mais ce dernier, lui, a gagné le respect de tout le monde !

Mais quelques minutes plus tard, c’était l’horreur (et si vous trouvez le mot trop fort, je vous invite à regarder les images; âmes sensibles s’abstenir !) qui frappait les spectateurs avec la blessure de Dak Prescott, le quaterback des Cowboys de Dallas. Sur une course, la cheville du joueur s’est complètement retournée en se fichant dans le sol lors du placage, formant un angle peut naturel avec sa jambe (rien qu’à décrire, j’en ai des frissons !). Bilan sans appel; fracture ouverte de la cheville et saison terminée ! Prescott était parti sur des bases incroyablement élevées cette saison, et restait sur trois matchs à plus de 450 yards lancés, et si le bilan de son équipe est plutôt mauvais, on pouvait difficilement le tenir pour responsable. Le plus triste dans cette histoire est que Dak Prescott joue cette année sous franchise tag, c’est-à-dire le salaire minimal garanti pour son poste. Il espérait négocier un plus gros contrat à la fin de la saison, contrat qu’il mérite au regard de ce qu’il a fait à Dallas ces dernières saisons. Mais voilà, puisqu’il n’y a pas eu de renégociation, Prescott sera désormais libre à la fin de l’année et la NFL étant un business, j’espère que Jerry Jones aura la décence de se souvenir de lui au printemps…

Oui, je suis triste pour Prescott qui est, je le pense sincèrement, un bon garçon; il avait ainsi fait part de son état dépressif et de comment il s’était fait aider pour surmonter cela, et ceux afin que cela serve ceux qui ont connu pareil passage à vide. J’espère sincèrement qu’on le reverra à son niveau, et à un salaire digne de son talent. Finir comme cela serait extrêmement cruel !

Là encore, le drive victorieux d’Andy Dalton (9/11, 111 yards) à l’ultime seconde pour mettre son kicker à portée du field goal de la victoire paraît peu de chose. On soulignera quand même que les Giants ont fait mieux que résister (score final 37-34) et aurait pu enfoncer un peu plus Dallas… qui s’en sort en perdant gros !  

Allez, du côté des matchs qui nous ont fait vibrer, j’ai retenu deux belles affiches hier au soir.

Après la défaite contre les Bills, c’est un Derek Carr un peu lassé qui se demandait comment son équipe pouvait gagner "ce genre de match", sous-entendu battre les "gros". Et bien ce dimanche, il a trouvé les solutions; d’abord, en répondant du tac-au-tac au Kansas City Chiefs en première mi-temps après une entame de match ratée qui a vu les champions en titre dérouler leur jeu; 14-3 pour KC au début du deuxième quart, 24-24 à la pause alors que les Raiders avaient pris momentanément le commandement dans ce second acte (24-21). Puis, en s’appuyant sur sa défense qui n’a laissé aucune espace à Mahomes et à ses receveurs en deuxième. Résultat, au début du quatrième quart, c’est bien Las Vegas qui trouve la faille, d’abord sur une course de Josh Jacob (30-24), puis sur un field goal (33-24). Sur le drive suivant, la défense des "silver and black" intercepte le MVP du dernier Super Bowl, et quelques minutes plus tard, Josh Jacob inscrit en force son deuxième TD personnel pour porter le score à 40-24. Même si Travis Kelce réduit la marque dans les dernières minutes (40-32), ce sont bien les hommes de Jon Gruden qui l’emportent… pour un match qui a tout pour devenir leur match référence ! Carr termine à 22 passes complétées sur 31 pour 347 yards, 3 TDs, et 1 Interception. De son côté, Mahomes a été mis en difficulté par la belle prestation défensive des Raiders; 22/43, 340 yards, 2 TDs, 1 Interception et 21 yards et 1 TD au sol. Un très beau match !

L’autre match qui a retenu mon attention, c’était une surprenante affiche de haut de tableau entre les Indianapolis Colts et les Cleveland Browns; deux équipes à 3-1 au coup d’envoi, et des Colts meilleure défense statistiquement de la ligue (mais privés de Darius Léonard). En l’absence de Nick Chubb (blessé), Cleveland a dû quelque peu modifier son plan de jeu, avec moins de courses et plus de passes. Si Baker Mayfield a eu du déchet (21/37, 247 yards, 2 TDs, 2 Interceptions), l’attaque des Browns a pris le pas sur la défense adverse au cours de la première mi-temps où elle a inscrit des points sur quasiment chaque drive et monopolisé le ballon; 20-10 pour les locaux à la pause. Puis 27-10 au retour des vestiaires avec un pick-six de la défense sur une mauvaise inspiration de Rivers, à côté de ses chaussures hier soir comme vous allez le voir par la suite. Car en effet, Indianapolis va revenir dans la course, notamment à cause d’une interception de Mayfield; les Colts reviennent à une possession (27-20). C’est le moment choisi par Philip Rivers pour faire n’importe quoi; d’abord, il encaisse un safety sur un intentional grounding stupide (29-20), puis lance une deuxième interception sur le drive suivant. Si sa défense tente de maintenir l’équipe à flot, le mot de la fin revient à Cleveland qui s’impose 32-23. Une fois n’est pas coutume, je vais reprendre les propos de Raphaël Masmejean dans son article pour TD Actu:

"La ligne offensive des Colts devait permettre à Philip Rivers … d’évoluer à un meilleur niveau de jeu que l’an dernier en ayant plus de temps pour lancer. Le soucis, c’est qu’elle ne le protège pas des mauvaises décisions."

Je vais passer assez rapidement sur la victoire facile des Ravens 27 à 3 face aux Bengals; un match qui a confirmé la qualité de la défense de Baltimore (qui a littéralement broyé le pauvre Joe Burrow avec 7 sacks) et les doutes sur l’attaque, avec un Lamar Jackson loin de son niveau de la saison dernière (19/37, 180 yards, 2 TDs, 1 Interception et 2 courses pour 3 yards).

Assez rapidement aussi, la victoire des Steelers sur les Eagles 38 à 29; elle fut longue à se dessiner, Philadelphie restant dans le coup jusqu’au bout, mais un homme a marché sur la rencontre… le rookie Chase Claypool, auteur de trois touchdowns à la réception, et d’un quatrième à la course.

Cela me permet de souligner le niveau de cette AFC Nord avec Pittsburgh à 4 victoires et 0 défaite (les deux dernières fois où ils ont démarré une saison à 4-0, c’était 1974 et 1975 et ils ont remporté le Super Bowl), poursuivi par Baltimore et Cleveland, tous deux à 4-1. Cela va être chaud dans cette division !

Du côté de la NFC, c’est plutôt à l’ouest que les regards se portent. J’ai parlé de la victoire des Rams face à Washington, et dans le même temps…

Les Vikings étaient venus au C-Link avec une idée en tête; laisser Russel Wilson le plus longtemps possible sur le banc ! Et cela a failli fonctionner ! Une première mi-temps parfaitement maitrisée pour le Minnesota qui conserve le ballon 21 minutes et inscrit 13 points; 13-0 à la pause. Will Dissly réveille les siens avec un touchdown au retour des vestiaires (13-7), mais c’est la défense de Seattle qui fait le gros du boulot avec deux ballons récupérés coup sur coup, fructifiés par l’attaque avec deux touchdowns; 21-13. Dans la dernière ligne droite, Adam Thielen (9 réceptions, 80 yards, 2 TDs) s’offre un doublé et remet son équipe devant (26-21). Mieux encore, suite à une interception de Wilson, les Vikings mangent le chrono et arrive jusqu’aux 6 yards adverses. Mike Zimmer décide alors de jouer une 4ème tentative pour tuer le match plutôt que d’assurer 3 points avec un field goal. La défense des Seahawks tient bon et redonne la balle à l’attaque. Avec une minute au compteur et 94 yards à remonter, Russel Wilson (20/32, 217 yards, 3 TDs, 1 Interception) livre un drive clinique, convertissant notamment une 4ème et 10. Et à nouveau en 4ème tentative à 18 secondes du terme, il trouve D.K Metcalf (6 réceptions, 93 yards, 2 TDs) dans la peinture pour une victoire sur le fil; 27-26 ! Seattle est à 5-0 pour la première fois de son histoire.

Et c’est plutôt une bonne opération car comme on l’a dit, les Rams ont gagné et également les Cardinals; après deux revers de rang, Arizona s’est remis en marche, il faut dire face à des Jets toujours aussi verts pâles ! New York avait choisi de titulariser Joe Flacco suite à la blessure de Sam Darnold; l’ancien quaterback a été relativement propre (18/33, 195 yards, 1 TD) mais n’a pas non plus brillé. En face, DeAndre Hopkins était en pleine forme (6 réceptions, 131 yards, 1 TD) et quand le receveur vedette des Cards va bien, l’équipe va bien. Victoire facile donc des "Angry Birds" 30 à 10.

Dans cette NFC West, seul les 49ers ont échoué et ce fut une grosse surprise tant la démonstration des Dolphins fut éclatante. San Francisco avait fait le choix de faire revenir Jimmy Garoppolo de blessure, et c’était clairement prématuré tant Jimmy G. n’a pas existé; deux interceptions coup sur coup dans le deuxième quart-temps, chaque fois bonifié par des points pour Miami, ont scellé un match qui était déjà mal engagé. A la mi-temps, les visiteurs menaient déjà 30 à 7, sous l’impulsion d’un Ryan Fitzpatrick des grands soirs (22/28, 350 yards, 3 TDs). Le score final est sans appel, 43-17. Les Niners n’ont tout simplement pas existé face à des "dauphins" enthousiastes.

Et pour finir…

J’avais misé sur Dan Quinn et sur Adam Gase comme premier(s) coach(s) viré(s) de l’année, mais j’ai été trahi par Bill O’Brien. Dan Quinn n’aura tenu qu’une semaine de plus, mais la nouvelle défaite des Falcons, 23-16, contre les Panthers aura scellé son sort… et celui du manager général Thomas Dimitroff. Les deux hommes auront été les artisans du beau parcours d’Atlanta jusqu’au Super Bowl perdu, de façon rocambolesque, face aux Patriots, mais depuis, la machine s’est clairement enrayée. Déjà l’année dernière, les Faucons avaient ouvert le bal par 8 défaites en 9 matchs, Quinn se sauvant que grâce à une deuxième partie de parcours quasi parfaite. Provisoirement nommé coach principal, Raheem Morris va avoir fort à faire pour remotiver une équipe qui n’est plus que l’ombre de ce qu’elle a été.

Du côté des Texans, le choc psychologique semble avoir fonctionné puisque Houston a remporté sa première victoire de la saison 30 à 14 face aux Jaguars, donc la victoire en première semaine semble déjà très loin.

Pour terminer, un petit hommage à Dak Prescott qui, avant de se briser la cheville, avait marqué un joli touchdown à la réception sur un non moins joli trick play.

Dak catches TD on Philly Spécial

C’est tout pour ce lundi !
Mon top
Aucun jeu trouvé
boby0ne
boby0ne
Comme tu dis, dur pour Dak. J'espère qu'il reviendra la saison prochaine. Apparemment son opération s'est déroulée avec succès aujourd'hui. 
Très beau match entre les Seahawks et les Vikings qui se joue sur la toute dernière tentative et un TD de Metcalf (que j'ai dans mes 2 fantasy leagues!). 
Pour le moment, avec ce que j'ai vu je place Seattle en grand favori pour la NFC. Solide en défense et très équilibrés en attaque. 
 
Mon top
12 ans et +
8,9
338 avis
8 ans et +
8,5
280 avis
12 ans et +
9,0
416 avis
12 ans et +
8,8
183 avis
12 ans et +
8,9
100 avis
10 à 99 ans
9,1
834 avis
13 ans et +
9,1
148 avis
bobbylafraise
bobbylafraise
Merci pour le résumé, j'vais essayer de me trouver un bout du match Colts-Browns.

Bobby en finissant son Paris-Brest
Mon top
Aucun jeu trouvé
boby0ne
boby0ne
Petit miracle pour les saints hier. Ça se prend mais offensivement ça manque toujours d'étincelles. En espérant que le retour de thomas aide !
Mon top
12 ans et +
8,9
338 avis
8 ans et +
8,5
280 avis
12 ans et +
9,0
416 avis
12 ans et +
8,8
183 avis
12 ans et +
8,9
100 avis
10 à 99 ans
9,1
834 avis
13 ans et +
9,1
148 avis
Uphir
Uphir
Oui, je reviendrai sur le Saints-Chargers ce soir je pense, et notamment sur la belle prestation de Herbert. Mais j'attends d'avoir vu le replay de Bills-Titans qui avait lieu cette nuit (je ne me suis pas spoilé le résultat pour pouvoir profiter de la redif').
 
boby0ne dit :
Pour le moment, avec ce que j'ai vu je place Seattle en grand favori pour la NFC. Solide en défense et très équilibrés en attaque.

Oui, alors le "solide" en défense, faut relativiser hein ! heart

Statistiquement, elle est juste abominable ! Elle concède énormément de yards et si elle continue sur ce rythme, elle pourrait finir la saison avec 7.800 yards encaissés, ce qui n'est arrivé qu'une seule fois dans l'histoire de la ligue. Je sais que ce n'est pas forcément l'impression qu'elle dégage sur le terrain, mais pourtant, le constat est là. Cette année, Seattle vit par son attaque, et qui plus est son attaque aérienne, ce qui est un sacré changement quand connait la tradition du jeu "à l'ancienne" chez les Seahawks.

Mais bon, je vais pas chipoter, on est à 5-0 ! Je vais pas me plaindre !

Et globalement, la NFC est assez faible cette année, à l'exception de Seattle et Green Bay. Ca a l'air beaucoup plus concurrentiel du côté de l'AFC.

Mon top
Aucun jeu trouvé
boby0ne
boby0ne
C’est marrant ils m’ont fait bonne impression en défense. Je pense que ça vient de leur capacite à créer des turnovers. Ils sont dans les meilleurs en interceptions et finalement plutôt bien placés en nombre TD concédés. Par contre effectivement dernier en yards concédés.
Tout a fait d’accord avec toi sur le changement offensif avec beaucoup plus de passes qu’avant.
Mon top
12 ans et +
8,9
338 avis
8 ans et +
8,5
280 avis
12 ans et +
9,0
416 avis
12 ans et +
8,8
183 avis
12 ans et +
8,9
100 avis
10 à 99 ans
9,1
834 avis
13 ans et +
9,1
148 avis
Uphir
Uphir
J'ai profité des rediffusions pour regarder les deux derniers matchs de la week 5, avec le déplacement de Buffalo à Tennessee à un horaire inhabituel (mardi soir).

Or donc, dans le Monday Night Football, les Saints s'en sont sortis très difficilement face aux Chargers (30-27); il a fallu en effet en recourir aux prolongations, et encore, New Orleans n'est pas passé loin de la défaite avec un ultime coup de pied de 50 yards pour Los Angeles qui s'est écrasé sur le poteau avant de ressortir, forçant les deux équipes a joué l'overtime. Comme face aux Buccaneers, Justin Herbet a impressionné; 20 passes complétées sur 34, 264 yards, 4 TDs. Il est le premier rookie a réussir un match à quatre touchdowns lors d'un match du lundi soir. Malheureusement pour lui, cela n'a pas suffit et il est toujours en attente de sa première victoire. Il reste néanmoins pour le moment la bonne pioche de cette cuvée de draft.

Dans le choc des invaincus, ce sont les Titans qui l'ont largement emporté sur les Bills, 42 à 16. Après 15 jours d'arrêt et sans possibilité de s'entraîner (les locaux de la franchise étaient fermés à cause de cas positifs au sein du vestiaire), ce sont pourtant les hommes de Mike Vrabel qui ont dominé la rencontre, face à des Bills bien maladroits. Josh Allen a notamment lancé deux interceptions, dont une dès le début du match, toutes les deux pour Malcom Butler, avant que les visiteurs ne commettent un fumble sur retour de punt en toute fin de match. Des turnovers qui leur ont fait très mal ! Incapable d'installer un jeu au sol et bousculé en défense, à l'image d'un Josh Norman, renversé par un Derrick Henry "tout en finesse", Buffalo n'a existé que le temps d'une mi-temps... avant de voir leurs adversaires du soir s'envoler au tableau d'affichage. Les Titans sont désormais à 4-0, les Bills à 4-1, dans une AFC décidément redoutable.
 
boby0ne dit :
Tout a fait d’accord avec toi sur le changement offensif avec beaucoup plus de passes qu’avant.

J'ai lu quelque part mais je ne sais plus où que Pete Carroll laissait plus de liberté cette année à Russell Wilson pour appeler les jeux.

Et sinon, les Jets ont libéré Le'Veon Bell signé à prix d'or il y a un an. La stratégie de l'équipe de la Grosse Pomme est juste illisible... si tant est qu'il y en est une !

Mon top
Aucun jeu trouvé
boby0ne
boby0ne
Tannehill s'offre une 2e carriere. C'est sympa de voir un joueur au placard ressortir et performer comme ca.
Et pas de match ce soir... 
Mon top
12 ans et +
8,9
338 avis
8 ans et +
8,5
280 avis
12 ans et +
9,0
416 avis
12 ans et +
8,8
183 avis
12 ans et +
8,9
100 avis
10 à 99 ans
9,1
834 avis
13 ans et +
9,1
148 avis
Uphir
Uphir
Et oui, pas de match du jeudi soir... donc rien à chroniquer !

Ah si, Le'Veon Bell, coupé par les Jets, signe avec les Chiefs; ou comment passer du néant à une équipe qui joue le titre !
Mon top
Aucun jeu trouvé
bobbylafraise
bobbylafraise
ça arrive, un coach différent, une ambiance que le joueur apprécie plus; Y'a plein de facteurs qui relancent un joueur. J'ai hâte de le voir perfer avec les Chiefs.

Bobby au goûter, comme d'hab'
Mon top
Aucun jeu trouvé
NaHO
NaHO
Le gout amer que devait avoir l'équipe de GB et ses supporters hier...
C'était la foire au sack dans la tronche de Rodgers. Suh s'est même fait bien plaisir sur le sien "en souvenir du bon vieux temps" (remarque, il ne lui marche plus dessus maintenant...).
Et quand l'équipe adverse change pour ses 2nd strings à la moitié du Q4...broken heart (et que t'arrives pas pour autant à t'en sortir)
Mon top
12 à 99 ans
9,0
14 avis
13 ans et +
9,3
3 avis
10 ans et +
8,5
49 avis
13 ans et +
9,1
56 avis
10 à 99 ans
9,1
141 avis
12 ans et +
10,0
2 avis
12 ans et +
9,0
416 avis
Uphir
Uphir
Je vais y revenir... le récap' de la soirée (d'hier) dans la soirée (d'aujourd'hui). Et j'ai des choses à dire sur Suh !
Mon top
Aucun jeu trouvé
bobbylafraise
bobbylafraise
"grab some popcorn !"
Mon top
Aucun jeu trouvé
Uphir
Uphir
NFL week 6... et des défenses qui se réveillent enfin ! C'est en tout cas l'impression visuelle (et statistique) que cela a donné sur pas mal de matchs hier soir, même si il y a encore eu parfois des scores fleuves. Quelques thrilling finishs, des beaux duels, parfois des mauvais gestes. Une soirée plutôt sympathique en somme...

La grosse affiche de la semaine était en deuxième partie de soirée, avec le déplacement de Green Bay à Tampa. Malgré leur âge, Aaron Rodgers et Tom Brady ne se sont affrontés que deux fois depuis leur entrée dans la ligue, pour un bilan de 1-1. Et c'est bien le premier qui rentre le mieux dans le match; deux premiers drives ponctués de points et les visiteurs mènent rapidement 10-0. En face, TB12 ne trouve pas le rythme et les "pirates" n'avancent pas. Et c'est bel et bien la défense qui va relancer les locaux; après 156 passes sans interception, Rodgers cherche son receveur sur un tracé out... Jamel Dean a parfaitement lu le jeu et intercepte le cuir pour 1/ la première perte de balle des Packers cette saison et 2/ un pick-six qui ramène les Buccaneers dans le match. Mieux encore, deux snaps plus tard, suite à un drop d'un receveur, la "D" des Bucs intercepte à nouveau le cuir et le retourne jusque sur les 2 yards adverse; Ronald Jones finit le travail à bout portant... 14-10 pour les hommes de Bruce Arians. Le momentum a changé de camp, et il ne quittera plus les floridiens.

Aaron Rodgers va passer une soirée horrible; 16 passes complétées sur 35, 160 yards, aucun touchdown et 2 Interceptions... lui qui n'en avait lancé aucune depuis le début de la saison. Pire, alors qu'il n'avait été sacké que trois fois depuis le début de la saison, il subit la pression constante du front seven des Buccaneers et mange l'herbe à quatre reprises ! Green Bay n'avancera plus du match, sauf sur les pénalités stupides d'un Ndamukong Suh toujours aussi idiot. Ce joueur est désespérant, capable de prendre un "unecessary roughness" qui offre un 1st down aux Packers alors que son équipe est en bonne position, et de réussir un sack magistral le snap d'après. Un talent immense gâché par un QI football proche du néant ! Non, vraiment, il me fatigue !

Du côté de l'attaque des Buccaneers, tout a fonctionné passé le premier quart-temps. Tom Brady termine à 17 passes complétées sur 27 pour 166 yards et 2 touchdowns... dont un pour Gronkowski; le premier TD du Gronk' depuis décembre 2018 ! My pleasure !

Le score final est sans appel; 38-10 ! Sacré retour sur terre pour les Packers, et belle perf' des deux côtés du ballon pour Tampa Bay. Et côté vestiaire, les Bucs ont également réalisé un beau week-end en récupérant Steve McLendon, le très bon Defensive Tackle des Jets, pour palier à la blessure (fracture de la jambe) de Vita Vea. Pas grand chose à dire pour les "pirates", bien coachés et bien managés.

Cette défaite des Packers fait les affaires des Seahawks qui, sans jouer, se retrouvent propulsés en tête de la NFC. Et comme dans le même temps les Rams ont perdu face aux 49ers, Seattle sort grand gagnant du week-end !

En effet, dans le Sunday Night Football, les finalistes malheureux du dernier Super Bowl ont vaincu leurs rivaux de divisions; Jimmy Garoppolo, très mauvais la semaine dernière lors de la défaite face aux Dolphins, a semblé plus en jambe (23/33, 268 yards, 3 TDs) dans un playbook, il est vrai, plus adapté à ses qualités du moment, à base de passes courtes latérales (un style qu'il a forcément pu admirer lorsqu'il était la doublure de Brady aux Patriots). La différence était faite à la mi-temps (21-6) avec des "red and gold" totalement dominateur des deux côtés du ballon, ayant notamment confisqué le cuir 22 minutes. L.A va se réveiller en deuxième mi-temps mais comme le veut l'adage, rien ne sert de courir et "frisco" s'impose 24-16. Jared Goff a (une nouvelle fois) montré ses limites en rendant une fiche plus que moyenne; 19/38, 198 yards, 2 TDs, 1 Interception. Ce joueur reste une énigme, capable de sortir des matchs énormes et d'enchainer les semaines (plus que) passables ensuite. Cela fait plusieurs années que l'on attend un "passage de niveau" qui pour le moment ne vient pas. Difficile désormais de penser que Goff peut élever son niveau de jeu régulièrement.

Je parlais en préambule des défenses plutôt à l'aise cette semaine, et ce fut le cas de celle de Pittsburgh.

On sait que la D des Steelers est traditionnellement forte, mais hier, elle a complètement étouffé les Browns qui m'avaient pourtant favorablement impressionné ces précédentes semaines. Il n'y a pas eu de match comme en atteste le score final à sens unique; 38-7 ! Baker Mayfield a connu une sale soirée, à 10 passes complétées sur 18, 119 yards, 1 TD, 2 Interceptions... dont un pick-six sur son premier lancer du match. Pas vraiment l'entame idéale ! D'ailleurs, touché aux côtes, Mayfield ne terminera même pas le match ! Avec de tels partenaires en défense, l'attaque des Steelers a ronronné; très en vu la semaine dernière, le rookie canadien, Chase Claypool, a été plutôt sage, se "contentant" de 4 réceptions pour 74 yards et 1 touchdown à la course. Pittsburgh est à 5-0, une première depuis 1978.

Les Avengers ont un Hulk... les Titans ont un Derrick Henry ! Le running back a été monstrueux, terminant le match à plus de 200 yards de gain à la course (212 yards exactement, et 2 touchdowns), ce qui a enlevé une belle épine du pied de ses partenaires. En effet, après sa belle victoire contre les Bills, Tennessee aborde le match en confiance face à Houston, l'un des plus mauvais bilan de la ligue même si le changement de coach leur a apporté une première victoire dimanche dernier. Résultat, les locaux se promènent dans le premier acte et virent en tête à la mi-temps; 21-10. Mais dans le deuxième acte, Houston se rebiffe et Deshaun Watson (28/37, 335 yards, 4 TDs) montre son talent; les visiteurs inscrivent 13 points sans en encaisser et prennent les commandes (21-23). Derrick Henry réplique avec une chevauchée de... 94 yards pour le touchdown !

Derrick Henry's 94 yards TD

Et Tennessee repasse devant... mais pas pour longtemps ! Dans une rencontre devenue complètement folle, Deshaun Watson trouve Will Fuller (6 réceptions, 123 yards, 1 TD) pour un touchdown longue distance (53 yards). Tannehill veut répliquer... et se fait intercepter ! Houston pense alors tuer le match avec un nouveau touchdown de Brandin Cooks (36-29) et une possession de plus de 6 minutes. Malheureusement, l'attaque des Texans échoue à convertir à 2 points... ce qui aurait vraisemblablement tué le match. Ryan Tannehill (30/41, 364 yards, 4 TDs, 1 Interception) va alors racheter son erreur; il mène un drive chirurgical et trouve A.J Brown dans la peinture pour le touchdown de l'égalisation à... 4 secondes de la fin ! Superbe !

https://youtu.be/YqB7ggtOqcE

Le reste appartient à la (future) légende de Super-Henry ! Les Texans perdent le toss en overtime. Henry réalise une première réception qu'il transforme en gain de 57 yards avant de conclure en force sur une formation wing-T. Les Titans s'imposent 42-36 après prolongation dans le match le plus fun de la soirée !

Bon, vous l'aurez compris, ce match relativise ce que je disais sur les défenses un peu plus tôt, mais pour en revenir aux belles prestations défensives, on notera parmi les bons élèves...

Chicago ! Les Bears remportent une cinquième victoire obtenue grâce à la défense (beaucoup) et à Nick Foles (un peu). La D des "ours" a provoqué trois turnovers sur l'ensemble de la partie que l'attaque a (difficilement) converti en points. Nick Foles (23/39, 198 yards, 1 TD, 1 Interception) a eu le mérite de plus prendre soin du ballon que Teddy Bridgewater (16/29, 216 yards, 2 Interceptions) et a inscrit un touchdown au sol sur une QB sneak; suffisant pour faire la différence (23-16).

Denver... et New England ! Match ultra défensif entre les Broncos et les Patriots, qui voit les "chevaux sauvages" s'imposer 18 à 12. En déplacement, Denver a pu s'appuyer sur un kicker précis (Brandon McManus a réussi ses six coups de pied et a inscrit ainsi tous les points de son équipe) et sur le retour de Drew Lock (10/24, 189 yards, 2 Interceptions); le quaterback a plutôt été précis (l'impression sur le terrain étant bien meilleure que ses statistiques finales), mais dans le dernier quart-temps, il a bien failli tendre le bâton pour se faire battre en donnant deux ballons à l'adversaire. Cam Newton (17/25, 157 yards, 2 Interceptions, et 10 courses, 76 yards et 1 TD) a bien conduit ses "boys" jusque dans la moitié de terrain adverse mais a échoué sur 4ème tentative pour maintenir le drive en vie. New England est à 2-3, un bilan négatif en octobre; cela ne leur était pas arrivé depuis 2002 !

Enfin, je ne sais pas si l'on peut qualifier le shutout des Dolphins comme une performance défensive tant il n'y avait rien en face; dimanche après dimanche, les Jets s'enfoncent dans la nullité absolue. Les "ver(t)s" de la Grosse Pomme se séparent de leurs meilleurs éléments (Le'Veon Bell aux Chiefs, Steve McLendon aux Buccaneers), Franck Gore (qui est plutôt du genre increvable) a avoué sa lassitude, et sur le terrain, il ne se passe (presque) rien. Du coup, Miami n'a pas eu à forcer pour s'imposer 24 à 0. Et pourtant, l'action du match (et probablement de la semaine) reste à mettre au crédit des Jets et de Marcus Maye qui a réalisé une interception avec son fessier. Je n'y résiste pas...

https://youtu.be/e_1TGEa1N2A

Perso, j'adore ! yes

Ah oui, le match a aussi été l'occasion de voir Tua Tagovailoa (2/2, 9 yards) faire ses débuts en NFL. Je ne vous cache pas que j'ai raté l'évènement; à ce stade de la soirée et devant l'inintérêt du match, mes yeux étaient déjà fermés (surtout que dans le même temps, les Buccaneers faisaient la course en tête devant les Packers).

Avec tout ça, qu'est-ce qu'il nous reste ?

Les Ravens, victorieux... mais pas convaincants (marrant, j'ai l'impression d'écrire cela toute les semaines). Clairement, Baltimore ne dégage pas la même impression de rouleau compresseur que l'année dernière. Pourtant dominateurs face aux Eagles (24-6 dans le troisième quart-temps), les visiteurs vont se relâcher tant et si bien que Philadelphie va avoir l'occasion de revenir; les Eagles pensent même avoir fait le plus dur en inscrivant un touchdown qui les ramènent à 2 points dans les dernières minutes du match mais la conversion pour égaliser est stoppée par un Calais Campbell énorme hier soir; 5 plaquages, 3 sacks ! Malgré la victoire 30-28 et une bonne prestation de Lamar Jackson (16/27, 186 yards, 1 TD et 108 yards et 1 TD au sol), le MVP de la saison passée semble trop seul pour faire avancer cette attaque. L'impression sur le terrain n'est pas "bonne" malgré le bilan (5-1) positif. On notera quand même la belle "shovel passe" de Jackson pour garder la balle en vie et (faire) inscrire un touchdown.

Lamar Jackson's shovel pass for touchdown

Voilà, on a quasiment fait le tour des matchs d'hier. Il reste à mentionner...

Les Colts se sont fait très peur face à des Bengals qui ont démarré en trombe; 21-0 au début du deuxième quart-temps ! Le problème, c'est que les "tigres" se sont essoufflés après cette belle entame et ont commencé à encaisser des points. Philip Rivers, que pas mal d'observateurs (dont moi) avaient chahuté la semaine dernière, a été très bon hier soir (29/44, 371 yards, 3 TDs, 1 Interception) et a grandement contribué au comeback de son équipe, avant que la défense d'Indianapolis ne tienne le score dans les dernières minutes du match. Victoire des hommes de Franck Reich 31 à 27.

Les Texans ont testé le changement de coach et cela a fonctionné (victoire dimanche dernier). Alors les Falcons ont aussi testé, et cela a fonctionné aussi ! Il faut dire qu'Atlanta a bénéficié de la générosité de Kirk Cousin, encore dans un "grand" soir hier; dès son premier lancer du match, le quaterback des Vikings trouve les bras d'un défenseur... la première de ses trois interceptions de la soirée. Résultat, les "faucons" se promènent et Minnesota livre un non match, ne se réveillant que dans le garbage time. Première victoire de la saison pour les "volatiles" (40-23), premier touchdown pour Julio Jones (dont les adducteurs semblent guéris)... de quoi se redonner (un peu) le moral alors que chez les vaincus de la rencontre, on broie du noir. La division paraît déjà inaccessibles avec les Bears et les Packers loin devant.

Merci Ron Rivera ! Alors que Washington venait d'inscrire le touchdown de l'espoir dans les derniers instants face aux Giants, l'ancien coach des Panthers a choisi de tenter la conversion à 2 points pour une victoire sur le fil. Mais l'action a échoué et c'est bel et bien New York qui remporte sa première victoire de la saison; 20-19. Merci donc à coach Rivera de nous avoir épargné une prolongation dans un match qui n'aura probablement passionné que les fans des deux équipes (et encore !).

Enfin, autre duel de mauvais élèves, les Lions ont dominé les Jaguars 34 à 16.

C'est tout pour ce dimanche. Cette nuit, deux matchs au programme; tout d'abord, une très belle affiche entre les Bills et les Chiefs, tous deux à 4-1, tous deux battus la semaine dernière, et donc tous deux à la recherche d'une victoire pour se relancer. De relance, il en sera aussi question entre les Cardinals et les Cowboys, avec la première titularisation d'Andy Dalton sous le maillot à l'étoile bleue.

A demain (soir... je regarderai le Chiefs at Bills en différé, et donc éviterait tout spoil en ne me connectant pas ! ).
Mon top
Aucun jeu trouvé
Uphir
Uphir
Je ne sais pas pourquoi, certains liens renommés ne sont pas passés, du coup je vous ai mis les adresses YT brutes. Enjoy.
Mon top
Aucun jeu trouvé
loule
loule
NaHO dit :Le gout amer que devait avoir l'équipe de GB et ses supporters hier...
C'était la foire au sack dans la tronche de Rodgers. Suh s'est même fait bien plaisir sur le sien "en souvenir du bon vieux temps" (remarque, il ne lui marche plus dessus maintenant...).
Et quand l'équipe adverse change pour ses 2nd strings à la moitié du Q4...broken heart (et que t'arrives pas pour autant à t'en sortir)

En tant que supporter des Bears, je me suis dépêché de mettre la vidéo du résumé de ce match dans mes favoris 

Mon top
Aucun jeu trouvé