Ce jeu est sorti le 15 juin 2013, et a été ajouté en base le 16 sept. 2013 par Docteur Mops

édition 2013

Standalone 102 éditions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.
Par : Dncan | jeudi 10 avril 2014 à 09:45
Default
noisettes
noisettes
c est interessant ce besoin malsain de revenir sur le monopoly comme une dent qui bouge et qui fait mal de la part de certains tticiens....:p
pour ceux qui le "defendent" car c est une part de leur jeunsse, ecouteriez vous maintenant du douchka ou du ariane?c'est pourtant une part de votre jeunesse?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Kerquist
Kerquist
Les enfants acceptent mieux le hasard que les adultes en général.
Mais les enfants d'aujourd'hui sont plus qu'autrefois rebutés par les parties interminables.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Wasabi
Wasabi
Effectivement une partie de la mauvaise reputation du monopoly vient des parties interminables dues aux regles maison, comme le parking gratuit.
Il n'en reste pas moins que en jouant avec les regles originales, le jeu cree pas mal de tension, et il y a uqand meme quelques strategies. Par exemple, les cases les plus interessantes sont les oranges et celles autour, le meilleur rendement est 3 maisons, les cases violettes et bleues claires permettent d'epuiser le stock de maisons etc....
L'autre erreur classique est d'oublier la partie negociation, et de faire peu d'echanges.
Pour racourcir le jeu et regler le probleme d'elimination de joueurs, chez nous la partie s'arrete a la premiere faillite, et le plus riche gagne.
Et pour rajouter du fun, on peut faire les encheres a la Knizia/modern art.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Nekkro0
Nekkro0
Pour répondre à Noisettes, oui je réécouterai volontiers un album de Dorothée ou regarderai une émission de Hugo Délire si cela se présentait. Certes, je ne chercherai pas forcément à le provoquer mais comme pour une partie de Monopoly qui me serait proposée, j'accepterai.
C'est toute la force de la nostalgie. Autre exemple d'un jeu que je ne trouve plus attrayant mais auquel je reviens toujours, c'est la belote; je ne dis jamais non à une partie car j'ai dans ce jeu une très forte résonance sentimentale.
Et puis il faut comprendre que "l'argument" sentimental n'est en rien discutable pour la simple et bonne raison que nous touchons aux valeurs et que dès lors, aucun débat n'est viable. Les valeurs ne se discutent pas sauf pour obtenir un débat stérile :)
BananeDC
BananeDC
Comme quoi ça varie d'une personne à l'autre. Je suis assez sensible à la nostalgie, mais pas en ce qui concerne le Monopoly ou Dorothée (allez, 5 min pour rigoler, pas plus). J'aime bien tout remettre en cause aussi, et quand on le fait il ne reste plus grand chose de ce truc : une "mécanique" où la participation aux choix frise le zéro absolu, un thème bien gerbant où on te montre qu'il y a des trucs super dans la vie, comme devenir rentier ("faites de l'argent à partir de 8 ans"), nan vraiment, j'ai pas envie de mettre de nostalgie là-dedans. Hasbro est une énorme boite qui continue de décliner et vendre ce "produit" (j'appelle pas ça un jeu) devenu une véritable institution du "je sais pas quoi faire les jours de pluie où on est en vacances alors je demande à papy et mamie de jouer au Monopoly". Evidemment qu'on peut s'amuser d'un truc quand on a pas la curiosité de voir ce qui se fait ailleurs. Mais bon, le jds avec de l'interaction et des choix, des mécanismes et thèmes plus sexy, ça existe depuis des dizaines d'années et ça se trouve même en supermarché maintenant. Du coup, je ne vois vraiment plus l'intérêt. On aura beau me vendre un Monopoly Barbapapa, ça restera un Monopoly quoi.
Mon top
Aucun jeu trouvé
noisettes
noisettes
dans mes bras :p
Mon top
Aucun jeu trouvé
phiphounet
phiphounet
Je pense que tout le monde ici est d'accord pour dire que le Monopoly est dépassé. En tout cas, moi je lui reproche une mécanique simpliste, une stratégie unique (malgré des « interactions » tactiques, entre joueurs un peu avertis), un hasard prépondérant (qui peut ruiner les meilleurs gestionnaires), une durée soporifique et un thème « capitaliste » peu sexy. Quoique, sur ce dernier point, de La bonne paye à Richesses du monde (auquel j'ai encore plus joué), voire Destins, le jeu de la vie (qui amuse encore beaucoup les fillettes du XXIe siècle, je peux vous le garantir), c'était dans l'air du temps dans les années 80, quand on imaginait pas qu'on aurait un jour à trier nos déchets ménagers et qu'on regarderait les documentaires de Yann Arthus-Bertrand avec la larme à l'oeil... Mais après tout, dans Puerto Rico ou Agricola, deux de mes jeux préférés, c'est aussi finalement le plus riche qui gagne (pardon, celui qui a le plus de points de victoire).
Alors pour répondre à noisettes, non, je ne rejouerai plus au Monopoly, ni ne réécouterai ma cassette de Chantal Goya sur mon walkman auto-reverse, toutes ces reliques sont définitivement et précieusement rangées au rayon des souvenirs. Mais loin de yeux, près du coeur, car il est hors de question que je m'en sépare, tout comme pour mon exemplaire chéri du Manuel Géant des Castors Juniors qui lui, pour le coup, figure en bonne place dans ma BD-ludothèque, à côté d'un Rubik's cube et d'une Microvision (peut-être la première console de jeux presque vidéo presque portable, en tout cas une bonne arme de fortune pouvant occasionner des coups critiques de contusion).
Bref, je suis un nostalgique sélectif, mais c'est bien connu : la nostalgie n'est plus ce qu'elle était.
Mon top
Aucun jeu trouvé
mildaene
mildaene
J'ai du Dorothée dans ma liste de MP3.
Par contre, le Monopoly, non merci!
-Mildaene.
Mon top