Lymon Flowers
Lymon Flowers
C'est avec une grande fierté que je vous annonce par la présente que Médina (seconde édition) est désormais disponible sur BGA.

Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un classique (2001!) du jeu de société, où chacun va placer des pièces en bois sur un plateau pour construire une ville.  Chaque joueur possède un certain nombre de dômes à sa couleur, qui vont lui permettre de s'approprier un palais parmi ceux disponibles.  Oui mais voilà, une fois qu'on a réclamé un palais d'une couleur, on ne pourra plus le faire pour les autres palais de cette couleur.  Donc tous les palais de cette couleur construits par la suite seront pour les autres !  Une belle saveur de stop ou encore et en même temps un jeu de blocage et d'enfoirade avec des décisions et des renoncements à faire chaque tour.  Bref, à mon sens, un jeu indémodable.

Il est possible de jouer à la première édition modulo quelques points de règles mineurs dont l'auteur n'était pas fier et qui n'ont pas été reportés dans l'adaptation.

Fin du publi-reportage. 
Chakado
Chakado
Merci ! J'ai vu passer la news en effet, et j'ai bien l'intention d'y jouer, étant dans une phase "découverte des classiques plutôt que chasse à la nouveauté".
Tu recommanderais quoi comme nombre de joueurs idéal ?
znokiss
znokiss
Bravo pour l'adaptation, Lymon.
Le Zeptien
Le Zeptien
Medina, selon moi l'un des chef-d'oeuvre de S. Dorra, avec Njet! évidemment.
Excellente idée que cette adaptation. 
@Chakado : Le jeu prévoit des adaptations selon les configs. J'ai surtout joué à 3 et à 4, moins souvent à 2. 
Je dirais que 3, c'est bien pour découvrir... attention : ruses et astuces gouvernent ce jeu...
Ayant la première édition, vous pouvez me dire brièvement quelles sont les différences avec cette réédition ?
 
Lymon Flowers
Lymon Flowers
@Chakado: à deux joueurs c'est un jeu très cérébral et calculatoire.  Personnellement je préfère à trois joueurs où on va avoir tendance à proposer des ouvertures à l'un de ses adversaires pour l'inciter à construire en mode « gagnant-gagnant » contre le troisième (façon Carcassonne).  Ça en fait un jeu très différent où la lecture des intentions de l'autre est primordiale, les deux sont sympas.

@Lw Zeptien: entre la première et la seconde édition il y a principalement:
  • les toits neutres, qui permettent de neutraliser des palais, ça apporte beaucoup de dynamisme et augmente le stop ou encore dans les parties à deux ou trois joueurs ;
  • les marchands sur les tours, qui sont données au premier à obtenir une tuile tour.  L'idée est de donner un petit lot de consolation à celui qui a construit dans le coin.  Ça modifie un peu la physionomie de la partie alors qu'avant les coins étaient souvent boudés ;
  • les tuiles thés.  Les premiers à terminer un palais violet obtiennent 3, 2 ou 1 tuile thé qui permettent de passer (une fois par tour maximum).  C'est à mon sens l'innovation la plus discutable, mais ça permet de rendre plus intéressant le palais violet ;
  • le puits, qui donne un bonus important (+4) à tout bâtiment posé orthogonalement à deux cases du puits.  Aucun bâtiment ne peut être posé autour du puits.  Ça renouvelle un peu le jeu car en fonction de son emplacement, le puits change complètement la donne.
Chacune de ces innovations est facultative.  Il y a aussi des points de détail (en première édition, le dernier joueur avec  des dômes devait en poser à chaque tour et également une petite différence sur le premier tour).

Content de voir que l'adaptation vous intéresse, c'est aussi à mon sens un des meilleurs jeux de Stefan Dorra.
Le Zeptien
Le Zeptien
Merci pour ces précisions. Ah oui, le puit... ça me revient, on m'en avait parlé en effet. Les toits neutres, je trouve l'idée vraiment intéressante et je vois en effet ce que cela peut amener.