Default
roletav
roletav

Message de la modération :
cette conversation (angry) provient d'un
autre sujet qui a été nettoyé.
Pas de censure, tout est gardé ici au chaud dans les douves. Vous pouvez continuer à vous étriper, vous moquer les uns des autres et vous déshonorer. Pour l'instant ce n'est pas fermé.


brokoli dit :
XavO dit :
prunelles dit :Marc Nunes est semble-t-il une personne de principes et de loyauté. Donc "une aberration économique" mais qui pour lui est une ressource importante pour la communauté ludique. Et il y attache assez d'importance pour continuer à soutenir et même à investir. Bref, raison de plus de continuer à nous investir aussi pour qui veut/peut contribuer :

https://www.trictrac.net/forum/sujet/challenge-2021-augmenter-la-base-de-donnees-tt
 

Perso, je me suis beaucoup investi il y a un paquet d'années, autour de 2000-2006.

Il se trouve que j'étais et suis toujours en désaccord avec deux points :
- la base de données est une propriété privée malgré les contributions communautaires
- je juge la ligne éditoriale du site consumériste
J'ai donc pris mes distances.

Aujourd'hui, Asmodée est propriétaire du site. Les récentes déclarations de Marc Nunes lors de l'émission sur la prise en compte de la destruction de l'environnement dans leur modèle économique sont éclairantes (il faut écouter à partir de 3H40min). Il tourne le sujet en dérision et avancent le comportement de certains joueurs en guise d'écran de fumée. Le contraste avec les réponses, responsables, de Matthieu d'Epenoux est pour moi saisissant. Donc si je te suis sur le fait qu'il connait le milieu du jeu, le respecte et tente de le préserver car je crois distinguer en lui une certaine affection pour celui-ci, je ne peux participer à un projet tel que celui-ci. L'émission me l'a confirmé.

Complètement d'accord.
Du coup j'ai écouté le passage que tu pointe du doigt. Je trouve les propos de Marc Nunes franchement pas ouf mais pour être honnête on ne peut pas attendre beaucoup plus de la part de quelqu'un qui dirige une énorme entreprise comme Asmodée, je veux dire, occuper un tel poste c'est, par essence, prendre part au capitalisme. La concurrence et la course au profit ne sont pas compatible avec un quelconque modèle écologique, il y a juste une contradiction structurelle en fait.

Un passage très intéressant, c'est le propos de l'un des intervieweurs qui dit en gros que "la surenchère de matériel luxueux et polluant engage la responsabilité du joueur-consommateur" : c'est un peu facile de dire ça et c'est occulter complètement le pouvoir d'influence des éditeurs dans l'évolution des pratiques ludiques. Par exemple c'est bien avec la communication, les campagnes de pubs outrancières, qu'on en vient à désirer du matériel bling bling et inutile. Je pense qu'il y a toute une sociologie de nos comportements de joueurs auxquels les éditeurs prennent une part non négligeable, en instaurant des normes (sur la qualité ou le type de matériel, la taille des boites, etc). Si les éditeurs parvenaient à rendre la sobriété cool, cela aurait un réel impact.

EDIT : Pour ceux qui ont tout écouté, vous savez à quel moment à peu près ils parlent de Dominion ?

Un type qui s'est acheté un média via une société qui s'appelle plume finance pour faire fructifier une autre entreprise et  revendre le package a un fond d'investissement ? vous vous attendiez a quoi ? tout cela est plutôt logique.

Certes Mr Nunes aime les jeux de sociétés, mais son moteur numéro 1 a toujours été la finance pas les jeux.

Lui et surtout l'ancien taulier du site on toujours été de mauvaise foi et hypocrite pour ne pas dire menteur a ce sujet vis a vis de la communauté.

pas étonnant que les sites qui se placent plutôt du coté des joueurs ne soient pas intéressé par tric trac.


sinon en ce qui me concerne le problème c'est pas tant le capitalisme qu'une certaine façon de l'appliquer.

personne ne force le ou les dirigeants d'une entreprise a mentir aux consommateurs, a les pousser a la consommation, a sous payer leurs employés, a garder les dividendes pour les actionnaires au lieu de les redistribuer, a faire du lobbying auprès des scientifiques/politiques pour pondre des rapports/passer des lois qui les arrangent.

un capitalisme modéré et surtout soucieux et respectueux autant des employés que des consommateurs et de l'environnement est tout a fait envisageable.

donc oui c'est clairement un écran de fumée qd ils essayent de se dédouaner de leur comportement en essayant de stigmatiser les joueurs-consommateurs qu'ils ont eux même créer et pousser dans cette direction.

Acathla
Acathla
roletav dit :
brokoli dit :
XavO dit :
prunelles dit :Marc Nunes est semble-t-il une personne de principes et de loyauté. Donc "une aberration économique" mais qui pour lui est une ressource importante pour la communauté ludique. Et il y attache assez d'importance pour continuer à soutenir et même à investir. Bref, raison de plus de continuer à nous investir aussi pour qui veut/peut contribuer :

https://www.trictrac.net/forum/sujet/challenge-2021-augmenter-la-base-de-donnees-tt
 

Perso, je me suis beaucoup investi il y a un paquet d'années, autour de 2000-2006.

Il se trouve que j'étais et suis toujours en désaccord avec deux points :
- la base de données est une propriété privée malgré les contributions communautaires
- je juge la ligne éditoriale du site consumériste
J'ai donc pris mes distances.

Aujourd'hui, Asmodée est propriétaire du site. Les récentes déclarations de Marc Nunes lors de l'émission sur la prise en compte de la destruction de l'environnement dans leur modèle économique sont éclairantes (il faut écouter à partir de 3H40min). Il tourne le sujet en dérision et avancent le comportement de certains joueurs en guise d'écran de fumée. Le contraste avec les réponses, responsables, de Matthieu d'Epenoux est pour moi saisissant. Donc si je te suis sur le fait qu'il connait le milieu du jeu, le respecte et tente de le préserver car je crois distinguer en lui une certaine affection pour celui-ci, je ne peux participer à un projet tel que celui-ci. L'émission me l'a confirmé.

Complètement d'accord.
Du coup j'ai écouté le passage que tu pointe du doigt. Je trouve les propos de Marc Nunes franchement pas ouf mais pour être honnête on ne peut pas attendre beaucoup plus de la part de quelqu'un qui dirige une énorme entreprise comme Asmodée, je veux dire, occuper un tel poste c'est, par essence, prendre part au capitalisme. La concurrence et la course au profit ne sont pas compatible avec un quelconque modèle écologique, il y a juste une contradiction structurelle en fait.

Un passage très intéressant, c'est le propos de l'un des intervieweurs qui dit en gros que "la surenchère de matériel luxueux et polluant engage la responsabilité du joueur-consommateur" : c'est un peu facile de dire ça et c'est occulter complètement le pouvoir d'influence des éditeurs dans l'évolution des pratiques ludiques. Par exemple c'est bien avec la communication, les campagnes de pubs outrancières, qu'on en vient à désirer du matériel bling bling et inutile. Je pense qu'il y a toute une sociologie de nos comportements de joueurs auxquels les éditeurs prennent une part non négligeable, en instaurant des normes (sur la qualité ou le type de matériel, la taille des boites, etc). Si les éditeurs parvenaient à rendre la sobriété cool, cela aurait un réel impact.

EDIT : Pour ceux qui ont tout écouté, vous savez à quel moment à peu près ils parlent de Dominion ?

Un type qui s'est acheté un média via une société qui s'appelle plume finance pour faire fructifier une autre entreprise et  revendre le package a un fond d'investissement ? vous vous attendiez a quoi ? tout cela est plutôt logique.

Certes Mr Nunes aime les jeux de sociétés, mais son moteur numéro 1 a toujours été la finance pas les jeux.

Lui et surtout l'ancien taulier du site on toujours été de mauvaise foi et hypocrite pour ne pas dire menteur a ce sujet vis a vis de la communauté.

pas étonnant que les sites qui se placent plutôt du coté des joueurs ne soient pas intéressé par tric trac.


sinon en ce qui me concerne le problème c'est pas tant le capitalisme qu'une certaine façon de l'appliquer.

personne ne force le ou les dirigeants d'une entreprise a mentir aux consommateurs, a les pousser a la consommation, a sous payer leurs employés, a garder les dividendes pour les actionnaires au lieu de les redistribuer, a faire du lobbying auprès des scientifiques/politiques pour pondre des rapports/passer des lois qui les arrangent.

un capitalisme modéré et surtout soucieux et respectueux autant des employés que des consommateurs et de l'environnement est tout a fait envisageable.

donc oui c'est clairement un écran de fumée qd ils essayent de se dédouaner de leur comportement en essayant de stigmatiser les joueurs-consommateurs qu'ils ont eux même créer et pousser dans cette direction.

Un nouvel inscrit qui connaît l’ancien taulier... c’est marrant  ou alors c’est hypocrite et de mauvaise foi surprise

Salmanazar
Salmanazar
Il a seulement perdu son mot de passe et a dû refaire un profil 
Acathla
Acathla
le ton et le sous-texte sont importants

"un type"
"mauvaise foi et hypocrite"
"menteur a ce sujet"

les termes employés ne montrent pas vraiment un début de débat mais plutôt j'ai raison et vous êtes trop bête pour vous en rendre compte... d'ailleurs : "vous vous attendiez a quoi" illustre bien cela...

en plus Phal ne s'est jamais caché de vouloir en tirer un salaire/une activité pour lui et les employés, du coup le menteur ?

"les sites qui se placent plutôt du coté des joueurs"
donc les sites qui n'essayent pas d'en vivre ou de récupérer un peu de notoriété... des sites amateurs ok, mais la plupart des sites un peu connus ont ce but du coup sont-ils encore du coté des joueurs au vu de cette description ?

Marc Nunés est très discret (lu ici) , du coup dire qu'il ment alors qu'il ne s'exprime pas.... mouais, quelque soit ses intentions c'est limite...



maintenant le monde du jeu fait vivre des gens, ils tirent des profits de nos dépenses (comme tout commerçant...) et la surconsommation est autant leur faute que la notre... 

complètement tort, non, entièrement raison... loin de là...
Chips
Chips
roletav dit :
pas étonnant que les sites qui se placent plutôt du coté des joueurs ne soient pas intéressé par tric trac.sinon en ce qui me concerne le problème c'est pas tant le capitalisme qu'une certaine façon de l'appliquer.

un capitalisme modéré et surtout soucieux et respectueux autant des employés que des consommateurs et de l'environnement est tout a fait envisageable.

Non. Le principe même du capitalisme et son fonctionnement va à l'opposé de ce que tu prétends. Je passe sur les insultes qui précèdent mais lire une telle énormité en 2022 ça me rend fou, il faut vraiment être dans un déni ou une méconnaissance totale du sujet pour sortir ça !

roletav
roletav
Chips dit :
roletav dit :
pas étonnant que les sites qui se placent plutôt du coté des joueurs ne soient pas intéressé par tric trac.sinon en ce qui me concerne le problème c'est pas tant le capitalisme qu'une certaine façon de l'appliquer.

un capitalisme modéré et surtout soucieux et respectueux autant des employés que des consommateurs et de l'environnement est tout a fait envisageable.

Non. Le principe même du capitalisme et son fonctionnement va à l'opposé de ce que tu prétends. Je passe sur les insultes qui précèdent mais lire une telle énormité en 2022 ça me rend fou, il faut vraiment être dans un déni ou une méconnaissance totale du sujet pour sortir ça !

je ne pretend rien.
je parle d'idéologie plus moderé a envisager.
il faut apprendre a lire.

roletav
roletav
XavO dit :
Uphir dit :Pourtant, peut-on lui donner complètement tort ? Le monde du jeu est souvent présenté comme un microcosme de passionnés qui s'investissent pour d'autres passionnés, mais il n'en reste pas moins un business. Et le coeur de la mécanique reste encore et toujours de convaincre des consommateurs d'acheter des produits. Je ne vais pas reprocher à Marc Nunes d'avoir réussi ce qu'il a réussi et d'avoir fait d'Asmodée ce que cette entreprise est devenue, mais pour autant cela reste du capitalisme appliqué au monde du jeu. Et je ne suis pas certain que ce soit un capitalisme plus vertueux que celui que l'on peut trouver dans d'autres secteurs d'activité (même si on aimerait le penser en tant que joueur).


Le soucis vient pour moi d'entendre MN tourner en dérision l'écologie ("Je peux même mettre du gazon à l'intérieur" [des boites]) et botter en touche en expliquant que les joueurs surconsomment (ce qui est vrai mais la responsabilité des joueurs n'enlève rien à celle d'Asmodée). Pour moi, il y a des nuances de gris possibles. Ce n'est pas "business" ou "environnement". La ligne défendue par Matthieu d'Epenoux durant l'émission fut d'expliquer ce qu'ils essayent de faire chez Cocktail pour concilier les enjeux environnementaux et la viabilité de son activité : faire moins (de jeux) mais mieux, abandonner les boites en métal...etc. Je ne dis pas que c'est suffisant, lui non plus d'ailleurs. Je trouve néanmoins cette position responsable. Au pire, on peut regretter les impacts écologiques inhérents à l'activité et expliquer pourquoi on n'a pas le choix. Là, le choix de MN, comme il l'a verbalisé durant l'émission, est clairement de s'essuyer les pieds sur ces impacts, de sous-entendre finalement que ce n'est pas son problème. 

Dans l'interview MN ne se contente pas de s'essuyer les pieds sur l'écologie et de rejeter la faute sur le consommateur.
Le fait est qu'il il ment a plusieurs reprise durant l'interview.

- qd il dit qu'il était actionnaire minoritaire de trictrac alors qu'il en possédait qd meme 49% donc la moitié.

- qd il dit que trictrac n'a jamais eu besoin de son aide en terme économique alors qu'il les finançait largement de manière indirect via asmodée qui lui confiait la création et la gestion de son site et ceux de ses éditeurs.  

- qd il dit que sophie gravel un temps repreneur de trictrac a renoncé car elle était retournée au canada alors que c'est parce que elle s'est rendue compte qu'économiquement ça lui coutait trop cher (d'ou la tentative de la boutique de jeu trictrac vite avorté).


Le fait est que tritrac a toujours été sous respirateur artificiel et ce des le début, a l'instant meme ou MN est entrée en jeu.

L'indice, MN le donne malgré lui quand il dit que trictrac est une aberration économique, sous entendu ca coute beaucoup d'argent et ca n'en rapporte pas.

Donc qd il dit que trictrac ca a toujours été pour servir la communauté ludique en fait non c'était surtout pour servir ses intérêts.

Acathla
Acathla
servir ses intérêts alors que économiquement ça lui coûte ?

a un moment donné, il faut essayer d’être cohérent ... 

l’aspect écologique mis de côté est le plus important et malheureusement le plus dommageable

merci XavO
Docky
Docky
roletav dit :

Le fait est qu'il il ment a plusieurs reprise durant l'interview.
- qd il dit qu'il était actionnaire minoritaire de trictrac alors qu'il en possédait qd meme 49% donc la moitié.

Je ne sais pas si les chiffres que tu avances sont réels, mais je trouve ton qualificatif quant au mensonge vraiment à la limite. Si tu étais à ton compte, tu saurais la grande différence entre 50/50 et 51/49, surtout quand l'histoire tourne court. Et si tu étais prof de maths (quoi qu'y en a-t-il besoin dans ce cas précis ?), tu saurais que même 49 %, c'est minoritaire.

Ceci nous ramène donc à ton qualificatif inapproprié. Je n'aime décidément pas ton comportement. Il y aurait parfois sur certains sujets prétexte à débat, mais tu te hisses sur un piédestal, et ton habitude de sans cesse revenir à la charge avec un nouveau pseudo dévoile quand même quelques biais, une dérive non assumée.

P.S. "Petit minoritaire petit con, grand minoritaire grand con". Paul Dubrule 1987

jmguiche
jmguiche
Docky dit :
roletav dit :

Le fait est qu'il il ment a plusieurs reprise durant l'interview.
- qd il dit qu'il était actionnaire minoritaire de trictrac alors qu'il en possédait qd meme 49% donc la moitié.

Je ne sais pas si les chiffres que tu avances sont réels, mais je trouve ton qualificatif quant au mensonge vraiment à la limite. Si tu étais à ton compte, tu saurais la grande différence entre 50/50 et 51/49, surtout quand l'histoire tourne court. Et si tu étais prof de maths (quoi qu'y en a-t-il besoin dans ce cas précis ?), tu saurais que même 49 %, c'est minoritaire.

Ceci nous ramène donc à ton qualificatif inapproprié. Je n'aime décidément pas ton comportement. Il y aurait parfois sur certains sujets prétexte à débat, mais tu te hisses sur un piédestal, et ton habitude de sans cesse revenir à la charge avec un nouveau pseudo dévoile quand même quelques biais, une dérive non assumée.

P.S. "Petit minoritaire petit con, grand minoritaire grand con". Paul Dubrule 1987

Quand tu n’as pas plus de 50% des actions ou n’es pas dans une coalition qui représente plus de 50% des actions, dans une entreprise de droits français, tu n’as à peu près aucun pouvoir dans une entreprise.
Donc en effet, avec 49% des parts, un actionnaire n’a pas de pouvoir de décision contre les 51%…

Tu as parfaitement raison Docky, mais tu réponds à un pauvre troll récidiviste qui viens juste de créer un compte pour vomir sa frustration en public. Tu en attend de la réflection et de l’honnêteté ? 

Default
dawilok
dawilok
Pour les 49%-51% ça va dépendre surtout si tu as 49% et que les 51% sont éparpillés entre plusieurs actionnaires bien distincts tu as une certaine latitude pour obtenir (par la négociation) la validation des 2% qui te manquent lors des votes/prises de décisions.

A 49% contre un bloc unique de 51% là le côté minoritaire est bien marqué.
roletav
roletav
Docky dit :
roletav dit :

Le fait est qu'il il ment a plusieurs reprise durant l'interview.
- qd il dit qu'il était actionnaire minoritaire de trictrac alors qu'il en possédait qd meme 49% donc la moitié.

Je ne sais pas si les chiffres que tu avances sont réels, mais je trouve ton qualificatif quant au mensonge vraiment à la limite. Si tu étais à ton compte, tu saurais la grande différence entre 50/50 et 51/49, surtout quand l'histoire tourne court. Et si tu étais prof de maths (quoi qu'y en a-t-il besoin dans ce cas précis ?), tu saurais que même 49 %, c'est minoritaire.

Ceci nous ramène donc à ton qualificatif inapproprié. Je n'aime décidément pas ton comportement. Il y aurait parfois sur certains sujets prétexte à débat, mais tu te hisses sur un piédestal, et ton habitude de sans cesse revenir à la charge avec un nouveau pseudo dévoile quand même quelques biais, une dérive non assumée.

P.S. "Petit minoritaire petit con, grand minoritaire grand con". Paul Dubrule 1987

les chiffres avancés sont réels, il y a 15 ans trictrac c'était :
- 49% plume finance (marc nunes)
- 51% flat prod (phal)

ça a d'ailleurs été souvent l'objet de débat houleux sur le forum qui souvent menait au muselage par phal de nombreux intervenants et qui a été le départ d'un forum qui est devenu l'ombre de lui même pour refleurir quelque peu depuis son départ mais pas des masses, la majorité des core gamers étant parti définitivement ailleurs.
seuls quelques irréductibles ne sachant pas trop ou aller ou ne maitrisant pas l'anglais pour aller sur bgg reste ici.

dans tous les cas une recherche dans les archives du forums pourrait vite confirmer ce que je dit.

sinon pour en revenir au débat effectivement on pourrait considérer d'un certain point de vue que 49% c'est minoritaire, mais il y a la sémantique et la réalité et que comme je l'ai expliqué plus haut, les emplois a tric trac était largement financé par asmodée donc en gros marc nunes bien que minoritaire avait pouvoir de vie et de mort sur l'entreprise contrairement a phal qui bien que majoritaire était complètement dépendant des rentrées d'argent insuflée par asmodée pour payer les salaires chez tric trac. 

preuve en est que lorsqu'il a su qu'il ne serait pas inclu dans le premier rachat d'asmodée toutes ces tentatives pour sauver le site ont échoué.
- que ce soit tout seul en faisant des compte payant pour les professionnels (éditeur),
- par le rachat d'un éditeur (sophie gravel / plan B),
- et meme la tentative de mettre en place une boutique en ligne.
rien n'a été suffisant pour maintenir tric trac a flot.

si marc nunes n'avait pas abandonné space cowboys pour redevenir un employé haut dirigeant chez asmodée lui permettant la liberté de racheter trictrac. c'est très simple toute l'équipe du site serait aujourd'hui probablement au chômage depuis longtemps.

une inconnue toutefois c'est que s'il y a 15 ans ça avait du sens pour un distributeur d'investir dans l'achat d'un média qui ferait sa pub, aujourd'hui qu'asmodée est devenu un ogre qui a racheté nombre de ses concurrents, ils n'ont plus vraiment besoin de tric trac pour s'étendre surtout a l'international. 
donc pourquoi avoir racheté trictrac ?

un petit problème de conscience ?
de responsabilité vis a vis de certaine personne qui lui on fait confiance comme évoqué dans l'interview ?
qui sait
dans tous les cas ca ne durera pas très longtemps car on sent que cette petit ligne rouge en négatif que mr nunes appel aberration économique doit irriter les actionnaires auprès desquels il doit "respecter ses engagements".

C'est pour ça que dans l'interview il parle de trouver un nouveau modèle économique pour le site ou aimerait refourguer a L'UEJ ce bébé qui coute de l'argent mais ne rapporte rien.

Il y a ce que les gens disent et il y a ce qu'ils font. Quand il y a un écart entre les deux c'est que la personne ment.

D'ailleurs l'excuse de : je donnais pas d'interview car j'étais refroidi par ceux qui parlait sur asmodée sans savoir a bon dos aujourd'hui qu'on voit ce qu'ils sont devenus et ce qu'ils ont fait du site : un site censé "servir la communauté ludique" mais sans communauté (qui la déserté), pas du tout entretenu (une usine a gaz empli de bug), avec des fiches de jeux qui comportent moins d'avis que sur amazon, etc... 

donc a la question de marc nunes : qu'est ce que que asmodée a fait de mal ?
a tous les éditeurs qu'il a distribué probablement rien on s'en doute.
par contre a la communauté ludique, les joueurs, il lui a pris un média pour le détourner et en faire la vitrine de son catalogue et pour une fois l'objectif final atteint le laisser a l'abandon et tenter de s'en débarrasser tant bien que mal.
le tout sans oublier les mensonges et la mauvaise foi qui sans surprise ont accompagné et représenté cette idéologie néolibéral et qui démontre bien le peu de considération qu'il a pour les joueurs et cette communauté malgré les propos tenus dans l'interview.

Sysyphus - Pommard
Sysyphus - Pommard

Roletav

Roletav,

Tu as clairement exprimé ton point de vue dans ce sujet, tu l'as d'ailleurs régulièrement fait au cours des années passées.

Les conjectures hasardeuses, et je me trouve plutôt généreux, ne servent ni ton propos ni la discussion. Alors on peut passer à autre chose.

Merci.

Je précise, pour la clarté de mon intervention, que je fais partie de la modération.
roletav
roletav
Sysyphus - Pommard dit :

Roletav

Roletav,

Tu as clairement exprimé ton point de vue dans ce sujet, tu l'as d'ailleurs régulièrement fait au cours des années passées.

Les conjectures hasardeuses, et je me trouve plutôt généreux, ne servent ni ton propos ni la discussion. Alors on peut passer à autre chose.

Merci.

Je précise, pour la clarté de mon intervention, que je fais partie de la modération.

il n'y a aucune conjectures hasardeuses dans mes propos, au contraire je présente de nombreux éléments factuels sourçables et vérifiables qui servent la discussion et qui montre même que certains intervenant sont en accord avec moi sur certains points.

que mes propos ne vous conviennent pas ou que vous ne soyez pas d'accord c'est une chose.

que vous ne soyez pas capable de présenter des arguments opposables et que vous vous en serviez pour décider ce qui sert une discussion et si elle est finie ou pas pour les intervenants s'en est une autre qui en dit long et ne fait que confirmer ce que j'ai dit jusqu'à présent.

roletav
roletav
jmguiche dit :
Tu en attend de la réflection et de l’honnêteté ? 

Actuellement j'en ai plus que vous qui réduisez le cas d'un entrepreneur tel que Matthieu d'épenoux a une exception qui confirme la règle ou les joueurs a des idiots qui méritent leur sort.

C'est clairement bas du front.

Surtout de nos jours ou la conscience de tout un chacun (même si ce n'est pas le cas pour tout le monde) tend qd meme dans la direction d'acheter des produits un peu plus naturel, plus facilement recyclable, plus écologique, plus responsable, etc... Et c'est d'ailleurs parce qu'il y a cette demande que les entreprises se bougent pour faire évoluer leur produit selon ces critères sinon elles ne le feraient pas.

Pour me mettre a votre niveau je dirai que personne ne met le couteau sous la gorge a une entreprise pour agir de façon malveillante.

- en s'entendant sur les prix avec ses concurrents
- en pratiquant l'obsolescence programmée
- s'achetant un média pour biaiser l'information
- en surveillant nos activités et récoltant des donnes privées pour s'en servir ou les revendre
- etc ...

quand a savoir qui agit le plus de façon malveillante entre une entreprise qui agirait tel que décrit si dessus et un simple quidam qui veut se faire plaisir en s'achetant ses 20 kilo de plastique venu de chine, je pense que la question est vite répondu (en tout cas en ce qui me concerne).

el payo
el payo
roletav dit : Dans l'interview MN ne se contente pas de s'essuyer les pieds sur l'écologie et de rejeter la faute sur le consommateur.
Le fait est qu'il il ment a plusieurs reprise durant l'interview.

J'ai écouté l'émission et je ne crois pas que Marc Nunès ait menti.

Qu'on aime ou non son attitude vis-à-vis de l'écologie, de la rentabilité, du business, etc. je trouve pour le moins inélégant de traiter de menteur une personne :
1) qui s'est prêtée avec bonne volonté et franchise à un interrogatoire de 5h de la part de l'équipe de la radio des jeux
2) qui exprime à plusieurs reprises dans l'émission ce que Loïc résume assez bien dans son message ci-dessus, c'est à dire un "déchirement" entre la passion et la responsabilité d'une entreprise de 2300 salariés.
3) dont ladite passion a profité et profite encore a priori à la communauté, et plus particulièrement au site sur lequel on est en train d'écrire. Elle nous profite de toute façon bien plus que la haine de monsieur multicompte.

Je veux dire le gars dit que trictrac est une abérration économique mais qu'il estime que c'est important de conserver un espace communautaire. Et à quoi on utilise cet espace communautaire ? Cracher dans la soupe, je crois que ça s'appelle. Ou mordre la main qui nous nourrit.


Je n'ai aucune sympathie pour le capitalisme quel qu'il soit, et personnellement même en tant que modérateur je ne suis pas opposé à ce que ces discussions se tiennent.
Mais qu'elles se tiennent ailleurs que dans Discutons Jeux.
Qu'elles se tiennent ailleurs que dans ce fil consacré à la Radio des Jeux qui est une émission sympathique qui nous fait l'amitié de garder un lien avec la communauté de ce forum plutôt que de passer par twitter comme toutes les autres émissions le font.
Qu'elles se tiennent sans accuser de mensonge une personnalité publique. Surtout quand les arguments ne tiennent pas et ne sont que les relents d'une diatribe inlassable et éculée.

 
Monsieur Guillaume
Monsieur Guillaume
roletav dit :
XavO dit :
Uphir dit :Pourtant, peut-on lui donner complètement tort ? Le monde du jeu est souvent présenté comme un microcosme de passionnés qui s'investissent pour d'autres passionnés, mais il n'en reste pas moins un business. Et le coeur de la mécanique reste encore et toujours de convaincre des consommateurs d'acheter des produits. Je ne vais pas reprocher à Marc Nunes d'avoir réussi ce qu'il a réussi et d'avoir fait d'Asmodée ce que cette entreprise est devenue, mais pour autant cela reste du capitalisme appliqué au monde du jeu. Et je ne suis pas certain que ce soit un capitalisme plus vertueux que celui que l'on peut trouver dans d'autres secteurs d'activité (même si on aimerait le penser en tant que joueur).


Le soucis vient pour moi d'entendre MN tourner en dérision l'écologie ("Je peux même mettre du gazon à l'intérieur" [des boites]) et botter en touche en expliquant que les joueurs surconsomment (ce qui est vrai mais la responsabilité des joueurs n'enlève rien à celle d'Asmodée). Pour moi, il y a des nuances de gris possibles. Ce n'est pas "business" ou "environnement". La ligne défendue par Matthieu d'Epenoux durant l'émission fut d'expliquer ce qu'ils essayent de faire chez Cocktail pour concilier les enjeux environnementaux et la viabilité de son activité : faire moins (de jeux) mais mieux, abandonner les boites en métal...etc. Je ne dis pas que c'est suffisant, lui non plus d'ailleurs. Je trouve néanmoins cette position responsable. Au pire, on peut regretter les impacts écologiques inhérents à l'activité et expliquer pourquoi on n'a pas le choix. Là, le choix de MN, comme il l'a verbalisé durant l'émission, est clairement de s'essuyer les pieds sur ces impacts, de sous-entendre finalement que ce n'est pas son problème. 

Dans l'interview MN ne se contente pas de s'essuyer les pieds sur l'écologie et de rejeter la faute sur le consommateur.
Le fait est qu'il il ment a plusieurs reprise durant l'interview.

- qd il dit qu'il était actionnaire minoritaire de trictrac alors qu'il en possédait qd meme 49% donc la moitié.

- qd il dit que trictrac n'a jamais eu besoin de son aide en terme économique alors qu'il les finançait largement de manière indirect via asmodée qui lui confiait la création et la gestion de son site et ceux de ses éditeurs.  

- qd il dit que sophie gravel un temps repreneur de trictrac a renoncé car elle était retournée au canada alors que c'est parce que elle s'est rendue compte qu'économiquement ça lui coutait trop cher (d'ou la tentative de la boutique de jeu trictrac vite avorté).


Le fait est que tritrac a toujours été sous respirateur artificiel et ce des le début, a l'instant meme ou MN est entrée en jeu.

L'indice, MN le donne malgré lui quand il dit que trictrac est une aberration économique, sous entendu ca coute beaucoup d'argent et ca n'en rapporte pas.

Donc qd il dit que trictrac ca a toujours été pour servir la communauté ludique en fait non c'était surtout pour servir ses intérêts.

- 49% reste minoritaire, et jamais le contraire n'a été prétendu... Ce n'est pas la moitié, il ne ment pas ! Point ! 
ça ne vous arrange visiblement pas dans votre tentative de démonstration et votre objectif de dénigrement, il y a donc visiblement un écart entre la réalité et ce que vous dites, d'après vos propres éléments langagiers, vous êtes un menteur (là où je serai plus nuancé en disant que vous tordez (et tordre peut être fait plus ou moins fort) la réalité à votre intention)

- Tric Trac n'a effectivement "jamais" eu besoin de son aide tant que Flat Prod avait une activité de création et gestion de sites internets. Services qui étaient facturés et payés et qui établissaient un équilibre économique avec le site et les informations ludiques qui n'ont jamais été le pilier financier de Tric Trac. Une fois encore, ça ne vous convient pas comme vision, mais c'est pourtant un fait... Et vérifié par quelqu'un qui y a travaillé et qui y travaille. Si vous souhaitez voir le verre à moitié vide en disant "Oui, mais s'il n'y avait pas cette activité "rentable", le site ne pouvait pas fonctionner sans", vous le pouvez mais c'est donc bien loin de "vous permettre" de dire que l'assertion première est mensongère

- Pour l'histoire avec Sophie Gravel, une fois encore, vous sur-interprétez à votre sauce puisque, si, effectivement, lorsque Sophie repartait au Canada et les résultats de la boutique, qui, et une fois encore, je vous le dis en étant sur place, de l'intérieur, fonctionnait plutôt bien (résultat comparable à une boutique en dur de deux ou trois ans d'exercice en moins d'un an), ce rythme d'activité n'étant pas celui qu'elle avait prévu, elle a pris la décision d'arrêter Tric Trac. 

Je pense, et j'espère à la vue de toutes et tous, qu'il est visible dés lors que vous avez donc une dent, et à tout prendre, un but contre Marc Nunes et contre Phal, et peut-être même contre Tric Trac et que, malgré vos multi-comptes et votre identité toujours cachée, vous arrangez les éléments historiques et les faits suivant cet objectif. 

Dire que Tric Trac a toujours été sous respirateur artificiel est donc un raccourci puisque, dés le départ et donc avant même l'entrée en jeu de Marc Nunès, c'est une autre activité économique qui permettait à TT de vivre, comme énormément de média qui ne vivent pas de leur activité informative ou culturelle même mais bien d'autre chose à côté qui, elles, rapportent de l'argent pour ce faire. 

Quand Marc Nunès parle "d'aberration économique", il faut donc voir TT pour ce qu'il est, c'est à dire un site avec ce que ça coûte à entretenir et à faire évoluer et, de plus, un média informatif et culturel, avec ce que ça coûte à entretenir et à faire évoluer et que, dans le marché de niche qu'est le jeu de société (oui, c'est un marché de niche par rapport à bien d'autres marchés qui sont à 10 ou 100 fois plus et qui n'ont pas (parfois par absence de besoin, il est vrai) un média "généraliste d'information". Cette entité TT est donc un casse-tête (d'où l'aberration) à envisager si, froidement et sans regarder autour, on essaye de le viabiliser économiquement, c'est à dire de faire en sorte que "sa propre et seule activité" lui rapporte le nécessaire pour le faire vivre. Rien à voir avec des mensonges, donc ! Et c'est très loin d'être le seul "média/site" où ses questions se posent, donc rien d'extraordinaire non plus. 

ça vous va, où il vous en faut encore ? 

Monsieur Guillaume
Monsieur Guillaume
roletav dit :
jmguiche dit :
Tu en attend de la réflection et de l’honnêteté ? 

Actuellement j'en ai plus que vous qui réduisez le cas d'un entrepreneur tel que Matthieu d'épenoux a une exception qui confirme la règle ou les joueurs a des idiots qui méritent leur sort.

C'est clairement bas du front.

Surtout de nos jours ou la conscience de tout un chacun (même si ce n'est pas le cas pour tout le monde) tend qd meme dans la direction d'acheter des produits un peu plus naturel, plus facilement recyclable, plus écologique, plus responsable, etc... Et c'est d'ailleurs parce qu'il y a cette demande que les entreprises se bougent pour faire évoluer leur produit selon ces critères sinon elles ne le feraient pas.

Pour me mettre a votre niveau je dirai que personne ne met le couteau sous la gorge a une entreprise pour agir de façon malveillante.

- en s'entendant sur les prix avec ses concurrents
- en pratiquant l'obsolescence programmée
- s'achetant un média pour biaiser l'information
- en surveillant nos activités et récoltant des donnes privées pour s'en servir ou les revendre
- etc ...

quand a savoir qui agit le plus de façon malveillante entre une entreprise qui agirait tel que décrit si dessus et un simple quidam qui veut se faire plaisir en s'achetant ses 20 kilo de plastique venu de chine, je pense que la question est vite répondu (en tout cas en ce qui me concerne).

Voilà, avec ce genre de propos et de violence verbale, je pense qu'une fois encore, la hache pourrait bien resservir.
"bas du front"... Vous vous êtes auto-analysé avant de balancer ça à d'autres ?
"La conscience de tout un chacun" : vous plaisantez j'espère ? Vous avez vraiment l'impression que la conscience écologique avance bien et suffisamment vite ? 

Je penche donc en faveur de jmguiche, clairement plus mesuré dans ses propos. Vous n'attendez aucunement de la réflexion mais vous prenez donc juste du plaisir à déverser de la bile verbale dans une espèce de croisade à l'apparence vertueuse mais qui semble bien caché des "petites" vengeances intérieures et autres échecs personnels mal digérés, non ? 

Adrienhb
Adrienhb
Uphir dit :
Concernant Monsieur Phal, je ne suis un admirateur ni un hater. C'était (c'est ?) un personnage, avec une manière de faire bien à lui. Là encore, il a fait de Tric Trac l'un des sites majeurs de l'activité ludique francophone et il faut bien l'avouer, je trouve que le site n'est plus le même sans lui. Néanmoins, j'avais été déçu de découvrir que ce n'était pas véritablement par passion qu'il avait choisi le jeu en se lançant sur Internet, mais plus parce qu'il y avait un vide à ce moment là de ce côté là sur la toile (interview donné dans un Casus Belli).

Comme quoi, cela reste du business...

Parce qu'il faut être passionné pour bien faire les choses ? Et genre Phal n'a pas montré une passion pour les jeux ?


Et sinon, merci pour les interventions Monsieur Guillaume.

Uphir
Uphir
Je pense que l'on s'investit mieux si l'on est passionné, oui. Cela n'enlève aucun mérite à ce qu'a réalisé Monsieur Phal; il a abattu énormément de boulot pour faire de Tric Trac ce que c'est devenu. J'avais juste été surpris, et un peu déçu, qu'il ait choisi le jeu parce qu'il n'y avait rien sur le web à cette époque.

Si cela avait été l'horticulture, nous ne serions même pas là à en discuter.

Disons que je l'ai pris un peu comme si un chanteur que j'apprécie disait qu'au final, la musique, c'est pas son truc.
Default
Rodenbach
Rodenbach
On peut pas vous laisser une heure.
roletav
roletav
jmguiche dit :
Uphir dit :
jmguiche dit :La responsabilité est double, en tant que consommateur et en tant que citoyen ayant le droit de vote pour élire ceux qui décident des gardes fous, les députés.  54 % d’abstention… Nous avons collectivement le monde que nous méritons. 

Autant je peux te suivre sur la première partie de ton propos, autant le parallèle avec les récentes élections est à mon sens déplacé, voir de mauvais goût.

Mon propos, c’est qu’il y a un garde fous, la loi, et une responsabilité double, celle du citoyen consommateur qui choisit ce qu’il consomme et désigne ceux qui font la loi. 

C’est d’une immense banalité, c’est niveau cours d’éducation civique de lycée de mon époque…

En quoi c’est déplacé ou de mauvais goût ? « Cachez cette évidence que je ne saurais voir ? » 🥴🥳

c'est de mauvais gout car c'est nier que de nos jours les multinationales dans des démarches malveillantes comme  décrite plus haut passent leur temps a faire du lobbying auprès de ceux que tu nommes nos garde fou (quelque soit ceux pour qui on a voté) pour les corrompre et les pervertir afin qu'il passent des lois qui les arrangent. de la suppression de l'isf en passant par refourguer la gestion des autoroutes (payé par nos impots) a des entreprises privé, a repousser l'interdiction de certains pesticide connu comme dangereux et j'en passe ...

roletav
roletav
loïc dit : Donc, comme tout paquebot, il tourne très doucement. Asmodee n'est quand même pas le champion du "kiloplastique" ou autre. Mais il est assez utopique de penser qu'une grosse entreprise, un peu ancienne (30 ans) vendant du produit de loisirs, peut "changer" les choses.

Qu'il faille a une grosse entreprise plus de temps pour mettre en place certains changements ca reste a prouver car quand il y a un nouveau marché a capter les entreprises savent se bouger et évoluer très vite.

Et la conscience des gens pour aller vers des produits plus naturel écologique et responsable ca date pas d'hier et ca fait un moment que nos grand supermarché propose ces produits et ont même des rayon dédié a ces produits.

comme tout c'est une question de volonté et le fait est que la volonté de asmodée pour le moment c'est de conquérir le marché américain en imposant l'exclusivité de ses produit pour augmenter toujours plus son monopole.

roletav
roletav
el payo dit :
roletav dit : Dans l'interview MN ne se contente pas de s'essuyer les pieds sur l'écologie et de rejeter la faute sur le consommateur.
Le fait est qu'il il ment a plusieurs reprise durant l'interview.

J'ai écouté l'émission et je ne crois pas que Marc Nunès ait menti.

Qu'on aime ou non son attitude vis-à-vis de l'écologie, de la rentabilité, du business, etc. je trouve pour le moins inélégant de traiter de menteur une personne :
1) qui s'est prêtée avec bonne volonté et franchise à un interrogatoire de 5h de la part de l'équipe de la radio des jeux
2) qui exprime à plusieurs reprises dans l'émission ce que Loïc résume assez bien dans son message ci-dessus, c'est à dire un "déchirement" entre la passion et la responsabilité d'une entreprise de 2300 salariés.
3) dont ladite passion a profité et profite encore a priori à la communauté, et plus particulièrement au site sur lequel on est en train d'écrire. Elle nous profite de toute façon bien plus que la haine de monsieur multicompte.

Je veux dire le gars dit que trictrac est une abérration économique mais qu'il estime que c'est important de conserver un espace communautaire. Et à quoi on utilise cet espace communautaire ? Cracher dans la soupe, je crois que ça s'appelle. Ou mordre la main qui nous nourrit.


Je n'ai aucune sympathie pour le capitalisme quel qu'il soit, et personnellement même en tant que modérateur je ne suis pas opposé à ce que ces discussions se tiennent.
Mais qu'elles se tiennent ailleurs que dans Discutons Jeux.
Qu'elles se tiennent ailleurs que dans ce fil consacré à la Radio des Jeux qui est une émission sympathique qui nous fait l'amitié de garder un lien avec la communauté de ce forum plutôt que de passer par twitter comme toutes les autres émissions le font.
Qu'elles se tiennent sans accuser de mensonge une personnalité publique. Surtout quand les arguments ne tiennent pas et ne sont que les relents d'une diatribe inlassable et éculée.

 

Alors moi je veux bien que mes arguments ne tiennent pas, mais a ce moment il faut contre argumenter et avoir des elements a présenter et pour l'instant a part deux ou trois qui se contente de m'attaquer sur ma personne ou d'essayer de dicter comment doit se passer la conversation et si elle est fini ou pas. je ne vois pas des masses d'arguments me contredire.

l'argument de "la passion a profité et profite encore a priori à la communauté, et plus particulièrement au site sur lequel on est en train d'écrire". désolé mais si en 15 ans vous n'avez pas remarqué que le site est devenu l'ombre de lui même, le forum déserté des core gamers et que les gens qui y travaillent ne savent pas a quelle sauce ils vont être mangé dans les prochain mois après les différente solutions tentées qui n'ont pas fonctionné pour maintenir la site a flot. c'est que ya un soucis.

quand l'argument de l'interviewé s'est prêté au jeu donc on va rester gentil avec lui, c'est bien beau mais c'est surtout immature.

d'ailleurs d'autres personnes on soulevé le lièvre sur les contradictions (qui ne concerne pas que l'écologie) de mr nunes durant l'interview et personne n'a répondu.
exemple :

soze dit :Ce passage aurait mérité d'être approfondi en effet, surtout au regard de la récente news ici même. Le passage en quelques années du "site qui n'a pas besoin d'aide" à "l'aberration économique" et l'appel à l'UEJ aurait mérités d'être repris et creusé. Surtout dans une logique d'hyper-rationalité économique tout à fait impressionnante, dans laquelle des branches sont coupées sans problème: pourquoi maintenir une aberration économique ? D'autres creuseront. 

N'en déplaise a mr reixou l'interviewer qui comme les autres se contente d'attaquer sur la personne sans argumenter et 
préfère garder ses oeillères.
Et qui pendant l'interview n'est pas capable de creuser certaine réponse et qui au contraire sur certaine question se montre hesitant et y va sur la pointe des pieds de peur de contrarier son invité et se montre au final plutôt consensuel avec lui.

Donc si vous êtes capable de répondre a cet intervenant et d'expliquer comment trictrac qui n'a jamais eu besoin d'aide en terme économique est devenu l'ombre de lui même en invalidant mes argument sur le fait que le site a toujours été sous perfusion et servait d'autre intérêt. je reste preneur en attendant.
en attendant vos arguments reste inexistant ou alors de mauvais gouts.

roletav
roletav
Monsieur Guillaume dit :
roletav dit :
XavO dit :
Uphir dit :Pourtant, peut-on lui donner complètement tort ? Le monde du jeu est souvent présenté comme un microcosme de passionnés qui s'investissent pour d'autres passionnés, mais il n'en reste pas moins un business. Et le coeur de la mécanique reste encore et toujours de convaincre des consommateurs d'acheter des produits. Je ne vais pas reprocher à Marc Nunes d'avoir réussi ce qu'il a réussi et d'avoir fait d'Asmodée ce que cette entreprise est devenue, mais pour autant cela reste du capitalisme appliqué au monde du jeu. Et je ne suis pas certain que ce soit un capitalisme plus vertueux que celui que l'on peut trouver dans d'autres secteurs d'activité (même si on aimerait le penser en tant que joueur).


Le soucis vient pour moi d'entendre MN tourner en dérision l'écologie ("Je peux même mettre du gazon à l'intérieur" [des boites]) et botter en touche en expliquant que les joueurs surconsomment (ce qui est vrai mais la responsabilité des joueurs n'enlève rien à celle d'Asmodée). Pour moi, il y a des nuances de gris possibles. Ce n'est pas "business" ou "environnement". La ligne défendue par Matthieu d'Epenoux durant l'émission fut d'expliquer ce qu'ils essayent de faire chez Cocktail pour concilier les enjeux environnementaux et la viabilité de son activité : faire moins (de jeux) mais mieux, abandonner les boites en métal...etc. Je ne dis pas que c'est suffisant, lui non plus d'ailleurs. Je trouve néanmoins cette position responsable. Au pire, on peut regretter les impacts écologiques inhérents à l'activité et expliquer pourquoi on n'a pas le choix. Là, le choix de MN, comme il l'a verbalisé durant l'émission, est clairement de s'essuyer les pieds sur ces impacts, de sous-entendre finalement que ce n'est pas son problème. 

Dans l'interview MN ne se contente pas de s'essuyer les pieds sur l'écologie et de rejeter la faute sur le consommateur.
Le fait est qu'il il ment a plusieurs reprise durant l'interview.

- qd il dit qu'il était actionnaire minoritaire de trictrac alors qu'il en possédait qd meme 49% donc la moitié.

- qd il dit que trictrac n'a jamais eu besoin de son aide en terme économique alors qu'il les finançait largement de manière indirect via asmodée qui lui confiait la création et la gestion de son site et ceux de ses éditeurs.  

- qd il dit que sophie gravel un temps repreneur de trictrac a renoncé car elle était retournée au canada alors que c'est parce que elle s'est rendue compte qu'économiquement ça lui coutait trop cher (d'ou la tentative de la boutique de jeu trictrac vite avorté).


Le fait est que tritrac a toujours été sous respirateur artificiel et ce des le début, a l'instant meme ou MN est entrée en jeu.

L'indice, MN le donne malgré lui quand il dit que trictrac est une aberration économique, sous entendu ca coute beaucoup d'argent et ca n'en rapporte pas.

Donc qd il dit que trictrac ca a toujours été pour servir la communauté ludique en fait non c'était surtout pour servir ses intérêts.

- 49% reste minoritaire, et jamais le contraire n'a été prétendu... Ce n'est pas la moitié, il ne ment pas ! Point ! 
ça ne vous arrange visiblement pas dans votre tentative de démonstration et votre objectif de dénigrement, il y a donc visiblement un écart entre la réalité et ce que vous dites, d'après vos propres éléments langagiers, vous êtes un menteur (là où je serai plus nuancé en disant que vous tordez (et tordre peut être fait plus ou moins fort) la réalité à votre intention)

- Tric Trac n'a effectivement "jamais" eu besoin de son aide tant que Flat Prod avait une activité de création et gestion de sites internets. Services qui étaient facturés et payés et qui établissaient un équilibre économique avec le site et les informations ludiques qui n'ont jamais été le pilier financier de Tric Trac. Une fois encore, ça ne vous convient pas comme vision, mais c'est pourtant un fait... Et vérifié par quelqu'un qui y a travaillé et qui y travaille. Si vous souhaitez voir le verre à moitié vide en disant "Oui, mais s'il n'y avait pas cette activité "rentable", le site ne pouvait pas fonctionner sans", vous le pouvez mais c'est donc bien loin de "vous permettre" de dire que l'assertion première est mensongère

- Pour l'histoire avec Sophie Gravel, une fois encore, vous sur-interprétez à votre sauce puisque, si, effectivement, lorsque Sophie repartait au Canada et les résultats de la boutique, qui, et une fois encore, je vous le dis en étant sur place, de l'intérieur, fonctionnait plutôt bien (résultat comparable à une boutique en dur de deux ou trois ans d'exercice en moins d'un an), ce rythme d'activité n'étant pas celui qu'elle avait prévu, elle a pris la décision d'arrêter Tric Trac. 

Je pense, et j'espère à la vue de toutes et tous, qu'il est visible dés lors que vous avez donc une dent, et à tout prendre, un but contre Marc Nunes et contre Phal, et peut-être même contre Tric Trac et que, malgré vos multi-comptes et votre identité toujours cachée, vous arrangez les éléments historiques et les faits suivant cet objectif. 

Dire que Tric Trac a toujours été sous respirateur artificiel est donc un raccourci puisque, dés le départ et donc avant même l'entrée en jeu de Marc Nunès, c'est une autre activité économique qui permettait à TT de vivre, comme énormément de média qui ne vivent pas de leur activité informative ou culturelle même mais bien d'autre chose à côté qui, elles, rapportent de l'argent pour ce faire. 

Quand Marc Nunès parle "d'aberration économique", il faut donc voir TT pour ce qu'il est, c'est à dire un site avec ce que ça coûte à entretenir et à faire évoluer et, de plus, un média informatif et culturel, avec ce que ça coûte à entretenir et à faire évoluer et que, dans le marché de niche qu'est le jeu de société (oui, c'est un marché de niche par rapport à bien d'autres marchés qui sont à 10 ou 100 fois plus et qui n'ont pas (parfois par absence de besoin, il est vrai) un média "généraliste d'information". Cette entité TT est donc un casse-tête (d'où l'aberration) à envisager si, froidement et sans regarder autour, on essaye de le viabiliser économiquement, c'est à dire de faire en sorte que "sa propre et seule activité" lui rapporte le nécessaire pour le faire vivre. Rien à voir avec des mensonges, donc ! Et c'est très loin d'être le seul "média/site" où ses questions se posent, donc rien d'extraordinaire non plus. 

ça vous va, où il vous en faut encore ? 

1 - comme déjà dit il y a la sémantique, la définition du dictionnaire et il y a la réalité, qd les 49% via des moyens détournés (expliqués plus haut) peuvent décider du droit de vie et de mort sur les 51% ce n'est pas minoritaire. donc mr nunes ne ment pas d'un point de vue sémantique mais il ment par omission en occultant une bonne partie des choses. Car avec asmodée qui alimentait tritrac c'est comme s'il avait 149% contre 51%. des chiffres plus parlant et qui montre qui dans cette équation qui était vraiment minoritaire.
il n'y a donc pas d'écart entre la réalité et ce que je dit et le menteur c'est vous mr guillaume
mentir par omission ca reste mentir.

2 - c'est d'ailleurs étonnant que concernant l'activité de création et gestion de sites internet de tric trac vous ne mentionnez pas le fait que ça le incluait en grande partie ceux d'asmosdée et de ses éditeurs. 
étonnant aussi que si cette activité était le pilier financier de Tric Trac et "surement" l'apport d'asmodée "minoritaire" alors le site ai failli mourir après son départ et ce même en anticipant avec la mise en place de nouvelles solutions, le rachat par un éditeur et la mise en place d'une boutique.
vraiment vraiment très étonnant !
comme mr nunes vous mentez par omission mr guillaume.
mais je comprend on ne mort pas la main qui nous nourri.

Dans tous les cas vous n'expliquez pas comment cela ce fait que tritrac, qui comme "énormément de média qui ne vivent pas de leur activité informative ou culturelle même mais bien d'autre chose à côté", na jamais su survivre sans cet autre chose a coté et sans l'aide d'un éditeur ou d'un distributeur.
pourtant les entreprises qui ont besoin qu'ont leur crée un site, du petit auto entrepreneur aux pme en passant par les artisants/commerçants c'est pas ce qui manque pour une SSII comme la votre.
vous pouvez nous expliquez cette contradiction ?
ou vous êtes juste un mauvais gestionnaire qui s'ignore ?

3 - je vais résumer ce que vous dite : donc en gros la partie boutique a fonctionné très vite, très bien et au même niveau qu'une boutique en dur en moins de temps qu'il ne faut pour le dire MAIS MAIS MAIS ce n'était pas suffisant pour sophie gravel.
OK ! alors pourquoi ce n'était pas suffisant si c'était rentable ?
et pourquoi ne pas avoir qd meme conservé cette activité si elle etait rentable après le départ de sophie et son souhait d'arrêter ?
vous pouvez nous expliquez aussi cette contradiction la ?
ou encore une fois vous êtes juste un mauvais gestionnaire qui s'ignore ?

la encore ce n'est pas moi qui surinterprète des faits, c'est vous qui une fois de plus mentez par omission et masquer beaucoup de chose.
celui qui arrange les éléments historiques a sa sauce c'est vous.

aucun de vos arguments n'explique l'aberration économique! aucun !

4 - même l'argument du "marché de niche" la aussi est clairement de mauvaise foi.
la encore si on le compare a d'autres loisirs comme le ciné, la musique, ou les jeux video, oui le marché est moins important. mais on est quand même aujourd'hui bien loin du marché de niche. 
cela doit faire au moins 4/5 ans que le marché du jeu de société a explosé.
le jour ou on s'est rendu compte que dans les nouveauté présenté a essen le nombre était passé du simple au triple.
et x3 c'est énorme !
en tant qu'insider vous le savez donc vous êtes de mauvaise foi.
d'autant plus que depuis 4/5 ans les choses se sont évidemment bien accélérée
asmodée a bien grossi,
le nombre d'influenceur amateur ou pas sur youtube devenu conséquent,
et même sur twitch qui jusqu'à présent n'était pas la plateforme la plus adapté on trouve maintenant régulièrement de nombreux live dont celui avec votre collègue pénélope ...

meme marc nunes le reconnait dans l'interview, que le nombre de nouveauté est devenu tellement consequent que les boutiques ne peuvent pas tout absorber et que ca les pousse a truander en leur présentant moins de nouveauté mais plus souvent pour qu'elles les prennent quand même.

bref en argumentant ainsi vous essayer juste de minimiser votre responsabilité et essayer de cacher votre asservissement.
mais arriver a un certain niveau de mauvaise foi ce n'est plus de la mauvaise foi mais du mensonge encore une fois.

5 - et je ne parle meme pas de l'argument "un site avec ce que ça coûte à entretenir et à faire évoluer" qui la pour le coup me fait clairement et doucement rigoler quand on sait que :
1 - vous avez tout fait pour le site s'autogère en grande partie, en fournissant les outils aux éditeurs pour qu'il publie eux même leur news/com et gérer le moins possible coté éditorial ...
2 - et que malgré ce temps dégagé le site reste une usine a gaz dont de nombreux bug ne sont toujours pas corrigés des années après et ou les messages postés dans la section du forum dédié reste très largement sans réponse et sans solution.

6 - a moment donné il faut appeler un chat un chat.
asmodée a acheté la moitié de tric trac dans un objectif bien precis, la mis sous perfusion  et vous vous êtes complètement asservi a lui.

votre mauvaise foi, votre déni, vos mensonges par omission, vos écrans de fumée, votre poudre au yeux.
rien ne cache la réalité des choses.
une réalité que vous avez beaucoup de mal a expliqué des lors que l'on creuse un peu et que l'on va dans les détails.

vous mentez aux joueurs sur tout ces aspects depuis le debut et surtout vous continuez en prétendant que tric trac est un media d'information alors que ce n'est et n'a toujours été qu'une vitrine pour les éditeurs qui a quelque rare exception pres n'a jamais proposé de contenu pertinent !
la voila la réalité.

si les core gamers qui sont un part importante de la communauté des joueurs ont déserté le site qui est censé être une reference et ce dans une période ou le jeu de société a explosé c'est qu'il y a une raison, la encore que vous ne savez pas expliquer.
et a part envoyer de la poudre yeux, masquer les choses et stigmatiser vos contradicteurs c'est tout ce que vous savez faire.

il serait temps de l'admettre surtout au vu de la situation actuelle qui prédit que votre aberration économique ne va plus pouvoir compter très longtemps sur asmodée pour continuer a le financer.

 

Rodenbach
Rodenbach
De grâce, la hache.

Quand les arguments n'ont plus de pouvoir, il faut savoir se résigner à la hache.
Monsieur Guillaume
Monsieur Guillaume
roletav dit :
Monsieur Guillaume dit :
roletav dit :
XavO dit :
Uphir dit :Pourtant, peut-on lui donner complètement tort ? Le monde du jeu est souvent présenté comme un microcosme de passionnés qui s'investissent pour d'autres passionnés, mais il n'en reste pas moins un business. Et le coeur de la mécanique reste encore et toujours de convaincre des consommateurs d'acheter des produits. Je ne vais pas reprocher à Marc Nunes d'avoir réussi ce qu'il a réussi et d'avoir fait d'Asmodée ce que cette entreprise est devenue, mais pour autant cela reste du capitalisme appliqué au monde du jeu. Et je ne suis pas certain que ce soit un capitalisme plus vertueux que celui que l'on peut trouver dans d'autres secteurs d'activité (même si on aimerait le penser en tant que joueur).


Le soucis vient pour moi d'entendre MN tourner en dérision l'écologie ("Je peux même mettre du gazon à l'intérieur" [des boites]) et botter en touche en expliquant que les joueurs surconsomment (ce qui est vrai mais la responsabilité des joueurs n'enlève rien à celle d'Asmodée). Pour moi, il y a des nuances de gris possibles. Ce n'est pas "business" ou "environnement". La ligne défendue par Matthieu d'Epenoux durant l'émission fut d'expliquer ce qu'ils essayent de faire chez Cocktail pour concilier les enjeux environnementaux et la viabilité de son activité : faire moins (de jeux) mais mieux, abandonner les boites en métal...etc. Je ne dis pas que c'est suffisant, lui non plus d'ailleurs. Je trouve néanmoins cette position responsable. Au pire, on peut regretter les impacts écologiques inhérents à l'activité et expliquer pourquoi on n'a pas le choix. Là, le choix de MN, comme il l'a verbalisé durant l'émission, est clairement de s'essuyer les pieds sur ces impacts, de sous-entendre finalement que ce n'est pas son problème. 

Dans l'interview MN ne se contente pas de s'essuyer les pieds sur l'écologie et de rejeter la faute sur le consommateur.
Le fait est qu'il il ment a plusieurs reprise durant l'interview.

- qd il dit qu'il était actionnaire minoritaire de trictrac alors qu'il en possédait qd meme 49% donc la moitié.

- qd il dit que trictrac n'a jamais eu besoin de son aide en terme économique alors qu'il les finançait largement de manière indirect via asmodée qui lui confiait la création et la gestion de son site et ceux de ses éditeurs.  

- qd il dit que sophie gravel un temps repreneur de trictrac a renoncé car elle était retournée au canada alors que c'est parce que elle s'est rendue compte qu'économiquement ça lui coutait trop cher (d'ou la tentative de la boutique de jeu trictrac vite avorté).


Le fait est que tritrac a toujours été sous respirateur artificiel et ce des le début, a l'instant meme ou MN est entrée en jeu.

L'indice, MN le donne malgré lui quand il dit que trictrac est une aberration économique, sous entendu ca coute beaucoup d'argent et ca n'en rapporte pas.

Donc qd il dit que trictrac ca a toujours été pour servir la communauté ludique en fait non c'était surtout pour servir ses intérêts.

- 49% reste minoritaire, et jamais le contraire n'a été prétendu... Ce n'est pas la moitié, il ne ment pas ! Point ! 
ça ne vous arrange visiblement pas dans votre tentative de démonstration et votre objectif de dénigrement, il y a donc visiblement un écart entre la réalité et ce que vous dites, d'après vos propres éléments langagiers, vous êtes un menteur (là où je serai plus nuancé en disant que vous tordez (et tordre peut être fait plus ou moins fort) la réalité à votre intention)

- Tric Trac n'a effectivement "jamais" eu besoin de son aide tant que Flat Prod avait une activité de création et gestion de sites internets. Services qui étaient facturés et payés et qui établissaient un équilibre économique avec le site et les informations ludiques qui n'ont jamais été le pilier financier de Tric Trac. Une fois encore, ça ne vous convient pas comme vision, mais c'est pourtant un fait... Et vérifié par quelqu'un qui y a travaillé et qui y travaille. Si vous souhaitez voir le verre à moitié vide en disant "Oui, mais s'il n'y avait pas cette activité "rentable", le site ne pouvait pas fonctionner sans", vous le pouvez mais c'est donc bien loin de "vous permettre" de dire que l'assertion première est mensongère

- Pour l'histoire avec Sophie Gravel, une fois encore, vous sur-interprétez à votre sauce puisque, si, effectivement, lorsque Sophie repartait au Canada et les résultats de la boutique, qui, et une fois encore, je vous le dis en étant sur place, de l'intérieur, fonctionnait plutôt bien (résultat comparable à une boutique en dur de deux ou trois ans d'exercice en moins d'un an), ce rythme d'activité n'étant pas celui qu'elle avait prévu, elle a pris la décision d'arrêter Tric Trac. 

Je pense, et j'espère à la vue de toutes et tous, qu'il est visible dés lors que vous avez donc une dent, et à tout prendre, un but contre Marc Nunes et contre Phal, et peut-être même contre Tric Trac et que, malgré vos multi-comptes et votre identité toujours cachée, vous arrangez les éléments historiques et les faits suivant cet objectif. 

Dire que Tric Trac a toujours été sous respirateur artificiel est donc un raccourci puisque, dés le départ et donc avant même l'entrée en jeu de Marc Nunès, c'est une autre activité économique qui permettait à TT de vivre, comme énormément de média qui ne vivent pas de leur activité informative ou culturelle même mais bien d'autre chose à côté qui, elles, rapportent de l'argent pour ce faire. 

Quand Marc Nunès parle "d'aberration économique", il faut donc voir TT pour ce qu'il est, c'est à dire un site avec ce que ça coûte à entretenir et à faire évoluer et, de plus, un média informatif et culturel, avec ce que ça coûte à entretenir et à faire évoluer et que, dans le marché de niche qu'est le jeu de société (oui, c'est un marché de niche par rapport à bien d'autres marchés qui sont à 10 ou 100 fois plus et qui n'ont pas (parfois par absence de besoin, il est vrai) un média "généraliste d'information". Cette entité TT est donc un casse-tête (d'où l'aberration) à envisager si, froidement et sans regarder autour, on essaye de le viabiliser économiquement, c'est à dire de faire en sorte que "sa propre et seule activité" lui rapporte le nécessaire pour le faire vivre. Rien à voir avec des mensonges, donc ! Et c'est très loin d'être le seul "média/site" où ses questions se posent, donc rien d'extraordinaire non plus. 

ça vous va, où il vous en faut encore ? 

Allez, allons-y encore une fois, ça a l'air drôle de discuter avec roletav :D 
1 - comme déjà dit il y a la sémantique, la définition du dictionnaire et il y a la réalité, qd les 49% via des moyens détournés (expliqués plus haut) peuvent décider du droit de vie et de mort sur les 51% ce n'est pas minoritaire. donc mr nunes ne ment pas d'un point de vue sémantique mais il ment par omission en occultant une bonne partie des choses. Car avec asmodée qui alimentait tritrac c'est comme s'il avait 149% contre 51%. des chiffres plus parlant et qui montre qui dans cette équation qui était vraiment minoritaire.
il n'y a donc pas d'écart entre la réalité et ce que je dit et le menteur c'est vous mr guillaume
mentir par omission ca reste mentir.
Et bien non, rater. Les 49% restaient bien minoritaire et la preuve en est, mais vous ne pouviez pas le savoir, c'est que Tric Trac, suite à désaccord, a fonctionné pendant quelques années sans Asmodee France (oui, parce que, pour votre gouverne, vous mélangez en plus tout et n'importe quoi, ça fait bien longtemps que, pour être précis, il faudrait parler d'Asmodee France ou autre... Parce que ce n'est pas la même chose en fait) :D 
Donc vous êtes à côté de la plaque


2 - c'est d'ailleurs étonnant que concernant l'activité de création et gestion de sites internet de tric trac vous ne mentionnez pas le fait que ça le incluait en grande partie ceux d'asmosdée et de ses éditeurs. 
étonnant aussi que si cette activité était le pilier financier de Tric Trac et "surement" l'apport d'asmodée "minoritaire" alors le site ai failli mourir après son départ et ce même en anticipant avec la mise en place de nouvelles solutions, le rachat par un éditeur et la mise en place d'une boutique.
vraiment vraiment très étonnant !
comme mr nunes vous mentez par omission mr guillaume.
mais je comprend on ne mort pas la main qui nous nourri.
Et non, plouf dans l'eau ! Je ne vois pas ce qu'il y a d'étonnant. Cela pouvait inclure des éditeurs qui étaient distribués en France par Asmodee mais d'autres éditeurs dans la même situation ne le faisaient pas. Chacun était donc bien libre de le faire ou non, y compris chez ceux qui n'étaient pas chez Asmodee... Vous vous trompez à nouveau.

Dans tous les cas vous n'expliquez pas comment cela ce fait que tritrac, qui comme "énormément de média qui ne vivent pas de leur activité informative ou culturelle même mais bien d'autre chose à côté", na jamais su survivre sans cet autre chose a coté et sans l'aide d'un éditeur ou d'un distributeur.
pourtant les entreprises qui ont besoin qu'ont leur crée un site, du petit auto entrepreneur aux pme en passant par les artisants/commerçants c'est pas ce qui manque pour une SSII comme la votre.
vous pouvez nous expliquez cette contradiction ?
ou vous êtes juste un mauvais gestionnaire qui s'ignore ?
Mais Tric Trac n'a jamais pu "survivre" sans cet autre chose à côté parce que, et là encore, visiblement vous ne le savez pas : Il n'y a plus cet "à côté" depuis un moment. Il n'y a donc aucune contradiction :
-> Avec un "à côté rentable et donc équilibrant", Flat Prod équilibrait la partie Tric Trac ;
-> En arrêtant l'à côté rentable suite à des décisions des acheteurs, l'équilibre n'est plus, d'où certainement le côté "aberrant" dont parle Marc Nunes. Et puis, dois-je vous rappeler justement que je ne suis pas gestionnaire ? Je n'ai aucun pouvoir de décision. Par contre, l'historique que vous ignorez et vos mauvaises compréhensions qui en découlent, ça, je peux le faire :D 


3 - je vais résumer ce que vous dite : donc en gros la partie boutique a fonctionné très vite, très bien et au même niveau qu'une boutique en dur en moins de temps qu'il ne faut pour le dire MAIS MAIS MAIS ce n'était pas suffisant pour sophie gravel.
OK ! alors pourquoi ce n'était pas suffisant si c'était rentable ?
et pourquoi ne pas avoir qd meme conservé cette activité si elle etait rentable après le départ de sophie et son souhait d'arrêter ?
vous pouvez nous expliquez aussi cette contradiction la ?
ou encore une fois vous êtes juste un mauvais gestionnaire qui s'ignore ?
Vous avez vu où que je disais "rentable" ? Et "rentable par rapport à quoi" d'abord ? Je parle de chiffre d'affaire équivalent à une boutique en dur de deux ans d'existence. Etait-ce rentable par rapport au budget de fonctionnement de Tric Trac que sans doute vous connaissez ? Le temps que la rentabilité de la boutique équilibre à la fois son fonctionnement et celui de Tric Trac, vous connaissez le calendrier prévisionnel ? Celui souhaité par Sophie Gravel ? Non, n'est-ce pas ? Et bien quand on ne sait pas, on se tait... ou à tout prendre, on se renseigne avant de débiter des âneries sans savoir :)

la encore ce n'est pas moi qui surinterprète des faits, c'est vous qui une fois de plus mentez par omission et masquer beaucoup de chose.
celui qui arrange les éléments historiques a sa sauce c'est vous.
Et bien non, comme vu plus haut ! :) 

aucun de vos arguments n'explique l'aberration économique! aucun !
Et bien si, comme vu plus haut aussi ! :)

4 - même l'argument du "marché de niche" la aussi est clairement de mauvaise foi.
la encore si on le compare a d'autres loisirs comme le ciné, la musique, ou les jeux video, oui le marché est moins important. mais on est quand même aujourd'hui bien loin du marché de niche. 
cela doit faire au moins 4/5 ans que le marché du jeu de société a explosé.
le jour ou on s'est rendu compte que dans les nouveauté présenté a essen le nombre était passé du simple au triple.
et x3 c'est énorme !
en tant qu'insider vous le savez donc vous êtes de mauvaise foi.
d'autant plus que depuis 4/5 ans les choses se sont évidemment bien accélérée
asmodée a bien grossi,
le nombre d'influenceur amateur ou pas sur youtube devenu conséquent,
et même sur twitch qui jusqu'à présent n'était pas la plateforme la plus adapté on trouve maintenant régulièrement de nombreux live dont celui avec votre collègue pénélope ...
Mouarf, mouarf, mouarf, amenez-nous donc des chiffres pour qu'on rigole un peu. Que le nombre de sorties ait explosé est un fait ! Qu'il y ait de plus en plus de monde à vouloir vivre sur le gâteau JdS, c'est un fait (éditeurs, distributeurs, auteurs ou même "influenceurs" qui en parlent)... Mais que les modèles économiques des uns et des autres le permettent, c'est bien autre chose. Vous ne savez visiblement pas de quoi vous parlez puisque les différences de ventes entre les têtes d'affiche et la queue du peloton ne cesse de se creuser, ce qui va fracturer et segmenter le marché, ne permettant pas à tous d'en vivre. 
Vous confondez donc "marché" et "ceux qui vivent du marché... ou tentent d'en vivre"


meme marc nunes le reconnait dans l'interview, que le nombre de nouveauté est devenu tellement consequent que les boutiques ne peuvent pas tout absorber et que ca les pousse a truander en leur présentant moins de nouveauté mais plus souvent pour qu'elles les prennent quand même.
CDFD, vous confondez le fait et ses conséquences. Il y a de plus en plus de sorties mais pas suffisamment d'acheteurs réguliers et au panier suffisant pour faire réellement vivre tous ceux qui souhaiteraient le faire. L'un et l'autre ne sont pas la même chose, dommage pour votre démonstration :)

bref en argumentant ainsi vous essayer juste de minimiser votre responsabilité et essayer de cacher votre asservissement.
mais arriver a un certain niveau de mauvaise foi ce n'est plus de la mauvaise foi mais du mensonge encore une fois.

5 - et je ne parle meme pas de l'argument "un site avec ce que ça coûte à entretenir et à faire évoluer" qui la pour le coup me fait clairement et doucement rigoler quand on sait que :
1 - vous avez tout fait pour le site s'autogère en grande partie, en fournissant les outils aux éditeurs pour qu'il publie eux même leur news/com et gérer le moins possible coté éditorial ...
2 - et que malgré ce temps dégagé le site reste une usine a gaz dont de nombreux bug ne sont toujours pas corrigés des années après et ou les messages postés dans la section du forum dédié reste très largement sans réponse et sans solution.
Là encore, mouarf mouarf mouarf, c'est ignorer et passer sous silence énormément de choses : 
Combien de salariés pour s'occuper du site ? Actuellement "zéro"
Combien d'éditeurs qui souhaitent utiliser les outils pour le faire ? Actuellement très peu puisque la communication et le marketing se sont déplacées ailleurs et que, bien entendu, un éditeur lui aussi, priorise les actions com' qu'il doit faire. Donc non, raté, nous n'avons pas "le moins possible à faire" pour gérer le côté éditorial, c'est ignorer bien des choses de la réalité et vivre dans votre monde bien à vous (c'est votre droit, bien sûr, mais comme ce n'est pas la réalité, il ne faut pas s'étonner qu'on ne vous suive pas ;) ) 


6 - a moment donné il faut appeler un chat un chat.
asmodée a acheté la moitié de tric trac dans un objectif bien precis, la mis sous perfusion  et vous vous êtes complètement asservi a lui.
Dés lors que l'autre activité de Flat Prod était arrêté, oui, il y a une nécessité d'apport financier... Mais le but peut être résumé à : "Tant que l'activité JdS est croissante, il se vend plus de JdS ; Tric Trac participe à ce que l'activité JdS soit croissante ; Que Tric Trac continue... Mais jusqu'à quel point le finance-t-on ? Et pour que qui en profite ?" CQFD et ça ne me parait ni aberrant, ni caché 

votre mauvaise foi, votre déni, vos mensonges par omission, vos écrans de fumée, votre poudre au yeux.
rien ne cache la réalité des choses.
une réalité que vous avez beaucoup de mal a expliqué des lors que l'on creuse un peu et que l'on va dans les détails.
Il ne parait pas bizarre que, pour quelqu'un qui d'après vous, dénie, ment par omission, poudre aux yeux et autres écrans de fumée, j'explique aussi facilement tout ce qu'il y a ci-dessus ? Ne soyez pas paranoïaque ou complotiste, enfin. Détendez-vous, lisez les choses, refaites la chronologie et vous verrez, ce n'est guère plus compliqué que ça !

vous mentez aux joueurs sur tout ces aspects depuis le debut et surtout vous continuez en prétendant que tric trac est un media d'information alors que ce n'est et n'a toujours été qu'une vitrine pour les éditeurs qui a quelque rare exception pres n'a jamais proposé de contenu pertinent !
la voila la réalité.

si les core gamers qui sont un part importante de la communauté des joueurs ont déserté le site qui est censé être une reference et ce dans une période ou le jeu de société a explosé c'est qu'il y a une raison, la encore que vous ne savez pas expliquer.
et a part envoyer de la poudre yeux, masquer les choses et stigmatiser vos contradicteurs c'est tout ce que vous savez faire.

il serait temps de l'admettre surtout au vu de la situation actuelle qui prédit que votre aberration économique ne va plus pouvoir compter très longtemps sur asmodée pour continuer a le financer.
Cela ne me dérange point, je laisse effectivement les lecteurs jugés et si besoin est, apporter les éléments éclaircissants qui pourraient manquer sur tel ou tel point, mais j'attends aussi avec impatience quels chiffres vous avez quant à la "part importante de la communauté" ? Votre jugement ? la technique du doigt mouillé ? le "je l'ai entendu dire pendant un festival" ou "je l'ai vu en parcourant les rezosocios" ? 

 

Dans l'attente de lire donc votre prochaine joute verbal, je vous souhaite la bonne soirée ;-) :-D 

Monsieur Guillaume
Monsieur Guillaume
Rodenbach dit :De grâce, la hache.

Quand les arguments n'ont plus de pouvoir, il faut savoir se résigner à la hache.

Oh, à mon avis, ça ne va plus tarder... :D 

Docky
Docky
Nous avons quelques personnes qui semblent, selon les apparences, lutter pour conserver leur job. Et accessoirement, leur quotidien (professionnel) consiste depuis si longtemps à nous proposer des prestations qui au final nous conviennent. Sinon, nous ne serions plus là. Pendant ce temps, venir ici déblatérer, dénigrer, je trouve ça déplacé. Et sur ce point, je ne mets pas seulement le doigt sur la modeste qualité de l'argumentation, mais surtout sur l'acharnement et le manque de mansuétude (de décence ?). Navrant.
jepoh
jepoh
Monsieur Guillaume dit :
roletav dit :
Monsieur Guillaume dit :
roletav dit :
XavO dit :
Uphir dit :Pourtant, peut-on lui donner complètement tort ? Le monde du jeu est souvent présenté comme un microcosme de passionnés qui s'investissent pour d'autres passionnés, mais il n'en reste pas moins un business. Et le coeur de la mécanique reste encore et toujours de convaincre des consommateurs d'acheter des produits. Je ne vais pas reprocher à Marc Nunes d'avoir réussi ce qu'il a réussi et d'avoir fait d'Asmodée ce que cette entreprise est devenue, mais pour autant cela reste du capitalisme appliqué au monde du jeu. Et je ne suis pas certain que ce soit un capitalisme plus vertueux que celui que l'on peut trouver dans d'autres secteurs d'activité (même si on aimerait le penser en tant que joueur).


Le soucis vient pour moi d'entendre MN tourner en dérision l'écologie ("Je peux même mettre du gazon à l'intérieur" [des boites]) et botter en touche en expliquant que les joueurs surconsomment (ce qui est vrai mais la responsabilité des joueurs n'enlève rien à celle d'Asmodée). Pour moi, il y a des nuances de gris possibles. Ce n'est pas "business" ou "environnement". La ligne défendue par Matthieu d'Epenoux durant l'émission fut d'expliquer ce qu'ils essayent de faire chez Cocktail pour concilier les enjeux environnementaux et la viabilité de son activité : faire moins (de jeux) mais mieux, abandonner les boites en métal...etc. Je ne dis pas que c'est suffisant, lui non plus d'ailleurs. Je trouve néanmoins cette position responsable. Au pire, on peut regretter les impacts écologiques inhérents à l'activité et expliquer pourquoi on n'a pas le choix. Là, le choix de MN, comme il l'a verbalisé durant l'émission, est clairement de s'essuyer les pieds sur ces impacts, de sous-entendre finalement que ce n'est pas son problème. 

Dans l'interview MN ne se contente pas de s'essuyer les pieds sur l'écologie et de rejeter la faute sur le consommateur.
Le fait est qu'il il ment a plusieurs reprise durant l'interview.

- qd il dit qu'il était actionnaire minoritaire de trictrac alors qu'il en possédait qd meme 49% donc la moitié.

- qd il dit que trictrac n'a jamais eu besoin de son aide en terme économique alors qu'il les finançait largement de manière indirect via asmodée qui lui confiait la création et la gestion de son site et ceux de ses éditeurs.  

- qd il dit que sophie gravel un temps repreneur de trictrac a renoncé car elle était retournée au canada alors que c'est parce que elle s'est rendue compte qu'économiquement ça lui coutait trop cher (d'ou la tentative de la boutique de jeu trictrac vite avorté).


Le fait est que tritrac a toujours été sous respirateur artificiel et ce des le début, a l'instant meme ou MN est entrée en jeu.

L'indice, MN le donne malgré lui quand il dit que trictrac est une aberration économique, sous entendu ca coute beaucoup d'argent et ca n'en rapporte pas.

Donc qd il dit que trictrac ca a toujours été pour servir la communauté ludique en fait non c'était surtout pour servir ses intérêts.

- 49% reste minoritaire, et jamais le contraire n'a été prétendu... Ce n'est pas la moitié, il ne ment pas ! Point ! 
ça ne vous arrange visiblement pas dans votre tentative de démonstration et votre objectif de dénigrement, il y a donc visiblement un écart entre la réalité et ce que vous dites, d'après vos propres éléments langagiers, vous êtes un menteur (là où je serai plus nuancé en disant que vous tordez (et tordre peut être fait plus ou moins fort) la réalité à votre intention)

- Tric Trac n'a effectivement "jamais" eu besoin de son aide tant que Flat Prod avait une activité de création et gestion de sites internets. Services qui étaient facturés et payés et qui établissaient un équilibre économique avec le site et les informations ludiques qui n'ont jamais été le pilier financier de Tric Trac. Une fois encore, ça ne vous convient pas comme vision, mais c'est pourtant un fait... Et vérifié par quelqu'un qui y a travaillé et qui y travaille. Si vous souhaitez voir le verre à moitié vide en disant "Oui, mais s'il n'y avait pas cette activité "rentable", le site ne pouvait pas fonctionner sans", vous le pouvez mais c'est donc bien loin de "vous permettre" de dire que l'assertion première est mensongère

- Pour l'histoire avec Sophie Gravel, une fois encore, vous sur-interprétez à votre sauce puisque, si, effectivement, lorsque Sophie repartait au Canada et les résultats de la boutique, qui, et une fois encore, je vous le dis en étant sur place, de l'intérieur, fonctionnait plutôt bien (résultat comparable à une boutique en dur de deux ou trois ans d'exercice en moins d'un an), ce rythme d'activité n'étant pas celui qu'elle avait prévu, elle a pris la décision d'arrêter Tric Trac. 

Je pense, et j'espère à la vue de toutes et tous, qu'il est visible dés lors que vous avez donc une dent, et à tout prendre, un but contre Marc Nunes et contre Phal, et peut-être même contre Tric Trac et que, malgré vos multi-comptes et votre identité toujours cachée, vous arrangez les éléments historiques et les faits suivant cet objectif. 

Dire que Tric Trac a toujours été sous respirateur artificiel est donc un raccourci puisque, dés le départ et donc avant même l'entrée en jeu de Marc Nunès, c'est une autre activité économique qui permettait à TT de vivre, comme énormément de média qui ne vivent pas de leur activité informative ou culturelle même mais bien d'autre chose à côté qui, elles, rapportent de l'argent pour ce faire. 

Quand Marc Nunès parle "d'aberration économique", il faut donc voir TT pour ce qu'il est, c'est à dire un site avec ce que ça coûte à entretenir et à faire évoluer et, de plus, un média informatif et culturel, avec ce que ça coûte à entretenir et à faire évoluer et que, dans le marché de niche qu'est le jeu de société (oui, c'est un marché de niche par rapport à bien d'autres marchés qui sont à 10 ou 100 fois plus et qui n'ont pas (parfois par absence de besoin, il est vrai) un média "généraliste d'information". Cette entité TT est donc un casse-tête (d'où l'aberration) à envisager si, froidement et sans regarder autour, on essaye de le viabiliser économiquement, c'est à dire de faire en sorte que "sa propre et seule activité" lui rapporte le nécessaire pour le faire vivre. Rien à voir avec des mensonges, donc ! Et c'est très loin d'être le seul "média/site" où ses questions se posent, donc rien d'extraordinaire non plus. 

ça vous va, où il vous en faut encore ? 

Allez, allons-y encore une fois, ça a l'air drôle de discuter avec roletav :D 
1 - comme déjà dit il y a la sémantique, la définition du dictionnaire et il y a la réalité, qd les 49% via des moyens détournés (expliqués plus haut) peuvent décider du droit de vie et de mort sur les 51% ce n'est pas minoritaire. donc mr nunes ne ment pas d'un point de vue sémantique mais il ment par omission en occultant une bonne partie des choses. Car avec asmodée qui alimentait tritrac c'est comme s'il avait 149% contre 51%. des chiffres plus parlant et qui montre qui dans cette équation qui était vraiment minoritaire.
il n'y a donc pas d'écart entre la réalité et ce que je dit et le menteur c'est vous mr guillaume
mentir par omission ca reste mentir.
Et bien non, rater. Les 49% restaient bien minoritaire et la preuve en est, mais vous ne pouviez pas le savoir, c'est que Tric Trac, suite à désaccord, a fonctionné pendant quelques années sans Asmodee France (oui, parce que, pour votre gouverne, vous mélangez en plus tout et n'importe quoi, ça fait bien longtemps que, pour être précis, il faudrait parler d'Asmodee France ou autre... Parce que ce n'est pas la même chose en fait) :D 
Donc vous êtes à côté de la plaque


2 - c'est d'ailleurs étonnant que concernant l'activité de création et gestion de sites internet de tric trac vous ne mentionnez pas le fait que ça le incluait en grande partie ceux d'asmosdée et de ses éditeurs. 
étonnant aussi que si cette activité était le pilier financier de Tric Trac et "surement" l'apport d'asmodée "minoritaire" alors le site ai failli mourir après son départ et ce même en anticipant avec la mise en place de nouvelles solutions, le rachat par un éditeur et la mise en place d'une boutique.
vraiment vraiment très étonnant !
comme mr nunes vous mentez par omission mr guillaume.
mais je comprend on ne mort pas la main qui nous nourri.
Et non, plouf dans l'eau ! Je ne vois pas ce qu'il y a d'étonnant. Cela pouvait inclure des éditeurs qui étaient distribués en France par Asmodee mais d'autres éditeurs dans la même situation ne le faisaient pas. Chacun était donc bien libre de le faire ou non, y compris chez ceux qui n'étaient pas chez Asmodee... Vous vous trompez à nouveau.

Dans tous les cas vous n'expliquez pas comment cela ce fait que tritrac, qui comme "énormément de média qui ne vivent pas de leur activité informative ou culturelle même mais bien d'autre chose à côté", na jamais su survivre sans cet autre chose a coté et sans l'aide d'un éditeur ou d'un distributeur.
pourtant les entreprises qui ont besoin qu'ont leur crée un site, du petit auto entrepreneur aux pme en passant par les artisants/commerçants c'est pas ce qui manque pour une SSII comme la votre.
vous pouvez nous expliquez cette contradiction ?
ou vous êtes juste un mauvais gestionnaire qui s'ignore ?
Mais Tric Trac n'a jamais pu "survivre" sans cet autre chose à côté parce que, et là encore, visiblement vous ne le savez pas : Il n'y a plus cet "à côté" depuis un moment. Il n'y a donc aucune contradiction :
-> Avec un "à côté rentable et donc équilibrant", Flat Prod équilibrait la partie Tric Trac ;
-> En arrêtant l'à côté rentable suite à des décisions des acheteurs, l'équilibre n'est plus, d'où certainement le côté "aberrant" dont parle Marc Nunes. Et puis, dois-je vous rappeler justement que je ne suis pas gestionnaire ? Je n'ai aucun pouvoir de décision. Par contre, l'historique que vous ignorez et vos mauvaises compréhensions qui en découlent, ça, je peux le faire :D 


3 - je vais résumer ce que vous dite : donc en gros la partie boutique a fonctionné très vite, très bien et au même niveau qu'une boutique en dur en moins de temps qu'il ne faut pour le dire MAIS MAIS MAIS ce n'était pas suffisant pour sophie gravel.
OK ! alors pourquoi ce n'était pas suffisant si c'était rentable ?
et pourquoi ne pas avoir qd meme conservé cette activité si elle etait rentable après le départ de sophie et son souhait d'arrêter ?
vous pouvez nous expliquez aussi cette contradiction la ?
ou encore une fois vous êtes juste un mauvais gestionnaire qui s'ignore ?
Vous avez vu où que je disais "rentable" ? Et "rentable par rapport à quoi" d'abord ? Je parle de chiffre d'affaire équivalent à une boutique en dur de deux ans d'existence. Etait-ce rentable par rapport au budget de fonctionnement de Tric Trac que sans doute vous connaissez ? Le temps que la rentabilité de la boutique équilibre à la fois son fonctionnement et celui de Tric Trac, vous connaissez le calendrier prévisionnel ? Celui souhaité par Sophie Gravel ? Non, n'est-ce pas ? Et bien quand on ne sait pas, on se tait... ou à tout prendre, on se renseigne avant de débiter des âneries sans savoir :)

la encore ce n'est pas moi qui surinterprète des faits, c'est vous qui une fois de plus mentez par omission et masquer beaucoup de chose.
celui qui arrange les éléments historiques a sa sauce c'est vous.
Et bien non, comme vu plus haut ! :) 

aucun de vos arguments n'explique l'aberration économique! aucun !
Et bien si, comme vu plus haut aussi ! :)

4 - même l'argument du "marché de niche" la aussi est clairement de mauvaise foi.
la encore si on le compare a d'autres loisirs comme le ciné, la musique, ou les jeux video, oui le marché est moins important. mais on est quand même aujourd'hui bien loin du marché de niche. 
cela doit faire au moins 4/5 ans que le marché du jeu de société a explosé.
le jour ou on s'est rendu compte que dans les nouveauté présenté a essen le nombre était passé du simple au triple.
et x3 c'est énorme !
en tant qu'insider vous le savez donc vous êtes de mauvaise foi.
d'autant plus que depuis 4/5 ans les choses se sont évidemment bien accélérée
asmodée a bien grossi,
le nombre d'influenceur amateur ou pas sur youtube devenu conséquent,
et même sur twitch qui jusqu'à présent n'était pas la plateforme la plus adapté on trouve maintenant régulièrement de nombreux live dont celui avec votre collègue pénélope ...
Mouarf, mouarf, mouarf, amenez-nous donc des chiffres pour qu'on rigole un peu. Que le nombre de sorties ait explosé est un fait ! Qu'il y ait de plus en plus de monde à vouloir vivre sur le gâteau JdS, c'est un fait (éditeurs, distributeurs, auteurs ou même "influenceurs" qui en parlent)... Mais que les modèles économiques des uns et des autres le permettent, c'est bien autre chose. Vous ne savez visiblement pas de quoi vous parlez puisque les différences de ventes entre les têtes d'affiche et la queue du peloton ne cesse de se creuser, ce qui va fracturer et segmenter le marché, ne permettant pas à tous d'en vivre. 
Vous confondez donc "marché" et "ceux qui vivent du marché... ou tentent d'en vivre"


meme marc nunes le reconnait dans l'interview, que le nombre de nouveauté est devenu tellement consequent que les boutiques ne peuvent pas tout absorber et que ca les pousse a truander en leur présentant moins de nouveauté mais plus souvent pour qu'elles les prennent quand même.
CDFD, vous confondez le fait et ses conséquences. Il y a de plus en plus de sorties mais pas suffisamment d'acheteurs réguliers et au panier suffisant pour faire réellement vivre tous ceux qui souhaiteraient le faire. L'un et l'autre ne sont pas la même chose, dommage pour votre démonstration :)

bref en argumentant ainsi vous essayer juste de minimiser votre responsabilité et essayer de cacher votre asservissement.
mais arriver a un certain niveau de mauvaise foi ce n'est plus de la mauvaise foi mais du mensonge encore une fois.

5 - et je ne parle meme pas de l'argument "un site avec ce que ça coûte à entretenir et à faire évoluer" qui la pour le coup me fait clairement et doucement rigoler quand on sait que :
1 - vous avez tout fait pour le site s'autogère en grande partie, en fournissant les outils aux éditeurs pour qu'il publie eux même leur news/com et gérer le moins possible coté éditorial ...
2 - et que malgré ce temps dégagé le site reste une usine a gaz dont de nombreux bug ne sont toujours pas corrigés des années après et ou les messages postés dans la section du forum dédié reste très largement sans réponse et sans solution.
Là encore, mouarf mouarf mouarf, c'est ignorer et passer sous silence énormément de choses : 
Combien de salariés pour s'occuper du site ? Actuellement "zéro"
Combien d'éditeurs qui souhaitent utiliser les outils pour le faire ? Actuellement très peu puisque la communication et le marketing se sont déplacées ailleurs et que, bien entendu, un éditeur lui aussi, priorise les actions com' qu'il doit faire. Donc non, raté, nous n'avons pas "le moins possible à faire" pour gérer le côté éditorial, c'est ignorer bien des choses de la réalité et vivre dans votre monde bien à vous (c'est votre droit, bien sûr, mais comme ce n'est pas la réalité, il ne faut pas s'étonner qu'on ne vous suive pas ;) ) 


6 - a moment donné il faut appeler un chat un chat.
asmodée a acheté la moitié de tric trac dans un objectif bien precis, la mis sous perfusion  et vous vous êtes complètement asservi a lui.
Dés lors que l'autre activité de Flat Prod était arrêté, oui, il y a une nécessité d'apport financier... Mais le but peut être résumé à : "Tant que l'activité JdS est croissante, il se vend plus de JdS ; Tric Trac participe à ce que l'activité JdS soit croissante ; Que Tric Trac continue... Mais jusqu'à quel point le finance-t-on ? Et pour que qui en profite ?" CQFD et ça ne me parait ni aberrant, ni caché 

votre mauvaise foi, votre déni, vos mensonges par omission, vos écrans de fumée, votre poudre au yeux.
rien ne cache la réalité des choses.
une réalité que vous avez beaucoup de mal a expliqué des lors que l'on creuse un peu et que l'on va dans les détails.
Il ne parait pas bizarre que, pour quelqu'un qui d'après vous, dénie, ment par omission, poudre aux yeux et autres écrans de fumée, j'explique aussi facilement tout ce qu'il y a ci-dessus ? Ne soyez pas paranoïaque ou complotiste, enfin. Détendez-vous, lisez les choses, refaites la chronologie et vous verrez, ce n'est guère plus compliqué que ça !

vous mentez aux joueurs sur tout ces aspects depuis le debut et surtout vous continuez en prétendant que tric trac est un media d'information alors que ce n'est et n'a toujours été qu'une vitrine pour les éditeurs qui a quelque rare exception pres n'a jamais proposé de contenu pertinent !
la voila la réalité.

si les core gamers qui sont un part importante de la communauté des joueurs ont déserté le site qui est censé être une reference et ce dans une période ou le jeu de société a explosé c'est qu'il y a une raison, la encore que vous ne savez pas expliquer.
et a part envoyer de la poudre yeux, masquer les choses et stigmatiser vos contradicteurs c'est tout ce que vous savez faire.

il serait temps de l'admettre surtout au vu de la situation actuelle qui prédit que votre aberration économique ne va plus pouvoir compter très longtemps sur asmodée pour continuer a le financer.
Cela ne me dérange point, je laisse effectivement les lecteurs jugés et si besoin est, apporter les éléments éclaircissants qui pourraient manquer sur tel ou tel point, mais j'attends aussi avec impatience quels chiffres vous avez quant à la "part importante de la communauté" ? Votre jugement ? la technique du doigt mouillé ? le "je l'ai entendu dire pendant un festival" ou "je l'ai vu en parcourant les rezosocios" ? 

 

Dans l'attente de lire donc votre prochaine joute verbal, je vous souhaite la bonne soirée ;-) :-D 

Alors présenter des arguments a une personne et la bannir dans la foulée pour l’empêcher de répondre c'est d'une classe internationale.
ça en dit long et a part me donner raison qd je dit que vous faite tout pour museler et stigmatiser vos contradicteurs ça ne fait rien de plus.

donc voici ma réponse c'est cadeaux ;-) :D


1 - marc nunes / plume finance / asmodée / asmodée france / asmodée éditeur / asmodée distributeur vous pouvez jouer sur les mots tant que vous voulez mais a un moment donné faut arrêter de prendre les gens pour des idiots.
qd on se refile le bébé de boite en boite en ayant au passage fait tout le travail pour demander a son catalogue d'éditeurs d'aller faire faire son site chez tric trac et de les payer pour faire des vidéos pub/téléachat de leur jeux, oui ça vous a permis de tenir quelque temps après qu'il y a eu désaccord.
mais force est de constater que cela n'a pas suffit et que malgré le vivier important d'entreprise dans les autres domaine qui ont besoin qu'on s'occupe de la création et de la gestion de leur site internet vous n'avez pas été capable de survivre sans le retour d'un distributeur dans votre giron.
donc comment ça se fait ?  vous ne facturiez pas assez ? vous étiez tout simplement mauvais ?
ou c'est juste que la majorité des éditeurs qui étaient partie prenante au début, une fois libéré de leur obligation morale vis a vis d'asmodée vous ont lâché, et ont décidé de ne plus payer pour un service surfacturé et a l'origine financé par la perfusion asmodée ?
donc non pas a coté de la plaque du tout, juste un mensonge de plus de votre part qui n'assumez pas votre asservissement.

2 - car si oui chaque éditeur était peut être libre de faire ce qu'il voulait dans les faits, mais comme suggérer précédemment ils étaient fortement encouragé et diriger vers vous. ne nous prenez pas encore une fois pour des idiots.
mais bon admettons, ça n'explique toujours pas que comment tric trac dont "l'activité de création et gestion de sites internet est le pilier financier" qui peut donc créer des site pour n'importe quelle entreprise et pas seulement des éditeurs de jeux, s'est retrouvé en difficulté financière ?
a moins que le pilier financier de l'entreprise finalement n'en soit pas un ? ou se trouve ailleurs ?
avez vous besoin qu'on vous donne la définition de pilier  ?quelque chose de solide stable et sur qui on peu compter capable de résister et tenir le choc en cas de problème.

3 - et donc nous y voila. "Tric Trac n'a jamais pu survivre sans cet autre chose à côté parce qu'il n'y a plus cet à côté depuis un moment".
alors déjà c'est amusant que vous ayez du mal a nommer cet "a coté" ensuite joli retournement de veste.
et surtout plusieurs message a tourner autour du pot a jouer sur les mots a répondre a coté pour éluder et pour reconnaître au final que "l'activité de création et gestion de sites internet n'était pas le pilier financier c'est fort.
mais surtout ça en dit long sur votre capacité a ne pas assumer et ce que vous êtes prêt a faire pour y échapper. comme par exemple bannir pour empêcher toute contre argumentation et ensuite en profiter  se moquer et dénigrer. c'est bas.

et ne vous faites pas plus bête que vous n’êtes en essayant de supposer ce marc nunes entend par coté "aberrant", car vous savez parfaitement de quoi il retourne. asmodée a toujours financé (hormis dans période après le premier rachat) d'une manière direct ou indirect tric trac donc ce n'est pas plus aberrant aujourd'hui qu'il y a 15 ans. la seule difference c'est que maintenant vous ne leur servez plus a rien.

c'est marrant qu'il vous faille autant de mot pour tourner autour du pot et au final reconnaître que asmodée était cet a coté sans lequel tric trac ne pouvait survivre.

4 - que dire ? non vous n'avez pas utilisé le mot rentable certes, mais vous n'avez pas dit non plus le contraire que je sache. donc qd vous dite que la partie boutique a fonctionné très vite, très bien et au même niveau qu'une boutique en dur, on doit en déduire quoi ? que c'est positif ? négatif ? rentable ? pas rentable ?
quel message cherchez vous a envoyer ? on se le demande vous passez votre temps a slalomer entre les mots et a dire que vous n'avez pas dit un truc mais pas le contraire non plus.
bref vous parlez pour ne rien dire en jouant sur les mots et en laissant croire des choses.
comme marc nunes dans l'interview vous éludez les questions qui vous gênent en répondant a coté ou rejetant la responsabilité sur les autres comme ici sur sophie gravel.
bravo belle personnalité.


5 - je résume : donc il y a de plus en plus de jeux, d'auteur, d'éditeur, il y a même de nouveau distributeur les chiffres ont explosés de tous les cotés partout dans le monde depuis le boom il y a 4/5 ans.
mais juste le fait, le simple fait, l'unique fait que certains n'arrivent pas a en vivre est un argument pour dire que nous somme dans un marche de niche ?
de mieux en mieux. il n'y a aucune logique dans cet argument.
a ce niveau la je pense que les jeux vidéos ou les livres sont aussi des marché de niches.
ces marchés inondés ou pour dix produits arrivés en rayon voir plus, 2/3 seulement deviennent des best seller et une locomotive pour les éditeurs et ou les autres finissent au mieux dans les  bac a soldes pour les jeux videos, au pire au pillon pour les livres avec donc de nombreux auteurs qui ne peuvent pas en vivre.
et je ne parle meme pas du piratage jeux/ebook qui les aide encore moins et qui n'existe pas dans les jeux de société.
Vous dites n'importe quoi et c'est pas la malhonnêteté intellectuelle qui vous étouffe !
donc avant de vouloir faire la morale aux autres en disant qu'il débite des âneries regarder vous dans une glace.
et juste pour votre gouverne a aucun moment je ne confronte "marché" et "ceux qui vivent du marché" c'est vous qui le fait et ce dans le but d'éparpiller la conversation et de vous donner raison avec un argument ridicule.
donc n'essayez pas de prendre les gens de haut ça ne marche pas.

6 - CQFD oui on a compris, asmodée fait x2 tous les deux ans, soit 50 % par an, même aux états unis ou il viennent tout juste de s'implanter, un phénomène qui ne touche pas que asmodée évidemment mais aussi ses concurrents dans une moindre mesure, le tout depuis plusieurs année maintenant. mais non on est toujours dans un marché de niche.


7 - mouarf mouarf je m’arrête la. j'ai relevé l'essentiel de ce que je voulais.
car mouarf mouarf oui on a compris que  vous êtes quelqu'un de puéril et que comme toute personne puéril mouarf mouarf vous manquez de discernement, de maturité et que quand vous ne dissimulez pas, n'éludez pas, ne mentez pas ou ne muselez pas pour cacher votre asservissement et noyer la conversation, vos arguments sont tout simplement ridicules.
enfin comme vous êtes le pro du slalom entre les mots, qui n'a pas dit quelque chose mais pas non plus son contraire, et qui attend que l'autre interprète dans un sens pour mieux le piéger et tenter de le tourner en ridicule par la suite.

je vous laisse concernant les core gamer (cette par importante de la communauté) le loisir de préciser votre pensée et votre positionnement ou pas, pour démontrer ou pas, preuve a l'appuie ou pas qu'ls n'ont pas déserté le site ou pas
bref je vous laisse le loisir de dire les choses sans les dire.
bonne chance. même si vous avez des facilités dans ce domaine.

Default
soze
soze
Acathla dit :servir ses intérêts alors que économiquement ça lui coûte ?

a un moment donné, il faut essayer d’être cohérent ... 

l’aspect écologique mis de côté est le plus important et malheureusement le plus dommageable

merci XavO

En matière de cohérence... Détenir des journaux et magazines contre toute logique économique apparente, c'est le cas de beaucoup de titres de presse détenus par des industriels, non ? C'est généralisé. Le modèle de Tric Trac n'est pas différent. C'est un outil d'influence. Sauf que l'influence s'est déplacée ailleurs depuis plusieurs années. 

https://www.acrimed.org/Rachat-du-Parisien-Bernard-Arnault-s-offre-un

 

Acathla
Acathla
soze dit :
Acathla dit :servir ses intérêts alors que économiquement ça lui coûte ?

a un moment donné, il faut essayer d’être cohérent ... 

l’aspect écologique mis de côté est le plus important et malheureusement le plus dommageable

merci XavO

En matière de cohérence... C'est le cas de beaucoup de titres de presse détenus par des industriels, non ? Le modèle de Tric Trac n'est pas différent. C'est un outil d'influence. Sauf que l'influence s'est déplacée ailleurs depuis plusieurs années. 

https://www.acrimed.org/Rachat-du-Parisien-Bernard-Arnault-s-offre-un

 

Y a t-il un média qui informe sans influencer ? Rien que les choix rédactionnels...

dans cette citation ce sont les propos de  ....... (insérer le nom du moment) qui sont incohérents

de même que

 »49% c’est majoritaire « 

Plusieurs personnes : «  non 51>49 c’est ainsi « 

réponse
 »ah ah personne ne me contredit donc j’ai raison »

broken heartangry

D’ailleurs « toute la presse ludique indépendante et libre » c’est à dire qui ?