Par : Lucky30 | jeudi 7 décembre 2017 à 13:41
Default
Lucky30
Lucky30
Salut à tous

En buvant mon café ce midi une réflexion amusante cryingm'est venue sur le temps de jeux. Rien de transcendant mais je vous la livre 

Quelque soit notre métier, notre emploi du temps, nos contraintes familiales ou pas, nous avons tous un temps plus ou moins limité pour jouer à nos chers boardgames.

Alors je me suis dit compte tenu de ma ludothèque (assez réduite car je n'aime pas stocker) je constate quand même qu'il y a une dizaine de très bon jeu plutôt touffu en règle que j'ai à peine abordé et que je me suis promis de ressortir plus tard...

La question
Combien de temps me faudra t-il pour ressortir et  faire correctement le tours de ces 10 jeux?

Je vous fais grâce de petit calcul très simple prenant en compte la relecture de règles une ou deux nouvelles parties d'apprentissage et la dizaine de scénario ou parties pour faire correctement le tour de chaque jeu.

Je suis arrivé à 38 heures par jeux soit 380 heures, assez raisonnable finalement mais en théorie seulement

car combien de fois vais-je pouvoir réunir les copains dans une année pour jouer à l'un des ces jeux (et oui les copains ont aussi leurs jeux. Zut il font chier les copains il foute mon calcul en l'air.
Donc disons 4 fois 3 heures par ans soit 12 ce qui nous donne 380/12 = 6,5 ans
c'est décidé j'achète plus de jeu cheekyC'est quand le prochain KS
The end







 
Mon top
Aucun jeu trouvé
Ornifan
Ornifan
Hahah ! Je vois tout a fait de quels types de jeu tu veux parler, je crois (et ai moi-même une ludo des plus réduites étant donnée qu'elle doit intégralement tenir dans la partie basse de mon bahut ;-).
Pour le coup ça me fait penser à Horreur à Arkham, qui a longtemps fait partie de mes quelques équivalents du genre (il doit m'en rester eux ou trois :-) ; une fois on s'est "forcé" à ne jouer que à ça pendant... deux mois, de mémoire, et depuis quand on le ressort ça roule ma poule tout seul sans effort. J'avoue : j'ai fait une ch'tite aide de jeu qui aide bien, aussi. Amicalement,

Emmanuel
Jeanjean59
Jeanjean59
Halala, on en est tous là La souffrance de la tentation d'acheter encore et encore pour avoir le encore plus mieux qu'il vient de sortir, alors que notre conscience nous martèle qu'on n'a plus de place dans les meubles, ni en dessous, ni au dessus, et plus de place pour ajouter des meubles non plus ...
Moi je dirais que, tant que ça ne me met pas sur la paille, et même si je ne joue pas à tout, ben c'est toujours mieux que de me pinter la tronche au bistrot ou d'aller me prendre sur la figure dans les stades de foot pour encourager des adolescents millionnaires en short.
Mon top
Aucun jeu trouvé
xezbeth
xezbeth
Il est clair que l'on est inégaux face au temps de jeu!
Seulement 4 séances avec ses jeux par an, ça me parait être faible pour moi.

Certains se brident en fonction de l'espace disponible, je préfère me limiter au nombre de règles que je maîtrise parfaitement (n'étant pas fan de gros jeux trop complexes, ça aide aussi).
Je constate également qu'en fonction de son cercle de joueurs, les jeux les plus velus sortent tout de même relativement rarement, inutile donc de les empilés.. il faut savoir résister au côté obscur du jeu de société.
cheeky
Mon top
Aucun jeu trouvé
tthorn
tthorn
Hehe je me suis fait un réflexion un peu similaire ... 

Ma collection est plutôt petite par rapport à d'autres sur le site.

et les tentations sont fortes aussi. 

Avec mes amis on arrive a jouer une fois par mois a cause de nos emploi du temps respectif ... avec ma copine on arrive a jouer plus souvent ... mais ça reste des jeux pour deux. Après on a aussi des amis qui ne connaissent pas trop les jeux et eux veulent jouer un des jeux "simple". On a aussi la variante on a plusieurs langue à la maison du coup des jeux avec pas trop de texte et fun (Codenames iamge merci :) ). 

Moi j'aime bien les jeux coopératif et avec un peu de réfléxion. Ma copine moins ... 

Alors notre idée est d'avoir des jeux qui nous plaisent, mais aussi pour le public avec qui on joue. 

Le top serait d'avoir un super ludothèque vers chez moi ou je pourrais louer ou tester les jeux, parce que clairement parfois on joue 3-4 fois après ça bouge plus de place pour un moment ... Ou on est deçu ... ou pour finir on adore le jeux mais nos partenaires de jeux non ... 

Je pense qu'il la réflexion dessus est assez juste. Il faut qqs dizaines d'heure pour se mettre en bains pour certains jeux et si on enchaine les parties le jeu a sa place chez nous.
Lucky30
Lucky30
xezbeth dit :Il est clair que l'on est inégaux face au temps de jeu!
Seulement 4 séances avec ses jeux par an, ça me parait être faible pour moi.

Certains se brident en fonction de l'espace disponible, je préfère me limiter au nombre de règles que je maîtrise parfaitement (n'étant pas fan de gros jeux trop complexes, ça aide aussi).
Je constate également qu'en fonction de son cercle de joueurs, les jeux les plus velus sortent tout de même relativement rarement, inutile donc de les empilés.. il faut savoir résister au côté obscur du jeu de société.
cheeky

Pour moi ce n'est pas la trop la place qui manque mais je crois que je suis plus passionné par les règles et leur conception que parfois par le jeu lui même alors mon trie est sévère. Je ne citerai pas de nombreux jeux donner 5 étoiles sur Tric trac et que j'ai revendu après une partie. Par contre un jeu touffu que je sens excellent mais que je connais mal, je le garde pour l'approfondir 

Oui tu as raison  il y a un côté obscur au jeu; le même que les series TV, les jeux PC le mobile et tant d'autres choses encore ... Une addiction douce au loisirs modernes  qui ne concentre pas l'intérêt d'une passion que sur sa pratique mais finalement sur l'achat constant de nouveauté pour satisfaire une envie insatiable de consommateur lobotomisé par le système.
Le KS en est l'exemple type, des milliers d'achats pour en rapport très peu de parties. Des merveilleuses figurines sculptées et peintes par des pros et qui ne seront peintes en réalité que par 10% des possesseurs et souvent laissé dans les boites
GASPILLAGE mais CONSOMMATION

Moi j'ai pledgé mais je peint... Ouf je suis sauvé! pas sûr 

Et si on pousse le raisonnement encore plus loin  au final avec un regard kafkaîen on nous prend notre argent et notre temps contre des plateaux en carton des cubes en bois et des figurines en plastique.
yes



 

Mon top
Aucun jeu trouvé
Jer
Jer
C'est quoi un "regard kafkaien" ?
Lucky30
Lucky30
Un regard kafkaïen serait un regard assez sombre sur les choses en référence à l'écrivain Franz kafka 


Extrait de wikipédia

Franz Kafka laisse cependant une œuvre plus vaste, caractérisée par une atmosphère cauchemardesque, sinistre, où la bureaucratie et la société impersonnelle ont de plus en plus de prise sur l'individu.
Mon top
Aucun jeu trouvé
xezbeth
xezbeth
Je n'irais pas jusqu'à une critique de la société de consommation, on reste dans le JdS tout de même.

Maintenant, si l'on reste "connecté" sur l'actualité ludique, on est parfois (souvent?) intrigué, intéressé, sensible, fasciné par une nouvelle mécanique, un thème, une esthétique.

Personnellement (mais cela n'engage que moi) j'essaye de me projeter autour de ce jeu avec mon cercle de joueurs, et je tente de savoir si celui ci fera mouche. Et plus difficile, je tente de savoir s'il sera sortable, et ce, plus de 2 ou 3 fois.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Z
Z
ça depend aussi du jeu et des joueurs
exemple de par chez moi : zombicide BP onj doit etre sur le 3eme scenar que l'on a recommence deja 3 ou 4 fois . il est indiqué 1h ben..... on en met facilement 3 !!
j'avait commencé une campagne de descent V1 , 4h en moyenne pour faire un miserable etage ( le donjon master est tres retor , je sait c'est moi ;) et des joueurs qui tergiversent pendant des plombes pour finalement se vautrer ) alors que sur les forums y'en a qui torchait ça en 30 minutes
la je craint de leurs faire jouer KDM !!! je me dit que la campagne a raison d'un samedi AM/soir par mois on va en avoir pour 10 ans
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
Jer
Jer
Lucky30 dit :Un regard kafkaïen serait un regard assez sombre sur les choses en référence à l'écrivain Franz kafka 


Extrait de wikipédia

Franz Kafka laisse cependant une œuvre plus vaste, caractérisée par une atmosphère cauchemardesque, sinistre, où la bureaucratie et la société impersonnelle ont de plus en plus de prise sur l'individu.

Je connais un peu l'oeuvre de Kafka. C'est pour ça que je posais la question. Parce que, pour moi, un "regard kafkaien" ça ne veut rien dire. Kafka n'observe rien d'un oeil particulier, il décrit un monde angoissant dirigé par la bureaucratie.
Surtout, il ne critique pas un système où les gens cèdent à la publicité et achètent tout ce qu'on leur propose.


 

Lucky30
Lucky30
Z dit :ça depend aussi du jeu et des joueurs
exemple de par chez moi : zombicide BP onj doit etre sur le 3eme scenar que l'on a recommence deja 3 ou 4 fois . il est indiqué 1h ben..... on en met facilement 3 !!
j'avait commencé une campagne de descent V1 , 4h en moyenne pour faire un miserable etage ( le donjon master est tres retor , je sait c'est moi ;) et des joueurs qui tergiversent pendant des plombes pour finalement se vautrer ) alors que sur les forums y'en a qui torchait ça en 30 minutes
la je craint de leurs faire jouer KDM !!! je me dit que la campagne a raison d'un samedi AM/soir par mois on va en avoir pour 10 ans

J'ai fais deux campagnes (rigolo on dirait un veteran du vietnam qui parle) Descent V1 puis V2 à trois joueurs donc seulement deux héros, ce qui est plus facile pour le choix tactique.

A ce moment on se réunissait toutes les semaines 3heures ont faisait entre 1 à 2 scénarios dans la soirée. Ont à du mettre de mémoire  peut être 6 à 9 séances par campagne en gros 2 à 3 mois.

idem pour Eclipse on a du faire 15 parties à trois pour 2 heures en moyenne par partie.

Mais ces jeux pourtant assez touffu ne sont finalement pas très chronophage car il exploite à chaque partie les même ressort tactique et refaire une partie ne demande pas de tout repenser

Par contre pour certains jeux notamment dans les wargames ou ou jeux à scénarios là le temps de découverte est important et la durée de vie souvent décuplé tout autant que la courbe de progression.
il n'est pas rare de rejouer 4 ou 5 fois le même scénario pour essayer différente tactique d'où l'intérêt et le temps passé

On trouve aussi ça pour certains jeux à l'allemande (Agricola, caverna...) qui pousse à recommencer pour amélioré le score car en fait il faut du temps pour déchiffrer les bonnes combos mais là l'effet répétitif finit par clôturer le jeu qui repart souvent définitivement sur l'étagère

 

Mon top
Aucun jeu trouvé
Lucky30
Lucky30
Z dit :ça depend aussi du jeu et des joueurs
exemple de par chez moi : zombicide BP onj doit etre sur le 3eme scenar que l'on a recommence deja 3 ou 4 fois . il est indiqué 1h ben..... on en met facilement 3 !!
j'avait commencé une campagne de descent V1 , 4h en moyenne pour faire un miserable etage ( le donjon master est tres retor , je sait c'est moi ;) et des joueurs qui tergiversent pendant des plombes pour finalement se vautrer ) alors que sur les forums y'en a qui torchait ça en 30 minutes
la je craint de leurs faire jouer KDM !!! je me dit que la campagne a raison d'un samedi AM/soir par mois on va en avoir pour 10 ans

J'ai fait deux campagnes (rigolo on dirait un veteran du vietnam qui parle) Descent V1 puis V2 à trois joueurs donc seulement deux héros, ce qui est plus facile pour le choix tactique.

A ce moment on se réunissait toutes les semaines 3heures ont faisait entre 1 à 2 scénarios dans la soirée. Ont à du mettre de mémoire  peut être 6 à 9 séances par campagne en gros 2 à 3 mois.

idem pour Eclipse on a du faire 15 parties à trois pour 2 heures en moyenne par partie.

Mais ces jeux pourtant assez touffu ne sont finalement pas très chronophage car il exploite à chaque partie les même ressort tactique et refaire une partie ne demande pas de tout repenser

Par contre pour certains jeux notamment dans les wargames ou ou jeux à scénarios là le temps de découverte est important et la durée de vie souvent décuplé tout autant que la courbe de progression.
il n'est pas rare de rejouer 4 ou 5 fois le même scénario pour essayer différente tactique d'où l'intérêt et le temps passé

On trouve aussi ça pour certains jeux à l'allemande (Agricola, caverna...) qui pousse à recommencer pour amélioré le score car en fait il faut du temps pour déchiffrer les bonnes combos mais là l'effet répétitif finit par clôturer le jeu qui repart souvent définitivement sur l'étagère

 

Mon top
Aucun jeu trouvé
elshaka
elshaka
xezbeth dit :Il est clair que l'on est inégaux face au temps de jeu!
Seulement 4 séances avec ses jeux par an, ça me parait être faible pour moi.

Certains se brident en fonction de l'espace disponible, je préfère me limiter au nombre de règles que je maîtrise parfaitement (n'étant pas fan de gros jeux trop complexes, ça aide aussi).
Je constate également qu'en fonction de son cercle de joueurs, les jeux les plus velus sortent tout de même relativement rarement, inutile donc de les empilés.. il faut savoir résister au côté obscur du jeu de société.
cheeky

Là clairement, on joue beaucoup plus que ça aussi.
Mais j'aime bien cette idée de me limiter au nombre de règles que je maîtrise parfaitement. Du coup, je crois que je vais faire un petit tour chez mon crémier.yes
Nous pour faire un turn over et ne pas avoir de jeu qui prends la poussière je reporte toutes les parties qui ont pu se jouer. Résultat pas mal de ventes ces dernières semaines !

Puis pour éviter l'achat de jeu, j'avoue que faire partie d'une asso (où il y a déjà près de 300 boîtes) rend les choses plus faciles. En plus dans cette asso il y a déjà des acheteurs compulsifs. Il faut vraiment qu'un jeu nous ai tapé dans l'oeil, qu'il ne soit pas à l'asso et que les membres de l'asso ne l'aient pas acheté pour passer le cap de l'achat.
On a quand même fait une petite exception pour Great Western cette année mais comme on a sorti le jeu près de 30 fois, j'estime que c'est bien rentabiliser !

 

Lucky30
Lucky30
Jer dit :
Lucky30 dit :Un regard kafkaïen serait un regard assez sombre sur les choses en référence à l'écrivain Franz kafka 


Extrait de wikipédia

Franz Kafka laisse cependant une œuvre plus vaste, caractérisée par une atmosphère cauchemardesque, sinistre, où la bureaucratie et la société impersonnelle ont de plus en plus de prise sur l'individu.

Je connais un peu l'oeuvre de Kafka. C'est pour ça que je posais la question. Parce que, pour moi, un "regard kafkaien" ça ne veut rien dire. Kafka n'observe rien d'un oeil particulier, il décrit un monde angoissant dirigé par la bureaucratie.
Surtout, il ne critique pas un système où les gens cèdent à la publicité et achètent tout ce qu'on leur propose.


 

Tu dois mieux connaître son oeuvre que moi je ne faisais allusion dans ma réponse qu'au côté sombre des roman de Kafka en réponse au côté obscur d'un message précédent.

Il est vrai que kafka du peu que j'en connaisse n'aborde pratiquement jamais une critique de  la société de consommation mais plutôt effectivement de la bureaucratie. Mais on ne parlait pas en 1920 de société de consommation. Peut être après 1929 mais je ne suis pas sûr

Désolé Je suis meilleur en ludothèque qu'en littérature

Mon top
Aucun jeu trouvé
Iskander
Iskander
Bof, je pourrais répondre que cette envie de rentabiliser à tout prix chaque jeu fait aussi partie du culte actuel de la performance, qui ne voudrait qu'on garde que ce qui offre un "retour sur investissement" selon des critères parfois discutables.

Par exemple, encore heureux que en des temps passés ceux qui le pouvaient conservaient des bibliothèques qui dépassaient souvent leur temps de lecture concret, mais qu'on avait une vision plutôt "patrimoniale" ou "savante" de ce genre de collections.

Pour moi le jeu de plateau reste un loisir. Je n'ai pas besoin de d'optimiser au micromètre mes jeux comme si c'était un portefeuille financier. Je garde les jeux que je garde parce que ça m'intéresse, pour certains je n'ai pas pour le moment l'occasion d'y jouer, peut-être que ça viendra plus tard, ou pas. Au pire je pourrait toujours les donner à quelqu'un ou recycler les pièces.

Maintenant il est vrai que il y a toujours la tentation d'acheter plus que n'importe quel critère qu'on choisira, et qu'il faut garder une certaine mesure. En ce qui me concerne je m'étais décidé à acheter Lisboa en dépit du prix en me disant que ce serait mon grand investissement 2017 dans les jeux de gestion, et du coup je passe sur Gaia Project ou Clans de Calédonie, qui sont des jeux qui m'ont l'air géniaux.

Ceci étant dit, il est normal pour ceux qui aiment des jeux de gestion de calculer le temps d'usage réel par rapport aux jeux de sa collection, et j'avoue que j'ai fait le même calcul l'année passée. Le résultat était tellement ridicule que la seule conclusion est que je n'achète pas les jeux pour rentabiliser mon temps de jeu avec eux, et qu'il y a d'autres besoins à l'oeuvre, comme l'envie de découverte de mécaniques, la recherche de certains thèmes ou configurations, etc. Sur ce plan je préfère me laisser guider par une certaine intuition, pour voir où est-ce que je vais arriver.

Après tout, si j'étais rationnel avec mon usage du temps, je ne ferais probablement pas du jeu de société, surtout en ce moment de ma vie avec trois enfants en bas âge + déménagement + travail à plein temps, etc.
xezbeth
xezbeth
Pour ma part, ce n'est pas tant une idée d'optimisation du temps ou de l'investissement dans les jeux.
Certains voient cela comme un jeu dans le jeu, mais je ne suis pas un adepte des jeux de gestion :)

C'est plus l'idée que ce loisir reste ludique avant tout, et pour cela il faut prendre en compte plusieurs aspects :

- je n'aime pas particulièrement me replonger dans des règles pour expliquer ou jouer à un jeu, cela demande donc de le maîtriser (à un ou deux détails près), sans quoi on perd grandement en fluidité.
- il faut un minimum pratiquer ses jeux pour les apprécier, soit même mais surtout son entourage (qui aura moins l'occasion d'y jouer).
- trop de jeux en stock avec un temps limité, cela signifie des jeux qui ne sortent pas ou plus, bien qu'ils soient appréciés.

C'est pourquoi il me semble judicieux de ne pas cumuler à outrance.

Pour le côté obscur, je parlais de la tentation de vouloir tout essayer (ou tout posséder) qui est forte avec l'offre actuelle. Je trouve cela bien d'être curieux, de s'intéresser à de nouvelles créations, mais je veille à ne pas tomber dans l'acquisition automatique.
Mon top
Aucun jeu trouvé
thanos17
thanos17
Iskander dit :Bof, je pourrais répondre que cette envie de rentabiliser à tout prix chaque jeu fait aussi partie du culte actuel de la performance, qui ne voudrait qu'on garde que ce qui offre un "retour sur investissement" selon des critères parfois discutables.

Par exemple, encore heureux que en des temps passés ceux qui le pouvaient conservaient des bibliothèques qui dépassaient souvent leur temps de lecture concret, mais qu'on avait une vision plutôt "patrimoniale" ou "savante" de ce genre de collections.

Pour moi le jeu de plateau reste un loisir. Je n'ai pas besoin de d'optimiser au micromètre mes jeux comme si c'était un portefeuille financier. Je garde les jeux que je garde parce que ça m'intéresse, pour certains je n'ai pas pour le moment l'occasion d'y jouer, peut-être que ça viendra plus tard, ou pas. Au pire je pourrait toujours les donner à quelqu'un ou recycler les pièces.

Maintenant il est vrai que il y a toujours la tentation d'acheter plus que n'importe quel critère qu'on choisira, et qu'il faut garder une certaine mesure. En ce qui me concerne je m'étais décidé à acheter Lisboa en dépit du prix en me disant que ce serait mon grand investissement 2017 dans les jeux de gestion, et du coup je passe sur Gaia Project ou Clans de Calédonie, qui sont des jeux qui m'ont l'air géniaux.

Ceci étant dit, il est normal pour ceux qui aiment des jeux de gestion de calculer le temps d'usage réel par rapport aux jeux de sa collection, et j'avoue que j'ai fait le même calcul l'année passée. Le résultat était tellement ridicule que la seule conclusion est que je n'achète pas les jeux pour rentabiliser mon temps de jeu avec eux, et qu'il y a d'autres besoins à l'oeuvre, comme l'envie de découverte de mécaniques, la recherche de certains thèmes ou configurations, etc. Sur ce plan je préfère me laisser guider par une certaine intuition, pour voir où est-ce que je vais arriver.

Après tout, si j'étais rationnel avec mon usage du temps, je ne ferais probablement pas du jeu de société, surtout en ce moment de ma vie avec trois enfants en bas âge + déménagement + travail à plein temps, etc.

Je suis dans le même état d esprit et la même situation je ne compte pas en terme de rentabilité de jeu/temps joué
4 gosses + 1 nouveau boulot a appréhender et peut être un futur déménagement qui se profile si je ne règle pas la situation ubuesque ou nous nous sommes mis.

Je me suis créé une ludothèque idéale a mes yeux que je n'ai pas encore finie ( il me reste quelques jeux a acheter) et certainement que je n achèterais plus rien au même rythme que ces dernières années a quelques ajustements prêts lorsque j'aurais acquis ceux de ma liste.

enpassant
enpassant
Lucky30 dit :En buvant mon café ce midi une réflexion amusante

Heureusement que je déteste le café.

Mon top
Aucun jeu trouvé