Ce jeu est sorti le 2 sept. 2008, et a été ajouté en base le 2 sept. 2008 par 20.100

édition 2008

Standalone 1 extension
Par : Maldoror | mardi 31 juillet 2007 à 14:13
Default
Maldoror
Maldoror
De moins en moins d’élèves mais de plus en plus d’enseignants… Ceux-ci n’ont eu de cesse de réclamer des moyens, ils les ont eus. Au-delà du raisonnable. L’éducation nationale coûte plus que ne rapporte l’impôt sur le revenu ; pourquoi pas, si les résultats étaient au rendez-vous. Mais ils ne le sont pas. Plus il y a de sous, plus le niveau baisse.

On a beau se dire quand on aime ses enfants, quand on a leur avenir à cœur, on ne doit pas avoir une approche purement comptable de l’éducation qui leur est prodiguée, il est des chiffres qui donnent le vertige. L’association SOS Education a calculé ce que coûte vraiment l’Education Nationale, chiffres à jour le 1er juin 2007. En se basant sur des données fournies par le ministère, elle a établi la « dépense globale d’éducation », qui est au budget de l’educ’nat’ ce que le taux effectif global (TEG) est aux emprunts : il y a le prix d’appel, et il y a la réalité de ce qu’on est contraint d’acquitter en raison des frais divers (de dossier, d’assurance, de remboursement anticipé, etc. …) qu’il faut intégrer dans le coût total.

Pour l’année scolaire 2005-2006, la dépense globale d’éducation, incluant les salaires des personnels, l’entretien des bâtiments, les manuels, les fournitures, etc…, s’est élevé à 116, 3 milliards d’euros, soit 3 688 euros par seconde ! Soit 3,7 fois le smic à la seconde, et cela du 1er janvier au 31 décembre, ou plutôt, en suivant le rythme scolaire, du 1er septembre au 31 août, sept jours sur sept, jour et nuit, vacances incluses – mais sans compter les jours de grève.

La même association a osé une comparaison avec le coût de construction d’un porte-avions, comparaison audacieuse mais pertinente puisqu’il est courant d’entendre dire, à gauche, que si l’on restreignait les dépenses militaires au profit des dépenses éducatives, par exemple en faisant l’économie d’un deuxième porte-avions nucléaire, nos enfants n’en seraient que mieux instruits. Or, sachant qu’un porte-avions nucléaire va chercher dans les deux milliards d’euros budgétés sur dix ans, soit 200 millions d’euros par an, son abandon reviendrait à économiser ce qu’on dépense pour l’Education Nationale en… 14 heures et 57 minutes.

En 2003, un rapport de la cour des comptes sur « la gestion du système éducatif » fut remis au président de la république, suivi d’un rapport parlementaire, établi au nom de la commission des finances de l’assemblée nationale. Le premier établissait que la Dépense intérieure d’éducation avait crû en un quart de siècle, de 1975 à 2000, de 91% (en euros constant), tandis que le PIB n’augmentait dans le même temps que de 75%.

Un autre exemple des plus parlant : durant la décennie 1990-2000, le budget de l’éducation a augmenté de 23% (en francs constant) ; dans le même temps, le primaire et le secondaire (public et privé) perdaient 550 000 élèves… Où passe l’argent ? Essentiellement dans les rémunérations des enseignants qui ne cesse d’augmenter (quoi qu’ils en disent) à proportion ou presque que les élèves se font moins nombreux. Quand dans cette même décennie, le second degré perd 90 000 élèves, il voit ses effectifs croître de 11% !

Tout cela pour illustrer l’échec du « tout budgétaire ».

Je vous laisse sur ces extraits du rapport parlementaire :

« La croissance du budget de l’Education Nationale, et l’augmentation de sa part relative au sein du budget de l’Etat témoigne d’un effort financier qui s’est poursuivi, voire amplifié, bien que la démographie scolaire soit, depuis plusieurs années, nettement orientée à la baisse. »

« Face aux logiques financières et qualitatives qui ont longtemps prévalu, il semble que la réponse aux enjeux actuels du système scolaire se trouve moins dans un accroissement continu de son budget que dans une gestion optimisée et sans doute plus rigoureuse de ses moyens ».


Maldo
Mon top
Aucun jeu trouvé
Monsieur Lapin
Monsieur Lapin
Cher Monsieur Phal.

Avant que tout ce que Tric Trac comtpe d'enseignants de qualité qui présentent en outre le dénominateur commun d'être volontiers bretteurs sur les sujets d'actualité, ne déboule sur ce topic, pouvez vous le clore?

Il s'agit là d'une provocation de plus de ce Maldoror qui commence un tantinet à me les échauffer.

Pas seulement les oreilles, d'ailleurs.

BAVDC

Monsieur Lapin
Mon top
Aucun jeu trouvé
Maldoror
Maldoror
J'ignorais que présenter des faits était une provocation.

Je m'excuse, la prochaine fois j'inventerais des chiffres afin de contenter tout le monde.

rien ne t'oblige à lire ou à répondre à ce post si tu n'as rien à en faire ou, et c'est plutôt ça à mon avis, rien à en dire.

Le premier qui dit la vérité...

Maldo
Mon top
Aucun jeu trouvé
Monsieur Lapin
Monsieur Lapin
Je me demande presque si tu n'avais pas préparé ce message avant même de savoir qui allait te répondre en employant le terme de provocation. Que recherches-tu?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Deckard
Deckard
Maldo... on voit que tu es toi-même une victime.

La preuve : on dit TONNEAU, pas TOMBEAU des Danaïdes...

"Dans la tradition tardive, arrivées aux Enfers, les Danaïdes sont jugées et précipitées dans le Tartare, condamnées à remplir éternellement une jarre percée. Ce châtiment est resté célèbre via l'expression du «tonneau des Danaïdes », qui désigne une tâche absurde ou sans fin (voir liste des expressions françaises)."

wikipédia
Mon top
Aucun jeu trouvé
MrGirafe
MrGirafe
Un copier coller de plus qui a dû déjà bien fonctionner sur un autre site pour enerver tout le monde et dresser les gens les uns contre les autres.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Maldoror
Maldoror
Si tu es capable d'imaginer un truc pareil, je te conseille de consulter un psychotérapeute.

Ce post est là à titre informatif, à chacun de se faire une opinion et de réagir, entre ceux qui continueront à penser qu'il faut toujours plus, et ceux qui pensent qu'effectivement, le pognon devrait être mieux utilisé et qu'on peut sans problème faire des coupes dans le budget de l'educ'nat'.

Maldo
Mon top
Aucun jeu trouvé
Maldoror
Maldoror
Deckard dit:Maldo... on voit que tu es toi-même une victime.
La preuve : on dit TONNEAU, pas TOMBEAU des Danaïdes...
"Dans la tradition tardive, arrivées aux Enfers, les Danaïdes sont jugées et précipitées dans le Tartare, condamnées à remplir éternellement une jarre percée. Ce châtiment est resté célèbre via l'expression du «tonneau des Danaïdes », qui désigne une tâche absurde ou sans fin (voir liste des expressions françaises)."
wikipédia

:oops:

J'ai honte...

Hum... on va dire que c'était pour faire un jeu de mots.

Sinon toujours aucune réaction sur le fond, je vois que ça vous laisse tous sans voix cette avalanche de révélation.

Maldo

ps: non ce n'est pas du copier coller, et je te mets au défi de trouver un seul autre forum où ce texte a été posté.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Monsieur Lapin
Monsieur Lapin
Je te déconseille de t'exposer autant aux critiques, ça fait un peu comme si tu roulais à tonneau ouvert sur une corniche.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Maurice la Grammaire
Maurice la Grammaire
En tout cas, je suis bien d'accord avec cette phrase :

« Face aux logiques financières et qualitatives qui ont longtemps prévalu, il semble que la réponse aux enjeux actuels du système scolaire se trouve moins dans un accroissement continu de son budget que dans une gestion optimisée et sans doute plus rigoureuse de ses moyens ».
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
Monsieur Lapin
Monsieur Lapin
Philippe dit:En tout cas, je suis bien d'accord avec cette phrase :
« Face aux logiques financières et qualitatives qui ont longtemps prévalu, il semble que la réponse aux enjeux actuels du système scolaire se trouve moins dans un accroissement continu de son budget que dans une gestion optimisée et sans doute plus rigoureuse de ses moyens ».


Sans aucun doute.

On peut d'ailleurs dire aussi: "Il est clair que les personnels fonctionnaires qui profitent de la situation de stabilité de l'emploi que leur procure le statut pour enchaîner arrêts maladie et travail au noir sont sans aucun doute des parasites du système."

Après tout dépend aussi de qui le dit, dans quel contexte, et surtout "pourquoi?"
Mon top
Aucun jeu trouvé
Maldoror
Maldoror
Pourquoi?

Tu connaissais les chiffres que je viens de citer? Je pense que beaucoup ne les connaissai pas, et que ça peut en intéresser plus d'un.

Mais après tout, s'intéresser à qqch... pourquoi?

Maldo
Mon top
Aucun jeu trouvé
Monsieur Phal
Monsieur Phal
Cher Monsieur Maldoror,

Oui, donc et alors ? Vous voulez en venir où ?

Bien à vous de cordialement

Monsieur Phal
Mon top
Aucun jeu trouvé
MrGirafe
MrGirafe
Monsieur Lapin dit:
Philippe dit:une vérité vraie

une autre vérité vraie

N'avez-vous pas lu l'intro ? Tout ce qui suit est censé confirmer l'intro. Je ne vois pour ma part aucun lien de cause à effet !

Il expose simplement que le budget de l'éducation nationale augmente. Ce budget est décidé par notre gouvernement, qui depuis 30 ans est soit à gauche soit à droite, selon la volonté des français. Il s'agit d'un choix de société qui vise à éduquer n'importe qui (mais de toute évidence n'y arrive toujours pas complètement).

Je n'ai rien vu, dans cette similidémonstration, sur "les résultats ne sont pas là" ni "le niveau baisse".

Une nouvelle fois, la méthode est con(dé)testable, ce qui est annoncé comme démontré ne l'est absolument pas dans le message.

Il s'agit des méthodes les plus anciennes de démagopopulisme et de désinformation : c'est appeler démonstration ce qui n'en ai en toute évidence pas une.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Pyjaman
Pyjaman
Chiffres intéressants... et étonnants.
L'article original est là : http://www.soseducation.com/rw_rubrique_414_ce-que-
nous-coute-en-temps-reel-l-education-nationale-depuis-la-rentree-2006.php

Y en a-t-il pour les contester ?

Si oui, pourquoi ?
Si non, il n'y a pas quelque chose (une de plus...) qui déconne chez nous ?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Monsieur Phal
Monsieur Phal
Cher Monsieur Rody,

Faux, vrais les chiffres, est-ce important ? Si oui, alors il faut aller sur des sites politiques pour en causer, parce que là, entre les querelles de minivilles et les provoc politique à 2€uros, le forum commence à me courir :bonnetpouic:

Pour que se sujet n'aille pas plus loin, je vous donne le résultat de dans 15 pages :
- Mais, c'est mal tout cet argent donné à des feignants de profs de gauche.
- Et à qui tu veux les donner sales facho, à l'armée !

Voilà, c'est dit. On passe à autre chose ? Merci

Bien à vous de cordialement

Monsieur Phal
Mon top
Aucun jeu trouvé
Bucko
Bucko
Si les chiffres sont corrects alors oui ça ne peut que gêner un peu.
Mais le problème c'est qu'ici les enseignants sont majoritaires et que lancer un tel topic est rapidement synonyme de lapidation sur la place publique, de flagellation, de roulade dans les orties, et de prise de becs à qui mieux-mieux :)
Le tout se terminant inévitablement par des remarques du style :
- Fachooo !
- Tu n'avais qu'à faire prof' si t'es si malin !
- Bien à vous de cordialement
et autres, nous rapprochant du fameux point Godwin à vitesse grand V :D

N'empèche qu'il y aurait matière à réformer sévère dans ce domaine... mais je crains que ça ne soit pas vraiment possible :)

+
Mon top
Aucun jeu trouvé
Bucko
Bucko
Phal dit:Bien à vous de cordialement

Ca y est, c'est le début de la fin !
Je vous avais prévenu !!

;)
Mon top
Aucun jeu trouvé
Maldoror
Maldoror
Des preuves que le niveau baisse...

OUahou, ça va faire un sacré sujet là, mais je pense que le contester frise la malhonnêteté intellectuelle.

Je vous renvoie ver des associations telles que "sauver les lettre", qui avait fait une dictée, avec le même texte et le même barême à des collégiens. En 2000: un quart écopaient d'un 0. En 2004, la moitié.

à l'entrée au collège, 10% des enfants ne savent pas lire, 20 sont de médiocres lecteurs. Pourtant 94% se retrouvent en classe de troisième.

A la question "quel nombre faut-il lajouter à 25 pour trouver 100?" le taux d'échec en cm2 est de 28%.

Selon les tests effectués durant la Journée d'Appel à la Défense, 12% des jeunes français sont totalement illétrés, 20% de ceux âgés de 18 à 23 ans n'ont pas la capacité de lire un texte de façon approfondie.

En 2007, un élève passe en moyenne 170 jours en classe par an, contre 220 en 1960.

Je te renvoie également vers des ouvrages ayant connu un certian succès ces derniers temps, tels que "journal d'une sinstitutrice clandestine", ou encore "la fabrique du crétin".

Le fait est que jamais l'école n'a eu autant de moyens et en postes et en budget, or elle n'a jamais été aussi inégalitaire. Par comparaison à nos voisins européens, nous faisons piètre figure dans les classement internationaux en mathématique et en langues.

D'ici peu, les syndicats vont appeler à la grève pour manifester contre les coupes dans le budget de l'educ'nat'. Je pense que les chiffres que je fournis en début de ce topic permettent de mettre en relief où en sont réellement les dépenses de l'Etat en la matière. Si, effectivement, il ne faut pas réduire ce budget, qu'on m'explique pour quelles raisons.


Maldo
Mon top
Aucun jeu trouvé
Maldoror
Maldoror
Monsieur Phal dit:Cher Monsieur Rody,
Faux, vrais les chiffres, est-ce important ? Si oui, alors il faut aller sur des sites politiques pour en causer, parce que là, entre les querelles de minivilles et les provoc politique à 2€uros, le forum commence à me courir :bonnetpouic:
Pour que se sujet n'aille pas plus loin, je vous donne le résultat de dans 15 pages :
- Mais, c'est mal tout cet argent donné à des feignants de profs de gauche.
- Et à qui tu veux les donner sales facho, à l'armée !
Voilà, c'est dit. On passe à autre chose ? Merci
Bien à vous de cordialement
Monsieur Phal


Bon bah tant pis, je trouvais ça intéressant pourtant. Si vous me cherchez, je suis aux douves...
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
MrGirafe
MrGirafe
Je vois des faits qui montrent que le niveau n'est pas bon, mais rien qui montre que le niveau baisse.

Nous sommes (peut être) dans une société où le niveau de (dés)information est tel qu'il faut de plus grands moyens ne serait-ce que pour propager ce que l'on sait comme vrai ?
Mon top
Aucun jeu trouvé
pierre2.0
pierre2.0
En fait, je connais SOS Education par des tracts que j'ai reçu, et sa dialectique est systématiquement la même :

- le niveau baisse
Ce que personne ne montre jamais, à l'aide d'aucune statistique, mais ca flatte le sens commun de "C'était mieux avant".
- c'est la faute aux enseignants de gauche
L'enseignement est aux mains d'une politique gauchiste - on ne sait pas trop ce qui y est de gauche vu que les gouvernements de droite n'ont pas fait différemment -
- c'est la faute à la méthode globale et aux pédagogues
Il est sous entendu que toute recherche pédagogique est mauvaise et que seules les anciennes méthodes sont bonnes (savoir lesquelles et de quelle époque? On ne sait pas! Mais l'ancien est toujours mieux.).
- Tout ça coute trop cher
Le tout est de savoir, si l'on économise, comment l'on fait : on regroupe des classes de 30 pour faire des classes de 60? On supprime les profs d'art, de sport?

Cette dialectique est invariable quels que soient les tracts que j'ai reçus.
Sos Education se déclare clairement à droite (mais laquelle?).

Je ne suis pas personnellement très enclins à croire leurs chiffres, je ne pense pas qu'ils soient très sérieux. Maintenant, il est clair qu'ils convaincront ceux qui ne demandent qu'à être convaincus et qu'ils seront excommuniés par ceux qui ne demandent que cela.

Maintenant, si l'on veut faire des économies, que l'on propose comment faire, c'est certain.
Il paraît que certains profs qui vont travailler plus à aider les élèves en cours particulier vont gagner plus, ce qui va encore augmenter le budget. Et ce n'est pas un ministre de gauche qui dit ça.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Monsieur Phal
Monsieur Phal
Cher Monsieur Maldoror,

Le mieux, puisque vous cherchez des explications, est peut-être d'aller au sénat, par exemple, interpeller les gens dont c'est le métier non ? Ou écrivez des lettres aux politiques, je suis sûr qu'ils adoreront répondre. Non, parce que là, sur Tric Trac, pas sûr que vous aillez des réponses qui vous satisface :lol:

Sinon, donc la les profs sont surpayé et ils travaillent mal. C'est fait. Le prochain sujet c'est quoi ? Les fonctionnaires des impôts, des incompétents inutiles ? Ensuites ceux des CAF, des distributeurs d'argents à la soldes des minaurités ? Je sais pas si la base de données du forum va avoir assez d'espace pour tout ces débats de hautes volées...

Bien à vous de cordialement

Monsieur Phal
Mon top
Aucun jeu trouvé
Maldoror
Maldoror
Je ne cherche pas des réponse qui me satisfassent, pas plus que je ne cherche à avoir raison.
Si demain on me prouve, test à l'appui, que le niveau moyen en français et en mathématiques est meilleur en 2007 qu'en 1960, je serais le premier à m'en réjouir.

Je ne pensais pas aborder un sujet tabou.

Le travail des profs n'est pas en question, par contre à en croire les nombreux ouvrages qu'ils écrivent ces derniers temps, leur centre de formation le sont, de même que les "pédagogues de l'école", et surtout l'utilisation de l'argent public.

Moins d'élèves, mais plus de pognon et plus de profs, sans pouvoir juger des résultats apparemment.

Libre à vous de verouiller ou de virer le sujet si vous le trouvez inutile ou provocateur.

Je n'ai fait que livrer des chiffres, j'espérais que, si contestation il y avait, elle serait constructive et permettrait d'apporter de nouveaux éléments.

Ca n'est pas le cas, j'en conclus qu'il n'y a rien à rajouter.

La messe est dite...
Mon top
Aucun jeu trouvé
Pyjaman
Pyjaman
MrGirafe dit:Je vois des faits qui montrent que le niveau n'est pas bon, mais rien qui montre que le niveau baisse.


Ca, c'est pas difficile : il suffit de comparer un programme de terminale d'aujourd'hui (maths, physique, mécanique... j'avoue mon ignorance concernant les programmes littéraires) avec celui d'il y a 10 ou 20 ans, voire plus... et constater tout ce qui n'est plus au programme.
C'est pas bien compliqué à faire pour peu que l'on ait un prof sous la main, et clairement c'est pas très glorieux. N'importe quel prof de plus de 50 ans (qui a vraiment matière à pouvoir comparer objectivement, puisque ses cours se sont affinés de décénies en décénies) te le confirmera.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Monsieur Phal
Monsieur Phal
Cher Monsieur Malodor,

Mais le sujet n'est pas tabou ! Il est simplement, comment dire, casse bonbons ! Comme la pluspart des sujets politiques que je suis obligé de suivre en tant que responsable :bonnetpouic:

Faut arrêter de croire que des trucs sont tabous simplement parce qu'ils gavent un certain nombre (dont moi) ! J'ai fait ce site parce que j'aime jouer aux jeux de société voyez. Je veux bien que les internautes est envie de parler de choses et d'autes, voyez. Mais si le forum se transforme en support de propagande, ça va me faire sortir la hache !

Et puis, affirmer des trucs comme "le niveau est moins bon qu'il y a 50 ans" sans étudier vraiment le sujet, c'est un peu comme venir expliquer que les jeux des années 50 étaient meilleurs sans jouer à ce qui sort depuis 10 ans :pouicboulet: Les vues de l'esprit et les jugements basé sur 2 rumeurs, 3 constats autour de soi, franchement :bonnetpouic:

Bien à vous de cordialement

Monsieur Phal
Mon top
Aucun jeu trouvé
tehem
tehem
Rody dit:
Ca, c'est pas difficile : il suffit de comparer un programme de terminale d'aujourd'hui (maths, physique, mécanique... j'avoue mon ignorance concernant les programmes littéraires) avec celui d'il y a 10 ou 20 ans, voire plus... et constater tout ce qui n'est plus au programme.

... et tout ce qui y a été ajouté...

Mon père médecin à toujours été étonné par l'évolution des programmes de bio et de chimie. Lorsque j'ai passé mon bac, il trouvait dans mon programme des trucs qu'il n'avait appris qu'en 1ere, 2eme ou 3eme année de médecine.
J'ai 13 ans d'écart avec ma petite soeur: j'ai retrouvé des trucs de ma terminal dans son programme de seconde.

Je crois au contraire que globalement les lycéens ont des programmes plus pointu aujourd'hui qu'il y a 30 ans.
Mon top
Aucun jeu trouvé
vinz
vinz
tehem dit:
Rody dit:
Ca, c'est pas difficile : il suffit de comparer un programme de terminale d'aujourd'hui (maths, physique, mécanique... j'avoue mon ignorance concernant les programmes littéraires) avec celui d'il y a 10 ou 20 ans, voire plus... et constater tout ce qui n'est plus au programme.

... et tout ce qui y a été ajouté...
Mon père médecin à toujours été étonné par l'évolution des programmes de bio et de chimie. Lorsque j'ai passé mon bac, il trouvait dans mon programme des trucs qu'il n'avait appris qu'en 1ere, 2eme ou 3eme année de médecine.
J'ai 13 ans d'écart avec ma petite soeur: j'ai retrouvé des trucs de ma terminal dans son programme de seconde.
Je crois au contraire que globalement les lycéens ont des programmes plus pointu aujourd'hui qu'il y a 30 ans.

Ce qu'il faut voir aussi, c'est la démocratisation de l'accès à ces classes...
Mon top
Aucun jeu trouvé
MrGirafe
MrGirafe
secret dit:Ca, c'est pas difficile : il suffit de comparer un programme de terminale d'aujourd'hui (maths, physique, mécanique... j'avoue mon ignorance concernant les programmes littéraires) avec celui d'il y a 10 ou 20 ans, voire plus...

C'est tout sauf simple.
Quand je passais mon bac (il y a plus de 10 ans), les anciens prétendaient que leur bac à eux était plus dur.
Les gens de mon âge prétendent eux que notre bac était plus dur que celui qui se passe actuellement.

Il me semble que si des choses ont disparues, on peut également y mettre pas mal de choses en plus (edit ce qui vient d'être dit, mais je suis un peu long à répondre). Par exemple, nous n'avions pas d'informatique ni Internet. Enfin, la disparition de thèmes n'induit pas la baisse du niveau. Le niveau de l'école se mesure t-il selon la quantité d'informations évoquées ou selon les méthodes acquises ?

La désinformation est partout, même sur ce forum, le travail n'en est que plus difficile lorsque la parole même de l'enseignant est remise en cause (on peut contester ses motivations profondes mais au final les élèves finissent par tout contester, y compris ce qu'il enseigne, surtout s'il a le malheure de faire une erreur une fois).

Vous remarquerez une nouvelle fois que je ne conteste pas les chiffres, ni ce que chacun peut croire, je conteste la méthode et le fait de faire passer pour une preuve ce qui n'en est pas une, le fait de faire en sorte qu'on mélange tout.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Maldoror
Maldoror
Le cas de la biologie et de la physique chimie est un peu particulier.

Tout d'abord il n'y a plus qu'une seule section scientifique, alors qu'il y en avait deux autrefois, regroupant, les maths, la bio, et la physique chimie.

Pour avoir également fait un bac scientifique, je dois dire que je trouvais le niveau en terminale plustôt pointu en la matière, mais je sais aussi qu'en mathématiques, de nombreux profs d'université se plaignent de devoir aujourd'hui expliquer des théorèmes qui étaient il y a quelques années acquis à l'entrée en université.

En ce qui concerne le niveau de français, le simple fait d'avoir supprimé des heures explique en grande partie la chute du niveau.

Il y a une part de subjectif dans tout ça, j'en conviens (contrairement aux données financières que j'ai exposée plus haut!),mais pas seulement.
Aujourd'hui avoir une bonne maîtrise de la langue française est devenu un véritable plus sur le marché de l'emploi, quelquechose qu'on peut valoriser durant un entretien (c'est du vécu), alors qu'auparavent, c'était "la base" de savoir écrire correctement. Le problème n'est pas seulement du fait de l'orthographe, mais également de la syntaxe. Je lis souvent des cvs où la moitié du texte est à la limite du compréhensible, venant de la part de jeunes qui viennent de quitter l'écolé.

Etait-ce le cas avant? Je suis trop jeune pour pouvoir témoigner en la matière, mais tous les témoignages des "anciens" ne doivent pas pour autant être mis de côté parceque trop "subjectifs".
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
Pyjaman
Pyjaman
MrGirafe dit:Vous remarquerez une nouvelle fois que je ne conteste pas les chiffres, ni ce que chacun peut croire, je conteste la méthode et le fait de faire passer pour une preuve ce qui n'en est pas une, le fait de faire en sorte qu'on mélange tout.


Personne n'a parler de "preuves", si ce n'est toi. Plusieurs personnes se posent des questions : chiffres véridiques ? qu'en est-il pour de vrai ?

Je préfère largement ça à ne rien dire du tout, ou à cacher/ignorer de tels chiffres (que finalement personne ne remet en cause, en fournissant d'autres chiffres, provenant d'autres études).
Mon top
Aucun jeu trouvé
Monsieur Phal
Monsieur Phal
Cher Monsieur Malodor,

Oui, c'était mieux avant... Enfin, tout dépends du avant, parce que bon, y'a 40 ans, c'était mieux 40 ans avant et ainsi de suite. Le monde court à sa perte, les valeurs disparaissent, mais dans quel monde vont vivre nos enfants, que des analphabêtes partout, pas capable de se rendre compte qu'on les manipules !

Sans rire, vous vous rendez compte ou pas là ?

Allez, moi, j'ai un amis sociologue, il me dit que non, le niveau ne baisse pas. Ce sont des idées sommes toutes normales, dû au simple fait que l'être humain n'aime pas vieillir, se sentir décrocher, constater qu'ils ne sont plus "jeune" les fait se lancer dans une dévalorisation à outrance du monde futur, comme pour exorciser une veillesse qu'il redoute (perte de performance, tout ça)...

Bien à vous de cordialement

Monsieur phal
Mon top
Aucun jeu trouvé