Par : llc | mardi 6 juillet 2010 à 16:43
Default
llc
llc
Mieux que la vidéo-surveillance, la voisin-surveillance :

Les habitants de la commune d’Aujargues appelés à jouer les informateurs de la gendarmerie
S. Brouillet | 24/06/2010
Aujargues, petit village du Gard, a signé le 23 juin 2010 une convention «Voisins vigilants» avec le préfet et le procureur de la République, la première dans le département. Des habitants anonymes seront les référents de la gendarmerie.
L’opération nationale « Voisins vigilants », lancée en 2005, trouve sa première application dans le Gard à Aujargues, commune de 835 habitants entre Nîmes et Sommières, où 54 crimes et délits ont été recensés en 2009. Le maire (sans étiquette) Guy Lamadie a signé le 23 juin 2010 une convention avec le préfet du Gard et le procureur de la République, qui renforce, selon la préfecture, «le maire dans son rôle pivot de la politique de prévention de la délinquance». Le conseil municipal avait voté une délibération le 17 juin et une présentation publique de la démarchée a eu lieu le 21 juin.
Des référents anonymes
Le maire est chargé, en collaboration avec la gendarmerie, de la mise en oeuvre, de l’animation et du suivi du dispositif « Voisins vigilants ». C’est lui qui recherche des référents volontaires, notamment pour leur fiabilité et leur disponibilité. Ces référents – anonymes – «alertent la gendarmerie de tout événement suspect ou de tout fait de nature à troubler la sécurité des personnes et des biens dont ils seraient les témoins».
Des informations communiquées au correspondant désigné par la gendarmerie et au maire, qui ne doivent pas porter atteinte aux droits fondamentaux individuels ni revêtir un caractère politique, racial, syndical ou religieux. Des panneaux informent le village de l’adoption du dispositif.
Les «voisins vigilants» recevront des gendarmes des conseils en matière de prévention et des informations sur l’opération «tranquillité vacances». Des réunions entre le maire d’Aujargues, les voisins vigilants, le commandant de la communauté de brigades de Calvisson, les correspondants de la gendarmerie et le référent sûreté auront lieu une fois par trimestre. Le maire recevra un état statistique régulier sur la délinquance de proximité.


Extrait de la newsletter du journal professionnel : "La gazette des communes".
Mon top
Aucun jeu trouvé
maester
maester
Au final, je crois que je préfère largement la voisin surveillance que la vidéo surveillance. Déjà, ça permet de remettre de l'humain là où il n'y en a plus.

Après, tout dépend de l'attitude des voisins. Si les voisins prennent ça intelligemment, cela peut être bien fait et bénéfique pour tous. En revanche, s'ils se transforment en cowboy ou qu'ils deviennent intrusifs, là je ne suis plus d'accord du tout.
Mon top
Aucun jeu trouvé
kouynemum
kouynemum
ce qui me désole c'est qu'on en arrive à rentrer dans un cadre réglementaire ce genre de réflexe de bon sens qui consiste à s'interroger sur une situation dont on est le témoin et qui est manifestement anormale ou qui met en jeu la sécurité de personnes .
Mon top
Aucun jeu trouvé
Sherinford
Sherinford
Kouynemum dit:ce qui me désole c'est qu'on en arrive à rentrer dans un cadre réglementaire ce genre de réflexe de bon sens qui consiste à s'interroger sur une situation dont on est le témoin et qui est manifestement anormale ou qui met en jeu la sécurité de personnes .


+10.000

Honnêtement, comment peut-on trouver une attitude vigilante anormale?

Ce qui est sans doute moins normal, c'est l'histoire de l'anonymat: pourquoi l'anonymat? Si je suis témoin d'un délit, je devrai de toute façon déposer à un moment ou un autre. Que se passe-t-il? Les "voisins" (ou devrais-je dire les "corbeaux") n'ont pas les couilles d'assumer leur rôle? Ils ont peur des représailles des grands villains "jeunes" qui "dégradent" les lieux publics avec leurs "tags"?

Je crois que c'est ça qui est choquant, l'anonymat...
Mon top
Aucun jeu trouvé
greuh
greuh
Fut un temps en France, pas si lointain, où la délation était passible de peine de mort.

greuh
Mon top
Aucun jeu trouvé
kouynemum
kouynemum
Sherinford dit: Ce qui est sans doute moins normal, c'est l'histoire de l'anonymat: pourquoi l'anonymat? Si je suis témoin d'un délit, je devrai de toute façon déposer à un moment ou un autre. Que se passe-t-il? Les "voisins" (ou devrais-je dire les "corbeaux") n'ont pas les couilles d'assumer leur rôle? Ils ont peur des représailles des grands villains "jeunes" qui "dégradent" les lieux publics avec leurs "tags"?
Je crois que c'est ça qui est choquant, l'anonymat...


mmmh...
moi aussi ça me gêne.
même si je peux comprendre qu'on ait envie de s'abriter derrière.
en arrière-plan, ça débouche par ricochets sur des notions moins reluisantes comme la délation ou la déresponsabilisation.
Mon top
Aucun jeu trouvé
kouynemum
kouynemum
greuh dit:Fut un temps en France, pas si lointain, où la délation était passible de peine de mort.
greuh


mouais.
je ne sais pas trop à quand ça peut remonter mais quand on voit que le gros des contrôles fiscaux est initié à partir de dénonciations, ça fait un peu sourire ce que tu dis....
Mon top
Aucun jeu trouvé
greuh
greuh
Kouynemum dit:
greuh dit:Fut un temps en France, pas si lointain, où la délation était passible de peine de mort.
greuh

mouais.
je ne sais pas trop à quand ça peut remonter mais quand on voit que le gros des contrôles fiscaux est initié à partir de dénonciations, ça fait un peu sourire ce que tu dis....


1944-1981

greuh
Mon top
Aucun jeu trouvé
maester
maester
Je ne sais pas si on peut parler de délation. J'y vois plutôt une responsabilité de chaque citoyen. Si on est témoin d'un délit, il est à mon sens normal de prévenir les autorités compétentes, surtout si cela porte atteinte à d'autres citoyens.
Mon top
Aucun jeu trouvé
greuh
greuh
maester dit:Je ne sais pas si on peut parler de délation. J'y vois plutôt une responsabilité de chaque citoyen. Si on est témoin d'un délit, il est à mon sens normal de prévenir les autorités compétentes, surtout si cela porte atteinte à d'autres citoyens.


Parce que t'es un naïf si tu crois que les braves petits voisins puants vont se limiter aux délits réels...

Pendant l'occupation, la gestapo a reçu environ 5 000 000 lettres de braves citoyens concernés...

greuh :pouicvomi:
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
maester
maester
Greuh, tu as raison. Mais nous ne sommes pas dans le même contexte. Mais tu as raison, la bonne opération de ce genre de trucs dépend vraiment de l'intelligence des voisins.
Mon top
Aucun jeu trouvé
maester
maester
Mais il n'empêche que je préfère ça aux caméras.
Mon top
Aucun jeu trouvé
kouynemum
kouynemum
greuh dit: Pendant l'occupation, la gestapo a reçu environ 5 000 000 lettres de braves citoyens concernés...


sans revenir à un passé qui ne passe pas, je te confirme qu'avant 1981 aussi, l'administration fiscale, en plus du choix aléatoire des dossiers, occupait déjà 80 % du temps de ses agents avec les lettres de dénonciation.
de là à penser que c'est dans la nature humaine d'être vindicatif et envieux de son voisin de palier, c'est un pas que ta naïveté chancelante aura déjà franchi, je pense.
Mon top
Aucun jeu trouvé
viking
viking
Kouynemum dit:ce qui me désole c'est qu'on en arrive à rentrer dans un cadre réglementaire ce genre de réflexe de bon sens qui consiste à s'interroger sur une situation dont on est le témoin et qui est manifestement anormale ou qui met en jeu la sécurité de personnes .


Là ce sont des volontaires qui sont choisis, ce qui ne me paraît pas très pertinent. Surtout s'ils sont anonymes.
Il aurait peut-être fallu tirer au sort des gens, comme pour les jurés d'assises, et sur des "mandats" très courts...

Enfin le mieux serait quand même de s'interroger sur le pourquoi (le village semble particulièrement touché par les délits), mais l'un n'empêche pas l'autre.

J'ai quand même du mal de manière générale, comme Greuh, lorsqu'on encourage la délation. Mais j'aurais du mal à expliquer pourquoi.

Viking, sert à rien.

EDIT : En fait, ici il s'agit plus de dénonciation que de délation
Kalen
Kalen
Kouynemum dit:ce qui me désole c'est qu'on en arrive à rentrer dans un cadre réglementaire ce genre de réflexe de bon sens qui consiste à s'interroger sur une situation dont on est le témoin et qui est manifestement anormale ou qui met en jeu la sécurité de personnes .


Exactement.
kouynemum
kouynemum
viking dit: s'interroger sur le pourquoi (le village semble particulièrement touché par les délits),


Des réunions entre le maire d’Aujargues, les voisins vigilants, le commandant de la communauté de brigades de Calvisson, les correspondants de la gendarmerie et le référent sûreté auront lieu une fois par trimestre. Le maire recevra un état statistique régulier sur la délinquance de proximité.

au hasard :
-une usine à gaz ( 4 réunions par an pour à la louche une quinzaine de personnes sur l'évolution de la criminalité d'une communde de....800 habitants) pour promouvoir la culture du chiffre en matière de délinquance ?!
-un effet d'annonce pitoresque exploité journalistiquement en période creuse estivale ?!
Mon top
Aucun jeu trouvé
kouynemum
kouynemum
en fait ce n'est pas du tout inédit comme système sauf que dans cet article, il n'est pas question d'anonymat, bien au contraire(ou alors j'ai mal lu):
Le Figaro 02/11/2009
Des «voisins vigilants» contre les cambriolages


De notre envoyé spécial à Grasse, Christophe Cornevin


Formant des chaînes d'alerte reliées à la gendarmerie et aux polices municipales, des riverains s'organisent par centaines sur le terrain.

L'œil bleu stylisé, hérissé de cils pointus, scrute le visiteur dès l'entrée du lotissement propret, aux murs ocre et bordé de pins. Placardé sur les panneaux municipaux, accolé aux plaques des rues, scotché sur les boîtes aux lettres, ce logo évocateur fleurit à l'envi dans le paysage. Son ubiquité est obsédante. Et le texte qui l'accompagne en lettres capitales, sans ambiguïté : «Protection voisins vigilants, en liaison immédiate avec la gendarmerie et la police municipale.» Tout comme les volontaires de trois autres secteurs limitrophes, les habitants du quartier des Bosquets animent la chaîne des quelque 300 «habitants citoyens» regroupés à Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes) pour alerter la gendarmerie ou la police municipale au moindre signe suspect. Ici comme ailleurs, on se défend d'accoucher d'un «Big Brother» à la française. Tout soupçon de délation déclenche cris d'orfraies et concert de protestations effarouchées.

Depuis mars 2007, cette commune de 10 500 âmes située au sud de Grasse a juste décidé d'adhérer à un concept original en France pour lutter contre les cambriolages et la violence. L'idée, très simple et inspirée du modèle anglo-saxon, est née presque par hasard en 2005 à Saint-Paul : une honorable résidente anglaise, lasse de voir les casses de villas se multiplier dans son entourage, crée un groupe de voisins pour organiser l'autosurveillance de sa rue, puis de son quartier. Les uns après les autres, retraités, commerçants, employés municipaux du secteur se sont alors mis aux aguets pour détecter toute personne ou voiture un peu louches, tout squat ou installation sauvage à proximité. «Avec nos numéros de téléphone en commun, nous échangeons nos dates de congés, les horaires des enfants à l'école et les noms des visiteurs que l'on attend. Chacun a appris à veiller sur la maison de l'autre», témoigne Nicole de Bagneaux, retraitée de l'Éducation et voisine vigilante. Le moindre rôdeur ou vagabond tombant dans cette toile d'araignée invisible est signalé à la gendarmerie ou à la police municipale par un «référent» responsable de la chaîne de vigilance - en général le plus actif - du quartier. À elle seule la brigade de Grasse est en lien avec pas moins de 41 référents, certains faisant l'interface avec une centaine de voisins !

«Politique fondée sur l'humain»

Constatant des chutes brutales de plus de 60 % des cambriolages dans certaines zones estampillées «citoyennes», les gendarmes des Alpes-Maritimes ont généralisé le système dans tout un département longtemps miné par le fléau. Avec une moyenne de 95 crimes et délits pour 1 000 habitants, ce dernier pointe encore au troisième rang français notamment en raison des 11 millions de touristes de passage. «Nous veillons sur de très belles zones résidentielles où se mêlent des retraités aisés, des cadres supérieurs ou encore les familles de Berlusconi, de l'émir du Qatar ou du roi des Belges, observe le capitaine Alexandre Jeaunaux, commandant les 155 gendarmes de la compagnie de Grasse. Les demeures secondaires attirent la convoitise de petites équipes très mobiles venant de Cannes ou de Vallauris : en trois minutes et souvent sans effraction, ces récidivistes raflent en plein jour de gros butins pendant que les propriétaires sont à la piscine ou dans leur jardin…»

En moins de deux ans, telle une traînée de poudre, pas moins de 46 mairies de toutes sensibilités politiques - dont celles de Nice (UMP), Villeneuve-Loubet (PS) ou encore Gattières (PCF) - ont développé sur leur territoire des quartiers abritant aujourd'hui des milliers de «voisins vigilants». L'œil stylisé, présent sur un quart du département, dissuade les prédateurs : «Depuis le début de l'année, ce dispositif a un impact très net car la délinquance de proximité a baissé de 4,81 %, se félicite le préfet Francis Lamy. Outre les progrès de la police scientifique ou le rapprochement des forces de l'ordre, cela prouve que la sécurité est devenue l'affaire de tous.» «En retour des remontées d'informations, nous communiquons aussi des signalements de véhicules ou de suspects à nos “voisins vigilants” pour qu'ils nous alertent s'ils les voient passer», confie Daniel Tlidjane, directeur de la police municipale de Mouans-Sartoux. «Strictement encadré, le rôle des voisins se limite à l'observation et au renseignement, prévient le capitaine Jeaunaux. Ils ne peuvent organiser aucune patrouille civile, et encore moins intervenir d'initiative. Ils sont juste nos yeux par procuration.» Un drame provoquerait une fâcheuse polémique sur l'autodéfense et les milices parallèles, dont la philosophie des «voisins vigilants» se veut aux antipodes.

«Il faut promouvoir cette politique de prévention de la délinquance qui se fonde sur l'humain plus que sur la froide technologie des caméras de vidéosurveillance», lance Serge Rodrigues, directeur de cabinet (Verts) à la mairie qui a enregistré une seconde baisse record de la délinquance de 10 % l'année dernière, après un repli historique de 20 % en 2007. De quoi faire rêver les stratèges de la Place Beauvau.


«Appui essentiel des mairies»

«Loin de mettre une chape de plomb sur leur quartier, les voisins retissent du lien dans des quartiers où vivent parfois des personnes isolées, précise le colonel André Pétillot, commandant le groupement des Alpes-Maritimes. L'appui des mairies est essentiel pour mobiliser la population en réunion publique et faire vivre le projet. Nos référents, qui ont été sensibilisés pour faire preuve de discernement, atténuent aussi les conflits de voisinage et nous permettent de rester dans une dynamique de baisse de la délinquance à effectifs constants et en période de rigueur budgétaire…»

Après les Alpes-Maritimes, la Direction générale de la gendarmerie essaime le modèle à travers la France. De nouveaux «protocoles de participation citoyenne» ont été mis en place avec cinq communes du Loir-et-Cher, une quinzaine dans la Drome ou encore sept dans le Nord. Seul écueil : le modèle des «voisins vigilants» trouve ses limites dans les grandes métropoles, trop anonymes, ainsi que dans les cités toujours frappées d'omertà. Autant dire que la zone police devra se passer de ces nouveaux auxiliaires. Ce qui n'empêche pas l'entourage de Brice Hortefeux de promouvoir cette initiative, au nom d'une meilleure sécurité de proximité.

AILLEURS EN EUROPE

» Plus de 170 000 groupes de «foyers volontaires» au Royaume-Uni

» Le lent démarrage des «rondes citoyennes» en Italie
Mon top
Aucun jeu trouvé
kouynemum
kouynemum
après l'enthousiasme du Figaro,

les dérives possibles :
glissement vers les milices privées
accident en cas d'interventions intempestives
lynchage d'un "suspect"
c'est là :
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article3454
Mon top
Aucun jeu trouvé
kaklou
kaklou
il nous faudrait aussi dans le même genre :

secrétaire d'état vigilant, pour surveiller les ministres.
secrétaires vigilantes, pour surveiller les patrons.
enfants de coeur vigilants, pour surveiller les curetons.
guichetiers vigilants, pour surveiller les banquiers.

et enfin ...
police des polices vigilante, pour surveiller la police.
police des polices des polices vigilante, pour surveiller la police des polices.
police des polices des polices des polices vigilante, ......
Mon top
Aucun jeu trouvé
Deckard
Deckard
ça fait longtemps que les britanniques ont développé le concept de neighbourhood watch, avec des panneaux identifiant bien les zones et avec un effet volontairement dissuasif.

Maintenant, je n'ai pas de données sur les résultats obtenus, mais la mentalité anglo-saxonne étant quand même différente, je pense que ça peut fonctionner.

(il y a longtemps qu'ils ont aussi développé le concept de grande surface avec les scanners de chariot et les caisses automatique)

sinon
Hubert-Félix, dans une de ses chansons, dit:J'me sens coupable d'être né français, de parents français, d'arrière-arrière... etc. grands-parents français, dans un pays où les indigènes pendant l'occupation allemande écrivirent un si grand nombre de lettres de dénonciation que les nazis les plus compétents et les mieux expérimentés en matière de cruauté et de crimes contre l'humanité en furent stupéfaits et même un peu jaloux
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
Docteur Mops
Docteur Mops
Kouynemum dit:ce qui me désole c'est qu'on en arrive à rentrer dans un cadre réglementaire ce genre de réflexe de bon sens qui consiste à s'interroger sur une situation dont on est le témoin et qui est manifestement anormale ou qui met en jeu la sécurité de personnes .


Je n'aurais pas mieux dit.
Mon top
akhela
akhela
Kouynemum dit:
greuh dit: Pendant l'occupation, la gestapo a reçu environ 5 000 000 lettres de braves citoyens concernés...

sans revenir à un passé qui ne passe pas, je te confirme qu'avant 1981 aussi, l'administration fiscale, en plus du choix aléatoire des dossiers, occupait déjà 80 % du temps de ses agents avec les lettres de dénonciation.
de là à penser que c'est dans la nature humaine d'être vindicatif et envieux de son voisin de palier, c'est un pas que ta naïveté chancelante aura déjà franchi, je pense.


humain pas vraiment, français très certainement, Daninos en faisait déjà le constat dans les années 50-60 dans "Les carnets du Major Thomson" :
Partout dans le monde, quand un pauvre voit un riche en limousine, il rêve du jour où lui aussi ira en limousine ; en France le pauvre rêve du jour où le riche marchera à pied comme lui.
Mon top
Aucun jeu trouvé
CheeseGeek
CheeseGeek
Daninos! J'ai un exemplaire dédicacé à mon grand-père!

Dans mon village de sévères matrones se chargent de cette surveillance depuis des temps immémoriaux à l'abri de volets mi-clos. Je suspecte presque ces places de choix de faire partie des héritages... Délation, je ne sais pas, ça a tendance à être culturel par ici!

Etranger à la région je fus suspect mais cela n'était rien comparé à ma femme qui coupable venait quand même du village voisin (ça craint quand même!). Cette curiosité parfois pesante permet aussi de laisser les clés si besoin, de récupérer des paquets, d'arroser les fleurs, de manger des cerises, une pintade (sacré système d'alarme la pintade!) ...
Modération, pondération sur ce sujet donc....
Maintenant si on parle de tour de garde, de milice et autres, bien sûr que je ne suis plus d'accord.

Pour être plus clair, si la dénonciation ou par opposition le silence permettent un acte délictueux alors ils sont également condamnables, mais la mesure de cela doit être le fait d'une justice équitable dans un état de droit
Mon top
Aucun jeu trouvé
lABCdaire
lABCdaire
C'est un système qui existe depuis maintenant presque dix ans dans un certain nombre de communes en Suisse, principalement en zones résidentielles, pour éviter les cambriolages. Et ça marche.

Pour moi, c'est juste du bon sens, je trouve absurde de devoir instaurer un système qui normalement devrait faire partie des relations de bon voisinage. Si je vois un truc bizarre se passer chez mon voisin, genre un gros camion de déménagement alors qu'il est censé être en vacances, je trouverais normal de le signaler. J'aimerais aussi qu'il en fasse de même au cas où cela devait m'arriver.

Bien sûr, il y a délation et délation, ne mélangeons pas tout quand même.
Mon top
Aucun jeu trouvé
llc
llc
J'ai pas l'impression qu'on parle de la même chose.

Là il s'agit de personnes choisies par une autorité (le Maire), qui restent anonymes et qui sont chargées de surveiller les autres afin de dénoncer tout agissement suspects. Pour moi ça ouvre quand même la porte à certains excès et m'inquiète particulièrement.

C'est très différent de la vigilance "naturelle" que l'on peut avoir en se promenant ou en fumant une clope à la fenêtre le soir.
Mon top
Aucun jeu trouvé
greuh
greuh
Ça fait vraiment "petits kapos frustrés", matage derrière les rideaux en dentelles, et encre bilieuse sur lettre de délation à la kommandantur.

Je peux vraiment pas cautionner un tel système. Seul l'Etat est censé avoir dans ses mains un certains nombres de pouvoirs, à commencer par la police, la justice, la coercition et la violence.

greuh
Mon top
Aucun jeu trouvé
scand1sk
scand1sk
En ce qui concerne la délation au fisc, il me semble avoir entendu un ministre à la radio dire qu'il s'agissait surtout d'une légende : la délation déclencherait moins de 2% des contrôles. Le mieux, ça serait de regrouper des sources, quand même.
kouynemum
kouynemum
scand1sk dit:En ce qui concerne la délation au fisc, il me semble avoir entendu un ministre à la radio dire qu'il s'agissait surtout d'une légende : la délation déclencherait moins de 2% des contrôles. Le mieux, ça serait de regrouper des sources, quand même.


en fait, mes sources sont directes : fille de deux inspecteurs des impôts, papa/maman comme les autres parents, j'imagine, parlaient quelques fois boulot à la maison.
en fac, mon prof de fiscalité des entreprises, également inspecteur des impôts par ailleurs, m'a dit exactement la même chose.
mais les temps ont peut-être changés...
permets-moi juste d'émettre un doute.
et puis, en passant, comme source sur le fonctionnement réel d'une administration, le Ministre de tutelle, c'est pas forcément la plus en prise sur le concret du travail quotidien.
c'est un peu comme si le Ministre de l'Education disait qu'il n'y pas de problèmes d'effectifs ni de personnels dans les établissements scolaires, juste une adéquation des moyens à optimiser.
Mon top
Aucun jeu trouvé
scand1sk
scand1sk
Kouynemum dit:
scand1sk dit:En ce qui concerne la délation au fisc, il me semble avoir entendu un ministre à la radio dire qu'il s'agissait surtout d'une légende : la délation déclencherait moins de 2% des contrôles. Le mieux, ça serait de regrouper des sources, quand même.

en fait, mes sources sont directes : fille de deux inspecteurs des impôts, papa/maman comme les autres parents, j'imagine, parlaient quelques fois boulot à la maison.
en fac, mon prof de fiscalité des entreprises, également inspecteur des impôts par ailleurs, m'a dit exactement la même chose.
mais les temps ont peut-être changés...
permets-moi juste d'émettre un doute.
et puis, en passant, comme source sur le fonctionnement réel d'une administration, le Ministre de tutelle, c'est pas forcément la plus en prise sur le concret du travail quotidien.
c'est un peu comme si le Ministre de l'Education disait qu'il n'y pas de problèmes d'effectifs ni de personnels dans les établissements scolaires, juste une adéquation des moyens à optimiser.


Une source qui vaut sans doute ce qu'elle vaut : http://www.avocats-picovschi.com/pourqu ... e_342.html

Il n'y a pas de chiffre, mais le texte laisse supposer que le taux de 80% est largement exagéré.
kouynemum
kouynemum
scand1sk dit: Il n'y a pas de chiffre, mais le texte laisse supposer que le taux de 80% est largement exagéré.

[mode "je me moque/ON"]
moralité : faut jamais croire tout ce que dise ses parents.
la preuve : la soupe n'a jamais fait grandir personne.
[mode "je me moque"/OFF]

bah peut-être.
je suis désolée, je n'ai rien de plus.
de toute façon, c'est typiquement le genre d'info invérifiable. personne n'a vraiment intérêt à ce qu'on sache exactement. même efficace pour lutter contre la fraude, c'est assez nauséabond comme moyen. qui voudrais s'en revendiquer ?
et puis ça peut être avéré dans un CDI et pas dans un autre, et j'imagine que ça doit aussi varier dans le temps.
bref.
on peut convenir que c'est moyen important mais sans le quantifier.
edit :
ce qui est tout fait vrai par contre, c'est que ne sont retenues que les dénonciations précises et étayées.
de même, les pb conjugaux sont une source intarrissable de renseignements. c'est ce qui me laisse supposer que les chiffres du ministre sont largement sous estimés par contre....
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
akhela
akhela
En fait je pense que le chiffre du ministre sur la part de contrôle sur base d'une délation est vrai, par contre, les services fiscaux reçoivent une quantité importante de délation qu'ils n'exploitent pas pour divers raisons (la première étant je pense le manque de précision de la délation).
Mon top
Aucun jeu trouvé
maester
maester
Tout ça c'est bien beau mais dans les faits, si j'avais été au courant des fraudes de Bettencourt, je l'aurai dénoncée avec grand plaisir. En clair, j'aurais été délateur et heureux de l'être.

Je crois que chacun a son seuil de tolérance vis-à-vis du respect de la loi. Et c'est justement ce qui peut être dangereux dans un dispositif comme les voisins vigilants.
Mon top
Aucun jeu trouvé