45
réponses
0
follower
Par : Ouistoto | lundi 9 juin 2008 à 23:52
Default
Ouistoto
Ouistoto
Petite question, par curiosité...

Selon vous quels sont les facteurs dans notre société actuelle qui font que le jeu n'est plus réservé à l'enfant, mais concerne désormais largement l'adulte?
Mon top
Aucun jeu trouvé
jetseb
jetseb

C'est quoi un adulte ?....

Je pense que le temps libre et les jeux vidéo ne sont pas étrangers à tout cela.
Abzaron
Abzaron
Il est clair que le temps libre joue ici un rôle non négligeable.
J'ajouterais qu'il s'agit également d'une forme de socialisation (même si ce n'est pas vraiment nouveau).

En fait j'aurai presque tendance à penser que ce sont plutôt les jeux de société pour enfants qui sont les plus récents.
Mon top
Aucun jeu trouvé
oli773
oli773
Parce que le jeu c'est comme la vie, mais ni sérieux ni irrémédiable. On ne meurt pas dans le jeu. Quand ça foire, on peut se refaire une partie. Ça permet de décompresser. D'ailleurs on est souvent moins mauvais joueur adulte qu'enfant...
Mon top
Aucun jeu trouvé
dafine
dafine
Parce que

L'homme n'est complet que là où il joue. Schiller
Mon top
Aucun jeu trouvé
Bertrand Lecomte
Bertrand Lecomte
Le jeu, n'a jamais été réservé aux enfants.
celldevil
celldevil
jetseb dit:
Je pense que le temps libre et les jeux vidéo ne sont pas étrangers à tout cela.


+1 sans oublier l'envie de se retrouver ensemble, de vivre ensemble quelque chose.
Mon top
Aucun jeu trouvé
ChristianM
ChristianM
J'aurais tendance à retourner la question, comme Bertrand :
pourquoi dans notre société certains croient-ils que le jeu est réservé aux enfants ?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Merome
Merome
Ca fait longtemps que les jeux de cartes existent et ont la cote chez les adultes aussi.
L'évolution, aujourd'hui, c'est plutôt qu'on se permet de jouer à des jeux à thèmes, avec des jolis dessins, voire des figurines. Parce qu'on a tous été bercés par la BD, les dessins animés, les jeux vidéos et que du coup on est sensibles à ça, ou bien les créateurs de jeux y sont sensibles.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Kryshna
Kryshna
il me semble aussi... que dans pas mal de pays du monde, jouer au échecs, domino, carte, dames (chinoises autres) et j'en oublie; dans les rues, en communauté et quotidiennement est une activité tout à fait normal.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
merlin2812
merlin2812
j'imagine qu'effectivement, le fait d'avoir davantage de temps libre permet de s'épanouir dans des activités culturelles et non purement alimentaire, dont fait partie le jeu!!!! Et c'est tant mieux.

merlin
Mon top
Aucun jeu trouvé
IBashar
IBashar
Je dirais que c'est avant tout parce que nous faisons partie des générations qui ont vu le jeu renaître et que nous avons gardé ce loisir en grandissant. Ce n'est pas l'adulte qui joue mais l'enfant/adolescent devenu adulte qui continue à jouer.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Snakeyese
Snakeyese
Je suis tout a fait d'accord avec Bertrand ... "le jeu n'a jamais été réservé aux enfants"
et ajoute :
Chez les plus grands, les apports sont plus divers encore. En fonction du type de jeu, rien moins que la logique, la déduction, la rapidité, la concentration, l'expression orale, la stratégie, le vocabulaire, le bluff, l'imagination, la mémoire, l'adresse, la négociation, l'anticipation... du joueur peuvent être mis à l'épreuve. Profitons de l'occasion pour attirer l’attention sur la réalité suivante: dans bon nombre de foyers, le temps passé à jouer s'étiole à mesure que la (pré)adolescence approche, notamment parce que ces moments s'apparentent trop souvent à une activité réservée aux "petits" ou parce que les sollicitations extérieures sont de plus en plus importantes. Et pourtant, l'univers du jeu regorge, réellement, de jeux riches, passionnants et variés où les ados et leurs parents retrouveront un second souffle en la matière

Tiré d'un article super interréssant que j'ai inclus dans mon site il y a quelques jours ... :)
Mon top
Aucun jeu trouvé
Mathias412
Mathias412
Il y a un ou deux siècles, on vivait 40 à 50 ans. Et à 20 ans, on travaillait depuis plusieurs années, on était marié, on faisait des enfants, ou la guerre, ou les deux.

Bref, on était autrefois adulte à 16 ans. Aujourd'hui, on est adolescent jusqu'à 35 ans.

Mais effectivement, le jeu n'a jamais été réservé qu'aux enfants.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Orchys
Orchys
Je tiens simplement à signaler le caractère super intéréssant du sujet ! :pouicok:
Mon top
Aucun jeu trouvé
Jeanjean59
Jeanjean59
Comme d'autres ici je ne considère absolument pas le jeu comme étant plus particulièrement réservé aux enfants.
Je crois que l'intérêt croissant des adultes pour les jeux est que les esprits s'ouvrent un peu à la fois et qu'on passe du :
"Ouaaah !! Il joue avec des trucs pour les gosses hé pffffrrrt !!! Arf arf arf !!"
à du :
"Tiens ça a l'air sympa ça ..."
Mon top
Aucun jeu trouvé
Flapy
Flapy
Je rejoins aussi ceux qui disent que le jeu était (et est toujours) un passe-temps d'adulte.

Je pense aux échecs, aux dames et aux cartes où on pense plus volontiers voir jouer ce type de jeu entre adulte plutôt qu'entre enfant. Je m'avance peut-être un peu vite, mais historiquement, montre-t-on souvent des enfants jouer aux échecs dans les documents archéologiques et historiques?

Et il faudrait voir aussi si les jeux du début du 20 ème siècle visaient les adultes, les familles ou les enfants.

Bon, ceci dit, si vous invitez des copains non-connaisseurs du jeu de société moderne et que vous leur dites que le jeu peut être une affaire d'adulte, ne montrez pas comme premier jeu "Looping Louis".
Mon top
Aucun jeu trouvé
Kryshna
Kryshna
il me semble aussi... que le jeu fut (et est encore) un "passe temps" pour adulte mais aussi un outil pédagogique... après tout, pas mal de jeu de société vente leur mérite éducatif (sans parler des jeux d'éveil) ou du moins table là dessus.
d'ou peut être une forme d'amalgame entre jeu pour n'enfant et jeu tout court
Mon top
Aucun jeu trouvé
Rankdar2
Rankdar2
Bonjour,
intéressant, personne ne mentionne le facteur "exercice" ou "entrainement" concernant les jeux.

pourtant beaucoups de jeux font appel à des mécanismes de réflexions que nous utilisons régulièrement dans d'autres activités plus directement 'productives'.

Jouer n'apporte pas uniquement un sentiment de plaisir, mais souvent aussi celui de progression et de maitrise de concepts complexes.
Marc Laumonier
Marc Laumonier
je dirais plutôt pourquoi si peu d'adultes jouent aux jeux de société et pourquoi nous regardent-ils avec des yeux de gobie quand on dit à 50 ans : tiens ce soir j'ai une soirée jeu ...

:clownpouic:
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
oli773
oli773
Bonjour,
intéressant, personne ne mentionne le facteur \"exercice\" ou \"entrainement\" concernant les jeux.
pourtant beaucoups de jeux font appel à des mécanismes de réflexions que nous utilisons régulièrement dans d\'autres activités plus directement \'productives\'.
Jouer n\'apporte pas uniquement un sentiment de plaisir, mais souvent aussi celui de progression et de maitrise de concepts complexes.


Pas trop d\'accord avec ça. On joue aussi parce que c\'est un acte totalement gratuit (et en cela le poker par exemple n\'est pas un jeu mais une compétition, comme le devient n\'importe quel tournoi de Catane).
Mon top
Aucun jeu trouvé
Ouistoto
Ouistoto
Donc, pour l'instant, en gros, pour vous :

:arrow: Le temps libre (35h) favorise le jeu des adultes.
:arrow: L'adulte d'aujourd'hui n'a pas céssé de jouer depuis l'nfance et l'adolescence (on l'appelle l'adulescent, je crois). Il est de cette génération qui connait l'univers du jeu depuis toujours.
:arrow: Le jeu est faussement réservé aux enfants.

D'autres idées? :)
Mon top
Aucun jeu trouvé
oli773
oli773
Euh...
- Je ne sais pas si les 35 heures ont quelque chose à voir là-dedans... On jouait avant les 35 heures, on joue dans des pays où il n'y a pas les 35 heures...
- D'après les contributions, les adultes ont toujours joué, même à des époques où les adulescents n'avaient pas été identifiés.
- Je crois qu'il y a une dimension plus profonde dans ce que l'on peut rechercher et trouver dans un jeu (et dont on a peu conscience en étant gamin).
Mon top
Aucun jeu trouvé
kouynemum
kouynemum
Ouistoto dit:l'adolescence (on l'appelle l'adulescent, je crois)

précision HS
non, l'adulescence, c'est autre chose. c'est un concept qui vise à définir les comportements de l'enfance qui se prolongent au delà du passage à l'age adulte.
d'un point de vue marketing, l'exemple type ce sont les trentenaires qui cultivent un retour excessif à l'enfance et notament les séries pour enfants des années 80 et aux goodies qui y sont rattachés, mais pas seulement, de nombreuses marques se sont lancées dans cette tendance où la frontière enfant/adulte disparait.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Deckard
Deckard
Selon le psychanalyste Tony Anatrella, l’adulescence est le prolongement de l’adolescence en dépit de l’entrée dans l’âge adulte. Le cliché type de l'adulescent est le jeune homme Tanguy, jouant dans le film éponyme. Incapable de se sortir tout seul de son enfance et aimant à outrance ses parents, et le confort qu'ils lui donnent. Ceux-ci usent de maintes ruses pour qu'il quitte le domicile familial.

Adulescents se dit kidults en anglais. Un terme forgé semble-t-il par les publicitaires et les médias, qui nourrissent un intérêt particulier pour ce public réputé hyperconsommateur (mode, produits culturels, sorties…).

Les travailleurs pauvres, les personnes vivant la précarité, les personnes enchaînant des stages ou des périodes d'essai sans jamais être embauchées sont souvent présentés par complaisance comme des Tanguy. Alors que leur situation est due au fait que leurs revenus ne leur permettent pas de se loger. Et leurs relations avec leur entourage sont, au contraire, souvent remplies de conflits. Leur situation est plus proche de Cosette.

L'adulescent peut vivre chez ses parents mais aussi adopter le style de vie de la série Friends: ils ont tous un logement mais ne font rien seuls. Si un membre du groupe trouve un compagnon, celui-ci doit être accepté par l'ensemble de la micro-communauté sinon il est rejeté. On est loin du couple uni et autour duquel le reste évolue, le groupe d'adulescents fait partie intégrante de la relation. L'adulescent se complait dans cet univers rassurant et immuable dans lequel tous sont exactement dans la même situation. Ni jalousies, ni frustrations. Le revers étant que ces amis lui bloqueront la possibilité d'avancer car cela signifierait sortir du groupe et leur renverrait l'image de leurs échecs à chacun.

(wikipedia)
Mon top
Aucun jeu trouvé
Kryshna
Kryshna
salut,

je ne sais pas si ce sont des "idées"...

mais...

les 35h donc plus de temps libre induisent peut être plus d'activité de loisir... peut être plus de jeu "moderne", mais si on parle du jeu en général, il me semble qu'avant aussi on jouait aux cartes dans le bar du coin (ce qui pourrait être une activité typiquement masculine : après l'effort on s'en jette un dernier pendant la belotte... mais ma grand mère à appris à jouer à pas mal de jeu de carte (et autre) avec ses amies une fois les taches ménagère finie..)

il me semble donc que les "raisons/explications" sociologique de l'essor du jeu dans nos sociétés actuelles sous ces formes dépassent ce simple constat du moins d'heure au boulot.

du coup, définir "l'univers des jeux" me semble assez complexe... on part effectivement de quelques groupes éparses jouant à des jdr... pour arriver à des familles entières s'éclatant autour de jeu de société... difficile de trouver une phrase ou des termes applicables à tout les cas de figure disponible sur cet éventail de pratique.
c'est un peu comme parler de "rock" pour "définir" ou catégoriser un nombre grandissant de musique... c'est rapide, pratique, avantageux... mais utile et pertinent, il ne me semble pas.

quand au "faussement" réservé aux enfants... là encore il faudrait pouvoir faire la part des choses, entre les différents utilisateurs... et ce que l'on entend par jeu...

et encore une fois, il me semble que quelques participants au topic on rappelé que sous d'autres latitudes le rapport au jeu était tout aussi présent de manière naturelle et quotidienne.

...

du coup "le jeu et l'adulte" (il me semble que c'est la question de départ)

ça dépend comment on voit ça.
pour passer le temps (comme un jeu
:D )
alors effectivement il y a une part "friends" qui montre bien que ces nouveaux jeux et leur pratique ne sont plus réservés aux "enfants", qu'il y a un retour du partage, d'un besoin de confirmer, affirmer un lien amicale, parentale etc etc
et que cette pratique à dorénavant quelque chose d'"adulte", vis à vis de son acceptation courante.

kiss
..
Mon top
Aucun jeu trouvé
Ouistoto
Ouistoto
Ok. L'adulescent n'est peut-être pas le bon terme, mais il y a quelque chose quand même.

Je pense que l'adulte est plus joueur aujourd'hui est aussi peut-être par rapport à l'explosion/émergence du secteur ludique depuis les années 80 (jeux de rôle, société, cartes, figurines, etc.). La génération d'adulte aujourd'hui possède donc cet acquis/culture ludique que les générations avant elle n'avait pas développé à ce point.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Mat
Mat
Quand on voit les joueurs de Poker, de Casino, de carte dans les cafés, dans les maisons de retraite, club de quartier souvent dit du troisième âge, je ne suis pas sur que le jeu soit si générationnel que ça...

Le jeu en soit n'est pas gamin, cf go, échec, Jaquet, dames. C'est la représentation moderne des jeux : Carte à collectionnée rappelant les panini pour enfants, Jeux de figurine rappelant les petits soldats, jeux de plateau rappelant le jeu de l'oie, qui donne aux jeux dit "Geek" un côté enfantin aux yeux du grand public, il me semble. Maintenant je pense que cette vision ira en diminuant, on voit déjà le travail de com des distributeurs de Jeux video pour donner à la DS un caractère d'entretient de ces neurones pour les adultes.

De plus il me semble qu'en Allemagne les JDS sont plus grandement acceptés par toute les générations, comme moyens de cohésion familiale.
Mon top
Aucun jeu trouvé
sgtgorilla
sgtgorilla
Attention, veux-tu parler pour l'adulte français ou en général ?
Je rejoins certains, dans des pays comme ceux asiatiques, le jeu est très présent chez l'adulte.
En France, je pense que c'est faux de dire que l'adulte découvre le jeu au XX ou XXI siècle parce qu'il a une culture ludique ; le Moyen Age et surtout la Renaissance étaient des périodes où on jouait bcp, par exemple, certes, pas aux mêmes jeux.


Maintenant réflexion somme toute personnelle, mais n'est-ce pas l'arrivée de la TV et autres nvx médias (pc...) qui a fait qu'on ne se réunit plus sur la terrasse ou la cuisine mais qu'on se plante dans un canapé ou fauteil ?
Dans le tout petit univers qui m'entoure, je constate que les rares familles qui ont refusé la TV chez eux, parlent bcp plus svt de jeux en famille que les autres...
Mon top
Aucun jeu trouvé
lABCdaire
lABCdaire
Je n'ai recommencé à jouer à des jeux de société qu'à l'âge adulte, en effet... Pendant une dizaine d'années, je me "contentais" de loisirs en groupe ou en couple sans participation active (sorties avec des amis, bla-bla en soirées, cinéma, théâtre, concerts), et ne jouais qu'à des jeux... vidéo, en solitaire. Je ne parle pas du sport (au fait, le badminton, la natation, la course à pied ou le vélo, ce sont aussi des jeux, n'est-ce pas ?).

En rédigeant ce billet, je réalise en réalité que même ceux qui ne jouent pas à des jeux, jouent...

Tous les jours, nous jouons : avec nos impressions, avec la vie, avec le chien, au volant, avec les billets, les gros et les petits sous, les mots, d'un instrument de musique, à nous faire peur, à l'aventure, notre rôle de père/mère/frère/soeur/enfant/etc., ...

Le jeu n'est pas réservé aux enfants, il fait partie de l'existence humaine !
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
surame
surame
marc laumonier dit:je dirais plutôt pourquoi si peu d'adultes jouent aux jeux de société et pourquoi nous regardent-ils avec des yeux de gobie quand on dit à 50 ans : tiens ce soir j'ai une soirée jeu ...
:clownpouic:


J'ai bien le même ressenti que toi. Quand je dis que je suis joueur à 40 ans et que je joue toutes les semaines avec 4-5 amis du même age que moi, j'ai parfois l'impression d'être un extra-terrestre ; surtout quand je rajoute, que je ne joue pas à la belote ou au tarot mais à des jeux de plateau.

On accepte tout à fait que je joue avec mon fils mais je trouve qu'au moins en France, le fait de jouer à des jeux de société est encore très marginal.

En discutant avec des amis allemands de mes parents, ce n'est visiblement déjà plus le cas outre-rhin, car la pratique du jeu de société est beaucoup plus commune que chez nous (d'ailleurs ce ne doit pas être un hasard si la majorité de nos jeux sont d'origine germanique).

En habitant pas très loin de la frontière belge, il me semble que là aussi, le jeu semble plus répandu qu'en France.

Enfin s'il y a des sociologues qui ont fait une étude sur la pratique du jeu de société en France, je pense que le milieu culturel et le niveau d'étude doit avoir un impact non négligeable sur la pratique du jeu chez l'adulte.
Mon top
Aucun jeu trouvé
lABCdaire
lABCdaire
sgtgorilla dit:
Dans le tout petit univers qui m'entoure, je constate que les rares familles qui ont refusé la TV chez parlent bcp plus svt de jeux en famille que les autres...


Ouaip, c'est exactement ce qui se passe chez moi : on a renoncé à la TV, et à la place nous passons notre temps à lire et jouer ensemble. C'est tellement plus agréable que de rester passif dans son fauteuil !
Mon top
Aucun jeu trouvé