47
réponses
0
follower
Par : paulo465 | jeudi 4 septembre 2008 à 15:58
Default
paulo465
paulo465
J'ai été ravi de passer du format disque au format fichier pour la musique. Les fichiers sont plus faciles à manipuler, à transporter, à classer, n'occupent pratiquement aucun espace physique et nous offrent de nouvelles possibilités. Par exemple, les listes d'écoute, la sélection aléatoire ou la recherche selon différents critères.

On remarque que de plus en plus de jeux de société sont adaptés à des plate-formes électroniques. Encore récemment, une brève de Tric-Trac nous parlait de "Wings of War" et "Tide of Iron".

Personnellement, je joue régulièrement sur Brettspielwelt. J'apprécie la mise en place instantanée du jeu, le respect des règles, le décompte automatique des points et des ressources et la facilité à trouver des partenaires.

Même si je n'y éprouve pas certains plaisirs de l'expérience concrète, ni celui de la possession même, je dois reconnaître que le jeu virtuel répond très bien à plusieurs de mes désirs quant à mon intérêt ludique. En plus, à l'image de la numérisation musicale, il offre lui aussi de nouvelles possibilités...

Imaginons une transmission en direct du championnat de Dungeon Twister sur plusieurs niveaux où des joueurs de différents pays s'affronteraient dans le confort de leur foyer. Pensons à des correctifs de règles immédiats par l'auteur ou à l'ajout facile d'extensions tout en laissant la porte ouverte à la paramétrisation. Ou encore un Race for the Galaxy comportant 20000 cartes différentes, en équipe de 10 joueurs, les effets de leur tableau se combinant. Des avenues inexploitables pour le jeu "en vrai".

Je me questionne donc. Dans quelques années, mes boîtes de jeux de société vont-elles rejoindre mes disques compacts? Ne vais-je conserver que les beaux jeux pour leur qualité décorative? Un éventuel IPlay (ou ITric-Trac) va-t-il révolutionner notre loisir?

Quand je constate que, parmi mes amis ayant été de fervents pratiquants du jeu de rôle, pratiquement tous ont abandonné ce passe-temps et qu'on les retrouve maintenant abonnés à World of Warcraft (ou à un équivalent), j'ai l'impression que oui.

Et puis, il y a plusieurs années que je n'ai pas acheté de CD.

Votre opinion?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Sylvano
Sylvano
Perso, je connais plein de geeks qui ne pourront jamais totalement se passer de l'aspect visuel/tactile d'un jeu : y a qu'à voir l'engouement pour de magnifiques "objets" tels que Jamaica. Sans parler du côté collectionneur de nombreux joueurs de société... Je suis confiant quant à l'avenir du JdS physique. Après tout, les livres ont plusieurs siècles d'existence, sans avoir évolué tant que ça, et probablement de beaux jours devant eux. Qui aurait parié là-dessus ?
A
A
paulo dit:J'ai été ravi de passer du format disque au format fichier pour la musique. Les fichiers sont plus faciles à manipuler, à transporter, à classer, n'occupent pratiquement aucun espace physique et nous offrent de nouvelles possibilités. Par exemple, les listes d'écoute, la sélection aléatoire ou la recherche selon différents critères.
On remarque que de plus en plus de jeux de société sont adaptés à des plate-formes électroniques. Encore récemment, une brève de Tric-Trac nous parlait de "Wings of War" et "Tide of Iron".
Personnellement, je joue régulièrement sur Brettspielwelt. J'apprécie la mise en place instantanée du jeu, le respect des règles, le décompte automatique des points et des ressources et la facilité à trouver des partenaires.
Même si je n'y éprouve pas certains plaisirs de l'expérience concrète, ni celui de la possession même, je dois reconnaître que le jeu virtuel répond très bien à plusieurs de mes désirs quant à mon intérêt ludique. En plus, à l'image de la numérisation musicale, il offre lui aussi de nouvelles possibilités...
Imaginons une transmission en direct du championnat de Dungeon Twister sur plusieurs niveaux où des joueurs de différents pays s'affronteraient dans le confort de leur foyer. Pensons à des correctifs de règles immédiats par l'auteur ou à l'ajout facile d'extensions tout en laissant la porte ouverte à la paramétrisation. Ou encore un Race for the Galaxy comportant 20000 cartes différentes, en équipe de 10 joueurs, les effets de leur tableau se combinant. Des avenues inexploitables pour le jeu "en vrai".
Je me questionne donc. Dans quelques années, mes boîtes de jeux de société vont-elles rejoindre mes disques compacts? Ne vais-je conserver que les beaux jeux pour leur qualité décorative? Un éventuel IPlay (ou ITric-Trac) va-t-il révolutionner notre loisir?
Quand je constate que, parmi mes amis ayant été de fervents pratiquants du jeu de rôle, pratiquement tous ont abandonné ce passe-temps et qu'on les retrouve maintenant abonnés à World of Warcraft (ou à un équivalent), j'ai l'impression que oui.
Et puis, il y a plusieurs années que je n'ai pas acheté de CD.
Votre opinion?


Dans quelques annees l'energie, sera trop chere pour continuer a jouer en digital, garde tes boites et stocke des bougies.

sinon, je ne vois pas le rapport entre WOW et jeu de role.

A
Mon top
Aucun jeu trouvé
lohengrin75
lohengrin75
A dit:
sinon, je ne vois pas le rapport entre WOW et jeu de role.
A


Les orcs ? :pouicvomi:
angelo
angelo
Ben pour les nouvelles générations WoW est un jeu de rôle, c'est comme ça...
Mon top
Aucun jeu trouvé
Fadest
Fadest
Et la phrase d'origine ne disait pas que Wow était un JdR, mais :
paulo dit:Quand je constate que, parmi mes amis ayant été de fervents pratiquants du jeu de rôle, pratiquement tous ont abandonné ce passe-temps et qu'on les retrouve maintenant abonnés à World of Warcraft (ou à un équivalent), j'ai l'impression que oui.


Donc que les amis de Monsieur Paulo, anciens joueurs de JdR s'étaient tournés vers Wow.

Pour répondre au post initial, je ne sais pas, mais il est vrai qu'il y a une amorce de tendance dans les jeux vidéos à faire des versions de JdP sur consoles, et que la logique voudrait qu'ils s'inspire des JdS pour faire un hybride plus poussé JdS/JV... Est ce que ça suffira à détourner les joueurs de leurs cartes et plateaux ? Je ne sais pas... mais je ne pense pas en fait.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Corbax
Corbax
angelo dit:Ben pour les nouvelles générations WoW est un jeu de rôle, c'est comme ça...


Ben ceux qui jouent uniquement aux jeu de rôle en mode porte-monstre-trésor, forcement, WOW, Diablo & Co c'est du jdr... :pouicgun:
Mon top
Samy974
Samy974
Y en a marre d'être derrière un écran !!

C'est pour ça que le JdS plait, me plait !

C'est convivial !


Alors je ne m'inquiète pas pour l'avenir de ce loisir car le tout numérique commence à être trop présent !
angelo
angelo
Moi, tant que les joueuses continueront à afficher de beaux décolletés je risque pas de m'arrêter...
Mon top
Aucun jeu trouvé
nagui
nagui
Pour moi c'est clair : le jeu de société s'appelle ainsi pcq qu'on peut le joueur en société, autour d'une table, en se "voyant", et c'est ce qui fait sa force.

Je préfère mille fois jouer à un mauvais Adel Verplichtet avec mes amis en buvant un verre que jouer à un bon Yspahan sur pc, seul. Et j'espère que ça sera encore ainsi dans 10 ans...

Idem pr les livres, jamais je ne lirai une BD numérisée :)
Default
loïc
loïc
Ben pareil que les autres. Cette dérive pourrait exister si le jeu de plateau était un loisir de masse, mais c'est loin d'être le cas. Ce qui attire dans notre loisirs, c'est la convivialité, et c'est pour ça que des gens quittent leur écran pour venir faire du jeu sur table. L'inverse est moins vrai (pour le jeu de plateau, parce que pour le JdR...).
Donc, je ne pense pas que le loisir ira vraiment dans cette direction, le but étant vraiment de se retrouver autour d'une table. Le digital offre des opportunités aux joueurs et certaines possibilités aux éditeurs mais pas de mutation réelle à mon avis. Car, l'intérêt du jeu, c'est justement de ne pas être digital. S'il le devient, il perdra son attrait et se fera bouffer par le JV traditionnel.
Donc, si le digital offrira sûrement certaines opportunités (entre autre, la possibilité de jouer face à des joueurs de son niveau à des jeux exigeants), il restera toujours l'envie de jouer autour d'une table
Mon top
Aucun jeu trouvé
ogamitto
ogamitto
Idem!!
Le partage c'est quand meme tres important !! le plaisir de se retrouver à une table!! Ya rien de mieux que le contacte! et non pas le virtuel!!
Pour ce qui est de la génération WOW... etant ancien roliste papier! et joueur de rpg pc et console (ancienne generation "ultima" par exemple) je me suis essayé à wow.. à oublier !! vraiment! aucun contenu! rien d'originial! pas un jeu de role tout court!
Je prendrais aussi l'exemple du poker.(joeur de holdem avant la mode) je ne comprend pas les joueurs online!!!! le principe du poker c'est d etre tous autour de la meme table ce regarder dans les yeux! "toi je te crois pas'"
Mon top
Aucun jeu trouvé
Dncan
Dncan
paulo dit:Et puis, il y a plusieurs années que je n'ai pas acheté de CD.
Votre opinion?
Mon opinion ? Attention à ne pas faire croire que tu encourages le piratage... :?

Concernant la question de fond de ton post :

On pourrait effectivement se demander si un jour le côté peu pratique des jeux (rangement, transport, temps de préparation et de rangement après la partie...) ne laissera pas la place à ces versions numérisées que tu imagines...

Mais je pense qu'on en est encore très loin, et surtout que le marché évolue plutôt dans le sens inverse. Regarde des éditeurs comme Jactalea, Days of Wonder ou Gigamic. Regarde des jeux comme Maîtres-voleurs, Fragile, Jamaica. Regarde les critiques régulières concernant la qualité et la richesse du matériel jugées décevantes.

D'abord le public pour ces jeux-vidéo-de-société est différent : beaucoup de joueurs apprécient les JdS pour leur aspect société avant leur aspect purement mécanique. Le support virtuel n'est pas garant de sociabilité. Je dirais même plutôt le contraire mais là n'est pas le débat.

Les portages de jeux de société qui fleurissent ne visent pas les joueurs de ces jeux, ou très peu. Parmi les joueurs ne seraient éventuellement visés que ceux qui ont des difficultés à regrouper des amis (manque de temps, distance géographique...) qui disposeront donc d'une version "solitaire", et non pas ceux qui sont déjà amateurs et cherchent à économiser de la place (je pense que tu fais là figure d'exception). La plus grosse cible me paraît plutôt être les joueurs de jeux vidéo qui ne connaissent pas encore ces jeux, et éventuellement les amener à cet univers en leur donnant envie ensuite de s'intéresser à la version "physique"... bref exactement l'approche opposée. On peut éventuellement ajouter quelques fans qui y verront une version supplémentaire de leur jeu fétiche à ajouter à leur collection.

En parlant de Days of Wonder, penses-tu qu'il y ait plus de joueurs des Aventuriers du Rail sur la version plateau ou sur la version micro (même en cumulant le jeu vidéo commercialement distribué et la version online sur le site de l'éditeur) ? Quel pourcentage parmi les acheteurs de jeux en boîte de Days of Wonder ont réellement utilisé le code d'accès fourni à l'intérieur pour jouer gratuitement sur le serveur de l'éditeur pendant 6 mois ?

La seule catégorie où le support virtuel apporte réellement quelquechose, c'est sur les jeux de type wargame, où la manipulation de très nombreux éléments et les multiples tables de résolution peuvent être ressenties par certains joueurs comme un frein au plaisir de jouer par leur présence exagérée, leur côté fastidieux. Là, l'automatisation que permet l'informatique est effectivement un "plus" réel...

Mais non, je ne m'inquiète vraiment pas de ce côté-là. Ce n'est pas demain que nos chères ludothèques et autres clubs de jeux vont être reconvertis en cybercafés...
scand1sk
scand1sk
Le jeu video tel qu'il existe déjà n'est-il pas déjà cette « alternative » ? Je pense d'ailleurs qu'il concurrence sérieusement le JdS.
OFeuque
OFeuque
Je pense qu'effectivement, les jeux de société qui se vendent beaucoup verront le jour en format jeux vidéo (carcassonne, catan, les aventuriers du rail sont sur le xbox live arcade par exemple).
Rien ne remplacera le plaisir de jouer entre amis ou tout du moins avec des adversaires en face de soi...
Maintenant, entre ne pas jouer ou jouer à une version videoludique...

Je suis partant pour une version informatisée de certains jeux, éventuellement couplé avec micro et webcam pour pouvoir se voir et se vanner.
Si une version informatisée (sous la forme décrite ci-dessus) de Civilisation ou de La guerre de l'anneau existait, il est clair que je pourrais y jouer quasiment toute les semaines ou à minima une fois par mois au lieu d'y jouer une fois par an.

Mais encore une fois, ce serai plutôt un choix par défaut.

Quand les écrans que l'on déroule comme un poster seront au point et produits en masse, on pourra imaginer des jeux de plateaux avec écran tactile... mais certains joueurs préférerons toujours les pions cartons que l'on peut toucher et tripoter !
Mon top
Aucun jeu trouvé
paulo465
paulo465
Sylvano dit:Après tout, les livres ont plusieurs siècles d'existence, sans avoir évolué tant que ça, et probablement de beaux jours devant eux. Qui aurait parié là-dessus ?

C'est un bon point. Par contre, il faut reconnaître qu'il n'y a pas encore de lecteur vraiment convivial. Si une entreprise réussit à mettre au point l'équivalent du Ipod pour la lecture, l'avenir de l'imprimé pourrait être remis en question. Pour les beaux livres, alors là, c'est irremplaçable.
Dncan dit:Attention à ne pas faire croire que tu encourages le piratage... :?

Absolument pas.
Dncan dit:et cherchent à économiser de la place (je pense que tu fais là figure d'exception)

Pas tant que ça. Bien souvent, les "nouveaux" passionnés du jeu de société vont acheter plusieurs jeux dès les premiers mois. Au bout de quelques années, une bibliothèque est déjà pleine. Si on vit en appartement, la question d'espace se pose... surtout de la part de la petite amie ;-)
Dncan dit:
En parlant de Days of Wonder, penses-tu qu'il y ait plus de joueurs des Aventuriers du Rail sur la version plateau ou sur la version micro?

Très bon argument. Comme quoi, nous n'en sommes pas encore là...
Dncan dit:
...la manipulation de très nombreux éléments et les multiples tables de résolution peuvent être ressenties par certains joueurs comme un frein au plaisir de jouer

Je refuse de jouer à ASL pour cette raison. Par contre, si une machine prenait en compte tous les paramètres pour moi, il me ferait plaisir de me lancer dans une partie.
scand1sk dit:Le jeu video tel qu'il existe déjà n'est-il pas déjà cette « alternative » ? Je pense d'ailleurs qu'il concurrence sérieusement le JdS.

Pas pour moi. J'aime la réflexion que m'impose un Caylus, pas l'action d'un Rock Band. Ce qui ne lui enlève rien, étant assez chouette pour animer une soirée.
O'Feuque dit:
Si une version informatisée (sous la forme décrite ci-dessus) de Civilisation ou de La guerre de l'anneau existait, il est clair que je pourrais y jouer quasiment toute les semaines ou à minima une fois par mois au lieu d'y jouer une fois par an.

Idem pour moi et je crois que nous ne sommes pas les seuls dans cette situation. Des solutions commencent à apparaître pour ce type de jeux tels VASSAL ou f2fgaming.

En passant, moi aussi je préfère le jeu autour d'une table avec les copains et une bière ;-)
Mon top
Aucun jeu trouvé
Laidzep
Laidzep
Pour donner mon avis, le jeu de société et le jeu vidéo sont deux choses bien différentes! Ce sont certes des façon de jouer mais elles ne se ressemblent pas tant que ça! Pour prendre un exemple, jouer à un jeu de foot sur console c'est pas faire du foot en vrai! Pour le jeu de société c'est pareil! Il y manque de nombreuse composantes qui lui sont propres, dans le jeu-vidéo c'est du virtuelle! Le jeu de scoiété c'est physique, on touche, on se voit pour de vrai (pas derrière un écran), on se parle pour de vrai (pas avec une boîte de dialogue)!
Il est tout à fait certain que le jeu de société ne disparaitras pas, en tout cas pas au profit du jeu-vidéo qui en est trop éloigné!
Ceci dit je trouve sympa que les jeux-vidéos reprennent de plus en plus de succés du jeu de société, selon démontre avant tout que de plus en plus de monde s'y intéresse! Il ne faut pas voir là autre chose, a part peut-être le fait que le jeu-vidéo démontre une fois de plus sa formidable fléxibilité à adapter tout type de loisir et de situation! Pour finir je rappelerais pour mémoire que l'adaptation de jeu de société en jeu-vidéo ne date pas d'aujourd'hui! Déjà dans les années 80, il existait des versions de jeu d'échec, de dames, de go, de Monopoly, de Trivial Pursuit et de Yam et j'en oublie surement plein. C'est simplement le progrés du jeu-vidéo qui permet l'adaptation de concept plus complexe. Aujourd'hui c'est possible, pourquoi s'en priver? Mais est-ce que les échecs sur plateau ont disparu? C'est pas parti pour à ce qu'il semble! Pour le reste, le jeu-vidéo à l'avantage de ne pas prendre de place, mais ça c'est juste un problème logistique qui ne viendras pas changer les choses!
Ne soyons pas alarmiste, l'humain est ainsi fait qu'il ne peut s'empêcher d'avoir des contacts physiques avec son prochain! Les jeux de sociétés sont en essor constant, il n'y a pas de raison pour que cela s'arrête!
Donc pour répondre à la question initiale je dirais non, le jeu de société virtuelle resteras avant tout un paliatif sympathique pour le plus grand nombre (même si on peut lui trouver des avantages)!
Mon top
Aucun jeu trouvé
Fulgan
Fulgan
paulo dit:
Sylvano dit:Après tout, les livres ont plusieurs siècles d'existence, sans avoir évolué tant que ça, et probablement de beaux jours devant eux. Qui aurait parié là-dessus ?

C'est un bon point. Par contre, il faut reconnaître qu'il n'y a pas encore de lecteur vraiment convivial. Si une entreprise réussit à mettre au point l'équivalent du Ipod pour la lecture, l'avenir de l'imprimé pourrait être remis en question. Pour les beaux livres, alors là, c'est irremplaçable.

A mon avis le livre est voué à devenir aussi marginal que la pellicule argentique.

Le lecteur électronique d'amazon (kindle) offre paraît-il un confort de lecture acceptable et séduit de plus en plus de monde.

Le JDS est un peu différent : on ne peut pas reproduire sur écran le plaisir d'une partie "physique" entre joueurs présents dans la même pièce.
ElComandante
ElComandante
Fulgan dit:Le lecteur électronique d'amazon (kindle) offre paraît-il un confort de lecture acceptable et séduit de plus en plus de monde.

A-t-il l'odeur de ces vieilles pages que l'on égrène rapidement sous le nez après l'avoir découvert au bout de tant d'années au fond de cette bibliothèque, oublié mais ne semblant attendre que nous ? :|

El Co, wired mais rétro, ou l'inverse, ou pas.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Sylvano
Sylvano
Fulgan dit:
A mon avis le livre est voué à devenir aussi marginal que la pellicule argentique.

Je sais pas. Tu compares l'impact d'un plus technique (en gros, je vois la photo que je viens de faire avec mon numérique et je peux en stocker 300 dans mon appareil) avec une notion de plaisir (manipuler un livre avec une joli couverture, une odeur, etc.), qui sont deux choses bien différentes. Tu remarqueras que pour les objets "de plaisir", il y a toujours un revival assez fort des formes classiques auprès d'un large cercle d'amateurs (cf le vinyl, et tout ce qui est "vintage" en général). A mon avis, il ne faut pas sous-estimer l'aspect affectif/sensuel/nostalgique des êtres humains.
Fulgan dit:Le JDS est un peu différent : on ne peut pas reproduire sur écran le plaisir d'une partie "physique" entre joueurs présents dans la même pièce.


Pour revenir au sujet du post, oui, je suis d'accord. Jouer en vrai avec des vrais gens n'a rien à voir avec une partie online ou un Yspahan en solo sur PC. J'aime bien pratiquer les deux formes, mais ce n'est pas du tout la même expérience. En virtuel, je trouve que le côté performance (battre ton record de points, améliorer ton classement) prend le pas sur la convivialité et l'interaction psychologique du live. Au point que les adaptations virtuelles tiennent peut-être plus du casse-tête, du calcul pour lui-même que du divertissement. Sans compter que le tour par tour qui s'impose souvent dans le jeu online hache énormément le jeu et change forcément ta façon de jouer, ta perception du jeu et le plaisir que tu y prends.
Default
Fadest
Fadest
En fait, ça ne m'étonnerais pas que le Jeu vidéo grignotte voire remplace le jeu de société de masse. Grace à (ou à cause de) la DS et la Wii, le public du JV s'élargit considérablement, et beaucoup des "jeux" de masse produits sont simplement l'équivalent vidéoludique des JdS à licence, peu d'intérêt ludique, un public captif sur la license... et une acceptation plus forte du fait que jouer à une console, ce n'est pas si mal que ça après tout.

Donc, effectivement, les Koh Lanta, Fort Boyard & co vont peut-être disparaitre des rayons de JdS pour migrer définitivement sur consoles et PC...

Pour les jeux tels qu'on en parle sur TT, il y a un point à ne pas négliger, un type tout seul dans son coin pourra toujours créer un super jeu type Caylus ou Agricola. Derrière, il y a certes un boulot d'illustration et d'édition, mais ça n'a rien à voir en terme d'efforts, de budgets, de compétences, de nombre de personnes impliquées avec ce qu'il faudrait faire pour en faire une version vidéoludique répondant aux normes du marché. Donc, la création en dur précèdera toujours la version binaire (qui sera réservée aux succès).
Même si des systèmes comme Vassal & co permettent d'automatiser la trasposition d'un jeu, je ne pense pas qu'ils atteignent un niveau leur permettant de toucher le grand public.
Un livre est intégralement écrit (scanné) et mis en page et lisible sur ordinateur avant édition. Finalement, l'édition papier est une étape en plus par rapport à une diffusion numérique. Pour des livres sans réels attachement émotionnel, il n'y a pas forcément intérêt à avoir une version papier (c'est déjà le cas pour une foultitudes de manuels informatiques, ce le sera surement pour les manuels scolaires, et probablement les poches & co à terme). Les beaux livres, c'est autre chose, une sorte de version de luxe de la version binaire.
Mon top
Aucun jeu trouvé
ocelau
ocelau
c'est vrai que l'affectif compte plus qu'on ne crois. Pour reprendre par exemple sur le CD, j'ai toujours une sensation différentes entre écouter un CD (c'est-à-dire ouvrir la boite, écouter l'oeuvre d'un artiste, feuilleter le livret ...) et écouter des MP3 sur une playlist. J'ai vraiment l'impression dans le second cas de n'être que consommateur de musique alors que dans le premier d'avoir un contact, un lien avec l'artiste. C'est peut-être un peu bête quand on pense que le CD est aussi du numérique mais pour moi ce n'est pas pareil

Pour ce qui est du livre, le contact papier restera à mon avis longtemps prévilégié.

Enfin pour revenir aux JDS, comme beaucoup je pense que ce sont 2 approches complémentaires. Ils manquent dans les jeux en lignes le contact avec les personnes, voir leur réactions, sentir comment ils vont jouer et s'amuser ensemble. L'avantage du virtuel est sur certain jeu de faciliter des comptages ou manipulations fastidieuses, même si quelque part fait aussi partie du plaisir du jeu.
Mon top
Fulgan
Fulgan
El comandante dit:l'odeur de ces vieilles pages que l'on égrène rapidement sous le nez après l'avoir découvert au bout de tant d'années au fond de cette bibliothèque, oublié mais ne semblant attendre que nous ? :|

Sais-tu que les jeunes ne possèdent pour la plupart aucun CD ou tout au plus une poignée (ceux qu'on leur a offert pour Noël)?

La nostalgie du vieux livre c'est comme la nostalgie du vinyle, c'est bon pour les trentenaires et plus.

La musique n'a plus de support physique et je pense que le livre va suivre cette voie. Au moins pour les livres courants, comme le dit Fadest.
Sylvano
Sylvano
Fulgan dit:
La nostalgie du vieux livre c'est comme la nostalgie du vinyle, c'est bon pour les trentenaires et plus.


En même temps, quel âge ont les joueurs vraiment passionnés ? Mmm ?
Fulgan
Fulgan
Sylvano dit:
Fulgan dit:
La nostalgie du vieux livre c'est comme la nostalgie du vinyle, c'est bon pour les trentenaires et plus.

En même temps, quel âge ont les joueurs vraiment passionnés ? Mmm ?

Ah mais je n'ai jamais dit que le JDS allait devenir virtuel :wink:
ElComandante
ElComandante
Fulgan dit:Sais-tu que les jeunes ne possèdent pour la plupart aucun CD ou tout au plus une poignée (ceux qu'on leur a offert pour Noël)?

Les jeunes sont nuls.




El Co, vieux con.
Mon top
Aucun jeu trouvé
genesteal
genesteal
Les adaptations de jeux de plateaux/stratégies/rôles ne datent pas d'aujourd'hui en fait, Civilization, Space Crusade,AD&D, Full Metal Planete, Stratego...

Et non pas fait disparaitre les amateurs de ce style de jeu, je ne pense pas qu'il y a vraiment concurrence, si l'on passe sur PC souvent c'est par manque de temps ou de partenaire.

Idem, pour le jeu de rôle, trouvé moi un seul roliste qui vous affirme qu'il préfere joué à Wow plutôt qu'a un vrai jdr.

Que ce soit pour les jeux de plateau ou les jeux de rôles, les adaptations ont leurs limites. Surtout que souvent les adaptations informatiques sont plus light que leurs version en carton, ce qui fait que pour le vrai amateur, le jeu en "carton" sera toujours mieux qu'une version informatique, je pense que les deux mondes co-existeront longtemps avec des parcerelles entre-eux car ses deux activités partages beaucoup de point en commun notament au niveau des thémes. A l'instar d'un Warcraft/Sarcraft, jeux purement PC qui à fait le chemin inverse d'etre adapté en jeu de plateau.
lohengrin75
lohengrin75
Fulgan dit:
A mon avis le livre est voué à devenir aussi marginal que la pellicule argentique.
Le lecteur électronique d'amazon (kindle) offre paraît-il un confort de lecture acceptable et séduit de plus en plus de monde.


Tout en entrant (largement) dans la catégorie montrée du doigt plus loin par Fulgan ("la nostalgie du vieux livre c'est comme la nostalgie du vinyle, c'est bon pour les trentenaires et plus" :arrow: attention à la simplification senior = largué en techno), je partage entièrement cet avis.

AMHA, le Kindle va aussi faire un malheur lorsqu'il sera commercialisé en France...

Mais la lecture est - avant tout et au même titre que l'écoute de disques (les trentenaires et plus écoutent Ouvrard ou Edith Piaf avec leur iPod :lol: ) - une activité individuelle donc non comparable avec notre hobby où l'interactivité (directe) demeure nécessaire et souhaitable !
kouynemum
kouynemum
Lohengrin75 dit: Tout en entrant (largement) dans la catégorie montrée du doigt plus loin par Fulgan ("la nostalgie du vieux livre c'est comme la nostalgie du vinyle, c'est bon pour les trentenaires et plus" :arrow: attention à la simplification senior = largué en techno), je partage entièrement cet avis.
AMHA, le Kindle va aussi faire un malheur lorsqu'il sera commercialisé en France...
Mais la lecture est - avant tout et au même titre que l'écoute de disques (les trentenaires et plus écoutent Ouvrard ou Edith Piaf avec leur iPod :lol: ) - une activité individuelle donc non comparable avec notre hobby où l'interactivité (directe) demeure nécessaire et souhaitable !


-sauf qu'en terme de confort de lecture, ça fait 'achement plus mal aux yeux de lire 600 ou 800 pages sur un écran retroéclairé que sur une feuille de papier.
incontestablement, ça conditionne la durée de lecture. je peux passer une nuit à lire un bouquin; je suis pas vraiment sure de pouvoir faire la même chose sur un écran sans avoir besoin d'un collyre calmant.
-reste également le problème d'accès à la lecture de ceux qui sont financièrement écartés de l'accès aux nouvelles technologies.

alors qu'entre vinyle et un i pod, on gagne en qualité de son, à condition, évidement de ne pas se faire péter les tympans.
et pécuniairement, c'est neutre, puisque de toute façon, pour l'un et l'autre support, il faut un lecteur adapté au format.
Mon top
Aucun jeu trouvé
lohengrin75
lohengrin75
Kouynemum dit:
-sauf qu'en terme de confort de lecture, ça fait 'achement plus mal aux yeux de lire 600 ou 800 pages sur un écran retroéclairé que sur une feuille de papier.
incontestablement, ça conditionne la durée de lecture. je peux passer une nuit à lire un bouquin; je suis pas vraiment sure de pouvoir faire la même chose sur un écran sans avoir besoin d'un collyre calmant..


Désolé de te contredire :( , mais ce n'est pas le cas avec les écrans des "e-books" qui n'ont absolument rien à voir en termes de confort de lecture avec les écrans de micros, portables ou pas...
Default
kouynemum
kouynemum
Lohengrin75 dit: Désolé de te contredire :( , mais ce n'est pas le cas avec les écrans des "e-books" qui n'ont absolument rien à voir en termes de confort de lecture avec les écrans de micros, portables ou pas...


ben tant mieux si on peut lire aussi longtemps, hein ? :wink:
pas de rétroéclairage, donc ?
parce que racourcir des durées de lecture, ça veut aussi dire à terme modifier les contenus.

sinon, ça change rien à ce problème là :
-reste également le problème d'accès à la lecture de ceux qui sont financièrement écartés de l'accès aux nouvelles technologies.
ni au fait qu'on induise ou qu'on renforce de ce fait des comportements "consommateurs" du type de ceux que l'on constate sur la téléphonie, les récepteurs télévisuels, où les progrès technologiques rapides poussent à un renouvellement beaucoup plus rapide que ne le nécessiterait la simple usure, par exemple, ou même la simple utilisation de base.
Mon top
Aucun jeu trouvé
ElComandante
ElComandante
Lohengrin75 dit:Tout en entrant (largement) dans la catégorie montrée du doigt plus loin par Fulgan ("la nostalgie du vieux livre c'est comme la nostalgie du vinyle, c'est bon pour les trentenaires et plus" :arrow: attention à la simplification senior = largué en techno), je partage entièrement cet avis.

C'est comme le radiateur et la cheminée; le radiateur c'est 'achement plus efficace, mais la cheminée c'est 'achement plus joli... Et pourtant c'est galère d'avoir quelques milliers de bouquins : ça prend de la place, c'est très lourd à déménager, ça entasse la poussière, etc. Mais imaginer un Kindtruc posé sur son lutrin thermoformé en lieu et place des étagères de tranches de rêve... mouaif, pas trop.
Et un livre ne se casse pas quand il tombe de ma poche. Et on peut isoler rapidement les gens dangereux quand on voit ceux qui les brûlent; alors que réinitialiser un disque dur, ça n'a jamais été une preuve de barbarie pour l'instant... Et le plaisir de rentrer dans une librairie ou une bibliothèque sans rien en tête et d'en ressortir avec dix bouquins...
Dans l'absolu il n'est pas interdit d'avoir les deux.
Mon top
Aucun jeu trouvé